Dans le cadre des travaux académiques mutualisés 2017-2018 sur la thématique Repenser l’espace existant du C.D.I pour répondre aux besoins des usagers, une réflexion et une dynamique ont été amorcées dans plusieurs CDI autour de la question de la forme scolaire. Les académies de Guyane (Perrine Chambaud), Nancy-Metz (Laureline Lemoine) et Nice (Caroline Soubic, Armelle Cendo, Nora Nagi-Amelin, Roxane Obadia, Didier Mouren (Canopé)) se sont associées pour mener à bien un projet collectif.

 

  1.   Problématique : Comment proposer un espace de détente et de créativité qui réponde aux besoins des usagers tout en respectant la mission pédagogique du CDI ?
  2.   Constat :

Les CDI sont des lieux d'apprentissage et de vie au coeur des établissements. Si les aménagements peuvent varier, tous proposent un ou  des "coins lecture" mais comme cette appellation l'indique, ce sont des espaces limités à la fois dans l'espace et dans la forme. On y trouve généralement quelques fauteuils ou chauffeuses assortis d'une table basse. Très souvent les élèves apprécient ces espaces, aussi sommaires soient-ils mais dès lors qu'on les interroge sur le sujet, ils expriment le souhait, le besoin d'un endroit où ils puissent réellement se détendre, s'installer confortablement et accéder aux ressources dans une autre posture. De ces échanges est né le projet de créer des espaces détente et créativité dans les CDI.

   

  1. Démarche et moyens mis en œuvre :

Une phase d'observation suivie d'un diagnostic des besoins des élèves et une consultation de la communauté éducative a eu lieu dans chaque établissement.

D’autres groupes de travail dans le cadre du TraAM proposent des réflexions et productions sur le recueil et l’analyse des besoins des usagers.

Nous avons alors pu identifier et formaliser, dans le cadre du CVC ou lors de réunions avec des volontaires, comment repenser nos pratiques et les espaces du CDI et notamment comment créer un espace dédié à l'apaisement et à la remédiation ?

Chaque  établissement a ensuite déterminé l'emplacement de cet espace, l'a aménagé et a défini ses fonctions.

Dans certains établissements, c'est un espace zen qui est aménagé avec comme objectifs la mise en place de temps dédiés à la relaxation et au bien-être avec la mise à disposition d'objets (d'outils) propices à la relaxation :  puzzle, coloriages, poufs, coussins, tapis, tablettes (avec applications spécifiques), livres, le tout avec un souci esthétique propice à notre objectif.

Dans d'autres établissements, c'est un espace axé sur la lecture "zen" qui a été pensé dans un esprit bibliocréatif avec la constitution d'un fonds adapté et mis en scène.

Dans tous les cas, l'objectif est de mener l'élève vers le bien-être d'où les temps de relaxation, la bibliothérapie et les siestes contées qui ont trouvé toute leur place dans ces espaces :

3.1.Temps de relaxation : Un projet mené originellement par un service civique qui, pour calmer les élèves très indisciplinés et "excités" (car fatigués) à la dernière heure chaque vendredi, proposait un temps de relaxation : 20 min dans le noir, sur les tapis de sport, avec de la musique douce et des sons de nature, il fallait garder le silence, et simplement se reposer et se recentrer sur soi. Ce projet a eu son petit succès, mais ne concernait que les élèves qui n'avaient pas cours à cette heure-là. D’où la création cette année d'un espace dédié à cela, afin que n’importe quel élève puisse en bénéficier en toute autonomie, à n'importe quelle heure. Cet espace est aussi l’opportunité de montrer aux élèves que l’on prend en compte leur besoin de calme et de repos.

Espace Zen enrichi du collège de Baccarat-Nancy-Metz

3.2. Bibliothérapie - Lire Délivre : Mettre la fiction au service du bien être et du bien vivre ensemble dans un établissement scolaire. La lecture de romans permet à l'élève de mieux se comprendre et de mieux comprendre celles et ceux qui l'entourent. L'objectif est de former des lecteurs tout en associant durablement les jeunes à la lecture.

L'objectif est bien évidemment de faire lire les élèves mais surtout de leur permettre d'être lecteur tout au long de la vie en leur montrant que l'acte de lire aide à vivre dans la mesure où il permet d'appréhender le monde autrement et de mieux se comprendre. De plus, les élèves postent leur avis de lecteur sur e-sidoc.

Lire Délivre au collège R. Carles - Nice

 

Une bibliographie enrichie est en cours de rédaction/création par Didier Mouren et Roxane Obadia (83)

3.3. Siestes contées ou siestes littéraires : l'espace de détente a donné l'idée de proposer des siestes contées sur le temps de la pause méridienne. A raison d'une heure par semaine, des élèves volontaires s'inscrivent et viennent profiter de siestes contées. C'est un temps pendant lequel ils profitent pleinement de ce nouvel espace bien-être et où ils ont la possibilité de se poser, de se reposer voire de s'assoupir. Les siestes contées ont la spécificité de proposer des titres issus de la sélection Lire Délivre, elles ont une extension numérique puisque des QR-Codes apposées sur des affiches permettent de prendre connaissance de bibliographies disponibles sur e-sidoc.

Sieste contée au collège R. Garros - Nice

3.4. Mise à disposition de ressources : Mise à disposition de ressources papiers et numériques permettant aux élèves de créer, se relaxer. Depuis le moi de mai 2018, trois  tablettes sur lesquelles sont installées des applications, accessibles sans connexion internet, permettent d'enrichir les ressources papier.  Un espace livres jeux a également été développé. 

  1. Perspectives :

Créer un espace dédié à la détente entraîne forcément de nouveaux usages. On ne vise plus directement la lecture ou le travail mais aussi le bien-être et c'est ce dernier qui va alors mener l'élève à ouvrir un livre ou se mettre au travail dans de meilleures conditions.

L’espace zen ne se contente pas forcément des locaux du CDI, il peut aussi se délocaliser. Ainsi, aux beaux jours, les siestes contées peuvent-elles se dérouler dans des espaces arborés au sein de l'établissement, voire au milieu de la cours. Ce peut alors être un temps de  discussions sur des thématiques diversifiées générées par la lecture de romans de la collection “Petite poche” des éditions Thierry Magnier.

Pour valoriser les ressources de ces espaces, il est envisagé de proposer des ateliers ponctuels  : yoga, lectures à voix haute, réalisation de cartes stéréoscopiques, musique relaxante des tablettes diffusée partout au CDI (enrichissement des tablettes de livres audios, si possible réalisés par les élèves lisant de premiers chapitres par exemple), …

Il nous semble essentiel de communiquer, partager, écrire des synthèses, des articles pour encourager nos pairs à s'approprier cette démarche.

Atelier Mandalas au Lycée Léon Gontran Damas - Guyane
  1. Partenaires :

Partenaires internes : toute la communauté éducative

Partenaires externes : Canopé, Archiclasse, Future Classroom Lab, RemixonsDoc, Ifé, Expérithèque, collectivités.

  1. Freins rencontrés :

L'architecture du lieu peut être un frein ou un moteur selon les CDI : trop petit, trop grand, trop de vitres... La phase de formalisation du projet tient impérativement compte de l'aspect physique du lieu.

L’aspect financier peut bloquer certains projets, les demandes de matériaux et équipements spécifiques peuvent aussi rencontrer des problèmes de budget.

Ce type de projet peut aussi engendrer des réticences auprès de certaines communautés éducatives qui pensent encore que bien-être et relaxation sont trop éloignés des missions pédagogiques des enseignants alors que le dernier rapport Pisa pointe l'importance de ces notions.

 

  1. Évaluation

Ces espaces sont très appréciés des élèves, qui découvrent le fait de pouvoir s’allonger pour se détendre et se reposer, au détriment parfois de l’ancien mobilier qui est alors délaissé.

Ces espaces et les activités qui y sont proposées ont donc énormément de succès mais ils ont également libéré la parole. En effet, les élèves osent davantage s’exprimer sur leurs besoins, leurs attentes au CDI bien sûr mais aussi dans le cadre du CVC ou dans celui de la mission de délégués.

 

Le bilan est donc plus que positif !

 

Armelle Cendo, Caroline Soubic, Didier Mouren, Nora Nagi-Amelin et Roxane Obadia - Nice
Laureline Lemoine - Nancy-Metz

Perrine Chambaud - Guyane

 

 

Références :

Genially récapitulatif 

 

Berthoud Ella, Elderkin Susan, Remèdes littéraires : se soigner par les livres, JC Lattès, 2013

 

Boimard Serge, L’enfant et la peur d’apprendre, Dunod

Boimard Serge, Ces enfants empêchés de penser, Dunod

Detambel Régine, Les livres prennent soin de nous, pour une bibliothérapie créative, Actes Sud

 

Gefen Alexandre, Réparer le monde, la littérature française face au XXIe siècle, Éditions José Corti

 

Louvel Aurélie, La Bibliothérapie, quelles actions possibles au CDI ? , Revue InterCDI, 260

Ouaknin, Marc-Alain, Bibliothérapie. Lire, c'est guérir, Le Seuil.

 

Petit Michel, L’art de lire ou comment résister à l’adversité, Belin

 

Bibliothérapie jeunesse - Louvel Aurélie