Index de l'article

L’année 2016-2017 sera celle de la mise en œuvre de la Réforme du collège et de pratiques innovantes car, ne perdons pas de vue que la Réforme du collège est avant tout une réforme pédagogique. Les visites des collèges que j’effectuerai seront l’occasion d’apprécier votre excellent investissement dans les EPI, l’AP, l’usage du numérique éducatif, les seuils de progressivité des élèves en 5ème et l’utilisation dans vos services d’heures de la DHS. A l’adresse des professeurs affectés en collège, je signale que le Livret Scolaire Unique, élément fondamental dans la réflexion sur l’évaluation, a été présentée ; vous trouverez sur « Esterel » les réponses à vos questions :
 
Pour ce qui est des ressources, vous puiserez nombre d’exemples intéressants sur Eduscol :
Je me permets d’insister sur l’intérêt que peuvent représenter pour les professeurs affectés en lycée, les réflexions et ressources qui s’articulent autour de la réforme du collège.
 
En ce qui concerne les lycées, et particulièrement la préparation à l’épreuve d’expression orale du baccalauréat, il conviendra de réfléchir sur l’enseignement des « notions » afin que cet enseignement ne soit pas déconnecté de la démarche actionnelle, ce qui est trop souvent le cas. A ce propos, je rappelle que les quatre notions doivent être présentées à l’épreuve sous peine de nullité de l’examen. Cette épreuve ne saurait raisonnablement se tenir avant les vacances de printemps comme ce fut le cas en 2016 pour deux lycées de l’académie. Cette année marquera une étape de plus dans la Refondation de l’école puisque les professeurs titulaires 2ème année (T2) auront 3 jours de formation complémentaire. Les titulaires 1ère année (T1) conservent les 5 journées de formation. Il est évident qu’aucun de ces professeurs ne pourra s’en dispenser.
L’hétérogénéité grandissante des publics doit conduire à adapter les pratiques pédagogiques par la conception et mise en place d’une différenciation prenant en compte les besoins de tous les élèves (la DHS en collège, les groupes de compétences ponctuels, l ’outil numérique, d’autres pratiques innovantes…le permettent). Ainsi, le travail en équipe s’impose à tous. L’exigence des programmes rend indispensables la mutualisation des supports et des activités proposées pour accéder au sens des documents et se les approprier. Les stages de formation continue, de proximité, les outils collaboratifs seront des lieux et instruments privilégiés d’échanges constructifs ; ils contribueront à cette mutualisation et conduiront à élargir encore le vivier des formateurs : tout professeur a vocation à être formateur.