L'Académie de Nice participe pour la 2ème année consécutive au dispositif des TraAM EMI. Il s'agît de la troisième participation académique depuis la création des TraAM EMI. Quatre autres académies ont participé au dispositif Traam EMI cette année : les Académies de Grenoble, Lille, Reims et Toulouse. 

Le sujet national est : Recherche d'information, web, réseau social, recherche mobile, recherche visuelle, évaluation de l'information.

Le groupe de l'académie de Nice s'est concentré sur la problématique suivante : 

Comment la recherche visuelle, les interfaces vocales, le nomadisme et les réseaux sociaux structurent-ils la pensée et les connaissances des apprenants ? 

Trois axes ont été dégagés pour répondre à ce questionnement :

  • Axe 1 : la place de l'interface orale dans les pratiques de recherche d'information. Comment mesurer l'impact cognitif de la recherche vocale sur les nouvelles générations ? Utilisation, récupération des données, algorithmes, impact d'un écosystème d'information. 
  • Axe 2 : les pratiques d'évaluation des informations ; développer l'esprit critique face aux informations véhiculées par les réseaux sociaux (fake news, théorie du complot). Comment interroger les outils émergents qui permettent la vérification d'informations (décodex) ? Quels sont les matériaux utilisés ? 
  • Axe 3 : Travail à partir de gisements de données numériques, images animées, timelines. Comment rendre intelligibles les données numériques par la manipulation et la création ? 

Les projets de notre équipe ont été déclinés en fonction de ces trois axes de travail. Nous vous invitons à les découvrir dans le genial.ly ci-dessous.

En raison de la crise sanitaire, seuls deux projets ont pu être finalisés. Les scénarios pédagogiques ont pu être publiés sur le site académique.

Sept autres projets ont cependant été scénarisés. L'expérimentation n'ayant pu être menée jusqu'au bout, il n'ont pu faire l'objet d'une publication sur le site académique. Nous avons cependant souhaité vous en présenter un descriptif. 

De multiples mutualisations académiques étaient prévues sur ces thématiques, la réflexion n'a pu être menée jusqu'au bout en raison de la fermeture des établissements au mois de mars.