Elle s’est déroulée le lundi 7 mars au Lycée du Coudon à La Garde. Cela a été l’occasion pour les professeurs-documentalistes du bassin de découvrir les nouveaux aménagements du CDI, réalisés par leurs collègues.

Matinée :

1/ Coups de coeur
 

- Baur, Cati. Quatre sœurs. Delcourt, 2011.
- Foenkinos, David. Charlotte. Gallimard, 2014.
- Rufin, Jean -Christophe. Le collier rouge. Folio, 2015.
- Didierlaurent, Jean -Paul. Le liseur du 6h27. Folio, 2015.
- Carrère, Emmanuel. La classe de neige. Flammarion, 2015.
- Enders, Giulia. Le charme discret de l'intestin : tout sur un organe mal -aimé. Actes Sud, 2015.
- Bourhis, Hervé et Halfbob. Juniors. Futuropolis, 2015.
- Chalandon, Sorj. Profession du père. Grasset, 2015.
- De Vigan, Delphine. D'après une histoire vraie. JC Lattès, 2015.
- Sattouf, Riad. Les cahiers d'Esther. Allary, 2016.
- Sattouf, Riad. L'arabe du futur. Allary, 2014.
- Li, Kunwu. Les pieds bandés. Kana, 2013.
- Autissier, Isabelle. Soudain seuls. Stock, 2015.
- Martin, Nicolas. Le grand magasin surréaliste. Palette, 2013.
- Collection Tip Tongue de Syros.
 
 

2/ Discussion en grand groupe autour de différentes thématiques qui se poursuivront sous forme d'ateliers :

 

2 -1/ La « culture box » : présentation du principe par Jean -Marie Frizzole.

La BiblioBox, ou LibraryBox (Jason Griffey), dérivée des PirateBox (David Darts), est une pratique innovante en bibliothèque, qui commence à arriver dans les CDI. Il s'agit d'un dispositif créant un petit réseau local (routeur + dispositif de stockage d'informations) permettant d'échanger du contenu libre de droit, anonymement de manière locale et déconnectée d'internet. Dispositif nomade, la BiblioBox permet de créer un réseau wi -fi pour travailler avec les élèves ayant apporté leur smartphone ou tablette (BYOD).

Pour la fabriquer, il faut un routeur et une clé USB de 16 giga -octets minimum. On y ajoute des vidéos, des images, des textes, des plans, des applications, des partitions, des bandes -dessinées, des fichiers 3D, des cartes, des jeux, de la musique, des films...
Les deux objectifs pour les médiathèques et CDI sont les suivants :
- Proposer une offre numérique maîtrisée et valoriser une offre non marchande de documents
- Mettre en avant les contenus créés par la médiathèque ou le CDI et ses usagers
La BiblioBox est un projet sous licence libre, on peut donc l'utiliser, le modifier, le réutiliser...
Travail à réaliser en atelier : réflexion collective sur les contenus que l'on peut proposer pour une culture box de collège ou de lycée.

Pour en savoir plus, suivez le lien vers le site BiblioBox.

 
2 -2/ Les parcours dans Moodle : intervention de Jean -Marie Frizzole

Aujourd'hui tous les établissements scolaires du second degré de l'académie ont Moodle comme plate -forme d'e -enseignement et outil de travail collaboratif. De plus toutes les versions de Moodle vont bientôt être harmonisées, tous les collèges et lycées de l'académie seront ainsi sur la même version 2.7.
Enfin, la DANE met en place un Moodle central (Moodle d'échanges).

Dans cette configuration, la mutualisation de parcours Moodle est rendue possible. Pour partager les parcours, il faut les sauvegarder en .zip, les envoyer puis les dézipper dans son Moodle, ou alors utiliser le Moodle central de la DANE.

Proposition de travail à réaliser dans le bassin : mutualisation de parcours documentation/EMI, pour le collège, le lycée, la liaison collège -lycée...


2 -3/ L'évaluation par compétences : intervention d'Albane Guarino et présentation de Sacoche

L'incitation à évaluer les compétences est de plus en plus forte au sein du système éducatif.

L'approche par compétences permet :
- De sortir du culte de la moyenne.
- De mieux mettre l'accent sur les besoins des élèves.
- De mieux définir les aides à apporter.
- Aux parents de mieux comprendre et aider l'action des enseignants.

Le documentaliste évalue les compétences info -documentaires.
Pour cela il faut identifier les concepts à travailler à partir d'obstacles repérés (voir ceux dressés par les chercheurs en sciences de l'information). Trois/quatre maximum par séance. Puis articuler les concepts, compétences et savoir faire.
Cf : le Pacifi, les référentiels et curriculum : fadben ...

Exemple d'évaluation par compétences
Au collège Voltaire à Toulon :
Projet d'établissement sur le niveau 6e : tous les élèves sont évalués par compétences.
Les enseignants (dont la documentaliste) ont élaborés des référentiels propres à chaque discipline mais également un référentiel de compétences transversales.
Chaque séance d'initiation à la recherche documentaire - ou en partenariat avec un collègue de discipline - permet d'évaluer plusieurs compétences info -documentaires. Ces évaluations sont saisies sur le logiciel Sacoche accessible sur Internet et consultable par les élèves et les parents. Ce logiciel gratuit permet de créer ses propres grilles d'évaluation, de lier certaines compétences au Socle commun afin de les valider. C'est un logiciel très facile d'utilisation qui donne une visibilité à notre enseignement.


3/ Ateliers

3 -1/ La « culture box »

Jean -Marie Frizzole participe à cet atelier, approfondit les explications données en grand groupe, et montre le fonctionnement de la « culture box » du Lycée du Coudon.
Le routeur a une portée de 15 mètres environ. Dans les grandes médiathèques, plusieurs box sont disponibles. Ce fonctionnement est transférable dans nos EPLE.
La clé USB dispose d'un menu : Pictures / Vidéo / Audio, mais on peut créer d'autres dossiers. Les livres numériques disponibles via la culture box sont gérés avec Cops, une extension de Calibre.

Administration du contenu :
On débranche le routeur, on sort la clé USB, on branche la clé USB sur un poste informatique et on transfère les contenus depuis ce dernier.

Avantages :
- Pas de login ni de mot de passe, pas d'internet...
- Tout matériel nomade avec navigateur peut se connecter à la box
- Les élèves peuvent récupérer et déposer des documents sur la box
Précautions à prendre pour le contenu :
- Œuvres libres de droit ou sous licence Creative commons
- Faire signer aux élèves une autorisation pour la mise à disposition de leurs travaux


Pistes de travail pour la troisième réunion de bassin :
- Quels contenus pour la culture box du CDI ?
- Comment la faire vivre (proposer le film du mois, par exemple...) ?
- Quelles applications pédagogiques ?
- Préparation d'une infographie présentant les différentes licences pour afficher dans le CDI près de la box.

 
3 -2/ Les parcours dans Moodle (compte -rendu de Thomas Bréant) :

L'atelier nous a permis de nous confronter à la nouvelle version de Moodle. Les niveaux de connaissance de la plate -forme étaient très hétérogènes. Certains d'entre nous avaient déjà manipulé l'interface. D'autres avaient même créé des parcours testés à plusieurs reprises avec des classes. La majorité (dont moi -même) n'avaient jamais tenté l'expérience.

L'interface est devenue très simple et accessible pour la mise à disposition des ressources. L'intégration semble assez facile à faire. Les outils disponibles sont assez variés. Nous avons remarqué que les parcours "magistère" sont faits sous Moodle. Il serait intéressant de créer des parcours d'info -doc un peu standardisés pour le niveau collège.

Néanmoins, la question de l'intégration à des ENT (non -développés dans les collèges du Var) a été soulevée. La nécessité de disposer d'un accès à Internet nous rend encore une fois dépendants d'une connexion parfois défectueuse dans les CDI. Enfin, certains ont remarqué que l'utilisation de Pronote pouvait suffire pour une grande partie des activités pédagogiques sans forcément utiliser Moodle.
Pour compléter cet atelier, voici une ressource pour travailler Moodle hors -connexion et qui rejoint l'atelier Bibliobox : la Moodle box.

 

3 -3/ L'évaluation par compétences (compte -rendu d'Albane Guarino) :

Réflexion commune : Comment le documentaliste peut -il évaluer ses élèves par compétences ?

L'évaluation :
Élaboration de grilles de compétences pour l'évaluation.
Parcours documentaire.
Cela nécessite beaucoup de travail et de remise en question des pratiques pédagogiques. Attention également à ne pas se perdre dans la création de "micro -compétences" impossibles à gérer.

Quand et comment évaluer ?
- Soit le documentaliste fait parti d'un projet au niveau de l'établissement et évalue par compétences les classes qu'il a en charge dans ce projet (niveau 6e, classe pilote etc). Ces évaluations sont saisies et visibles par les élèves et les parents sur des logiciels tels que Sacoche, Pronote etc.
- De façon ponctuelle, lors d'un projet ou d'une séquence il peut co -évaluer avec les enseignants de discipline.

Mais de manière générale le documentaliste éprouve des difficultés pour valider ou évaluer : beaucoup de classes en charge (grands lycées...), manque de temps, manque d'outils, de visibilité.
Face à ces difficultés son action peut aussi se situer dans une réflexion en amont dans le cadre de la politique documentaire. Il peut participer à l'élaboration d'un référentiel interdisciplinaire commun à l'établissement avec les compétences info -documentaires que les professeurs de disciplines pourront valider eux -mêmes.
 

3 -4/ Mettre en place l'EMI (compte -rendu d'Isabelle Boccheciampe) :


La réflexion a été menée à partir du document suivant, provenant du socle commun de connaissances, de compétences et de culture (décret n° 2015 -372 du 31 -3 -2015) :
« Médias, démarches de recherche et de traitement de l'information
L'élève connaît des éléments d'histoire de l'écrit et de ses différents supports. Il comprend les modes de production et le rôle de l'image.
Il sait utiliser de façon réfléchie des outils de recherche, notamment sur Internet. Il apprend à confronter différentes sources et à évaluer la validité des contenus. Il sait traiter les informations collectées, les organiser, les mémoriser sous des formats appropriés et les mettre en forme. Il les met en relation pour construire ses connaissances.
L'élève apprend à utiliser avec discernement les outils numériques de communication et d'information qu'il côtoie au quotidien, en respectant les règles sociales de leur usage et toutes leurs potentialités pour apprendre et travailler. Il accède à un usage sûr, légal et éthique pour produire, recevoir et diffuser de l'information. Il développe une culture numérique.
Il identifie les différents médias (presse écrite, audiovisuelle et Web) et en connaît la nature. Il en comprend les enjeux et le fonctionnement général afin d'acquérir une distance critique et une autonomie suffisantes dans leur usage.
Outils numériques pour échanger et communiquer
L'élève sait mobiliser différents outils numériques pour créer des documents intégrant divers médias et les publier ou les transmettre, afin qu'ils soient consultables et utilisables par d'autres. Il sait réutiliser des productions collaboratives pour enrichir ses propres réalisations, dans le respect des règles du droit d'auteur.
L'élève utilise les espaces collaboratifs et apprend à communiquer notamment par le biais des réseaux sociaux dans le respect de soi et des autres. Il comprend la différence entre sphères publique et privée. Il sait ce qu'est une identité numérique et est attentif aux traces qu'il laisse. »


Exploitation du décret : réflexion sur les compétences à développer chez les élèves


1. Apprendre à utiliser des outils de recherche documentaire :
- Esidoc
- Google : découvrir l'outil et toute ou partie de ses fonctionnalités
- Autres moteurs de recherche : Qwant....
Pour réfléchir aux alternatives.
- Utilisation du dictionnaire (en ligne et papier)

2. Apprendre les clés du livre : sommaire, index...

3. Apprendre à utiliser plusieurs sources d'informations : livres documentaires, dictionnaires, magazines, pages web

4. Apprendre à se questionner, à problématiser, à faire un plan

5. S'interroger sur la validité des contenus sur internet : qui est l'auteur ? Quel est le ton du texte ? Info ou intox (théories du complot) ?
Sur ce sujet, une double page synthétique est publiée dans « Un jour une actu » de la semaine du 21 mars 2016.

6. Apprendre à prélever et traiter l'information. Mettre en place chez l'élève un réflexe de lecture « active » pour qu'il soit capable de trouver ce qui est important dans un texte documentaire. Proposition d'activité : travail sur des textes à trous

7. Restituer son travail : adapter les codes d'information au format demandé

8. Travail sur les usages de tous les outils numériques et connectés (usages du web, des applis mobiles.)

9. Respect de la loi sur les réseaux sociaux : respect des autres et droit à l'image. Les élèves doivent savoir par exemple qu'il est interdit de diffuser des photos de leurs camarades sans leur autorisation

10. Sensibiliser les élèves à l'identité numérique : sur internet on laisse des traces. Il faut maîtriser son « e -réputation ».

11. Travailler sur la presse : distinguer les articles d'opinion des articles informatifs sur différents supports (papier, radio, télé, internet)
Travail de comparaison des différents médias.

Après -midi :


1/ Intervention de Dominique Guillemin, coordonnatrice Arts et Culture de la DSDEN du Var

La discussion s'est articulée autour des problématiques suivantes :
- Le parcours d'éducation artistique et culturelle
- Le volet culturel du projet d'établissement
- Le rôle du référent culturel de l'établissement

Le diaporama support de son intervention est en document joint à cet article.
 

2/ En fin de journée : poursuite du travail en ateliers