Index de l'article


De Antonio Machado "Proverbios y cantares" in Campos de Castilla (1912)

“Caminante, son tus huellas el camino nada mas; caminante no hay camino, se hace camino al andar. Al andar se hace camino, y al volver la vista atrás se ve la senda que nunca se ha de volver a pisar. Caminante no hay camino, sino estelas en la mar”.


Le mot de l'inspecteur

 

Nos vacances ont débuté dans la douleur et dans la peine. Nos pensées vont ce jour de rentrée des classes

à toutes les victimes de l’attentat du 14 juillet 2016 et à leurs proches, à ces familles brisées qui

n’accompagneront pas dans l’allégresse leurs enfants à l’école…

Notre communauté éducative a été touchée : nous ont cruellement et injustement quittés ce jour de Fête

nationale Amy Vidal et Medhi Hachadi, élèves du collège Saint Barthélémy de Nice, André Raffaeli, élève de

1ère au lycée du Val d’Argens du Muy, Laura Borla, élève de 4ième au collège de L’Archet de Nice, Monsieur

Billiez, professeur de mathématiques au lycée Don Bosco de Nice, Monsieur Pellegrini, professeur

d’économie à Longwy.

 

Nous n’oublierons aucun d’entre eux, nous n’oublierons aucune victime.

Plus que jamais, nous, professeurs, répondrons à la violence par un inlassable engagement éducatif dont

les supports de séances de cours en seront, entre autres et modestement, les vecteurs.

Dans le silence du recueillement, lisons ces quelques vers de Pablo Neruda qui nous disent l’espoir. Dans la

dialectique de la graine, le néant ne peut rien contre la force de la vie

 

[…]

Pero porque pido silencio

no crean que voy a morirme:

me pasa todo lo contrario:

sucede que voy a vivirme.

 

Sucede que soy y que sigo.

 

No será, pues, sino que adentro

de mí crecerán cereales,

primero los granos que rompen

la tierra para ver la luz,

[…]

 

Ahora, como siempre, es temprano.

Vuela la luz con sus abejas.

Déjenme solo con el día.

Pido permiso para nacer.

 

Pablo Neruda, Pido silencio, in Estravagario, 1958

 

Bien sincèrement

Georges SERRA

Inspecteur d’académie, inspecteur pédagogique régional


 
Madame, monsieur, cher(e) collègue,
 
En ce tout début d’année scolaire, je souhaite la bienvenue dans l’académie de Nice à tous les professeurs titulaires et stagiaires qui la rejoignent.
 
Je tiens à adresser mes plus sincères remerciements à tous les professeurs qui prennent leur retraite après une carrière consacrée à l’enseignement et au rayonnement de notre discipline. Nous leur devons, comme je vous l’écrivais l’an dernier, les postes que nous occupons. Je remercie et j’exprime ma reconnaissance aux équipes de formateurs qui, par leur disponibilité à mes côtés, leurs compétences et leur dévouement au service public d’éducation ont contribué et contribuent à faire vivre notre discipline. Je voudrais féliciter les lauréats des concours dont les postes sont significativement en hausse depuis quatre ans dans le budget de l’Etat, en particulier nos collègues contractuels de l’académie qui ont été admis à l’agrégation externe (1), au Capes et CAER interne (2), au Capes réservé (2), au Capes externe et CAFEP (5), au CAPLP lettres-espagnol (1). Ce succès doit encourager vivement les professeurs contractuels à présenter les concours et à s’inscrire par exemple à la préparation au Capes interne que je propose dans le PAF 2016-2017.
 
Je tenais à vous informer que notre discipline rayonne aussi au travers des responsabilités transversales que l’institution confie à nos collègues. - Mme Odile Wallart, professeure d’espagnol au lycée Maurice Janetti de St Maximin est nommée chargée de mission auprès de la DAREIC. - Mme Elisabeth Rolet, professeure d’espagnol au lycée Bonaparte de Toulon est nommée coordinateur Protocole Education – Défense auprès du DASEN, chargé de mission académique Citoyenneté-Défense. Nous en sommes tous très honorés.
 
L’année 2015-2016 a été marquée, grâce à votre investissement, par l’évaluation de fin de 3ème de plus de 9000 élèves (115 collèges). Cette évaluation, remarquée par l’inspection générale conduit notre académie à co-piloter au plan national les travaux sur des parcours d’évaluation de fin de 3ème qui seront publiés sur Eduscol en décembre dans le cadre de la Réforme du collège. Une équipe de professeurs est d’ores et déjà en place pour concevoir ces outils. Pour autant, nous poursuivrons notre tâche dans le cadre que nous avons établi et, comme convenu lors des journées « bassins » 2015-2016, il appartiendra aux professeurs affectés en lycées de mesurer en janvier-février 2017 l’ampleur de la remédiation qu’ils ont effectuée en se fondant sur les conclusions de ces tests qui leur ont été envoyées par la voie hiérarchique le 29 août 2016. En ce qui concerne le baccalauréat 2016, Je vous signale quelques dysfonctionnements auxquels il faut porter remède. Afin d’éviter toute polémique avec les parents, je vous remercie de faire noter aux élèves les éléments essentiels du format de l’épreuve écrite : le format national propose dans les mêmes pages, des questions pour les séries ES, S mais aussi L – avec ou sans LVA….Il vous appartient de vous assurer que les élèves sont bien positionnés et qu’ils connaissent la signification des sigles LVO et LVA. Le non respect des consignes de la part des élèves sera sanctionné lors des épreuves de 2017. Pour ce qui est de l’épreuve orale de L (avec ou sans LELE), je vous rappelle que les professeurs sollicités sont ceux dont leur chef d’établissement ont signalé qu’ils enseignaient en L (en 1ère ou terminale). Par ailleurs, je vous remercie de veiller au protocole prévu dans les textes (liberté de parole de l’élève dans la phase de discours continu, entretien dont on doit respecter la limite de temps). Les élèves, conformément à la note que les IA-IPR de langues ont envoyée aux proviseurs chefs de centre ont droit d’avoir sous leurs yeux les documents – sans commentaires – qui étayent leurs propos. Le non-respect de ces règles conduit à des réclamations très regrettables…
L’année 2016-2017 sera celle de la mise en œuvre de la Réforme du collège et de pratiques innovantes car, ne perdons pas de vue que la Réforme du collège est avant tout une réforme pédagogique. Les visites des collèges que j’effectuerai seront l’occasion d’apprécier votre excellent investissement dans les EPI, l’AP, l’usage du numérique éducatif, les seuils de progressivité des élèves en 5ème et l’utilisation dans vos services d’heures de la DHS. A l’adresse des professeurs affectés en collège, je signale que le Livret Scolaire Unique, élément fondamental dans la réflexion sur l’évaluation, a été présentée ; vous trouverez sur « Esterel » les réponses à vos questions :
 
Pour ce qui est des ressources, vous puiserez nombre d’exemples intéressants sur Eduscol :
Je me permets d’insister sur l’intérêt que peuvent représenter pour les professeurs affectés en lycée, les réflexions et ressources qui s’articulent autour de la réforme du collège.
 
En ce qui concerne les lycées, et particulièrement la préparation à l’épreuve d’expression orale du baccalauréat, il conviendra de réfléchir sur l’enseignement des « notions » afin que cet enseignement ne soit pas déconnecté de la démarche actionnelle, ce qui est trop souvent le cas. A ce propos, je rappelle que les quatre notions doivent être présentées à l’épreuve sous peine de nullité de l’examen. Cette épreuve ne saurait raisonnablement se tenir avant les vacances de printemps comme ce fut le cas en 2016 pour deux lycées de l’académie. Cette année marquera une étape de plus dans la Refondation de l’école puisque les professeurs titulaires 2ème année (T2) auront 3 jours de formation complémentaire. Les titulaires 1ère année (T1) conservent les 5 journées de formation. Il est évident qu’aucun de ces professeurs ne pourra s’en dispenser.
L’hétérogénéité grandissante des publics doit conduire à adapter les pratiques pédagogiques par la conception et mise en place d’une différenciation prenant en compte les besoins de tous les élèves (la DHS en collège, les groupes de compétences ponctuels, l ’outil numérique, d’autres pratiques innovantes…le permettent). Ainsi, le travail en équipe s’impose à tous. L’exigence des programmes rend indispensables la mutualisation des supports et des activités proposées pour accéder au sens des documents et se les approprier. Les stages de formation continue, de proximité, les outils collaboratifs seront des lieux et instruments privilégiés d’échanges constructifs ; ils contribueront à cette mutualisation et conduiront à élargir encore le vivier des formateurs : tout professeur a vocation à être formateur.
Précisément, le Plan de Formation 2016-2017 est d’ores et déjà consultable et téléchargeable sur https://esterel.ac-nice.fr. Les inscriptions sont possibles jusqu’au 20 septembre. Certains stages à caractère institutionnel seront pilotés par moi-même et je procèderai à la convocation des professeurs. Vous n’avez pas à vous inscrire mais éventuellement à me faire part de votre souhait d’y assister ; ces stages portent l’indication « sans appel à candidatures ». Ces formations, nombreuses, s’inscriront à la fois dans une continuité par rapport aux offres des années passées mais aussi dans l’exploration de nouveaux horizons pédagogiques.
  •  Tous les professeurs seront convoqués à deux journées « bassins ». 
  1. Afin que les liaisons collèges-lycées ne soient pas que de vains mots, des séquences communes seront construites dans le droit fil de ce qui avait été proposé avec succès il y a quelques lustres et ces séquences seront mises en œuvre par des professeurs volontaires dans leurs classes en présence de pairs puis débattues…
  2.   Nous poursuivrons nos travaux sur l’évaluation en fin de 3ème , reviendrons sur la « différenciation » pédagogique, en nous appuyant notamment sur les outils numériques qui feront l’objet d’une formation à part entière. 
  3. Nous tirerons profit des contacts pédagogiques établis avec le collège pilote Jean Jaurès de La Ciotat. 
  4. Nous confirmons que les entrées culturelles dans les programmes, au lycée mais également au collège, sont incontournables dans la pédagogie actuelle et gage d’adaptation au monde, nous verrons dans ces journées « bassins » comment il convient de les aborder. 
  • Sur l’évaluation, les deux formations sur la certification Cervantès sont maintenues. Depuis deux ans, elle est ouverte à tous les collègues – et non seulement à ceux qui enseignent en 2ème euro…Elle permet une familiarisation avec les critères d’évaluation du CECRL lors d’une journée particulièrement interactive.
  • Nous maintenons la formation sur l’analyse de séquences filmiques. Un domaine du socle commun et nos programmes exigent la maîtrise des outils d’analyse de l’image qui conduit aussi à la formation du citoyen.
  •  Outre la préparation au Capes interne, les collègues contractuels seront convoqués aux 5 journées de formation prévues. La présence est obligatoire. Un parcours de formation à distance pour les néo-contractuels est mis en ligne sur la plateforme institutionnelle « Magistère », accessible à partir de votre espace « Esterel ». Je remercie les formatrices qui, sous ma responsabilité, se sont attelées à cette tâche durant les vacances. Leurs propositions de séquences très détaillées seront d’utilité à nos collègues.
  •  « Magistère » est un outil majeur de formation à distance : vous aurez accès très bientôt aux parcours dans lesquels les professeurs formateurs ont mis en ligne au printemps dernier les ressources produites dans la perspective du « travailler autrement ». Ces ressources, initialement destinées aux professeurs affectés en collège, seront de grand intérêt pour les professeurs affectés en lycée.
  •  Pour la préparation à l’agrégation interne, la collaboration avec les formateurs de l’académie d’AixMarseille se poursuit d’autant plus facilement que nous formons désormais partie de la même grande Région académique. A ce jour, un seul d’entre vous s’est signalé afin de suivre cette formation. Ne tardez donc pas à me solliciter.
  •   Sous la responsabilité de la DANE (Délégation Académique au Numérique Educatif), deux journées de formation seront destinées aux professeurs affectés en collège (après les 2 journées de l’an dernier). Nous avons convenu en collège d’IA que des professeurs de lycée seront aussi convoqués.
  •   Enfin, nous inviterons les professeurs de l’enseignement privé sous contrat aux formations « bassins ».

L’agenda particulièrement chargé de l’année écoulée ne m’a pas permis d’honorer toutes les demandes spontanées de visites d’inspection ou de visites de classe. Sachez qu’avec Mesdames les Chargées de mission, nous nous emploierons à répondre à toutes les demandes. Comme cette année, je resterai disponible pour toute sollicitation et interventions auprès des services rectoraux (services sociaux, lien avec Mme le correspondant handicap, service du personnel…) si vous en exprimez le souhait.

A l’attention des nouveaux entrants, j’indique que pour toute correspondance professionnelle, je demande d’utiliser le courriel académique qu’il faudra activer si ce n’est déjà fait. Par ailleurs, les services informatiques me signalent qu’une multitude de boîtes électroniques sont « over quota, autrement dit: pleine ». Il est urgent que vos boîtes soient consultées et allégées, voire « routées » vers d’autres boîtes afin que la communication institutionnelle vous parvienne. Afin de ne pas alourdir cette lettre de rentrée, je vous renvoie, pour ce qui est des préconisations pédagogiques, à la lettre de rentrée 2015 en particulier à l’annexe 1. Je vous remercie, cher(e) collègue, pour votre engagement auprès des élèves et vous souhaite une excellente année scolaire et tous les succès possibles dans vos projets professionnels.

Bien sincèrement

Georges SERRA Inspecteur d’académie, inspecteur pédagogique régional