Pour l'année 2016/2017, Mr Larcenet (professeur de mathématiques) et Mr Bréant (professeur documentaliste) du collège de la Marquisanne à Toulon proposent une expérimentation autour du concept  de Fab-Lab. Cette expérimentation est associée à Mme Marcadent de l’Académie d’Aix Marseille (et son idée de  Ateliers des talents) et de Mme Forlini de l’académie de Versailles (et le Fab-Lab littéraire) dans le cadre des  Traam Documentation2016-2017. Beaucoup de propositions de cet article sont le fruit des échanges pendant l'année dont voici un résumé en infographie : https://www.genial.ly/593e39439391775cf4c9efac/crea-lab-taam-documentation-2016-2017

 

Qu'est-ce qu'un Fab-Lab ?

Contraction de l’anglais « fabrication » « laboratory »

Signifie littéralement un "laboratoire de fabrication". Il s’agit d’un dispositif dont l’objet est de créer à plusieurs, des innovations qui peuvent ensuite être expérimentées facilement par des usagers, avec comme seule condition réaliser quelque chose qui soit utile.

 


Objectifs :

 

1-Proposer un espace et du matériel à la création d'objets multimédiatiques soit pour la scolarité de l'élève (EPI, devoirs ou AP) soit pour le loisir (jeux vidéo, photographie, vidéos). A l’origine, le fab-Lab s'oriente tout naturellement vers la création d'objets concrets mais ici nous visons plus humblement la création multimédia. Nous verrons à ouvrir à d’autre activités dans les années à venir.

2-Répondre à l'injonction quotidienne autour de l'utilisation du numérique : pour compenser le manque de matériel personnel des familles  et pour assurer une maîtrise des compétences dans un autre contexte (moins formel qu’une salle de classe). Au lieu de s'appuyer sur des items des programmes, nous proposons de nous appuyer sur l'imagination, l'initiative et l'autonomie des élèves pour trouver des idées de productions.

 


Comment faire ?

 

-Disposer pour les élèves d'un matériel adéquat et disponible à l'envie (sous surveillance d'un adulte).

-Baliser un temps régulier dans la semaine avec la consigne d'ouverture à tous sur une année entière.

-Avoir un personnel avec des compétences dans le domaine.

-Proposer des activités libres et des activités encadrées.

-Faciliter l'interopérabilité des supports.

-Favoriser l'open source et le partage des connaissances.

-S'appuyer sur des élèves-ressources pour alimenter ce partage et le travail collaboratif.

-Détacher le temps scolaire de ce nouvel "espace-temps créatif » : concept de Tiers-Lieu.

-Communiquer dans l'établissement pour lancer le mouvement :

 

Précision : Le BYOD vient de l'anglais "Bring Your Own Device", mot pour mot "amenez votre propre appareil" (AVAN en français). L'idée est de permettre aux élèves d'utiliser leurs téléphones ou leurs tablettes personnelles : soit pour utiliser les compétences que les élèves développent de manière informelle, soit pour bénéficier d'un équipement déjà présent dans les cartables. Elle implique une pédagogie particulière.

Pour plus d'information, la DANE de Nice publie des actualités sur le sujet : http://www.ac-nice.fr/dane/byod/byod


Pourquoi au CDI de la Marquisanne ?

 

Nous avons déjà expérimenté la création vidéo à travers un club de court métrage en 2015-2016. Le retour sur expérience fut très positif : la projection en avant-première d'un film a valorisé le travail des élèves et a permis de faire découvrir les techniques liées au monde du cinéma.

Nous disposons d'un temps et d'un espace ouvert sur la période méridienne.

Mr Larcenet et moi-même avons les compétences requises pour accompagner ce genre de création.

Il existe un historique d'expérimentations semblables dans l'académie à travers les Traam documentation (auxquels Mr Bréant participe). Nous ne partons pas de zéro et nous disposons de conseils précis pour son instauration dans l’établissement.

 


Les discussions pour une mise en route

 

-Pertinence de l’horaire à choisir pour avoir une séparation entre temps de classe et l’incubateur (et aussi l’EDT des personnels)

-Idées d’activité pour lancer l’incubateur : Vidéo / stop motion /création musicale / Design / Hologramme / création de logo / rédaction d’article et de tutos / VR

-Recensement du matériel déjà présent dans l’établissement :

10 postes élèves configurés "académie de Nice" sous Scribe

2 tablettes (prêt Canopé Var à l'année)

2 EePC

1 vidéo-projecteur

1 relieuse

1 plastifieuse

2 caméras HD avec micro et pieds +nappe pour fond vert

6 casques de RV en carton (où l'on met les smartphones)

1 pied pour smartphone

1 Mini-drone

 

… et évidemment du matériel personnel ramené de la maison (le fameux BYOD).

 


Déroulement sur l’année 2016/2017

 

Autonomie :

Puisque l’accès était libre, la difficulté a résidé dans la répétition des ateliers et des activités. Nous avons eu parfois l’impression de tourner en rond. L’instauration d’une autonomie dans les tâches ne va pas de soi. En effet, Il existe deux cas de figure :

1-L’élève vient au Lab avec une idée ou un besoin bien défini : alors l’autonomie s’installe rapidement dans la tâche et le professeur opère un accompagnement médié.

2-L'élève vient au Lab par curiosité et c’est aux professeurs présents d’animer des ateliers de démonstration d’outils. L’autonomie devient très relative et il faut trouver des mini-tâches pour créer une émulation.

Néanmoins, la solution est venue des élèves eux-mêmes : ils ont proposé de créer un blog de tutoriels pour éviter de répéter les ateliers sur les mêmes outils. J’ajoute que cela permet une autonomie individuelle plus grande puisqu’ils peuvent s’auto-former.

 

Collaboration :

Les élèves ont donc décidé d’entretenir un blog avec des tutos pour partager les savoir-faire et les productions :

http://0830181w.esidoc.fr/rubrique/view/id/28

 

 

Leur idée est de ne pas recommencer chaque atelier à zéro. Les nouveaux arrivants peuvent rejoindre le groupe et commencer une activité déjà abordée.

Ces nouveaux participants furent souvent aidés par des “anciens”.  Les tutoriels nous ont aussi permis de créer un historique des pratiques. D’ailleurs, nous allons pourvoir faire perdurer et partager les ressources, les outils testés et les productions sur le long terme. En outre, ils ont été obligés de prendre du recul sur les outils et la répartition des tâches pour pouvoir rédiger les articles (une sorte de métacognition : comment j’ai fait ?).

Enfin, certains élèves ont pris l’initiative de montrer aux autres comment faire.

Dans l’ensemble, la majorité des productions se sont faites à plusieurs : soit par nécessité (pas de matériel pour tous) mais aussi par envie de co-construire des réalisations collectives comme des clips en stop motion ou des vidéos.

 

 


Le rôle et positionnement des professeurs:

 

-Professeur décentré : nous avons pu apporter des réflexions et des connaissances. En effet, nous avons abordé des sujets tels que : les creatives commons, l’identité numérique, le rapport libre-propriétaire, le droit à l’image, la citoyenneté à l’heure du numérique … etc.

Ces savoirs ont été abordés de manière informelle. Néanmoins, ils ont pu participer à l’acquisition de compétences et de savoir-être pour les élèves (voir plus loin).

-Médiateur : entre le savoir et les élèves. Parfois, il faut recentrer les élèves vers ce qu’il est possible (ou non) de produire à cause de la difficulté de réalisation.

-Organisateur de l’espace : nous avons essayé de créer des espaces propices à la création  et à la mutualisation des ressources internes au collège.

-Accompagnateur : Il faut trouver des solutions à chaque mini-projet.

-Dénicheur de matériel : le plus dur est de trouver des supports, des tablettes, des ressources sans le budget qui va avec.

-“Lanceur d’idée” où le réflexe du Géo-trouve-tout : lorsque les élèves tournent en rond et que l’on n’a pas de moyens…

 

 

 


Savoirs et compétences du socle

 

1. Les langages pour penser et s'exprimer

« Comprendre, s'exprimer en utilisant les langages des arts et du corps »

Sensibilisé aux démarches artistiques, l'élève apprend à s'exprimer et communiquer par les arts, de manière individuelle et collective, en concevant et réalisant des productions, visuelles, plastiques, sonores ou verbales notamment.

                                                         

2. Les méthodes et outils pour apprendre

"La maîtrise des méthodes et outils pour apprendre développe l'autonomie et les capacités d'initiative ; elle favorise l'implication dans le travail commun, l'entraide et la coopération

 

« Coopération et réalisation de projets »

L'élève sait que la classe, l'école, l'établissement sont des lieux de collaboration, d'entraide et de mutualisation des savoirs. Il aide celui qui ne sait pas comme il apprend des autres.

« Outils numériques pour échanger et communiquer »

L'élève sait mobiliser différents outils numériques pour créer des documents intégrant divers médias et les publier ou les transmettre, afin qu'ils soient consultables et utilisables par d'autres. Il sait réutiliser des productions collaboratives pour enrichir ses propres réalisations, dans le respect des règles du droit d'auteur.

L'élève utilise les espaces collaboratifs et apprend à communiquer notamment par le biais des réseaux sociaux dans le respect de soi et des autres. Il comprend la différence entre sphères publique et privée. Il sait ce qu'est une identité numérique et est attentif aux traces qu'il laisse.

 

3. La formation de la personne et du citoyen

Responsabilité, sens de l'engagement et de l'initiative

L'élève coopère et fait preuve de responsabilité vis-à-vis d'autrui. Il respecte les engagements pris envers lui-même et envers les autres, il comprend l'importance du respect des contrats dans la vie civile.

 

5. Les représentations du monde et l'activité humaine

Invention, élaboration, production

L'élève imagine, conçoit et réalise des productions de natures diverses, y compris littéraires et artistiques.

Il mobilise son imagination et sa créativité au service d'un projet personnel ou collectif. Il développe son jugement, son goût, sa sensibilité, ses émotions esthétiques.

 

 

 


Synthèse

 

Quels sont les apports de la formule du Fab-Lab ?

 Pour le lieu CDI

-Centre de ressource amélioré (contenu et outils).

-Créatif/modulable et non-pas figé comme une salle de classe.

 

Pour les élèves

-Echange et partage de savoirs. Rencontre entre élèves = tous les niveaux.

-Lieu informel.

-Atelier = on repart avec quelque chose.

 

Pour l’établissement

-Fab-lab pour tout l’établissement.

-Valorisation des horaires = ouvert le soir.

-Mutualisation de ressources existantes.



Bilan

 

Les - :

-Le manque de projet à long terme n’a pas permis de lancer les élèves dans une autonomie réelle. De plus, la fréquentation a faibli à certaines périodes de l’année à cause du manque d’initiative (profs et élèves réunis).

-Il est primordial de concentrer plus de ressources pour ce projet. Un effort matériel devient nécessaire pour faire évoluer le Fab-Lab multimédia en vrai Fab-Lab.

-Il manque un espace dédié uniquement à cette activité : le fait de sortir puis ranger le matériel ne favorise pas la spontanéité, ni l’initiative.

-Nous n'avons pas constater une créativité accrue, beaucoup d'activités tournaient autour de la reproduction d’œuvres existantes ou la simple manipulation d'outils.

 

Les + :

-Malgré un nombre d’élèves variable, un groupe s’est formé. Nous pourrions tenter de les former pour animer le Lab à l’avenir.

-Dynamisation d’un espace vide du CDI de ce collège : un projet de restructuration est en cours.

-Réelle collaboration entre les élèves sur beaucoup de productions.

-Lancement cette année d’un blog de tutos pour le long terme.

-Certaines productions sont à l'initiative des élèves. Exemple avec ce logo créé pour le Club Badminton de l'UNSS :

 


Perspectives

 

Le concept du Fab-Lab sera reconduit l’année prochaine avec des améliorations :

-Création d’un espace : réorganisation du CDI, du plan de classement et acquisition de mobiliers.

-Ouverture amplifiée : le soir et possibilité pour les profs de réserver le Fab-Lab pour des séances pédagogiques.

-Une intégration des compétences dans Folios à titre du PEAC ou du Parcours Avenir pour garder des traces jusqu'au Lycée et valoriser les productions.

-Plus de profs de disciplines vont participer pour ouvrir sur d’autres types activités.

-Le Lab va s’ouvrir aux autres clubs : manga, jeux video et DaVinci Club (Technologie et EDD).

-Nouveaux matériels et nouvelles ressources : clavier musique, grainothèque et bac de végétaux, jeux vidéo, tablettes, cdi-box et des livres de loisirs-créatifs.

 

A suivre…

 

 

Thomas bréant Professeur documentaliste

Collège de la Marquisanne

 

Toulon