Collège Gabrielle Colette - Puget-sur-Argens

30 janvier 2020

 

Matinée :

  • Présentation du compte-rendu de la réunion des coordonnateurs de bassin du 3 octobre.

  • Bilan des mises en place du ¼ d’heure de lecture dans les différents collèges du bassin :

La mise en place est assez variée, et les difficultés se recoupent souvent.

Différents choix ont été fait :

Dans un collège, choix de proposer aux enseignants une organisation libre sur la semaine, avec pour toutes les classes ¼ de lecture pris en charge par un enseignant sur un horaire au choix, mais qui sera obligatoire et hebdomadaire. Le bilan après enquête est très satisfaisant, silence respecté et apport de calme et concentration pour la suite du cours.

Dans un autre collège, seul les 6e sont concernés, ayant pratiqué en primaire.

Formule tournante sur des périodes, le jour de lecture change à chaque période pour ne pas toucher les mêmes enseignants.

Un 3e collège, après une expérience malheureuse l’an dernier, reprend la formule différemment. Les enseignants de français avec le niveau 6e, une fois par semaine au choix du jour.

On constate que tous assouplissent les règles et cherchent des modes de fonctionnement qui obtiennent l’adhésion des équipes.

Les conséquences positives, constatées partout sont : augmentation du nombre de prêts et augmentation du calme et de la concentration des élèves

  • Tablettes au lycée : Echanges autour de l’organisation de la mise en place au lycée et l’utilisation qui en est faite par les élèves et les enseignants. Les inconvénients et les avantages sont observables partout.

  • Livres Audios :

Une collègue de collège nous explique le partenariat mis en place avec l’Association « Bibliothèque sonore » de Hyères.

Les élèves ayant un handicap reconnu par la MDPH leur rendant difficile la lecture peuvent bénéficier de livres audios enregistrés par l’association.

Il faut signer une convention et un certificat médical doit être fournit pour chaque élève.

  • CR des RDV de Carrière : Echanges sur les attendus des inspecteurs lors des rendez-vous de carrière de l’année. L’apprentissage de la prise de notes et l’évaluation à l’oral sont encouragés.

 

Après-midi :

Stage PIX :

Gérald ARNAUD (DANE) nous présente la plateforme PIX

Explications sur les objectifs et l’organisation de la plateforme. PIX est une plateforme publique, gratuite, accessible à tous : de la classe de 5e  jusqu’aux adultes (pour les étudiants, les professionnels). L’objectif est d’évaluer et de certifier les compétences liées au numérique, avec une attestation officielle reconnue en France et, à terme, au niveau européen (DIGCOMP : cadre de référence européen des compétences numériques). Le déploiement est prévu sur l’ensemble des établissements au cours des deux prochaines années : en 2021, il concernera de manière obligatoire les élèves de 3e, de terminale, de STS et de CPGE (plus tard pour les CAP). Il est nécessaire de commencer dès cette année avec les élèves de 4e.

Le référentiel PIX permet de mesurer 16 compétences transversales, réparties dans 5 domaines : informations et données, communication et collaboration, création de contenu, protection et sécurité, environnement numérique.

L’outil mis en place est adaptatif et se veut « bienveillant » puisqu’il permet forcément à l’utilisateur d’obtenir des réponses justes : la difficulté des questions évolue en fonction des réponses données.

Il existe actuellement 5 niveaux de compétence (8 à terme). Pour être « certifiable », l’utilisateur doit avoir atteint au moins le niveau 1 sur 5 compétences.

 

3 zones :

PIX ORGA : pour les enseignants, espace où ils créent des « campagnes » pour leurs classes. Les élèves s’autoévaluent et le professeur aura la possibilité de suivre leur travail.

Plateforme PIX :

Utilisable en autonomie, en dehors de la classe.

Il est possible de passer la certification lorsqu’on a atteint un niveau 1 dans au moins 5 compétences.

PIX CERTIF :

La certification sera obligatoire en 2021 pour les élèves des niveaux 3e, Terminale, BTS et CPGE. Elle sera organisée par le chef d’établissement et nécessite 2h, avec un ordinateur /élève. La certification est valable 3 ans.

Le professeur documentaliste peut inviter les élèves, comme les autres enseignants, à travailler sur une campagne.