Lundi 16 décembre

Réunion au Lycée Dumont d'Urville

Un tour de table précéde l’intervention de Laurent Dulout sur le programme de la journée, à savoir : 

Matinée, en plénière 

&  Compte-rendu de la réunion entre les coordonnateurs docs de l’académie et les inspecteurs,

&  Ateliers de concertation/discussion sur plusieurs thèmes,

& Partage, avis et retours d’expériences sur un projet, une séquence pédagogique, un partenaire extérieur,

& Pistes de travail pour la seconde réunion de bassin. 

 

Après-midi

·                  Réforme du lycée, nouvelles problématiques et solutions,

·                  Projet manga,

·                  La place du prof-doc en collège (EMI, EPI, HDA, AP, etc.),

·                  Restitution des ateliers par un rapporteur,

·                  Échange et partage de Coups de cœur .

 

Laurent Dulout évoque le contenu de la lettre de rentrée des IPR-EVS[1] et expose ainsi les axes à développer dans une démarche de projet selon les points suivants :

Axe 1 : L’Orientation,

Axe 2 : L’engagement – la citoyenneté - Education au Développement Durable[2] 

Axe 3 : L’amélioration des résultats scolaire  via le pôle pédagogique: la pédagogie de l’oral

Axe 4 : La valorisation des valeurs de la république notamment celle de la laïcité par le biais du numérique (Certification Pix) lutte contre les discriminations (Fake news, utilisation éthique des réseaux. Sylvain Poggi[3], de l'équipe mobile académique de sécurité (EMAS) de la Direction des Services Départementaux de l'Education Nationale du Var peut intervenir.

 

Atelier

Rencontre de slam de poésie inter-établissements

 Participantes :

Violette Picard – Collège Marcel Pagnol – Toulon

Karine Bravo- Lycée du Coudon- La Garde

Marie Jonvaux- LP Parc Saint Jean -Toulon

Murielle Gebelin – LP Parc Saint Jean -Toulon

 

Le slam consiste à partager des performances de prise de parole poétique dans des lieux publics.

L’activité se pratique généralement sous forme de scènes ouvertes ou de tournois où convivialité, respect et écoute sont présents et nécessaires. Cette caractéristique, ainsi que l’indispensable mobilisation des compétences langagières, confère au slam un potentiel pédagogique et citoyen intéressant à exploiter dans nos classes. Par ailleurs, la place grandissante de l’oral dans les programmes et les recommandations officielles encouragent de plus en plus ce type d’activité.

Des établissements organisent parfois déjà des cycles et ateliers slam en cours de lettres ou langues vivantes. L’idée est d’en réunir quelques-uns pour un tournoi interscolaire local sur le modèle des tournois juniors mis en place par les deux principales fédérations : FNSDP (fédération nationale de slam de poésie) et LSF (ligue slam de France)

 

Ce qui a été fait en amont de notre atelier :

-Contact et accord avec la responsable de la médiathèque de Sainte-Musse, et Nora Mekmouche, responsable du réseau des bibliothèques de proximité de Toulon.

 

-Proposition d’un lieu prêté par la Mairie de Toulon : salle polyvalente attenante à la Maison des Services publics de Saint-Musse. La Mairie mettra sièges et sonorisation à disposition. Nous devons simplement confirmer le projet auprès de Anne.

 

-Proposition d’une date : jeudi 9 avril 2020.

 

-Proposition d’un programme de la journée :

Matin : réunion des slameurs à 10h. Animation ou projection d’un film (titre pressenti : documentaire de Matthieu Simon « Les meilleurs poètes ne gagnent jamais » Pays des miroirs-Tell me Films-France télévision 2019 – 52mn- https://www.filmsdocumentaires.com/films/6461-les-meilleurs-poetes-ne-gagnent-jamais )

Repas : pique-nique apporté par les élèves.

Après-midi : début du tournoi à 13h30 / Fin du tournoi à 16h.

 

Notre discussion en atelier :

 

Cette rencontre sera ouverte aux élèves de 3ème, 2nde, et 1ère, sans exclure les élèves de terminale, mais nous devinons que leurs préoccupations sont ailleurs.

Pour répondre à la demande de Françoise Monjanel sur la participation d’élèves de BTS : l’écart avec des élèves de collège risque d’être trop important, et nous manquons de temps pour mettre en place des catégories d’âge. Cependant, les élèves de BTS seront bienvenus pour effectuer les performances de calibrage et pour constituer les jurys.

 

-Formation et accompagnement des équipes :

Chaque établissement sera représenté par 3 slameurs et proposera une personne pour faire partie du jury.

Si une classe est envoyée en délégation de supporters, les élèves seront accueillis uniquement l’après-midi et devront être accompagnés par un enseignant de l’établissement.

 

-Performances :

Chaque slameur disposera de 3 mn pour déclamer un texte dont il est l’auteur, sans musique, sans accessoire autre que sa feuille de papier.

Les propos et les thèmes sont libres, dans la limite du respect du droit et du respect des personnes. Seront notamment proscrits les appels notoires à la haine et à la discrimination.

L’ordre de passage se fera en 3 tours par tirage au sort des établissements, qui délèguent 1 de leurs slameurs pour le tour en cours.

La comptabilité des points se fera avec le système des ardoises : chaque jury attribue un nombre de points de 0 à 10 immédiatement après chaque performance, la note la plus élevée et la plus basse ne sont pas retenues, les autres sont additionnées et affichées.

L’équipe gagnante est celle du slameur qui a réalisé le score individuel le plus élevé.

 

-L’animation et l’organisation du tournoi :

Il est nécessaire de rédiger un premier courrier à nos Inspecteurs pour présenter le collectif de professeurs-documentalistes organisateur et faire connaître notre projet (Murielle Gebelin). Un autre courrier en direction de nos Chefs d’établissements sera nécessaire.

 

Présentation : Violette Picard, Murielle Gebelin

Secrétariat : Karine Bravo + 1 autre adulte

Chronométrage : Marie Jonvaux

Poésie de calibrage : Isabelle Boccheciampe + 1 ou 2 étudiants/lycéens/poètes volontaires

A prévoir : 1 tableau pour l’affichage des résultats au fur et à mesure

 

-Etablissements concernés (connus à ce jour)  :

Collège Daudet – La Valette (Nadine Deltorre)

Collège André Malraux -La Farlède (Isabelle Boccheciampe)

Collège Marcel Pagnol – Toulon (Violette Picard)

Collège Django Reinhardt -Toulon (Agnès Beaumont)

Collège Maurice Genevoix- Toulon (Agnès Dehoey)

LP Parc Saint Jean -Toulon (Marie Jonvaux / Murielle Gebelin)

Lycée du Coudon – La Garde (Karine Bravo)

 

-Sous réserve :

Lycée Bonaparte – Toulon (Gwenaëlle Ridel)

Collège Voltaire -Toulon (Albane Guarino)

Lycée Dumont d’Urville – Toulon (Sophie Landreau)

 

Chaque établissement prendra en charge le transport de ses élèves et enseignants.

Rq : la Maison des Services publics est desservie par le bus RMTT N° 9.

 

Atelier 1  : La place du professeur documentaliste dans la réforme du Bac.

Avec la réforme du Lycée, la disparition de l’heure de Vie de Classe et des TPE, notre mission nous donnait l’occasion de former les élèves  aux compétences informationnelles. Toutefois, l’EMC reste une occasion de former les apprenants.

 Atelier 2: La place du professeur documentaliste en collège

Nous nous sommes interrogées sur la question suivante : Comment être animateur d’un fonds et assumer nos missions ?

Au Collège :

Il est un constat unanime : l’Espace Presse est peu exploité. Pour les collégiens : idée de travailler avec le périodique Virgule. Le projet « Adoptez des mots » incite les élèves à adopter un mot issu du périodique et à l’utiliser lors d’un cours, par exemple. Ce travail est en collaboration avec un professeur de Lettres.

Une exposition sur des dessins de Monstres dans les contes permet de faire des recherches sur le fonds.

 

 La mise en place du  Quart d’heure de lecture est un aussi un moyen de faire connaître le fonds documentaire.

 

Les BookTrailers sont une belle promotion qui change de la fiche lecture traditionnelle.

 

La Nuit de la lecture : les modalités sont mises en oeuvre avec le réseau des bibliothèques et médiathèques.

 

En partenariat avec la Bibliothèque Sonore de Toulon, L’atelier La Voix du Livre dont le but est d’enregistrer des livres audio fait la promotion des livres fictions contemporains du CDI.

 

Le concours du plus grand lecteur

 

Les coups de cœurs :

Roman adolescence à partir de 13 ans :

Au service de la majesté la mort de Julien Hervieux chez Castelmore

 

Roman à partir de 11 ans

Ma sœur sur une cheminée de Annabel Pitcher

Thèmes : FamilleMort/DeuilInterculturalitéSéparation/DivorceBonheur

BD (Série) Internet de la haine de Johanna Vehkoo

BD : Un été d’enfer de Vera Brosgol

 

Pour notre culture professionnelle :

La civilisation du poisson rouge : Petit traité sur le marché de l’attention, de Bruno Patino, Grasset

 

[1] https://www.pedagogie.ac-nice.fr/docazur/index.php/rubriques/veille-professionnelle/1601-lettre-de-rentree-des-professeurs-documentalistes-et-des-conseillers-principaux-d-education

[2] Suggestion d’abonnement WEDEMAIN par Soad Bouzerma, Documentaliste-professeure, Collège Jacques Yves Cousteau, La Garde https://www.wedemain.fr/We-Demain-100-Ado-la-generation-Greta-a-maintenant-son-magazine_a4438.html?fbclid=IwAR1FqtAXgQzdhBsDA0-aJcooqZUwm3FxysqM-sXeHOaV1oS36aScqb4Mzh4

[3] http://www2.ac-nice.fr/DSDEN83/cid129967/du-bon-usage-des-reseaux-sociaux-au-college-de-saint-zacharie.html