Rappel des textes officiels 

 

Méthodologie pour la construction du Volet Culturel du Projet d'Etablissement


Le volet culturel concerne tous les élèves. Il définit la politique culturelle de l'établissement pour toucher chaque élève en assurant la construction d'un parcours artistique et culturel et en garantissant la cohérence de ce parcours. Il mêle l'Histoire des arts, la pratique artistique, la rencontre avec les artistes et les œuvres et la fréquentation des structures culturelles, touchant ainsi les trois piliers de l'EAC (Connaissance / Pratique artistique / Rencontre avec les œuvres, les lieux de culture, les professionnels de la culture).
Il doit être défini en relation avec les axes prioritaires du Projet d'Etablissement, auquel il doit être annexé, et a la même durée que lui.
 
Les acteurs :

Le volet culturel est une construction collective, ancrée dans l'offre culturelle locale, et élaborée en partenariat avec les structures culturelles de proximité. Chacun des acteurs concernés a un rôle précis à jouer, et la concertation et la réflexion communes sont essentielles.

Les acteurs sont les suivants : équipe de direction, équipe éducative (professeurs, CPE...), partenaires culturels, chargés de mission, collectivités territoriales, instances de l'établissement (Conseil Pédagogique, Conseil d'Administration, éventuellement CVL).

1 - L'équipe de direction définit les objectifs prioritaires, la faisabilité budgétaire et le calendrier.

2 - Le Conseil Pédagogique, lieu de concertation et d'échanges, définit un parcours pour chaque élève en lien avec les programmes.

3 - Les partenaires culturels et les chargés de mission définissent l'offre culturelle proposée aux établissements.

4 - Le volet culturel intègre l'offre des collectivités territoriales et s'appuie sur les dispositifs mis en place : subventions projet artistique et culturel du Conseil Général 83, dispositif « la culture vous transporte » de TPM, CVLA de la Région PACA...

5 - Il doit être voté au Conseil d'Administration de l'établissement
 
Les étapes :
 
1 - Elaborer un diagnostic de l'éducation artistique et culturelle dans l'établissement (l'existant) : identité et situation géographique de l'établissement, ressources culturelles de proximité, actions menées, moyens humains et financiers,...
 
2 - Dégager des objectifs généraux par niveau : chercher des entrées dans les programmes, trouver des points communs entre les différentes disciplines...
 
3 - Formaliser le parcours artistique et culturel de l'élève : prévoir des actions par niveau, rechercher la lisibilité pour les élèves et les collègues, éviter les répétitions de mêmes visites au cours de la scolarité de l'élève, viser la pérennité des partenariats culturels (conventions de jumelage) en insistant sur le local, pour que l'élève s'approprie son environnement culturel...
 
4 - Réfléchir aux moyens mobilisés.
 
5 - Prévoir l'évaluation du volet culturel
 
La formalisation :
 
Dans l'Académie de Nice, le volet culturel se présente généralement sous la forme d'un tableau synthétique (une page), listant les actions par niveau. Plusieurs entrées sont possibles : par structure partenaire, par domaine artistique et culturel, par thématique Histoire des arts, par objectifs...
 
A noter : Le volet culturel tend à proposer une même action pour tous les élèves d'un niveau, mais cela n'empêche nullement la mise en place d'autres projets plus ponctuels.
 
Qui peut nous aider ?

- Les stages « Culture à portée de main » permettent d'aider les établissements à mettre en place leur volet culturel à partir de l'offre culturelle de proximité.
- Les chargés de mission arts et culture peuvent être sollicités par les établissements pour les guider dans la construction de leur volet culturel.


Les outils de pilotage :
 
Dans l'académie de Nice, un outil de pilotage du volet culturel à destination des chefs d'établissement a été mis en place : SP@CE (Suivi du Parcours Artistique et Culturel en Etablissement).
SP@CE est également un outil d'élaboration des parcours artistiques et culturels destiné aux équipes éducatives.

Au niveau national, une application nommée Folios est expérimentée dans plusieurs académies, pour faciliter le suivi du parcours artistique et culturel de l'élève.
 
Un exemple fictif : le volet culturel d'un collège hyérois
 
Diagnostic : beaucoup d'élèves ne connaissent pas leur territoire de proximité et sont culturellement défavorisés.
- Lister les structures de proximité qui permettent de créer du lien avec les enseignements du collège
- Organisation du volet culturel avec une entrée par structure
 
A noter  : Le document joint est un document de travail. Il s'agit d'une réflexion et non d'un exemple à suivre. Il ne s'agit pas d'un volet culturel déjà existant dans un établissement scolaire mais d'un « exercice » qui vise à rendre plus concrète l'approche de l'écriture du volet culturel selon un type d'entrée sur un territoire précis et selon un diagnostic donné.

Un exemple réel : le volet culturel du Lycée Bonaparte de Toulon
 
Diagnostic :
60% d'élèves issus de classes sociales défavorisées. Nécessité de rendre concrets les apprentissages et les questions des différents enseignements en prenant appui sur leur environnement local et sur les structures culturelles et artistiques de proximité.
 
L'écriture du volet culturel s'est amorcée à partir des projets et partenariats existants, avec un objectif de pérennisation et de généralisation.
Cette formalisation a été réalisée avec l'aide précieuse de Grégory Djaai, le choix de présentation s'est porté sur une entrée par axes prioritaires.
 
 
 
 
 

Travail réalisé par les professeurs -documentalistes du bassin de Draguignan dans le cadre des Journées professionnelles 2011 -2012 :
(présentation sous format de carte mentale ci -jointe)

Comment mettre en place un espace culturel dans un établissement qui en est dépourvu ?

- Les cadres institutionnels, les référents
- Les opportunités pour démarrer le projet
- Les acteurs dans et hors de l'établissement, les partenaires possibles
- Le montant éventuel d'une telle opération
- La finalité pédagogique
- Le choix du lieu

L'outil réalisé permettra à tous ceux qui désirent réaliser un tel aménagement de proposer des éléments concrets aux acteurs de l'établissement.


Une vingtaine de structures culturelles de l’aire toulonnaise ont été invitées à rencontrer les enseignants et les chefs d’établissement. Cette journée organisée par les professeurs documentalistes du bassin de Toulon avait pour but de permettre à chaque structure culturelle de présenter son potentiel culturel dans le but de développer des partenariats avec les établissements scolaires.
Deux types de présentations ont été proposés aux visiteurs :

- Des stands qui permettaient de rencontrer les responsables des structures suivantes :

  • L’observatoire du Pic des fées
  • Le parc régional du Verdon
  • L’association Les p’tits débrouillards
  • Le Centre archéologique du var
  • L’Hôtel des arts
  • La Maison de la photographie
  • la Villa Noailles
  • Le théâtre Orphéon
  • Le centre d’art « Le moulin »
  • Le Musée de la marine
  • Le Comédia
  • Châteauvallon
  • L’Agence régionale du livre d’Aix en Provence
  • La Médiathèque Louis Aragon
  • La Médiathèque de Hyères
  • Les Médiathèques de Toulon
  • La Direction des affaires culturelles de la Mairie de Toulon
  • La Maison des Comoni
  • L’Opéra de Toulon

- Des présentations générales pendant lesquelles sont intervenus :

Le matin

  • Cyrille Eslander pour TPM
  • Elya Weisman (Chateauvallon)
  • Christine Pastor (Villa Tamaris)
  • Hélène Fontaine (Villa Noailles)
  • la Direction des affaires culturelles  de la mairie de La Seyne,
  • l’Agence du livre d’Aix en Provence représentée par Marina Pollas.

L’après -midi
  • Isabelle Milliès (DRAC), et Francis Antoni (DAAC) sont intervenus sur la méthodologie du partenariat culturel, l’objectif étant de faciliter l’élaboration des volets culturels des projets d’établissement.
  • France Paringaux est intervenue pour le FRAC.

Lire ci -joint la description complète pour en savoir plus…

En présence de monsieur J -M. HERRERA IA adjoint 06, M. Stisi IA IPR éducation musicale, Mme Staraj IEN Carros, Mme Ripoll IEN circonscription Vence, L. Patti DAAC Rectorat de Nice, M. Lo Coco, Coordination départemantale EAC, des chargés de mission, des représentants des structures culturelles locales, des enseignants, des chefs d’établissement.

 

Un tour de table permet aux représentants des structures culturelles et aux chargés de missions, de lister les actions mises en œuvres pour favoriser l’éducation des élèves à l’art et à la culture :

 

  • Signatures de conventions 

  • Gratuité de certains services proposés aux établissements scolaires

  • Conception d’outils adaptés aux nouveaux besoins des usagers (exposition des Archives départementales sur le thème de l’histoire des arts)

  • Volonté de couvrir tout le territoire : priorité donnée au haut -pays (spectacles itinérants des Jeunesses Musicales de France, archivobus…)

  • Création des espaces culturels en milieu scolaire pour faire entrer l’art dans les établissements et permettre ainsi un contact direct avec les œuvres. L’accueil des écoles de proximité lorsqu’il est possible, favorise également la liaison inter -cycles et le lien avec les familles.

  • Mise à disposition d’outils numériques (sites et portails internet) 

  • Accueil des publics, ateliers artistiques

  • Volonté de répondre aux besoins des usagers dans l’offre proposée. Il sera nécessaire notamment d’y intégrer la validation des compétences du socle commun.

  • Formation des élèves : la participation aux spectacles doit s’accompagner d’une réflexion sur la manière dont les élèves s’en emparent

  • Mise en place d’un livret de parcours culturel doublé d’un parcours sportif (Carros)

 

Les OBSTACLES RENCONTRES :

 

Difficultés financières croissantes (désengagement de l’Etat, augmentation de la responsabilité des communes)

L’éloignement géographique, le coût des transports

Les projets de liaison inter -cycles sont difficiles du fait du non remplacement des enseignants du premier degré

De nouvelles actions de formations sont proposées pour multiplier les axes disciplinaires et favoriser le travail en équipes mais les documentalistes sont parfois oubliés. 

M. Stisi précise que les documentalistes ne doivent pas hésiter à demander à leur chef d’établissement à être rajoutés sur les listes de stagiaires

De nombreux projets existent : comment les mettre en lien ?

 

 


 LES BESOINS EXPRIMES : 

 

Formations sur l’évaluation de l’épreuve « histoires des arts » (y associer les professeurs documentaliste )

Comment allier la validation des compétences du socle commun et le livret sur le parcours de l‘élève pour ne pas multiplier les supports

Veiller à faciliter les signatures de conventions

 

 

LE PARCOURS DE L’ELEVE :

 

Le volet culturel déborde de l’enseignement de l’histoire des arts. Il faut faire le lien entre ce que fait l’élève à l’école et hors temps scolaire. La découverte du patrimoine culturel de proximité (connaître sa cité), participe de l’éducation citoyenne.

Il faut veiller à diversifier l’offre et à ne pas toucher toujours les mêmes élèves.

Le parcours doit se poursuivre (école/collège/ lycée) avec cohérence. Il faut pour cela essayer de l’identifier : exemple : le niveau 6ème pour lieu précis, le niveau 5ème sur un thème : le spectacle vivant…)

 

LE REFERENT CULTURE :

 

Le référent culture doit être le lien privilégié pour établir le parcours culturel de l’élève.

Sa mission est définie par le BO spécial n°1 du 04 février 2010 sur la réforme des lycées. M. Stisi précise que l’interprétation pragmatique voudrait que le documentaliste soit prédisposé à cette fonction. Mais cela n’empêche pas d’autres professeurs ou des équipes (professeurs d’arts plastiques documentaliste), de remplir cette mission. Il note le besoin ressenti d’établir un cahier des charges qui préciserait plus clairement le profil du référent culture.

 

L’EVALUATION : 

 

Il faut se servir des actions et projets existants pour évaluer les compétences du socle commun. Les structures qui accueillent doivent prendre en compte ces évaluations et les anticiper. 

Le livret personnel de l’élève est expérimenté dans une version papier (Carros). Un autre outil (numérique) est actuellement testé à Port Lympia et auprès des lycéens élus au CVL. 

Cette application pourrait être proposée par le biais des ENT. Il s’agit d’un outil qui permettrait à l’élève de compléter lui -même son parcours culturel pendant et hors temps scolaire. Ce parcours pourrait (s’il l’élève le désire) être mis à disposition des autres pour les inciter à aller voir les spectacles qu’il aurait vus.

 

Les professeurs -documentalistes de l'aire toulonnaise organisent, avec la participation de l'I.A du Var, de la DRAC, de la DAAC, du Service culturel de la Seyne sur Mer et de Toulon Provence Méditerranée

Les 1ères Rencontres professionnelles de la Culture
mercredi 10 juin 2009 de 10H00 à 17H00
lycée Dumont D'Urville bât G'

une journée qui permettra aux chefs d’établissement, enseignants et responsables de structures culturelles de se rencontrer...

Nous aurons le plaisir d'accueillir notamment :

La Villa Noailles (Hyères)
La Villa Tamaris (La Seyne/mer)
Le Service Culturel de la mairie de La Seyne
La Direction des Affaires Culturelles de Toulon
Le Musée d’Art de Toulon
Le Musée des Arts Asiatiques
Le musée Jean Aicard Paulin Bertrand
L'Hôtel des Arts (Toulon)
La Maison de la Photographie
Le Centre d’art « le Moulin » (La Valette)

Le Parc Régional du Verdon
Le Parc National de Port -Cros
Le Centre Archéologique du Var (Toulon)
Le Musée de la Marine (Toulon)
Le Muséum d’Histoire Naturelle (Toulon)

Le Pic des fées (Hyères)
Les Petits Débrouillards, antenne du Var
L'IFREMER

Châteauvallon (Ollioules)
Maison des Comoni (Le Revest)
Opéra de Toulon
Le Comédia (Toulon)
Bibliothèque de théâtre Armand Gatti (Cuers)

La Médiathèque de La Garde
La Médiathèque de Hyères
La Bibliothèque de la Roseraie (Toulon)
L'Agence régionale du livre (Aix en Provence)


Le programme de la journée s'articulera à la fois autour de présentations générales et autour de stands dédiés à chaque structure qui présentera ainsi son potentiel culturel :

9h00 -10h00       Hall du bâtiment G' : Accueil, installation des stands
 
10h00 -12h00    Salle de réunion et CDI : stands - rencontres avec les différentes structures culturelles
 
                             Salle G’13 : interventions en plénière – présentation de l’offre culturelle de :
  • TPM
  • Villa Tamaris
  • Service culturel de la Mairie de la Seyne
  • Agence du livre

12h00 -13h00     Pause repas

13h00 -17h00     Salle de réunion et CDI : stands - rencontres avec les différentes structures culturelles

14h00 -15h30     Salle G’13 : intervention en plénière
  • DAAC -DRAC : méthodologie du partenariat institutionnel, volet culturel du projet d’établissement, méthodologie du partenariat professeur -intervenant de structure
  • Direction des Affaires Culturelles de Toulon : madame Teisseire

En espérant que cette initiative facilite la collaboration, dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle, entre ces structures et les établissements scolaires, nous vous attendons nombreux.

Vous pouvez dès à présent, télécharger ci -dessous l'affiche et la plaquette de la manifestation.

contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.