« Café de l’économie »

En passant

Dans le cadre des relations privilégiées entretenues entre l’ISEM (l’Institut Supérieur d’Économie et de Management de l’Université Nice Sophia-Antipolis ), les enseignants de SES et leurs élèves, pour la première année, des « cafés de l’économie » (caf’éco) sont mis en place.

L’ISEM en partenariat avec 4 lycées de l’académie (Apollinaire, Audiberti, Bristol et Calmette) organisera cette année 3 caf’éco qui se dérouleront soit à l’ISEM, soit dans un des lycées partenaires.

 

Le principe est que dans le cadre de chaque Caf’éco, des lycéens et des étudiants, d’une part, et les enseignants du supérieur et du secondaire d’autre part, puissent travailler en commun autour d’un ouvrage clé récent contribuant au débat citoyen, dont l’auteur est invité à le présenter à cette occasion.

 

Je vous présente le programme des « Cafés de l’économie » 2016-2017 pour que des collègues de SES, d’autres lycées que les établissements partenaires, puissent y assister. Attention, pour des raisons de sécurité, seuls les professeurs inscrits auprès de moi au préalable pourront y assister (une procédure d’inscription en ligne devrait être mise en place ultérieurement).

 

Le programme 2016-2017 :

– Vendredi 20 janvier 2017 de 14h à 16h, à l’ISEM : Dominique Méda, Professeur des universités en sociologie à l’Université Paris-Dauphine (IRISSO – Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales), autour de l’ouvrage « Faut-il attendre la croissance ? » (co-écrit avec Florence Jany-Catrice) publié en 2016 à La Documentation française (176 p.).

 

– Semaine du 28 mars 2017 (à l’ISEM) : El Mouhoub Mouhoud, Professeur des universités en économie à l’Université Paris-Dauphine (LEDa – Laboratoire d’Economie de Dauphine), autour de l’ouvrage « Immigration en France : mythes et réalités » à paraître le 25 janvier 2017 chez Fayard (200 p.).

 

– Jeudi 18 mai de 10h à 12h (à l’ISEM ou dans un lycée de Cannes) : Philippe Askenazy, Directeur de recherche en économie au CNRS – Paris-Jourdan Sciences Économiques et Paris School of Economics, autour de l’ouvrage « Tous rentiers ! Pour une autre répartition des richesses » publié en 2016 chez Odile Jacob (224 p.).