Éduscol organise actuellement une consultation autour des 27 compétences en Éducation aux Médias et à I'Information (ÉMI) du cycle 4. Celle-ci a pour but d'associer l'ensemble de la communauté éducative à la description de ces compétences afin d'aider les enseignants à les mettre en œuvre dans le cadre des apprentissages scolaires : http://eduscol.cap-collectif.com/

Votre contribution nous est précieuse, nous vous invitons donc à participer sur un ou plusieurs des niveaux , à savoir :
- Voter (d'accord / pas d'accord / mitigé) au sujet du projet de texte descriptif proposé
- Donner votre avis (arguments pour / arguments contre) sur le projet de texte
- Proposer des exemples de pratique pédagogique en lien avec la compétence concernée

Pour contribuer, accédez à Eduscolab : http://eduscol.cap-collectif.com/

Suite à une réflexion menée en technologie avec les classes de 3ème sur les traces laissées par la navigation sur internet et les conséquences des publications des utilisateurs des réseaux sociaux, un travail de réflexion sur les usages du web est mené au CDI.

La séquence

 
Point de départ : Film vu en technologie et débat sur les traces laissées sur internet.
 
Objectifs : socle domaine 2
Faire prendre conscience aux élèves de leur présence sur le Net (identité numérique)
Apprendre aux élèves à utiliser avec discernement les outils numériques de communication et d'information utilisés au quotidien
Développer chez les élèves une culture numérique
Utiliser des outils et ressources numériques pour travailler en collaboration et acquérir des connaissances
 
Compétences travaillées :
Utiliser un espace collaboratif : mur stoodle
Réaliser une carte mentale: réflexion collective et élaboration sur Xmind
Mener une démarche de recherche documentaire
Synthétiser pour communiquer efficacement une information
Mobiliser différents outils numériques pour créer un document personnel de son choix (traitement de texte, diaporama, vidéo...)
Ressources pour les recherches: magazines du CDI et articles en ligne
 
Production finale : Chaque élève ou groupe d'élèves produit un document numérique de son choix: diapositives, texte illustré, vidéo...
 
Prolongement : Les productions de bonne qualité peuvent être rassemblées grâce à Prezi, et déposées sur l'ENT, sur esidoc par exemple, ou sur folios, partie "parcours citoyen".
 
Evaluation : Les compétences sont évaluées au cours des différentes séances par les exercices proposés aux élèves.
Exercice sur le mur stoodle: 3 points
Carte mentale sur Xmind: 5 points
Travail de recherche documentaire: 12 points
 
Nombre de séances : 4 ou 5 séances en 1/2 classe
 
Collaboration : professeur de technologie / professeur documentaliste
 
Déroulement :
Pour conduire la séance, je m'appuie sur le cours disponible sur moodle. La progression est donc projetée pendant les séances de travail.
 

Séance 1: Réflexion sur les usages d'internet

 
1. Introduction : présentation des objectifs, définition de ce qu'est l'identité numérique
 
2. J'explique rapidement aux élèves le concept de carte mentale. Les élèves, par groupes de quatre, font un point rapide des sites internet et des applications qu'ils utilisent au quotidien. Pour cela, ils utilisent les modules stoodle à leur disposition sur moodle. Cela leur permet de travail à plusieurs en étant sur des postes différents. A la fin de l'heure, chaque groupe imprime son travail.
 
3. Nous finissons la séance par une rapide mise en commun.
 

Séance 2 : Réflexion sur les traces laissées sur internet

 
4. Les élèves reforment les groupes, puis se mettent par 2. Chaque binôme a à sa disposition le brouillon élaboré lors de la 1ère séance. Ils mettent au propre leur réflexion sous forme de carte mentale sur Xmind. (exemple en annexe)
 
5. Chaque binôme imprime sa carte mentale et identifie en deux couleurs: les traces laissées volontairement sur Internet (réseaux sociaux, blogs...) et celles laissées involontairement (cookies).
 
6. Lors du bilan de la séance, nous remarquons qu'il existe très peu de sites où l'internaute n'est pas du tout identifié et "suivi".
 

Séance 3: Des outils pour préserver son intimité sur Internet

 
7. Nous regardons ensemble les vidéos de la cnil "J'ai attrapé un cookie" et "Effacer ses traces". Nous faisons des pauses pour en discuter et les élèves remplissent un questionnaire au fur et à mesure pour garder une trace du cours (voir "fiche outil" en annexe).
 
8. Je présente le travail de recherche : chaque élève, seul ou en binôme, doit mener un travail de recherche sur un des outils qui a émergé de l'étape 1. Les élèves choisissent un sujet par tirage au sort.
 
Sujets proposés : Twitter, facebook, instagram, snapchat, skype, l'ENT, youtube, site commercial, cloud, google, streaming, podcast, wikipedia, ent, deezer, jeux en ligne.
 

Séance 4 : La recherche documentaire

 
9. Présentation rapide du portail esidoc. Nous récapitulons ensemble comment retrouver des documents au CDI et sur internet.
 
9. Les élèves commencent leur recherche: ils rassemblent des documents et commencent à les exploiter.
 
10. Les travaux doivent être terminés à la maison et déposés sur moodle.
 
Prolongement : Les travaux de qualité sont réunis et rendus disponibles sur folios par exemple pour être éventuellement exploités l'année suivante avec d'autres classes. (3 exemples de travaux en annexe)
 

Objectifs : Découvrir et décrypter les médias d’actualités en ligne

Compétences globales à acquérir en fin de séquence : Être capable d’analyser un « tout en ligne » de presse, de comprendre sa particularité et de développer son sens critique dans le cadre de l’éducation aux médias 

Séance de 1h avec une classe de 1ère ES en demi -groupe

o Projection d'un Powerpoint : « Les tout en ligne »

o Mise en activité des élèves : distribution aux élèves d'un questionnaire à remplir
 
o Mise en commun à l'oral
 
L’objectif de la séance est de faire découvrir un média aux élèves : le pure player, récemment renommé dans un souci de francisation « tout en ligne ».
Pour justifier ce choix, il suffit de regarder la situation de la presse à l’heure actuelle :
Autrefois uniquement sur papier, les journaux adaptent leur contenu en ligne pour satisfaire un public plus large. Les nouvelles générations, d’après de nombreuses études (notamment celles d’Olivier Donnat1) abandonnent progressivement la lecture papier mais sont de plus en plus actifs sur la toile. Il est donc parfaitement logique qu’un média décide de ne publier qu’en ligne, puisque l’avenir semble prouver qu'à long terme, c’est là que les potentiels lecteurs seront en majorité. Le « tout en ligne » va donc probablement devenir un média incontournable pour les futurs citoyens que sont nos élèves.

Présentation du média « tout en ligne » :
 
Sans surprise, la très grande majorité des élèves ne lisent pas de presse sur format papier. Parmi les réponses entendues nous avons eu : l’Équipe, Var -Matin et les magazines people, ce qui est tout de même mieux que rien !
C’est non sans fierté qu’ils ont appris, durant la présentation, qu’ils appartenaient à une génération que l’on appelle "digital natives". Les sourires ont illuminé leurs visages adolescents à cette nouvelle, mais est retombé lorsque fut demandé : "vous savez donc sans doute ce qu’est un tout en ligne ?"
Il est surprenant de constater que malgré leur hyperconnectivité, les élèves ne connaissent pas ou très peu les sites "tout en ligne". Seul Médiapart éveille leur attention, le site faisant souvent parler de lui dans l’actualité.

Mise en activité :
 
Les élèves ont manifestement l’habitude de "balayer" l’écran dans leurs pratiques numériques. Ainsi, peu d’entre eux ont trouvé du premier coup les rubriques "articles les plus lus" ou les noms des auteurs, qui sont pourtant en page de Une. Ils semblent complètement guidés par l’image, la couleur, ce qui capte le regard, et surtout par ce besoin irrépressible d’aller vite et de finir vite sans prendre de temps pour se concentrer2. Trouver les moteurs de recherche interne des sites fut pour certains d’entre eux un vrai challenge !
Il fut nécessaire, tout au long de la mise en activité, de surveiller cette frénésie du clic chez les élèves qui se retrouvent vite propulsé, "grâce" aux liens hypertextes, publicité et blogs partenaires, sur des sites n’ayant aucun rapport avec la séance.
Le travail par deux a permis aux élèves de repérer plus rapidement les informations nécessaires pour répondre au questionnaire : Ils se guident mutuellement, cherchent ensemble sur  la page, communiquent et finalement parviennent à trouver l'information. Individuellement, il est probable que certains n’auraient pu aller au bout de l’exercice.
 
Mise en commun à l'oral
 
Les élèves ont globalement été surpris par la teneur, le ton et le sujet des articles, notamment sur le tout en ligne Rue89 qui tente évidemment de captiver le lecteur par toutes sortes de procédés visuels ou narratifs.
La plupart des élèves n’ont pas aimé l’interface visuelle de Médiapart, jugée "trop sérieuse et austère" (peu d’images et beaucoup de texte). Cependant, ils ont confié en fin de séance être "fatigués" à force de naviguer sur le tout en ligne Rue89 et le site du Monde. Non sans raison, car sur ces sites l’internaute est littéralement bombardé d’informations de tout types, qui mettent à l'épreuve notre perception visuelle et notre attention (articles, publicités, onglets, rubriques, vidéos, images, liens hypertexte, etc).
A la fin de la séance fut posée la question piège : "quels sont les sujets d’actualités du jour ?"
Après un silence assourdissant suivi de plusieurs "euh", les élèves ont davantage mentionné les articles qui les ont marqués3(parfois sans certitude, alors qu’ils ont passé 35 minutes sur les sites !) plutôt que ceux qui reflètent l’actualité récente.
Cette expérience est une preuve que la lecture numérique et le déferlement d’informations auxquels nous sommes confrontés sur Internet affecte réellement notre capacité à retenir l'information, et à l'apprécier4.
 
Point forts
 
  • Les élèves sont repartis du CDI en ayant découvert un nouveau média qui, à l’avenir, deviendra incontournable.
  • Ce travail sur un média tout en ligne peut être envisagé sous plusieurs aspects : évolution de la presse, découverte d'un média, analyse d'une page Internet, comparaison entre lecture en ligne et lecture papier, etc.
  • Cette séance peut être adaptée à toutes les spécialités, et permet le travail en interdisciplinarité.
  • Les élèves sont enthousiastes à l’idée de travailler sur un support en ligne, et sont acteurs de leurs apprentissages durant la séquence.
 
Point faibles
 
  • Les sites d’actualités sont régulièrement mis à jour et modifient souvent leurs interfaces ainsi que les sujets abordés, ce qui rend parfois difficile la préparation de séances.
 

1. Donnat, Olivier. Les pratiques culturelles des Français à l'ère numérique. Synthèse disponible en ligne sur : http://www.pratiquesculturelles.culture.gouv.fr/doc/08synthese.pdf
 
2. Dans ses travaux, Thierry Baccino évoqué régulièrement la « saturation de l'information » ou « désorientation cognitive », quand le lecteur est perdu dans une masse d'information : en cherchant à atteindre rapidement son but, le lecteur navigue dans différents niveaux d'hypertextes et finalement perd de vue son but initial.
 
3. « Sur le web, le lecteur balaie rapidement les titres, initiant une lecture rapide, mais son attention est imparablement attirée par d’autres informations qui apparaissent en simultané et qui peuvent ou non avoir une pertinence pour lui. » Baccino, Thierry. Lire sur internet, est -ce toujours lire ? Disponible en ligne sur : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf -2011 -05 -0063 -011
 
4. « La compréhension d’un texte (et sa mémorisation) nécessite un temps assez long, qui permet de réaliser les associations nécessaires en mémoire à long terme (...) la redondance des informations présentées sous différents formats nuit à la mémorisation et à la compréhension. »  Ibid
 
 

Ce projet d’éducation aux médias et à l’information a vu le jour au lycée Thierry Maulnier en 2013-2014, dans le cadre des "Projets Photographiques" du Théâtre de la Photographie et de l’Image (une classe de 2nde, séquences en AP et ECJS). Il s’est développé en 2014-2015 dans l’enseignement d’exploration "Littérature et Société" d’une classe de 2nde, grâce à une subvention du Conseil Régional (Convention de Vie Lycéenne et Apprentie). En pièce jointe, descriptif des objectifs, des étapes, des travaux réalisés, de la place du numérique, présentation du budget et évaluation du dispositif.

Voir en ligne : Classe Médias Maulnier

 
L'idée était de filmer les élèves avant leur passage de l'oral, et après pour recueillir leurs impressions à chaud. Mais il y a eu un problème dans la prise de son et il fallait recommencer.
 
J'en ai parlé à 6 élèves de 1ère L et de 1ère S, qui venaient de terminer leurs épreuves. Nous avons réfléchi à la trame en "comité de rédaction" avec un 3QOCP.
 
Nous avions découpé le film en trois parties : " La préparation", "Le dossier" et "L'oral". Ils se sont emparés de l'idée en traitant le sujet sur un mode humoristique, en s'inspirant des séries "Bref" et "Norman" en vogue à l'époque.
 
Le tournage a duré de mars à début la début juin, sur tous leurs mercredis après midi, leur temps libre au lycée, ou après 17h. Nous devions avoir terminé début juin pour leur laisser le temps de réviser leur épreuves anticipées.
 
Ils ont géré les autorisations auprès de la Direction (occupation des lieux, demandes de matériel, participation des personnels, utilisation de la salle Web -TV...) et se sont débrouillés pour convaincre des professeurs et la direction à y prendre part.
 
Le montage a représenté un gros travail, et a duré jusqu'en septembre. Deux élèves sont venus pendant les vacances d'été début juillet et fin août pour le terminer et pour qu'on puisse présenter le film aux nouvelles Premières lors de leur première séance de TPE, dans l'amphi.
 
Le film a eu un franc succès dans le lycée, tant auprès des professeurs que des élèves toutes sections confondues. Les élèves de 1ères l'ont apprécié et certains l'ont beaucoup utilisé en fin de parcours pour se remémorer ce qu'il fallait (ou ne pas) faire.
 
Pourtant au moment de la remise des TPE, très cadrée dans le lycée, il y a eu beaucoup de problèmes. Nous avons alors décidé de rajouter une partie "Restitution des dossiers". Les élèves du groupe se sont à nouveau prêtés au jeu, mais étant en terminale, et à une période chargée en termes de travail scolaire pour eux, il n'a pas été possible d'accorder autant de temps à la réalisation.
 
Le film a été fait en une matinée, avec un matériel moins performant, d'où un son médiocre. Mais nous avons décidé de l'insérer tout de même pour que les prochains élèves de 1ères ne puissent pas dire qu'ils n'avaient pas été informés des modalités pour la restitution de leur dossier de TPE.
 
Aujourd'hui, la Direction du lycée a changé, et certains professeurs ont quitté l'établissement, mais le lien "youTube"est dans les dossiers de l'ENT pour que les élèves puissent y accéder à leur gré.
 
Juste avant la rentrée 2014, un des élèves est venu retravailler sur l'ensemble des rushes et du film pour qu'on puisse graver des DVD et les leur offrir en souvenir. Hélas, un problème technique ne nous a pas permis d'aller jusqu'à cette étape, mais les fichiers sont disponibles sur leurs ordinateurs.
Les élèves ont été félicités et remerciés au cours de la cérémonie des "Talents du Val d'Argens" par Monseur Duran et Madame Ortéga, Proviseur et Proviseur -adjoint en 2012 -2013.
 
Ils sont maintenant en 1ère année de Post -bac, mais je suis toujours en contact avec eux. Ils m'ont offert la plus belle expérience pédagogique qu'il m'a été donné de connaître, et je les en remercie vraiment.