CNCDC Châteauvallon (Ollioules)

Elya Weismann a été invitée à la dernière réunion de bassin de 2012 -2013, juste avant son départ à la retraite. Le texte qui suit a été rédigé par le directeur des relations publiques, Stéphane de Belleval.

 

Présentation de la structure


Châteauvallon, centre national de création et de diffusion culturelles, organise une programmation de spectacles pluridisciplinaires où se déploie, à travers la danse, le théâtre, la musique ou le cirque, la diversité des genres, des tendances et des esthétiques, pour que chaque proposition trouve son public.
Les capacités d'accueil sur le site permettent de concevoir avec les artistes en résidence des actions de sensibilisation. Destinés à toucher la plus large audience possible, les ateliers de pratique, les représentations en appartement, les lectures dans les lieux publics ou les manifestations hors les murs, sont conduits avec le même souci d'exigence artistique que le spectacle.
Mettant ses moyens de production et de diffusion à la disposition des artistes de grande notoriété comme aux célébrités de demain, Châteauvallon favorise la notion de plaisir pour rendre simple la fréquentation du spectacle vivant, l'accès à la création en s'appuyant sur un fort ancrage local et une dimension internationale.


Les objectifs de l'action du service éducatif


Dans une volonté d'approfondissement et afin d'éviter « le saupoudrage » des actions, un projet nommé « service éducatif » s'appuyant sur 3 niveaux (seconde, première, terminale) par établissement a été mis en place sur 3 ans.
Le service éducatif nous permet d'établir un lien permanent et privilégié avec trois établissements scolaires (Lycée Cisson et Lycée Bonaparte à Toulon, Lycée Beaussier à la Seyne sur Mer), afin de sensibiliser les élèves et leurs enseignants à la pratique artistique en lien avec le spectacle vivant.
Les objectifs pédagogiques sont les suivants :
- Développer l'expression orale, la curiosité, l'écoute et l'esprit critique
- Elargir le champ culturel
- Permettre à l'élève de devenir spectateur de manière autonome
L'idée pour la saison prochaine est de continuer le travail mêlant spectacles à Châteauvallon, rencontres avec des professionnels et ateliers artistiques dans les établissements scolaires, et de développer le travail d'accompagnement à la découverte de l'œuvre.


Les actions

  • Les ateliers de pratique

Ils se déroulent généralement dans les établissements scolaires en demi -groupes pour favoriser l'attention et la participation. Sont proposés des ateliers de lecture et pratique théâtrales, rythme et percussions, ou encore art circassien, en fonction des spectacles vus par les élèves et des objectifs des professeurs concernés.

  • Les spectacles à Châteauvallon

Chaque élève engagé dans le projet a vu deux ou trois spectacles au minimum par an. Les équipes éducatives et les représentants de Châteauvallon les choisissent dans la programmation en fonction du profil des élèves et des thématiques de la programmation. Des médiations avant les représentations des spectacles ont lieu dans les établissements afin de mettre en place une école du spectateur, développer la connaissance de la structure culturelle et favoriser l'approche d'un spectacle dans les classes avec un médiateur de Châteauvallon et les enseignants.

  • Rencontres avec les métiers du spectacle

Les classes de première STMG, L et ES ont pu découvrir les métiers de la gestion, des relations publiques, de la communication et de la technique à l'occasion d'une rencontre avec les responsables des services concernés. Pour l'équipe de Châteauvallon ces rencontres sont l'occasion de récolter les impressions des élèves sur leur nouvelle expérience de spectateur, d'évaluer l'évolution de leur intérêt pour le spectacle vivant, suscité par leur vécu durant cette année scolaire. Ce bilan apporte des éléments de réflexion pour faire évoluer le projet avec les équipes pédagogiques.

  • Spectacle au lycée

Des rencontres -bilan avec les élèves, il ressort qu'ils apprécient mieux le travail fait en atelier avec les artistes intervenants s'ils ont aussi connaissance de leur travail de création.
En 2011, nous avons inauguré une nouvelle action : un spectacle présenté au lycée partenaire, le lycée Bonaparte, par les artistes de l'autre Cie qui ont assuré les ateliers lecture, Frédéric Garbe et Gilbert Traïna. Ils ont présenté Le mois de Marie, pièce de Thomas Bernhard.


Théâtre Liberté (Toulon)

 
Eloïse Mercier, qui a remplacé pendant quelques mois Cécile Grillon, chargée des publics auprès du Théâtre Liberté a assisté elle aussi à la réunion de bassin du 6 mai 2013.
Le texte ci -dessous mêle le compte -rendu de son intervention, une présentation de l’offre culturelle rédigée par Cécile Grillon et des informations recueillies sur le site de la structure.

Présentation de l’association Théâtre Liberté :

Inauguré en septembre 2011, le Théâtre Liberté de Toulon, dirigé par Charles et Philippe Berling, associe la recherche de l’excellence artistique à une dimension populaire et s’inscrit comme un pôle artistique et culturel majeur de création en Méditerranée.
La Méditerranée est la mer des mélanges et des métissages, à l’opposé du communautarisme ou de la ghettoïsation. Le Théâtre Liberté en est le reflet : un lieu de créations, de rencontres, un carrefour entre les disciplines, les cultures, les populations, un lieu d’interactions, un pont entre les différentes rives de la Méditerranée.
Le Théâtre Liberté invite les publics, au fil des saisons, à de multiples formes et propositions artistiques ainsi qu’à des actions participatives et pédagogiques.
Le Théâtre propose aussi, en écho à la programmation de spectacle vivant, des expositions, des conférences, la diffusion de documentaires et des performances d’arts numériques autour de thématiques (dits Théma) qui dure deux mois.
 
Les missions du Théâtre Liberté :

Le Théâtre Liberté, dans le cadre de l’obtention du label scène nationale, a pour mission fondamentale l’accès à la culture pour tous sur son territoire. Il veille à la formation et à l'élargissement du public; stimule la curiosité et l'envie et amène les spectateurs vers plus d'ouverture et d'esprit critique.
Depuis son ouverture, le Théâtre Liberté s’est emparé de manière active de cette mission et est devenu rapidement un partenaire incontournable de l’éducation nationale, de la politique de la ville et des autres partenaires associatifs et socio -éducatifs du territoire toulonnais.
Parallèlement, il a mis en place une politique active en matière d’accessibilité, devenant le lieu culturel le plus engagé de la région PACA dans ce domaine.

Partenariat avec les établissements scolaires

Soucieux d’éveiller la curiosité des plus jeunes et de leur faire découvrir de nouveaux horizons, le Théâtre Liberté propose aux élèves des établissements scolaires de s’approprier le lieu et sa programmation. Il propose des représentations en temps scolaire, ouvre tous les spectacles hors temps scolaire aux élèves et à leurs professeurs (10%  de la jauge totale de chaque saison est réservée au public scolaire),  met à la disposition des équipes pédagogiques des dossiers d’accompagnement et des formations « Culture à portée de main » en présence de la chargée de mission, Florence Fournier.
Les Théma sont aussi l’occasion pour de nombreux professeurs de proposer des activités complémentaires à leurs élèves.
Le Théâtre organise également des actions de sensibilisation : rencontres avec les artistes, visites guidées, découverte de l’envers du décor et des différents métiers du spectacle, ateliers de pratiques artistiques…
 
Des parcours artistiques et culturels sont élaborés conjointement par les équipes pédagogiques et les équipes du Théâtre Liberté. Ces parcours répondent aux objectifs suivants :
- proposer aux élèves des parcours artistiques et culturels en adéquation avec les apprentissages scolaires
- faire découvrir la création théâtrale contemporaine et le travail de mise en scène
- développer leur esprit critique et aiguiser leur regard de spectateur
- ouvrir les élèves sur leur environnement local en leur faisant connaître les structures culturelles de proximité et les métiers du spectacle vivant
 


Bibliothèque de Théâtre Armand Gatti (La Seyne sur Mer)

Myriam Le Corre, chargée de mission auprès de la structure culturelle, a été invitée à la réunion du 12 mars 2013 :

Présentation de la structure :

La bibliothèque compte 8000 ouvrages de théâtre : pièces de théâtre en français, textes bilingues et en langues étrangères, ouvrages théoriques...
La bibliothèque de théâtre est également un lieu de résidence d'écriture pour les auteurs de théâtre et peut proposer aux établissements scolaires d'organiser l'invitation de l'un de ces auteurs. La structure prend en charge les interventions, et travaille en amont avec l'enseignant pour que ces rencontres soient réussies. Elle organise également des résidences de théâtre de rue.
Ne pas hésiter à contacter la bibliothèque de théâtre Armand Gatti ou la Compagnie Orphéon si l'établissement porte un projet particulier autour du théâtre.
 
La Bibliothèque de Théâtre Armand Gatti met en place chaque année le Prix de la Pièce de Théâtre Contemporain pour le Jeune Public, en lien avec l'Inspection académique du Var et le Rectorat de Nice. Cette action est présentée dans la rubrique Autour de la lecture.
 

Compagnie Attention Fragile


Gilles Cailleau est intervenu lors de la réunion du 16 janvier 2014.

La Compagnie Attention Fragile est en résidence à La Valette pour une durée indéterminée.
Attention Fragile fait beaucoup d'actions en milieu scolaire car c'est une richesse, un partage que la compagnie apprécie, même après 27 ans de métier...
Ces actions peuvent prendre des formes diverses en fonction des spectacles et des projets. Les professeurs et les comédiens réfléchissent ensemble, et travaillent autour des spectacles.
Deux spectacles ont été créés entièrement en milieu scolaire, sur la base de schémas de répétition avec les élèves (qui voient l'artiste inventer) : Gilles et Bérénice et Tania's Paradise, qui est un spectacle autobiographique. La Guerre des boutons avait été montée par un établissement scolaire à Chalon sur Saône, les deux créations ont été fusionnées.

Autres pistes d'actions en milieu scolaire :

Les actions mises en place dépendent des projets des établissements. Pour la Compagnie, la problématique est la suivante : « Comment créer quelque chose de ponctuel qui ne s'efface pas tout de suite ? »
- Travail d'ateliers d'écriture avec les élèves
- Rencontre avant et après les représentations scolaires : préparation au spectacle et préparation à la rencontre.
- Happenings dans les classes ou dans la cour de récréation (par exemple, fausse bagarre dans la cour pour La Guerre des boutons).
- Pour Le Tour complet du cœur, le chapiteau avait été monté dans la cour d'un collège, à l'initiative d'un professeur d'arts plastiques.
- Pour La Guerre des boutons, les caravanes de la compagnie avaient été installées dans la cour d'un collège à Salon de Provence.
- Résidence au collège de La Marquisanne, avec l'installation d'une yourte et de trois caravanes : Conférence sur la Comedia dell' arte puis spectacle de contorsionnistes et enfin le début d'écriture sur Tania's Paradise (Gilles Cailleau emmenait les élèves voir Tania répéter dans sa yourte, autour des commandes d'écriture qui lui avaient été passées, comme par exemple : « Raconte ta vie en dix mouvements de contorsion »)
- Montage de la yourte de Tania's Paradise place de la Liberté par des élèves du collège Peiresc.
- Construction d'un projet avec le Collège Henri Bosco pour l'an prochain, dans le cadre de la résidence à La Valette.

 
Quelques propositions artistiques de la Compagnie Attention Fragile :

La compagnie travaille le théâtre, le cirque, la musique.
- Spectacle Thomas parle d'amour (cirque)
- Conférence masques de la Comedia dell'arte
- Conférence « Tragédie antique et séries américaines »
- Spectacle Le tour complet du cœur, qui revisite l'intégralité du théâtre shakespearien
- Spectacle Gilles et Bérénice, inspiré de la tragédie de Racine
- Spectacle Tania's Paradise (une jeune contorsionniste israélienne parle d'elle et de son histoire)
- Spectacle sur Dalida dans les maisons de retraite
- Spectacle Résistance Rêvée dans tous les collèges Jean Moulin. Ce spectacle est basé sur la lecture de discours de Malraux et de Jean Moulin, lecture faite aux élèves, accompagnés d'un parent ou d'un grand -parent, et allongés sous le chapiteau (on leur raconte, comme pour les endormir, ces deux histoires)
- D'autres spectacles sont présentés sur le site de la Compagnie :
http://www.attentionfragile.net/spectacles/index.htm


Comment financer ces projets :

La Compagnie Attention Fragile travaille avec d'autres structures : le Pôle Jeune Public (qui a pris en charge la résidence à La Marquisanne), Châteauvallon, Le Théâtre Liberté...
En lycée on peut monter une CVLA (Convention de Vie Lycéenne et Apprentie), en collège s'appuyer sur les bonnes relations qu'entretiennent la Compagnie et le Conseil Général du Var (la Compagnie, auparavant basée à Marseille, est venue s'installer dans le Var à sa demande).


Tandem

Grégoire Hergibo, le médiateur culturel de Tandem, a lui aussi été invité à la réunion du 16 janvier 2014.

L'association Tandem (scène de musiques actuelles départementale) est opérateur et producteur pour de l'action culturelle. Tandem est subventionnée par le Conseil Général, et mène des actions dans tout le Var, en lien avec les établissements et associations locales.
L'association ne possède pas de lieu à elle. Sa programmation est essentiellement basée sur les communes de La Garde, Hyères, Toulon, mais on assiste au développement de l'aspect départemental, avec des manifestations organisées à Saint -Maximin, Saint -Raphael, Flayosc...


Grandes activités :

1/ Diffusion de concerts (blues, électro, reggae, rock... etc), en liaison avec d'autres disciplines. Les établissements scolaires ont la possibilité d'emmener des élèves sur ces concerts, mais un financement doit être trouvé pour prendre en charge le transport et la billetterie. Grégoire Hergibo intervient en amont sur les esthétiques de ces concerts. En effet, un parallèle peut être dressé entre la musique proposée par Tandem et le cinéma d'art et d'essai : dimension humaine et propos artistique pas trop formaté.
 
2/ Production de concerts pédagogiques. Tandem utilise ses subventions pour les créations (un concert pédagogique coûte 1500 euros, l'établissement ne paye que 260 euros pour un concert. Si l'établissement souhaite en programmer plusieurs dans l'année, seul le premier sera à ce prix -là, en raison de la baisse des subventions).

Quatre propositions :
- Une histoire des musiques actuelles du blues à nos jours
- Une histoire des technologies appliquées à la musique
- Une histoire des percussions : de l'Afrique aux Caraïbes
- Une histoire du Rock : musique et société
Tandem organise environ 25 -30 concerts pédagogiques (journées) par an.

3/ Construction de parcours avec concert pédagogique en lien avec les programmes et sortie(s). Le projet se monte sur un cycle.
Ce type d'approche se fait plus facilement en lycée dans le cadre de CVLA.

Exemples de parcours :
- Résidence au Collège Cousteau et création du concert rock.
- Concert pédagogique sur les technologies suivi d'ateliers autour de l'informatique musicale, montrant que ces technologies facilitant l'accès à la création musicale (aucun équipement n'est nécessaire, Tandem possède 7 ordinateurs portables équipés d'un logiciel adapté).
- Concert pédagogique sur les percussions en collège, suivi d'ateliers d'initiation aux percussions avec une demi -classe.

4/ Formation professionnelle d'artistes, création...

Découvrez le programme de l'action culturelle de Tandem en suivant ce lien : http://www.tandem83.com/?page_id=141
 

Témoignages de professeurs -documentalistes ayant travaillé avec Tandem :

- Au Collège Cousteau, suite aux concerts pédagogiques programmés, de nombreux élèves de troisième ont choisi de présenter un musicien ou un courant pour leur oral d'histoire des arts.
- Au Lycée du Coudon, le concert pédagogique sur le rock a tellement bien marché que la semaine culturelle 2014 sera sur le thème de la musique. Les professeurs d'anglais ont été emballés par le concert sur le blues.
- Au Lycée Rouvière : le concert pédagogique sur le thème des technologies à très bien marché avec les élèves (le concert avait été organisé par des professeurs de physique et de technologie).
- Au Lycée Bonaparte, le partenariat avec Tandem s'inscrit dans la durée. Le concert sur les technologies a été programmé plusieurs fois, avec le même succès. Les élèves suivant l'option Histoire des arts ont à plusieurs reprises assisté à des concerts à l'Oméga Live, accompagnés d'une intervention de Grégoire Hergibo. Cette année une CVLA autour de la découverte des métiers de la culture, faisant une large place à des activités avec Tandem, est prévue.
- Au Collège Genevoix, le concert sur les percussions a été très apprécié des collégiens.
- Au Lycée Cisson : programmation renouvelée depuis plusieurs années du concert pédagogique sur les technologies qui devrait déboucher pour l'année scolaire 2014 -15 sur la mise en place d'un parcours intégrant ce concert et des ateliers de réalisation d'une installation interactive en lien avec les enseignements en électronique (Arduino), programmation informatique (PureData) et réalisation finale autour de capteurs déclencheurs de sons et de vidéos synchronisées.

Il reste plus facile de faire venir les élèves si le concert a lieu au sein de l'établissement. Ne pas hésiter même si l'établissement ne possède pas de lieu adapté. Certains concerts pédagogiques peuvent être organisés au CDI.
Grégoire Hergibo se déplace dans les établissements pour rencontrer les équipes et monter des projets « sur -mesure ».
 

Pôle Jeune Public (Le Revest)

Intervention de Cyrille Elslander lors de la réunion de bassin du 16 janvier 2014.
 

Présentation du PJP

Le Pôle Jeune Public est une scène conventionnée pour l'enfance et la jeunesse (sa programmation s'adresse à tous les âges : tout -petits, enfants, adolescents, adultes).
Le PJP, basé à la Maison des Comoni au Revest, aura 10 ans l'an prochain, l'année consacrée à la jeunesse par le Ministère de la Culture.
Il programme 180 représentations par an, avec des séries de représentations. Il exige des Compagnies qu'elles prévoient du moins une représentation scolaire.

La programmation du PJP est très diversifiée au niveau des genres : théâtre, théâtre d'ombres, marionnettes, musique, cirque, arts de la rue, arts numériques... Une réflexion est menée depuis de nombreuses années autour des parcours artistiques et culturels. Dans le programme du PJP, on trouve un tableau synthétisant toute la programmation, avec l'axe des âges, et également le ciblage des spectacles en fonction des axes disciplinaires.
Le troisième axe de travail est le territoire. Le PJP organise des tournées dans les écoles, les collèges, les crèches, les hôpitaux de TPM.

Ce travail ayant été repéré, il a été associé à des villes (exemples : Festival Les HYvERnalES à Hyères / Programmation jeune public de la ville de La Garde / Liens avec La Valette)
Un outil très précieux pour les enseignants : « La Culture vous transporte ». Ce dispositif fonctionne avec des groupes de 20 personnes minimum (pas nécessairement scolaires). Un car est affrété gratuitement par les structures TPM (1).
Le PJP a ainsi affrété plus de 470 bus l'an dernier. Ce dispositif fonctionne aussi quand le PJP organise un spectacle ailleurs qu'au Revest (exemple : Cirque à La Crau).
Aujourd'hui, le travail du PJP dépasse les limites de TPM, avec notamment la décentralisation de certains spectacles en Provence Verte.

 
Le service éducatif
 
Le PJP est doté d'un service éducatif, qui publie des ressources pédagogiques sur le site et propose des prolongements. Il met en place une réunion de présentation de l'avant -programme au mois de juin, les enseignants peuvent bénéficier de la pré -réservation d'un spectacle à cette occasion. Cette réunion est ouverte à tous les enseignants et aussi à quelques associations.
Le service éducatif permet également d'obtenir des subventions de la DRAC.

Les enseignants sont pour les structures culturelles les meilleurs prescripteurs.
Le PJP travaille en partenariat avec de très nombreux établissements scolaires, et a signé une convention de jumelage avec sept d'entre eux (dont Rouvière, Daudet, l'Option théâtre du collège Giono...).
Le site internet du PJP est conçu pour faciliter le travail des enseignants. Il est doté d'un outil qui permet de filtrer les spectacles par âge ou par genre.

 
Exemples de projets menés auprès de publics scolaires

- Ateliers de pratique théâtrale (coût : 60 euros de l'heure)
- Résidences d'artistes en milieu scolaire (la résidence de la Compagnie Attention Fragile à La Marquisanne a été financée par le PJP)
- En septembre au PJP : résidences de création avec échanges avec les élèves, qui sont partie prenante du projet
- Commandos Poétiques, en association avec la Compagnie Artefact. Un comédien, un danseur de hiphop et une personne qui lit des textes poétiques classiques, sur de la musique, « débarquent » dans les classes, avec la complicité du professeur. Les interventions durent 20 minutes, et sont suivies de 25 minutes d'échanges avec le metteur en scène. Ces commandos, sur le thème « Résister », s'inscrivent dans une démarche politique avec une dimension philosophique.

Un autre aspect : la formation, avec l'organisation de stages « Culture à portée de main", en collaboration avec la DSDEN :
- Formations sur l'histoire et la fabrication de marionnettes
- A la rentrée sur Toulon : Master class (cette année sur le son, sur la vidéo et sur la question de l'image projetée dans le spectacle)

 
Temps forts de la Saison

- Avant Toussaint : programmation circassienne (transdisciplinaire). Le cirque est une porte d'entrée intéressante pour construire des parcours culturels avec les élèves.
- Novembre : SMAC = supermarché de l'Art (Proximité avec les artistes, qui sont présents pour vendre leurs œuvres / Part Créative ouverte aux familles / Ateliers dans les classes la semaine qui précède le SMAC)
- Avant Noël : Festival Z (festival de musique jeune public) en partenariat avec Tandem
- Février : HyvERnalES de la ville d'Hyères (troisième édition cette année)


1) Le dispositif « La culture vous transporte ! » concerne toutes les structures culturelles dépendant de la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée.