3ème réunion du bassin Nice 3 Vallées 

4/06/2012 - CDI lycée Parc Impérial

 Informations, actualités

BCDI/E -sidoc :

Séminaire Solutions Documentaires 2012, Poitiers les 6, 7, 8 juin 2012 (questions et propositions d'amélioration)

Généralisation des portails : La majorité des collègues du bassin est abonnée à E -sidoc. Cinq d'entre elles ne l'utilisent pas (pas d'abonnement, pas d'activation ou pas de renouvellement de l'abonnement.)

Des questions :

- Peut -on conserver dans l'ENT le lien vers BCDI et E -sidoc ?

Oui, la demande doit être adressée à I -Top

- Quel type d' abonnement à E -sidoc dans le cas d'une fusion de 2 établissements possédant 2 bases documentaires ? 2 bases BCDI = 2 abonnements distincts à E -sidoc. 

 Incidences des nouveaux dispositifs sur les pratiques documentaires et la culture de l'information

L'accompagnement personnalisé en 6e

- Aucun collège du bassin n'a mis en place l'accompagnement personnalisé en 6e.

- Confusions entre accompagnement éducatif et personnalisé : les heures d'AP sont récupérées pour les disciplines et les heures d'AE pour l'AP. 

  - Les effets attendus sur les pratiques documentaires des élèves ou des équipes enseignantes ne sont donc pas au rendez -vous, malgré l'implication des professeurs -documentalistes.

- Il ne peut y avoir d'incidences véritables sans politique documentaire d'établissement avec un volet formation.


 L'Histoire des Arts ne permet pas non plus l'enseignement de l'info -documentation :

- Pas de recherches réalisées par les élèves.

- Pas de pratiques documentaires abordées à cette occasion.

- Les élèves se centrent essentiellement sur l'analyse d'oeuvres, et ponctuellement sur la recherche.

Cependant, des aspects positifs se dessinent :

- Présence des professeurs -documentalistes dans les comités de pilotage et dans les jurys

- Les nouveaux spécimens ont tous une partie HIDA

- Dans certains établissements, une ligne budgétaire a été ouverte la 1ère année ce qui permet l'acquisition de ressources 

Quand ce dispositif aura été mis en place et généralisé de la 6e à la 3e,  cet enseignement sera possible et plus riche. Il faut attendre quelques années pour que l'Histoire des Arts et les pratiques documentaires et informationnelles associées s'inscrivent durablement et se développent.


PAF 2013

Les principaux stages de formation continue feront l'objet d'une description détaillée sur Doc@zur.


Stage Arts et Culture du 5 juin 2012

Les référents cultures et les coordonnateurs de bassin ont été invités. Malgré l'intérêt marqué pour ce stage, les professeurs documentalistes regrettent le choix d'une date si tardive.


Le plan numérique

  -Deux professeurs -documentalistes ont été sollicités directement pour répondre au questionnaire, l'information n'a pas toujours été relayée dans l'établissement, et en particulier au niveau des professeurs -documentalistes.

- Si l'opération se généralise qui va gérer la promotion, les commandes, le suivi et l'évaluation du dispositif au sein des établissements, le référent numérique, le professeur -documentaliste ?

 

Divers 

  • Collecte de livres : contacter les animatrices du bassin pour obtenir les coordonnées d'une association qui les récupère.
  • Cellule de sécurité du Rectorat : synthèse écrite de l'intervention de la cellule de sécurité auprès d'une classe de 1ère en pièce jointe.

Les missions de l'équipe académique de sécurité ICI

Actions de sensibilisation dans les établissements du bassin :

- travail sur les réseaux sociaux 

- séquence sur le cyber -harcèlement  avec des supports vidéo de l'Education nationale.

  • Web classeur : synthèse écrite de la réunion de présentation du 30 mars 2012 au lycée T. Maulnier en pièce jointe 

Le Web classeur Orientation est installé dans 3 collèges du bassin. Les collègues qui vont l'expérimenter pourront témoigner si nécessaire.


Projets culturels 

  • Réunion avec la BMVR

Objectifs :

- échange de pratiques avec les bibliothécaires de Nice

- Construction d'une grille de travail pour 2012 -2013 : pour des pistes concrètes de partenariat.

- Elaborer des projets de proximité : un trio existe déjà (3e -2de de lycée et lycée professionnel). Trois rencontres sont organisées dans l'année avec les bibliothécaires.

- Réunion le 3 juillet pour finaliser ces projets.

  • Autres projets engagés ou à venir :

- Travail sur la chaîne et les métiers du livre (intervenants : éditeur, libraire, bibliothécaire)

- Projet autour de la BD, en partenariat avec une librairie, un auteur (Jacques Ferrandez), unebibliothèque et des enseignants de lettres classiques, d'histoire -géographie et d'arts plastiques.

- Projet sur La Méditerranée en AP (CVL) : intervenants en écriture, photographie, théâtre

Printemps des Poètes : Brigades d'intervention poétique « les voies du poème » à destination des établissements scolaires, des maisons de retraite...

Comment organiser des Brigades poétiques ?

Présentation du projet par le Centre national de ressources pour la poésie ICI


Les prix littéraires du bassin :

Prix des Incorruptibles 

- Prix Paul Langevin

- Prix littéraire PACA 

Prix Goncourt des lycéens 

Polar à Drap

Prix Ado de la critique 

Prix des Pitchouns sur le thème : « et si on allumait les étoiles » -> livre réalisé à partir des : Métamorphoses d'Ovide 


Coups de coeur : Mangas

ThermaeRomae, Tome 1, Mari Yamazaki. Casterman (14 mars 2012), Collection Sakka

Gen d'Hiroshima, KeijiNakazawa(10 volumes à ce jour).Editions Vertige Graphic, Paris

Celle que je suis, Vanyda. Editeur :Dargaud (Octobre 2011), Collection CELLE QUE...

Seven Shakespeare Tome 1, Harold Sakuishi, Kazé Editions (Avril 2012), Collection KazéShônen

Thèmes de travail souhaités l'an prochain 

  • Exploitation des ressources numériques. Echanges sur les ressources elles -mêmes, leur valorisation, les pratiques pédagogiques.
  • Volonté d'inviter des enseignants de discipline et/ou des CPE 
  •  Poursuite du travail sur la construction d'une évaluation diagnostique 3e -2de : 

- reprise de la carte mentale réalisée et réflexion collective sur les items à conserver ou à reformuler (carte mentale disponible sous forme de document PDF)

- élaboration des questions

- organisation du questionnaire avec l'outil Google formulaire


Liaison Lycée - Université :

Rencontre avec des professeurs -documentalistes

du Supérieur 

Madame Dominique Chabant 

(CRD IUFM Liégard)

Madame Dominique Laredo 

(BU Faculté des Sciences Valrose)

Monsieur André -Georges N'Fongang

(BU Faculté de Lettres Sc Humaines Carlone)


-> Cette rencontre fera l'objet d'un article à part 


 

3ème réunion de bassin (Brignoles)

Mardi 29 mai 2012

Collège Henri Matisse

Matin

1. Visionnage de la conférence : « Droit à l'image en matière d'Internet et de réseaux sociaux », Martine Barré -Pépin, Maître de conférences en droit privé à l'Université de Bourgogne, membre du CREDESPO.

http://www.cndp.fr/crdp -dijon/Conference -Droit -a -l -image -en.html

Temps d'échanges :

Information sur le droit à l'image, intéressant pour la gestion d'un site mais pas au quotidien sur l'utilisation par les élèves de Facebook. Conférence informative mais pas de transposition dans le monde éducatif. Dernière partie plus exploitable : sur la responsabilité des sites publics.

Intérêt de la conférence proposée par la cellule académique de sécurité et le serious -game 2025 ex -machina proposé par la CNIL.

Discussion autour de Facebook et des réseaux sociaux : est abordée la question de la mise en place du droit à l'oubli. Evaluation des dispositifs et des actions menées en ce domaine : éduquer c'est bien, mais pour quel résultat ?

2. L'incidence des nouveaux enseignements et /ou nouveaux dispositifs sur les pratiques documentaires et la culture de l'information : faire une synthèse de ce qui a permis de changer ou pas les pratiques 

Lycées :

La documentation n'est pas intégrée dans les nouveaux dispositifs, en particulier l'accompagnement personnalisé. Les professeurs -documentalistes constatent une forte utilisation du lieu Cdi sans médiation documentaire dans le cadre de séances d'orientation menées par les professeurs principaux de 2nde.

Collèges :

Histoire des Arts : 5 professeurs -documentalistes sur les 12 présentes participent aux jurys, une seule assure des séances spécifiques en collaboration avec les collègues de disciplines. De manière générale, les professeurs -documentalistes interviennent pour un accompagnement individuel pour les élèves demandeurs.

Livret personnel de compétences : une classe de 6ème pilote dans un collège du bassin, avec une évaluation de l'élève uniquement par compétences. 5 professeurs -documentalistes valident des items du LPC, plus particulièrement le domaine 4.

Remarques : Les nouveaux dispositifs n'ont que peu d'incidences sur les pratiques documentaires. Le CDI est souvent utilisé comme un lieu ressources mais il n'y a que peu ou pas d'interventions du professeur -documentaliste. Il existe désormais beaucoup de nouveaux dispositifs dont les modalités de mise en place permettent mal de discerner les tâches et les intervenants.

3. Temps de parole : moment d'exposé de difficultés particulières, partage, réflexion pour trouver des solutions

 

Après -midi

Projet lecture

Bilan de l'année écoulée : réajustements, points positifs, points négatifs, évolutions souhaitables

La rencontre s'est très bien déroulée, même si les élèves n'avaient pas forcément apprécié le livre de l'auteur reçu. Bon contact pour les élèves avec le lycée.

Difficultés pour trouver la date de la rencontre, entre les brevets blancs, stages... privilégier le créneau 2ème moitié de mars.

 

Vote pour le livre élu de l'année :

No et moi : 4 Doppelgänger : 2 La perfection du tir : 0 Fuite en mineur : 1

Sélection pour l'année scolaire 2012 -2013

Petites histoires de quartier Océan Edition (11EUR) : 6

Comment (bien) rater ses vacances Eds du Rouergue(11,50EUR) : 5

Brise -glace (9,50EUR) Actes sud junior : 8

50 minutes avec toi Actes sud junior (7,80EUR) : 4

[Terrienne Gallimard jeunesse (16,00EUR) : 3]

 

Coups de coeur :

Livres de fiction :

Tuer le père Albin Michel Amélie Nothomb 16,20EUR

Meto Grevet syros jeunesse (3 tomes)

Boys don't cry Milan eds 12,50 EUR

Noob Soleil production

L'île de Puki BD vents d'ouest, (2 volumes) primé à Angoulême.

Tunnels Roderick Gordon Michel Lafon roman (plusieurs tomes)

Notre petite vie cernée de rêves BarbaraWersba Thierry Magnier eds 9,70EUR

Livres documentaires :

Etranges : bizarreries de la nature Palette 18,25EUR

J'explore le monde : la Grande Bretagne Milan 12,50EUR (plusieurs pays disponibles)

 

BASSIN DE DRAGUIGNAN

Réunion de bassin 3 - 24/05/2012 - Collège Jacques Prévert (Les Arcs)

 

1) Association Le Chantier à Correns

Laurent Sondag, chargé de la communication et des relations publiques pour Le Chantier, vient présenter son association. Elle se consacre à la promotion des musiques traditionnelles et des musiques du monde, en particulier des musiques populaires, sacrées et savantes. L'association accueille des artistes en résidence. Elle organise différentes activités : des concerts, des ateliers de création (écriture, musique, chant...), des rencontres avec des artistes. Il est également possible de recevoir des artistes travaillant avec l'association dans les établissements, à condition de prévoir un financement et des conditions matérielles adaptées.

M. Sondag nous fait part de sa volonté de développer des actions pédagogiques avec l'enseignement secondaire, notamment avec des enseignants d'EPS, d'Education Musicale, de Lettres et de Langues. Il ajoute que l'on peut venir avec des classes sur leur site (capacité : 250 personnes) et bénéficier du dispositif des Bus Culture hors temps scolaire.

Informations :

http://www.le -chantier.com/

http://www.lechantier.com/IMG/pdf/plaquette_3_volets_presentation_le_Chantier_web.pdf

NB : plaquette sur Formazur, dossier Intervenant

Contact : Laurent Sondag, communication et relations publiques,

le -chantier@le -chantier.com

 

 

2) Le PAF Documentation, 2012 -2013

Demandes du bassin :

- La création d'un stage sur les livres numériques.

- La création d'un stage sur PMB (logiciel documentaire libre), est toujours évoquée, mais pas concrétisée pour le moment.

NB : Les inscriptions au PAF 2012 -2013 commenceront fin juin.

 

 

3) Proposition d'outils numériques

- Pour le collège, des propositions de manuels papiers et numériques, téléchargeables et personnalisables.

http://lelivrescolaire.fr/

- Scenari, un logiciel de PAO amélioré.

http://scenari -platform.org/projects/scenari/fr/pres/co/

- La nouvelle version de Didapage (logiciel gratuit).

- Moodle, une application libre et gratuite, qui permet de créer des sites d'apprentissage (type Labomep).

NB : Francis Lyoret est référent pour la certification du C2i2e

 

 

4) Chèque Ressources Numériques 

Dans le cadre du Plan Numérique 2012, les établissements de l'Académie ont la possibilité d'obtenir un financement leur permettant d'acheter différentes ressources numériques. Le montant de ce « chèque ressources » est déterminé par le projet réalisé par l'établissement demandeur : entre 1000 et 1500 EUR.

Quelques suggestions de ressources documentaires : Inforizon, GPO2, Jalon (INA), Le site.tv, Edugeo, une encyclopédie en ligne...

 Informations 

- Présentation du Plan Numérique Académie de Nice :

http://www.ac -nice.fr/matice/component/content/article/146 -plan -numerique/483 -prsentation -plan -numerique

- Diaporama :

http://www.slideshare.net/dragot/1302 -operation -ccr -presentation

- Choix des ressources numériques :

http://eduscol.education.fr/pid25941 -cid57906/le -catalogue -cheque -ressources.html

- Consultation du catalogue de ressources :

http://eduscol.education.fr/plan -numerique/catalogue -cheque -ressources/index.action

 

5) Salon Ecritech'3 à Nice, 5 et 6 avril 2012

Thématique : « La tablette numérique, nouvelle ardoise de l'élève ? »

Le Centre de Connaissance et de Culture (ou 3C)

Présenté comme l'évolution de nos CDI actuel, ce concept aura un impact sur notre profession dans un avenir proche. Il s'inspire directement des Learning Center anglais. La logique présidant à l'organisation et au fonctionnement de ces lieux est tournée vers les usagers et leurs pratiques. Les espaces sont différenciés, ouverts, modulables. Les horaires d'ouverture sont les plus larges possibles. L'accès au réseau n'est pas restreint (quels usages d'Internet et des réseaux sociaux ?). L'adulte est là pour accompagner l'usager. Plus d'informations :

http://eduscol.education.fr/cid59679/les -centres -de -connaissances -et -de -culture.html

Ateliers : 

Technologies mobiles et « jeux sérieux » par Julien Llanas (chargé de mission dans l'Académie de Créteil).

http://www.ecriture -technologie.com/

 

6) Visio -Conférence

Projection de la conférence Oublier l'oubli : mémoire et traçabilité numérique, de Louise Merzeau, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l'université Paris Ouest Nanterre La Défense, et membre du CRIS. http://www.adbs.fr/oublier -l -oubli -memoire -et -tracabilite -numerique -114964.htm

Un débat est organisé à la suite de cette projection.

Un outil intéressant pour travailler sur la traçabilité sur Internet :

http://www.mozilla.org/en -US/collusion/

NB : lien vers la seconde conférence, Droit à l'image en matière d'internet et de réseaux sociaux, de Martine Barré -Pépin, Maître de conférences en droit privé à l'Université de Bourgogne, membre du CREDESPO.

http://www.cndp.fr/crdp -dijon/Conference -Droit -a -l -image -en.html

 

7) Les espaces culturels en EPLE 

Réalisation d'une sitographie, puis d'une carte mentale, pour représenter les partenaires impliqués dans la réalisation de ce type de projet, et ses différentes étapes.

 

La réunion s'est déroulée le 14 Juin au Collège Font de Fillol à Six Fours.

- Points d'actualité et quelques rappels

Vademecum "Vers de Connaissances et de Culture" sur Eduscol

Rappel du fonctionnement de la plate -forme form@zur et de ses différentes fonctionnalités.

Différence entre doc@zur et form@zur

- Réflexions autour du PAF

Le tour de table fait ressortir que les collègues sont satisfaits des formations proposées au PAF et notamment les formations Web 2.0 et BCDI / E -sidoc. La connaissance de nouveaux outils accessibles par le Web fait partie des besoins quotidiens, utiles aux documentalistes et participent à leur formation continue.

Des besoins sont à souligner notamment en ce qui concerne le mindmapping, l'orientation (le rôle du documentaliste dans le cadre du PDMF (parcours des métiers et des formations).

Un seul bémol par rapport à ces formations est à souligner, la situation géographique ; Draguignan, St Raphaël, Nice.

Le descriptif des formations pour la Documentation est sur doc@zur.

Les enseignants documentalistes du bassin de la Seyne plébiscitent les formations "culture à portée de la main". Celles -ci répondent à un réel besoin de connaître les ressources locales, de réfléchir sur des thèmes concrets et accessibles.

Le stage théâtre organisé dans le cadre des stages culture à portée de la main" et pris en charge par la Compagnie Orphéon à la Seyne sur mer, a été particulièrement apprécié. L'apport culturel, méthodologique est réutilisable, et permet de donner aux enseignants documentalistes et de discipline, des outils pour mettre en place des actions concrètes dans leur établissement.

Le seul bémol à ces formations, est le manque de places. Victimes de leurs succès, il est difficile d'obtenir des places pour participer à ces formations.

L'incidence des nouveaux dispositifs sur la pratique des enseignants documentalistes

Globalement, les enseignants documentalistes participent aux nouveaux dispositifs ; aide personnalisée, ECJS, Histoire des Arts.

La mise en place de l'Histoire des Arts permet d'organiser des modules de recherche, de travailler en équipe, de créer des outils pédagogiques afin d'aider les élèves dans leurs recherches, dans l'évaluation. En effet la majorité des enseignants documentalistes impliqués dans les dispositifs participe à l'évaluation des élèves.

Concernant la mise en place de l'aide personnalisée, la participation des collègues est plus mitigée. La réflexion sera poussée l'an prochain notamment avec la mise en place de ce dispositif en collège. Certains documentalistes regrettent que l'aide personnalisée ne soit abordée que comme un soutien scolaire. En effet, certains aspirent à participer aux modules d'aide personnalisée afin de travailler avec les élèves sur l'orientation (à partir de la 5e), la méthodologie info -documentaire, l'ouverture culturelle. Il semble que ces modules soient pertinents, nécessaires, et doivent donc trouver leur place dans l'organisation de l'Aide Personnalisée.

De plus, la formation des élèves à la prise de parole fait partie des besoins. Les enseignants documentalistes peuvent organiser des modules afin de développer les compétences à l'oral des élèves, travailler à la méthodologie de la prise de parole.

C'est pourquoi il est rappelé qu'il est possible de demander à son Chef d'Etablissement, de faire une demande de formation établissement, afin de créer un temps de concertation, de réflexion, pour la mise en place de l'aide personnalisée, dans le respect des textes et afin de ne pas limiter ce nouveau dispositif à du soutien scolaire.

- Intervention sur l'ENT

Joëlle Nuri, référent numérique au Collège Font de Fillol, est intervenue afin de présenter, en collaboration avec Fabrice Darmet, enseignant -documentaliste, l'ENT et de montrer les possibilités offertes par cet outil ; 13 collèges varois seront pourvus à la rentrée d'un ENT. Cela implique de nouvelles connaissances et de nouveaux réflexes professionnels. Il est important que les enseignants documentalistes maîtrisent l'ENT afin d'utiliser cet outil pour améliorer la communication, la mutualisation entre collègues, la gestion et la mise à disposition de ressources numériques, l'intégration d'un portail documentaire dans cet environnement afin que cela crée du sens entre les élèves, les familles et la communauté éducative.

L'ENT permet en effet de mettre en relation les collègues, de gérer des documents entre équipe pédagogique. Il donne accès à un ensemble d'outils professionnels utiles au quotidien (pronote, GRR, gestion de l'agenda partagé, Gibic ...)

Pour information GIBIC devrait être remplacé par OBII, outil de gestion du B2I qui fonctionne avec le livret personnel de Compétences (voir l'article sur Eduscol)

Par rapport à la présentation de l'ENT, certains collègues craignent la redondance entre les différents outils (par exemple : un espace collaboratif à destination des enseignants documentalistes utilisant l'ENT pourrait être ouvert ; n'y -aurait -il pas redondance avec form@zur ?)

Les collègues de Font de Fillol expliquent et démontrent que l'ENT crée une cohérence entre les différents outils disponibles et facilite l'accès.

Tous les outils sont disponibles en une seule connexion. Il est possible de gérer un agenda qui permet de communiquer sur les manifestations et tout autre événement. Il permet de gérer les différents espaces et de rendre plus transparent l'organisation interne pour une communication rationnelle.

L'ENT permet de créer des documents pédagogiques entre différents acteurs de l'équipe pédagogique. Il permet de diffuser de l'information, de gérer les absences des élèves, de remplacer le cahier de texte et de diffuser aux élèves des documents utiles à leur apprentissage. Ainsi, il est facile d'insérer un quizz dans un ENT, quizz qui peut être créé à partir d'Hot Potatoes ou QuizFaber.

Il est important que le documentaliste gère son profil avec des droits de gestionnaire adjoint, notamment pour la création de groupes de travail. Il est possible de modifier son profil en faisant une demande e -care.

La gestion des ressources numériques sera simplifiée via cet Environnement Numérique de Travail.

Il est rappelé que l'Académie de Nice a été retenue pour la deuxième phase du plan numérique. Les équipes pédagogiques au sein de chaque établissement sont amenées ainsi à se concerter pour effectuer des choix dans le cadre du chèque ressources numériques, et que le professeur documentaliste, dans le cadre de la politique documentaire de l'établissement, a un rôle majeur à jouer. Cf l'article sur le sujet sur doc@zur.

- Intervention de Sandrine Gztalter

Sandrine Gztalter, chargée de mission Arts et Culture sur le bassin de La Seyne, intervient afin de présenter les possibilités offertes pour mettre en place des projets culturels.

Elle revient sur les stages "culture à portée de la main" et la difficulté de s'inscrire. Mme Labouz travaille à la mise en place d'un calendrier afin d'informer les différents stages possibles et de communiquer leur date. Ce calendrier sera accessible sur le site de l'Inspection Académique Arts et Culture dès le mois de septembre.

Une refonte du site académique (ac -nice.fr) est prévue. Le site devrait être pilote puisque la mention Culture devrait apparaître en première page du site. Sur le site Arts et Culture, devrait apparaître la liste des ressources et des structures culturelles, un descriptif ainsi que le chargé de mission à contacter pour pouvoir élaborer un projet culturel.

Mme Gztalter rappelle qu'il est possible de faire des demandes de subventions pour l'organisation des projets artistiques et culturels au Conseil Général. Des fiches synthétiques de projets sont accessibles au mois de septembre sur le site académique. L'information est envoyée aux Chefs d'Etablissement. Il existe également des subventions pour des projets de territoire, par exemple dans le bassin, le projet "Et si c'était livre !" a reçu une subvention ainsi que le projet "La Poésie est dans le rue". Dans le cadre des stages "culture à portée de la main", il est possible de demander l'aide de la DRAC, pour monter le volet culturel de l'Etablissement. La DRAC, en partenariat avec le référent culture et les chargés de mission, peuvent ainsi réunir les équipes pédagogiques, les structures culturelles pour bâtir un projet cohérent garantissant le parcours culturel de l'élève.

Il est rappelé que chaque projet subventionné doit s'appuyer sur un intervenant agréé. La liste des associations, d'intervenants agréés a été diffusée dans les établissements et est consultable sur le site Arts et Culture.

Mme Gztalter rappelle qu'il faut encourager le partenariat avec les structures culturelles locales. La Maison du patrimoine, la médiathèque de Sanary proposent des actions afin d'inciter les équipes pédagogiques à la fréquentation de la structure par une programmation adaptée et pertinente.

La Maison du patrimoine de La Cadière propose notamment des expositions itinérantes, telles que sur les rudistes et autres fossiles. Les informations sont accessibles via le site de la Maison du Terroir et Mme Gztalter peut faire le lien avec la structure.

Lien vers le site de la Maison du terroir et du Patrimoine

Mme Gztalter, en partenariat avec la Médiathèque de Sanary, propose un stage "culture à portée de la main" le 25 septembre à destination des enseignants : après une présentation de la structure, seront mis en exergue différents ateliers : arts plastiques, des ateliers reposant sur l'anglais (speak dating), des ateliers d'écriture, des visites thématiques des rues de Sanary.

L'accès à certains lieux culturels reste problématique. La maison du patrimoine étant dans la communauté d'agglomération Sud Sainte Baume, ne bénéficie pas du bus TPM. 

Il est rappelé qu'il existe une liste des établissements bénéficiant du "bus culture". La personne en charge de ce dossier au Conseil Général est Mme Martinez.

Mme Gztalter rappelle qu'elle est à la disposition des enseignants afin d'aider à monter un projet, de trouver des possibilités pour faciliter la mise en place de visites, de venues d'intervenants ...

Atout Var est le document qui permet de diffuser les actualités culturelles dans le Var ; sa parution est mensuelle.

L'intervention des bibliothécaires autour des coups de coeur est reportée à la prochaine réunion de bassin.

- Mémoire et traçabilité numérique

Retour sur l'intervention de Louise Merzeau, lors de la conférence organisée par l'ADBS PACA, le 31 Mars 2011 ; Oublier l'oubli, mémoire et traçabilité numérique.

- Rappel de l'article d'Eduscol Numérique ; Mémoire et traçabilité numérique publié le 6 Juin 2012 Voir l'article

- Projection de la vidéo de l'Intervention de Louise Merzeau ; ADBS PACA "Oublier l'oubli ; mémoire et traçabilité numérique". Voir la vidéo

Suite à la projection de la vidéo, un débat est organisé autour de la thématique. A l'heure du développement des nouvelles technologies et la profusion d'outils tels que les réseaux sociaux, les moteurs de recherche, l'utilisation des metadonnées, l'infobésité, se pose la question des traces qu'on laisse dans l'espace numérique.

Mme Kosciusko Morizet, alors Ministre chargée de la Prospective et du Développement de l'économie numérique, avait parlé du droit à l'oubli. En effet, alors que se multiplient les traces laissées par les internautes, leurs utilisations, leurs marchandisations, interrogent sur le droit de l'internaute face à ces traces. Cela modifie le rapport de l'homme et de son environnement. En effet, les empreintes laissées peuvent être réutilisées pour "pister" l'internaute et personnaliser la publicité. L'adresse IP, l'historique des recherches, l'utilisation d'un moteur de recherche, la marchandisation de mots clés, la construction du profil de consommateur, la réutilisation de données personnelles ... tout est utilisé afin de marchander des données non communiquées.

Cela pose la question du moyen pour former les élèves à une utilisation critique de ces outils, à la nécessité de protéger sa vie privée, de travailler sur l'image de soi et les conséquences de trop se dévoiler sur la toile.

Aborder la question de profilage et de marchandisation devient fondamental pour développer chez les élèves un esprit critique et de réflexes pour se protéger du profilage systématique et de ses conséquences. Le documentaire "Ma Vie à poil" permet d'introduire cette réflexion.

Nous avons travaillé tout au long de l'année autour des serious games, essayer de les lister, nous en avons testé quelques uns au sein des établissements (notamment ex Machina 2025). Il apparait important de travailler sur le montage de séquences pédagogiques autour de la traçabilité numérique.

Les interventions de M. Poggi, travaillant au niveau de la cellule sécurité au rectorat, semblent être un moyen de créer un débat avec les élèves, de les sensibiliser, notamment autour de l'utilisation des réseaux sociaux.

- Bilan des concours du Bassin

A. Graines de Terriens

Les concours entre les établissements n'ont pu aboutir cette année. Des subventions, à destination des établissements doivent arriver. Ces subventions serviront pour financer les déplacements l'année prochaine. La thématique reste identique : les risques majeurs.

Les travaux des élèves ont été analysés.

Remarque : mettre davantage l'accent sur les documents de la dotation du Conseil Général.

Le travail effectué par le Collège de St Syr obtient le premier prix.

Voir le site

B. Et si c'était livre !

Rencontre finale fixée à la première semaine de mai pour les deux concours. Les pré -sélections sont sur form@zur. La sélection devra être effectuée d'ici la fin juin.

- Pistes de réflexion pour l'année scolaire 2012 -2013

- séquences pédagogiques autour des traces numériques, travailler en partenariat avec la cellule sécurité du rectorat.

- Analyses de séances pédagogiques menées notamment dans le cadre de l'Aide Personnalisée.

Troisième réunion du bassin de Toulon

Compte -rendu de la troisième réunion des professeurs documentalistes du bassin de Toulon, 31 mai 2012, Lycée Rouvière.

 

Ordre du jour :

  • Incidence des nouveaux dispositifs et enseignements sur les pratiques documentaires et la culture de l'information
  • Organisation de l'exposition « Jeunes Talents en Méditerranée », projet du bassin pour 2011 -2012
  • Projection de la conférence de Louise Merzeau "Oublier l'oubli. Mémoire et traçabilité numérique" et discussion

 

 

Incidence des nouveaux dispositifs et enseignements sur les pratiques documentaires et la culture de l'information

 

Afin de faciliter le travail des collègues nous avons créé un document qui permet dans un premier point de différencier les structures (collèges, lycées, LP) par rapport aux nouveaux dispositifs et enseignements puis de se positionner sur la place du professeur documentaliste et son évaluation sur les actions dans lesquelles il intervient.

 

  • Temps de concertation

 

Il apparaît que les temps de concertation sur des actions précises soient rarement établis de manière formelle et durable : temps pris sur les repas, pendant les heures de présence au CDI.

Cependant dans un collège les professeurs bénéficient d'1 heure de concertation toutes les 5 semaines afin de parler des projets. Dans un lycée les élèves peuvent être libérés sur les 2 heures d'accompagnement personnalisé ou de l'enseignement d'exploration pour un temps de concertation.

 

  • Disciplines partenaires

 

On retrouve principalement les disciplines littéraires ou sciences humaines, puis SVT et physique -chimie. Dans certains établissements, les nouveaux dispositifs permettent d'initier des collaborations avec des disciplines jusqu'ici peu concernées par la recherche d'informations (mathématiques, par exemple). Dans d'autres, aucune évolution n'est constatée.

 

  • Incidences sur l'ouverture du CDI et la disponibilité du professeur documentaliste

 

En collège il n'est pas possible d'ouvrir aux élèves de permanence lorsqu'une séance se déroule au CDI ou en dehors si le professeur documentaliste est seul. Selon les périodes et avec les séances d'initiation à la recherche documentaire les heures de fermeture peuvent se multiplier.

Peu de collèges expérimentent l'AP.

Pour l'Histoire des arts la participation à la préparation des exposés se fait dans quelques établissements : heures en plus pour les élèves, séances en collaboration avec un enseignant concerné, école ouverte « objectif brevet ». Les professeurs documentalistes sont par ailleurs sollicités pour les jurys.

 

En lycée la problématique est différente du fait de l'espace. Mais comment mener sa séance et gérer les élèves qui travaillent certes en autonomie mais qui ont besoin de conseils, de faire un prêt... ?

Les heures d'accompagnement personnalisé en 2de sont en barrette dans certains établissements : le CDI est donc engorgé sur un jour. L'AP en 1ère est orienté plutôt vers du disciplinaire.

Il arrive que l'action des professeurs documentalistes soit imbriquée dans l'AP éducatif avec les CPE.

 

Cependant l'AP permet 2 heures de travail hebdomadaires pour des projets : Prix littéraire PACA ou autres projets. Ces heures sont obligatoires et inscrites dans l'emploi du temps.

 

  • La formation et l'évaluation

 

Les apports sont nombreux, variés et denses. Les professeurs documentalistes suivent la circulaire de mission pour la formation des élèves et l'ouverture culturelle ainsi que le PACIFI, le PDMF. Un collège du bassin a une 6ème par compétences dans laquelle la documentaliste suit la classe 2 à 3 heures par semaine par tiers de groupe classe. L'évaluation se fait via le logiciel Sacoche. Pour l'année 2012 -2013 une autre 6ème par compétences sera ouverte, mais il n'est pas possible à la documentaliste d'envisager de généraliser à tout le niveau.

 

En lycée, les enseignements d'exploration, notamment « Littérature et Société » offrent un créneau horaire privilégié pour la formation à la recherche d'informations et l'éducation aux médias.

 

L'évaluation des acquis se fait souvent lors d'oraux : HIDA, TPE ou lors de projets réalisés ultérieurement, notations conjointes d'exposés, le LPC ou encore le B2I.

 

Pour conclure :

  • Les nouveaux dispositifs donnent une meilleure visibilité sur le travail des documentalistes en matière de recherche documentaire, apport culturel ou sur l'orientation.
  • Ces temps bien formalisés dans le planning des élèves et des enseignants permettent un travail régulier.
  • L'organisation horaire peut poser problème pour accueillir de manière égale tous les élèves concernés.
  • Les enseignants disciplinaires connaissent trop peu l'outil CDI (malgré les sollicitations) et la spécificité de la recherche documentaire, d'où la nécessité de les former aussi (certains valident le domaine 4 en collège sans prendre en considération le travail des professeurs documentalistes)

 

Organisation de l'exposition « Jeunes Talents en Méditerranée », projet du bassin pour 2011 -2012

 

Plusieurs pistes de travail en ateliers avaient été initialement proposées, mais l'ensemble des documentalistes présents à la réunion a préféré se consacrer à l'organisation de cette exposition d'oeuvres d'élèves (lien vers l'article de Docazur).

Une dizaine d'établissements devaient initialement participer à ce projet fédérateur. Le 31 mai, d'autres professeurs documentalistes ont proposé les travaux de leurs élèves

voir le tableau récapitulatif en fichier joint

 

Les grandes lignes du projet ont été rappelées à tout le groupe :

  • Exposition intitulée « Jeunes Talents en Méditerranée », regroupant les oeuvres des élèves de tous les établissements qui le souhaitent, sur quelque thématique que ce soit
  • Exposition à l'Espace Peiresc, du 25 juin au 4 juillet
  • Accrochage réalisé le 25 juin à partir de 9 heures, par les documentalistes
  • Vernissage le 25 juin à 18 heures, avec présence d'un artiste, performance d'élèves (slam, théâtre...), apéritif et remise d'un Prix Collégien et d'un Prix Lycéen
  • Soutien financier de la Région PACA confirmé (1200EUR)

 

Puis un travail en ateliers a été mis en place, afin de gagner en efficacité :

  • Atelier « communication » : prise de contact avec la presse (un article dans le Var Mag de juin a été écrit par une documentaliste du bassin), la télévision régionale, le service communication de la Direction des Services Départementaux de l'Education Nationale...
  • Atelier « affiches » : la grande affiche à apposer à l'entrée de l'Espace Peiresc sera réalisée par les élèves du collège Peiresc à partir de visuels envoyés par tous les collègues, réflexion sur le contenu des affiches à poser dans les établissements
  • Atelier « organisation matérielle » : élaboration d'un plan de l'exposition à partir du regroupement des oeuvres en quatre grands thèmes (Méditerranée ; Personnes et personnages ; Fantastique ; Vues d'ailleurs), réalisation de modèles pour les cartels et la présentation de chaque projet
  • Atelier « vernissage » : liste des personnes à inviter, rédaction du carton d'invitation, organisation du déroulement de la soirée et de l'apéritif

 

 

 

 

Projection de la conférence de Louise Merzeau "Oublier l'oubli. Mémoire et traçabilité numérique" et discussion

 

Conférence de Louise Merzeau, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l'université Paris Ouest Nanterre La Défense, et membre du CRIS.
ADBS PACA - "Oublier l'oubli : mémoire et traçabilité numérique" : http://www.adbs.fr/oublier -l -oubli -memoire -et -tracabilite -numerique -114964.htm

 

Plan de la conférence :

  • Mémoire par défaut
  • Profilages
  • Oublis
  • Patrimonalisation

 

Discussion :

Les aspects de la conférence ayant le plus intéressé les documentalistes sont les suivants :

  • La dimension historique, du devoir de mémoire au droit à l'oubli
  • Le regard sur la législation, le fait que le droit ne pourra pas résoudre toutes les questions liées à la traçabilité numérique, à la mémoire par défaut, au marché de l'oubli et de l'e -réputation
  • La réflexion sur les métadonnées, sur l'automatisation du renvoi, de la citation...
  • La partie consacrée à la patrimonalisation, à la réappropriation de la mémoire numérique, à travers des collaborations nouvelles et le reversement des traces dans l'espace public

Une discussion autour des questions pédagogiques et surtout éducatives soulevées par ces problématiques s'est ensuivie :

  • Puisque l'on ne pourra plus revenir en arrière (les réseaux sociaux font partie du quotidien de nos élèves), comment sensibiliser les élèves à la question des traces ?
  • Nécessité de trouver des stratégies ailleurs que dans la « leçon de morale »
  • Solitude des documentalistes, qui, dans le système éducatif, sont les seuls à être sensibilisés à ces questions -là, les seuls à en parler aux élèves
  • Nécessité d'avoir le soutien des parents, difficulté car souvent les parents ignorent ces aspects
  • Problème de l'image, une image n'a pas de consistance pour les enfants (même la leur), un important travail de fond serait à mener autour de l'image
  •  Nécessité de développer l'esprit critique de nos élèves (travail sur des sites canulars...)

 

 

La réunion de bassin s'est terminée par une réflexion sur les thèmes que nous souhaiterions aborder l'année prochaine :

  • Echange de pratiques et élaboration de séances pédagogiques pour sensibiliser les élèves à la traçabilité numérique, aux contenus partagés sur Facebook...
  • Approfondissement du travail sur les learning centres, initié lors de la deuxième réunion de bassin
  • Mise en place d'un projet culturel commun : réédition des « rencontres professionnelles de la culture » (lien vers l'article de Docazur A MODIFIER) en intégrant l'exposition « Jeunes Talents en Méditerranée », nouveau projet ?