Chères et chers collègues,

Il a été décidé par la commission bilatérale pour la certification en France :

-          - que toutes les épreuves qui ont été passées par les élèves doivent faire l’objet d’une évaluation ;

-          - que les élèves qui n’ont pu passer qu’une partie des épreuves en raison de la crise sanitaire obtiendront une attestation partielle, délivrée par la KMK, avec indication du niveau atteint (A2 ou B1) ;

-          - que les élèves inscrits à la session de 2020 et qui n’ont pas pu passer la totalité des épreuves en raison de la crise sanitaire pourront passer les épreuves de la session suivante (mars 2021) du DSD1 s’ils sont volontaires.

Il sera impératif d’indiquer pour les élèves qui n’ont pas pu passer la totalité des épreuves (épreuves sur table et EO) s’ils ont été empêchés (COVID-19) ou s’ils ont renoncé à une partie de l’examen (non excusés).

 

Il appartient aux académies d’organiser la correction de l’expression écrite.

 

Dans l’académie de Nice, nous nous acheminerons vraisemblablement vers une correction par échange de copies entre établissements selon le modèle des épreuves orales. Mais je vous demande d’attendre un courrier de la DEC du rectorat (division des examens et des concours) qui vous précisera les modalités retenues. Ce courrier détaillera également le calendrier ainsi que la façon dont il faudra saisir les notes et les absences.

 

En attendant ce courrier, vous trouverez en PJ un document mis à la disposition par la ZfA pour faciliter le travail d’évaluation de l’expression écrite du sujet de la session 2020. Il contient des rappels et conseils utiles pour chaque critère d’évaluation et en fin de présentation un rappel des Bestehensgrenzen

 

Bonne continuation,

Bien cordialement,

Ulf Sahlmann