Réseaux Sociaux... ce que les jeunes en font.


Hits 1946 views
reseaux2  Les réseaux sociaux sont des espaces publics où les jeunes se retrouvent avec leurs "amis", conséquence des restrictions imposées par ailleurs. Ils ont, sur cet espace, leurs codes et leur vocabulaire comme dans une cour de récréation.

Facebook, Twitter, Snapchat, Wathapps, Skype, Google+, Ask.fm... les jeunes utilisent des applications et des services que nous ne connaissons pas forcément.



Ce qu'ils ont dans la poche, ce n'est plus seulement un téléphone : que font-ils le nez collé à leur portable, leur tablette ou leur ordinateur ?

Qu'ils envoient des textos, nous le savons déjà... Que le deuxième usage privilégié soit les réseaux sociaux, nous nous en doutons. Mais le monde ne se limite pas à Facebook et Twitter.

L'adolescent français moyen reçoit son premier téléphone mobile à 11 ans, et envoie 381 SMS par semaine entre 12 et 17 ans. Il délaisse Facebook, en l'utilisant toutefois un minimum ; les adolescents étant, pour la plupart, amis avec leurs parents, ils ne laissent sur ce réseau social que ce qu'ils veulent bien révéler aux adultes. 70% des ados cacheraient à leurs parents ce qu'ils font en ligne, d'où leur préférence pour les téléphones et les tablettes au détriment des PC familiaux.

Faut-il imaginer le pire ? Cyber-harcèlement, photos compromettantes, mauvaises rencontres, vol d'informations, publicités abusives...cela existe ! mais les réseaux sociaux sont également un lieu d'échange social, qui, selon la sociologue Joelle Menrath, permettrait aux adolescents de conquérir le sens de l'intime, alors qu'ils vivent en permanence dans un contexte public.
Les réseaux sociaux sont aussi utilisés à titre pédagogique et professionnel. Empêcher totalement leur usage par les adolescents serait aujourd'hui utopique et contre productif : un usage sécurisé, protégé, avec une dimension éducative, peut au contraire permettre aux jeunes d'affronter leur vie numérique future en tant qu'adulte.

Petit tour dans le smarphone d'un adolescent avec les applications phares :

facebookFacebook : la carte d'identité officielle.

Facebook, c'est la vitrine... c'est une carte d'identité, avec un profil aseptisé, idéal, socialement valorisant, qui peut renvoyer sur d'autres espaces. Cela concerne surtout la famille, les relations avec des adultes. On n'y raconte pas toute sa vie, mais uniquement ce que l'on veut bien montrer aux adultes. Facebook est également utilisé pour envoyer des messages privés en complément d'autres messageries instantanées et sms.

twitt Twitter : le quotidien

Sur Twitter, au contraire, l'adolescent va plutôt communiquer avec ses copains, le profil étant plus "anonyme", il est plus facile d'y avoir une vie "secrète".


snapchatSnapchat : le réseau à la mode.

C'est le réseau pour échanger des photos sur le vif. Premier réseau de partage de photos dans le monde où s'échange plus de 400 millions de photos par jour (contre 55 millions pour Instagram). Il est ultra-rapide de partager une photo, avec l'assurance que le destinataire a bien vu celle-ci. C'est le grand défouloir comparé à la belle apparence exigée sur Facebook, qui répond au besoin de d'insignifiance des adolescents.
Ce qui en fait son succès ? Les destinataires n'ont que quelques secondes pour voir les photos qui s'auto-détruisent ensuite. Toutefois, le destinataire peut conserver les photos par une fonctionnalité de capture d'écran (le posteur est informé de cette capture).

whatsappWhatsApps : une messagerie instantanée

WhatsApp est aujourd'hui le 5ème réseau social au monde, derrière Facebook et Youtube. Elle est spécialisée dans les messages courts, au même titre que Facebook Messenger, Wechat, Viber, ChatOn, Kik, KakaoTalk qui sont la continuité de feu MSN... Ces messageries sont utilisées en complément des sms et mms, avec l'avantage d'atteindre également les camarades n'ayant pas de téléphone, en apportant des fonctionnalités de discussion à plusieurs, d'envoi de photos, vidéos...

askfm
Ask.fm : les questions-réponses

Sur ask.fm, tout est public. Les utilisateurs se posent des questions entre eux, en restant totalement anonymes s'ils le désirent. Les questions, d'une manière générale, traitent de sexualité, d'amitié, d'amour, avec une tonalité facilement agressive. Il est décrié comme étant un haut lieu de cyber-harcèlement. Selon médiamétrie, plus de 11% des 15-24 ans le fréquente et 44% de ses utilisateurs sont dans cette tranche d'âge. Ask.fm est un cadre où l'intimité s'invente avec perte et fracas, dans des débordements où seule la honte sert de rempart.


skypSkype : le service de visiophonie

Skype, même s'il n'est pas, au départ, destiné à être un réseau social mais un service de téléphonie et visiophonie, est utilisé par les jeunes pour les conversations vidéos. Il est rejoint dans cet usage par Hangouts, fourni par Google. Un usage dérivé et étonnant de ces services est constaté chez certains ados : Skype ou Hangouts fonctionnent 24h/24 dans leur chambre même quand ils ne sont pas en conversation, ils deviennent de ce fait les héros d'une télé-réalité où la caméra filme en permanence.

Devant cette foule de réseaux sociaux, il est donc important de connaître ce que nos enfants utilisent, d'en discuter et de poser des limites avec eux. C'est encore le meilleur moyen de les aider à grandir, et à affronter la réalité numérique.




Sources ayant servies à rédiger cet article :

- Réseaux sociaux: à quoi les ados passent leur temps sur leur smartphone?
- 6 clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux

Pour aller plus loin :

- Internet sans crainte : USAGES - Réseaux sociaux 
- Mineurs et réseaux sociaux, une équation complexe
- ask.fm affole les ados en quête de cyber-frissons
- Régime juridique applicable aux réseaux sociaux

Public

Primaires
Collèges
Lycées


Thème

Réseaux sociaux


Date de modification: 5/12/18