L’histoire par l’image

http://www.histoire-image.org

Ce site permet d’aborder l’histoire par l’image de 1643 à 1945
à travers les œuvres d’art et les documents iconographiques (dessins, peintures, gravures, sculptures, photographies, affiches, documents d’archives et objets divers ) qui s’y rapportent.
Le site est en accès libre mais en se connectant par le biais d’Éduthèque, les enseignants peuvent télécharger près de 1 650 images du site, utiles à la construction de documents pédagogiques.

Permet l’étude de documents sous le double regard de l’histoire et de l’histoire de l’art.
Recherche par le biais d’un moteur de recherche avec différentes entrées par thème, par mot clé, par période

Possibilité de s’inscrire à la lettre mensuelle

https://www.histoire-image.org/inscription-newsletter

Edugeo

Géoportail pour l’éducation, développé par l’IGN en partenariat avec l’Education Nationale.
Site interactif pour un usage du numérique au service d’une pédagogie active.

Ressources disponibles
Cartes proposant des entrées sélectives : vues aériennes, cartes IGN, cartes historiques etc… pour un même lieu.
Possibilité de réaliser des cartes légendées avec outil de croquis.

Présentation du site

Connexion à Edugeo via le portail Eduthèque

Aides à l’utilisation

Pour l’enseignant :
Lien vers le tutoriel Edugeo

Pour l’élève :
Réaliser un croquis

publié par MAI Cagnes et MAI Antibes

Enregistrer

Un poilu raconte sa guerre de 14-18 sur Facebook

L’idée a été lancée par le musée de la Grande Guerre du pays de Meaux afin d’offrir « une vision à hauteur d’homme » d’un conflit aux 10 millions de victimes.

Instituteur, né le 10 septembre 1885, le soldat Léon Vivien n’a jamais existé. Mais son journal de bord tenu sur Facebook, dans lequel il décrit son quotidien pendant la guerre, est, lui, totalement vraisemblable. En créant ce personnage virtuel, le musée de la Grande Guerre du pays de Meaux (Seine-et-Marne), avec l’appui de l’agence de communication DDB, tente  de raconter la guerre de 14-18 en alliant précision historique et interface moderne.

Le personnage a été écrit pour suivre l’histoire du « soldat-type » parmi les 8 millions d’hommes mobilisés pendant les quatre ans du conflit. Il n’est pas enrôlé dès la mobilisation générale qui suit l’assassinat de l’archiduc autrichien François-Ferdinand, durant l’été 1914. Mais dès l’année suivante, après le premier million de Français tombés au champ d’honneur, il est appelé afin de gonfler les rangs de l’armée.

Cliquez sur sa photo pour accéder à la page Facebook