Jeudi 15/11/2018

Lycée professionnel Galliéni à Fréjus

Coordonnateurs : Véronique GRANDJACQUES et Julien SENEGAS

Secrétaire de séance : Magali ISNARD

Après un tour de table pour que chacun se présente, la réunion débute suivant l’ordre du jour.

I. Mise en place du volet culturel d’un EPLE

Cette formation est animée par Mme BOLOT et M. CHAMPFAILLY.

I.1 EAC : travail sur les représentations

Les deux formateurs nous proposent de nous positionner, dans notre établissement, par rapport à l’Education Artistique et Culturelle, en tant que professeur documentaliste et/ou en tant que Référent culture. Pour guider cette réflexion, ils mettront en œuvre les deux méthodes suivantes.

            Brainstorming

Sur trois post-its différents, chaque participant écrit un mot sur chacun de ces thèmes : EAC ; Volet culturel ; Rôle du documentaliste et/ou du référent culture. Les mots sont ensuite regroupés en fonction de leur signification.

            Blason

Les participants sont ensuite répartis en trois groupes. Chacun d’eux doit réaliser un blason reflétant toutes les représentations, sur l’un des thèmes évoqués ci-dessus.

 

            I.2 Synthèse      

L’Education Artistique et Culturelle doit permettre, par des dispositifs, une ouverture à l’art et à la culture pour tous. Elle s’appuie sur des connaissances, des pratiques et des rencontres. On entend bien sûr par là des échanges avec des artistes, mais pas seulement. Ainsi des professionnels peuvent intervenir pour faire découvrir aux élèves les métiers de la culture.

Les dispositifs EAC peuvent être nationaux, régionaux, départementaux, locaux (à l’initiative des structures culturelles de proximité), ou académiques. Cette distinction est importante, car cela détermine les modalités de financement, ainsi que les délais et les conditions des appels à projet. Ces dispositifs présentent des avantages pour les établissements qui y participent : des interlocuteurs identifiés, une charge de travail moins importante... Ils leur apportent également de la visibilité et un certain rayonnement.

Le volet culturel est un document officiel, propre à chaque EPLE. Il organise et formalise l’accès à la culture, à travers des projets qui encouragent les partenariats extérieurs et pluridisciplinaires.

Dans le domaine de l’EAC, l’action du professeur documentaliste et/ou du Référent culture repose sur trois priorités :

- être à l’initiative, favoriser le rayonnement de l’établissement,

- être un médiateur entre les ressources culturelles et l’établissement,

- accompagner si besoin la mise en œuvre des projets.

Pour prolonger cette réflexion, les formateurs ajoutent qu’en 2017, l’État a fixé au niveau national l’objectif suivant : 100 % EAC. C’est-à-dire garantir chaque année un projet artistique et culturel à toutes les classes.  

[NB : le référentiel sur le PEAC est paru au BO de juillet 2015]

 

            I.3 Informations complémentaires

            Financement

Tous les projets EAC impliquent une participation financière de l’établissement. Si cela est nécessaire, c’est à la direction de l’EPLE d’effectuer des arbitrages entre les différentes actions. Le rôle du Référent culture n’est que consultatif. Selon les cas, il est possible de demander des subventions :

- à la région : pour les lycées, avec le dispositif INES,

- au département, pour les collèges,

- à la DAAC : les appels à projet doivent être renvoyés avant la fin du mois de septembre.

            Choix des intervenants

Un établissement peut travailler avec une association ou un intervenant agréé, mais aussi avec des professionnels n’ayant pas encore fait cette démarche (au cas par cas). Par contre, cela est strictement impossible pour les intervenants et les associations dont la demande d’agrément a été rejetée.

[cf. Liste des agréments académiques aux associations complémentaires de l’enseignement public.

Dernière mise à jour le 08/10/2018.]

 

            1.4 Exemples

Pour conclure la formation, nous commençons un état des lieux dans nos établissements respectifs. Chaque participant est amené à présenter un projet emblématique de l’EAC dans son collège ou son lycée.

            Fréjus

- Collège les Chênes : 5e (toutes les classes), Journée du Moyen-Age, en partenariat avec une association locale.

- Collège Villeneuve : 3e, Le journal d’un poilu (EPI).

- Lycée Albert Camus : Lycéen au cinéma, en partenariat avec la DAAC et le cinéma Le Vox.

            Saint-Raphaël

- Collège de L’Estérel : 3e (toutes les classes), Découverte de l’astronomie, en partenariat avec l’observatoire de Nice.

- Collège Alphonse Karr : 3e (toutes les classes), Guerre et paix pour la commémoration du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale. Disciplines engagées : Histoire-Géographie, Arts Plastiques, Italien, Français.

- Collège Stanislas : Silence, on lit ! (tous les élèves). 

- Lycée polyvalent Antoine de Saint-Exupéry :

            Golf de Saint-Tropez

- Collège Berty Albrecht à Sainte-Maxime : 6e et 5e (classes artistiques), création d’un spectacle et représentation en fin d’année, en partenariat avec le Carré Gaumont.

- Collège Gérard Philipe à Cogolin : 6e (4 classes + SEGPA), Concours de poésie. En partenariat avec mairie de Grimaud pour l’organisation de rencontres avec des auteurs et la visite du Salon du livre.

- Collège Victor Hugo à Gassin : 1 classe de 6e (environnement), création d’une affiche, en partenariat avec l’observatoire marin du Golf. Disciplines engagées : Education Physique et Sportive, Anglais, Mathématiques.

            Puget 

- Collège Gabrielle Colette : organisation d’une semaine EAC(tous les élèves) ; Silence, on lit ! (tous les élèves).

            Fayence 

- Collège Marie Mauron : 2 classes cinéma, participation à Collège au cinéma et au Ciné Festival.

            Roquebrune

- Collège André Cabasse : 6e (toutes les classes), Sortie à Nice : visite du musée Marc Chagall (matin) et visite de la villa Kérylos (après-midi). Disciplines engagées : Français, Histoire-Géographie.

 II. Compte-rendu de la réunion de rentrée avec nos inspecteurs

III. Formation à l’image cinématographique

Cette formation est animée par Marie Valet, professeur documentaliste au collège Marie Mauron à Fayence.       

            III.1 Notions

Grâce à un diaporama, Mme Valet présente les principales notions nécessaires pour l’analyse d’une image cinématographique :

- le champ,

- le plan,

- les plans-séquences, avec les exemples particuliers du travelling (horizontal et vertical) et du panoramique.

- l’échelle des plans, du plan général au très gros plan.

- le plan subjectif, lorsque la caméra remplace le regard d’un personnage, et montre ce qu’il voit.

- le raccord, en soulignant l’importance de respecter la règle des 180°.

[NB : une des sources utilisées par Mme Valet est le site du Centre National du Cinéma et de l’image animée, <https://www.cnc.fr>]

[NB : Celtix est un logiciel gratuit qui permet la création d’un scénario]

 

            III.2 Esprit du passé

 

Ce moyen métrage a été réalisé dans le cadre de l’Atelier cinéma du collège. Il dure une trentaine de minutes. C’’est un élève volontaire de 3° qui est à l’origine du projet. Il a écrit et tourné ce film qui dure une trentaine de minutes.