Spécialité systèmes d’information de gestion

Les technologies de l’information et de la communication contribuent à la construction d’une mémoire active et partagée des organisations dont elles prennent en charge les informations et les connaissances. Combinées de manière cohérente dans des systèmes d’information de gestion, elles rendent possible de nouvelles formes de collaboration et de coopération entre les acteurs internes et externes. Leur impact sur l’organisation du travail se traduit par de nouvelles pratiques et de nouveaux usages dans les espaces numériques professionnels et personnels qui modifient les rapports des acteurs à la distance et au temps. Sources d’innovation, elles peuvent être à l’origine d’avantages concurrentiels et améliorer l’efficacité stratégique des organisations.

Un système d’information de gestion est un composé de technologies, de ressources humaines mais aussi de processus, de procédures et de règles de gestion propres à l’organisation dont il supporte les activités qu’il rend davantage génératrices de valeur. Le système d’information devient ainsi un élément essentiel et structurant de l’organisation.

En classe de seconde, l’enseignement de sciences numériques et technologie a permis

« d’appréhender les principaux concepts des sciences numériques, mais également de permettre aux élèves, à partir d’un objet technologique, de comprendre le poids croissant du numérique et les enjeux qui en découlent. » En classe de première, l’enseignement de sciences de gestion et numérique a proposé une approche globale des systèmes d’information de gestion et des enjeux liés aux usages des technologies de l’information et de la communication dans les organisations. Les élèves ont identifié les composantes des systèmes d’information, les acteurs et leurs rôles dans les processus de gestion ; ils maîtrisent un premier niveau de mise en œuvre en matière de simulation et de modélisation de problèmes de gestion. En classe terminale, les transformations numériques des organisations sont abordées dans la partie commune de l’enseignement de management, sciences de gestion et numérique.

Le programme de l’enseignement spécifique de systèmes d’information de gestion en classe terminale privilégie une approche dynamique et concrète de la mobilisation des systèmes d’information au service de la gestion des organisations, à partir de quatre thèmes :

  • organisation et numérisation ;
  • management du système d’information et performance ;
  • information, action et décision ;
  • système d’information et échange.

En apportant une culture technologique centrée sur les aspects fondamentaux des technologies de l’information et de la communication (bases technologiques, logiques informatiques, évolutions des usages), cet enseignement contribue à consolider les savoirs pratiques et souvent intuitifs que manifestent les élèves dans leurs usages du numérique. La diversité des points de vue qu’il développe sur les différents domaines de la gestion renforce la culture numérique des élèves et leur culture généraliste en économie et gestion.

Ces acquis permettent d’envisager des poursuites d’études diversifiées après l’obtention du baccalauréat, la maîtrise des aspects fondamentaux des bases de données, l’initiation à la programmation et l’approche des réseaux étant plus particulièrement valorisées dans des poursuites d’études orientées vers les méthodes informatiques appliquées à la gestion.

Mise en œuvre du programme

Les thèmes du programme sont décrits en trois colonnes :

 

Questions Notions Indications complémentaires
Elles permettent de préciser l’intention et l’esprit du thème. Elles énumèrent les connaissances qui doivent être acquises par les élèves à l’issue de la classe de terminale. Ils précisent les attendus associés à chaque question.

Le programme laisse au professeur l’initiative de la construction de son itinéraire par l’articulation des apprentissages, autant qu’il le juge nécessaire, autour des notions abordées dans un ou plusieurs thèmes. Cette liberté porte sur les choix didactiques, la mise en relation des thèmes, l’ordre dans lequel sont étudiées les questions, le choix des outils et des supports, le choix et la mobilisation des contextes de gestion utilisés. La présentation du programme ne détermine donc pas une progression pédagogique.

L’enseignement mobilise des situations de gestion réelles ou simulées, éventuellement simplifiées pour des raisons didactiques et pédagogiques. La découverte du système d’information et des conditions de ses apports à l’organisation s’accompagne d’expérimentations dans divers environnements numériques (espace numérique de travail, progiciel de gestion intégré,  environnement  de développement  d’applications ou encore tableur). Il s’agit d’identifier les fondements scientifiques mis en œuvre, de les éprouver ou de les illustrer par la pratique, d’en mesurer les potentialités, les effets et les limites. Le recours au projet permet une mobilisation et une responsabilisation accrues des élèves ainsi que l’ouverture vers les autres enseignements.

Au-delà des compétences liées à chacune des questions du programme, les activités proposées aux élèves visent à développer les capacités et attitudes suivantes :

  • développer son sens de l’observation, sa curiosité, son esprit critique ;
  • pratiquer une démarche scientifique rigoureuse (observer, formuler des hypothèses, expérimenter et simuler, raisonner, modéliser) ;
  • appréhender la diversité des causes d’un phénomène au sein d’un processus de gestion ;
  • maîtriser son propre environnement numérique, ses ressources, ses contenus ;
  • avoir une    attitude    critique    dans    la    sélection    et    l’utilisation    de    ressources documentaires ;
  • adopter une attitude responsable lors de l’usage des technologies de l’information et de la communication et être conscient de sa responsabilité face à l’environnement ;
  • construire son parcours de

Au regard de chacun des thèmes, les connaissances et les capacités font l’objet de la même attention dans la conception de l’enseignement et dans de l’évaluation. Le poids relatif de chacun des thèmes du programme est sensiblement équivalent. Une même activité peut mobiliser des notions, capacités et attitudes relevant de thèmes différents.

Cet enseignement spécifique est propice à la conduite de projets alliant une réalisation technique à un besoin d’évolution d’un système d’information.