Répartition des établissements

Année 2007-2008 I.AI.P.R. I.E.N
      A. MARCANT S MARCACCI D BOISSEL T. DUCHENE PIVARRA G. CARBOU G FAVOREL JP URSO
Bonaparte L. Poly AJACCIO                
J Dolle L.Prof ANTIBES                
Léonard de Vinci L.T. ANTIBES                
Vincensini L.T BASTIA                
Raynouard L.Poly BRIGNOLES                
Carnot L.Poly CANNES                
Hutinel L.Prof CANNES                
J. Ferry L.Poly CANNES                
Les coteaux L.Prof CANNES                
Paoli L.Poly CORTE                
Leon Blum L.Prof DRAGUIGNAN                
A.Camus L.Poly FREJUS                
Gallieni L.Prof FREJUS                
Amiral de Grasse L.Poly GRASSE                
Chiris L.Prof GRASSE                
Tocqueville L.Poly GRASSE                
Costebelle L.Prof HYERES                
Golf Hotel L.Prof HYERES                
Du Coudon L.Poly LA GARDE                
Beaussier L.Poly La Seyne/mer                
P.Langevin L.Poly La Seyne/mer                
Le Muy L.Prof LE MUY                
Lorgues L.Poly LORGUES                
P et M Curie L.Prof MENTON                
Albert 1° – Lp Monaco Détach MONACO                
G. Apollinaire L.Poly NICE                
Les Eucalyptus L.T. NICE                
Les Palmiers L.Prof NICE                
Pasteur L.Prof NICE                
Pierre Sola L.Prof NICE                
La Coudoulière L.Prof SIXFOURS                
St.Exupery L.Poly ST RAPHAEL                
Cisson L.Prof TOULON                
Rouvière L.T. TOULON                
Don Bosco Privé NICE                
C.I.N. Marine ST Mandrier                
St Joseph Privé OLLIOULES                
C.F.B. CFA ANTIBES                
C.F.A. CFA CARROS                
I.F.A. CFA NICE                
La grande Tourrache CFA TOULON                
CFA de la C.M. du Var CFA                  

Répartition IEN IA IPR des filières

Année 2007-2008 I.AI.P.R. I.E.N
A. MARCANT S MARCACCI D BOISSEL T. DUCHENE PIVARRA G. CARBOU G FAVOREL JP URSO
Bonaparte L. Poly AJACCIO
J Dolle L.Prof ANTIBES
Léonard de Vinci L.T. ANTIBES
Vincensini L.T BASTIA
Raynouard L.Poly BRIGNOLES
Carnot L.Poly CANNES
Hutinel L.Prof CANNES
J. Ferry L.Poly CANNES
Les coteaux L.Prof CANNES
Paoli L.Poly CORTE
Leon Blum L.Prof DRAGUIGNAN
A.Camus L.Poly FREJUS
Gallieni L.Prof FREJUS
Amiral de Grasse L.Poly GRASSE
Chiris L.Prof GRASSE
Tocqueville L.Poly GRASSE
Costebelle L.Prof HYERES
Golf Hotel L.Prof HYERES
Du Coudon L.Poly LA GARDE
Beaussier L.Poly La Seyne/mer
P.Langevin L.Poly La Seyne/mer
Le Muy L.Prof LE MUY
Lorgues L.Poly LORGUES
P et M Curie L.Prof MENTON
Albert 1° – Lp Monaco Détach MONACO
G. Apollinaire L.Poly NICE
Les Eucalyptus L.T. NICE
Les Palmiers L.Prof NICE
Pasteur L.Prof NICE
Pierre Sola L.Prof NICE
La Coudoulière L.Prof SIXFOURS
St.Exupery L.Poly ST RAPHAEL
Cisson L.Prof TOULON
Rouvière L.T. TOULON
Don Bosco Privé NICE
C.I.N. Marine ST Mandrier
St Joseph Privé OLLIOULES
C.F.B. CFA ANTIBES
C.F.A. CFA CARROS
I.F.A. CFA NICE
La grande Tourrache CFA TOULON
CFA de la C.M. du Var CFA

Répartition par filière IA IPR

IA-IPR

Répartition des filières 07-08

(mise à jour : 10-09-07)

 

  

 

FORMATIONS

IA IPR

 

Chef de Travaux

 

 

MARCACCI

 

MARCANT

 

 

 

S

T

S

 

 

Audiovisuel

X

 

MENNESSIER / CAMY

 

Electronique

 

X

JOB DORGE

 

Electrotechnique

 

X

PIERI

 

Informatique & réseaux – IRIS

 

X

LAULAN

 

Domotique

X

 

SANCHEZ

 

Mécanique Automatismes Indus.

X

 

CABAJ

 

Ind. des Produits Mécaniques IPM

X

 

GIRAUD / LAULAN

 

Conception de produits indus. CPI

X

 

LAULAN

 

Maintenance Industrielle MI

 

X

SANCHEZ

 

Maintenance Véhicu Auto. MAVA

X

 

LAULAN

 

Opticien Lunetier (apprentissage)

X

 

Géré par M. BERNARD, pr

 

Bâtiment

X

 

FOLLAIN

 

Géomètre Topographe

X

 

FOLLAIN

 

Travaux Publics

X

 

FOLLAIN

 

Etude et Economie Construction

X

 

FOLLAIN

 

Fluides Energies Environnement

 

X

FOLLAIN

 

Technico-commercial

 

X

 

Assistant Tech. Ingénieur

 

X

JOB DORGE

 

Construction Navale (apprentissag)

X

 

PIERI

 

Traitement des Matériaux

X

 

PIERI

 

Baccalauréat

et

BT

 

 

 

   

Scientifique (dominante S.I.)

 

X

JOB DORGE

 

Génie Electronique (GEn)

 

X

POURTALET

 

Génie Electrotechnique (GEt)

 

X

CABAJ

 

Génie Méca. Prod.(GMa)

X

 

GIRAUD

 

Génie Méca. Struct. Métal.(GMc)

X

 

SANCHEZ

 

Génie Méca. Syst. Moto.(GMb)

X

 

LAULAN

 

Génie Energétique (GEg)

 

X

FOLLAIN

 

Génie Civil (GC)

X

 

FOLLAIN

 

Construction Mécanique

X

 

LAULAN

 

Automatique et informatique Ind.

 

X

   

B.T. EEC

X

 

FOLLAIN

 

B.T. Encadrement Chantier

X

 

FOLLAIN

 

B.T. Collaborateur Architecte

X

 

FOLLAIN

 
   

 

 

   

I.S.I.

 

X

POURTALET

 

I.S.P.

X

 

GIRAUD

 

Technologie (collège)

 

X

LECOUTRE

 

Relations I.U.F.M., stag. Techno

X

X

   

Relations I.U.F.M., stag Genie Méca

X

X

   

Nouveaux Baccalauréats

 

 

 

 

Architecture et Construction

X

 

FOLLAIN

Energie et Environnement

 

X

CABAJ

Information et Réseaux

 

X

POURTALET

Ingénierie des Systèmes Automatiques

 

X

GIRAUD

Création et Réalisation de Produits

X

 

LAULAN

Design et Arts Appliqués

 

 

 

 

 

  FORMATIONS

IA IPR

Chef de Travaux  
MARCACCI MARCANT  
 
STS Audiovisuel X   MENNESSIER / CAMY  
Electronique   X JOB DORGE  
Electrotechnique   X PIERI  
Informatique & réseaux – IRIS   X LAULAN  
Domotique X   SANCHEZ  
Mécanique Automatismes Indus. X   CABAJ  
Ind. des Produits Mécaniques IPM X   GIRAUD / LAULAN  
Conception de produits indus. CPI X   LAULAN  
Maintenance Industrielle MI   X SANCHEZ  
Maintenance Véhicu Auto. MAVA X   LAULAN  
Opticien Lunetier (apprentissage) X   Géré par M. BERNARD, pr  
Bâtiment X   FOLLAIN  
Géomètre Topographe X   FOLLAIN  
Travaux Publics X   FOLLAIN  
Etude et Economie Construction X   FOLLAIN  
Fluides Energies Environnement   X FOLLAIN  
Technico-commercial   X  
Assistant Tech. Ingénieur   X JOB DORGE  
Construction Navale (apprentissag) X   PIERI  
Traitement des Matériaux X   PIERI  
BaccalauréatetBT          
Scientifique (dominante S.I.)   X JOB DORGE  
Génie Electronique (GEn)   X POURTALET  
Génie Electrotechnique (GEt)   X CABAJ  
Génie Méca. Prod.(GMa) X   GIRAUD  
Génie Méca. Struct. Métal.(GMc) X   SANCHEZ  
Génie Méca. Syst. Moto.(GMb) X   LAULAN  
Génie Energétique (GEg)   X FOLLAIN  
Génie Civil (GC) X   FOLLAIN  
Construction Mécanique X   LAULAN  
Automatique et informatique Ind.   X    
B.T. EEC X   FOLLAIN  
B.T. Encadrement Chantier X   FOLLAIN  
B.T. Collaborateur Architecte X   FOLLAIN  
           
I.S.I.   X POURTALET  
I.S.P. X   GIRAUD  
Technologie (collège)   X LECOUTRE  
Relations I.U.F.M., stag. Techno X X    
Relations I.U.F.M., stag Genie Méca X X    
Nouveaux Baccalauréats        
Architecture et Construction X   FOLLAIN
Energie et Environnement   X CABAJ
Information et Réseaux   X POURTALET
Ingénierie des Systèmes Automatiques   X GIRAUD
Création et Réalisation de Produits X   LAULAN
Design et Arts Appliqués      

Textes sur les frais de déplacement

Les frais de déplacements.
Le remboursement des frais de déplacements est un des sujets qui donnent le plus lieu à des mises en débet sans contestation possible ; il est donc indispensable de bien connaitre les textes.

Attention, le décret de 1990 est modifié. Acompter du 1° novembre les textes ci-dessous s'appliquent et viennent modifier les textes antérieurs.

Depuis le 1° novembre 2006, c'est donc désormais le décret du 3 juillet 2006 sur les frais de déplacements qui s'applique. Bien que ne constituant pas une réelle révolution, ce texte à cependant modifié quelque peu la réglementation antérieure.
On peut par exemple relever l'article 3 qui dispose que « Lorsque l'agent se déplace pour les besoins du service hors de sa résidence administrative et hors de sa résidence familiale à l'occasion d'une mission, d'une tournée ou d'un intérim, il peut prétendre : à la prise en charge de ses frais de transport sur production des justificatifs de paiement auprès du seul ordonnateur ; et à des indemnités de mission qui ouvrent droit, cumulativement ou séparément, selon les cas, au : 1° remboursement forfaitaire des frais supplémentaires de repas ; 2° remboursement forfaitaire des frais d'hébergement… » ; en sachant que le 2-8 précise : « 8° Constituant une seule et même commune : toute commune et les communes limitrophes, desservies par des moyens de transports publics de voyageurs. » et que l'article 4 indique : « Lorsque l'agent se déplace à l'intérieur du territoire de la commune de résidence administrative, de la commune où s'effectue le déplacement temporaire, ou de la commune de résidence familiale, ses frais de transport peuvent être pris en charge sur décision de l'autorité administrative lorsque la commune considérée est dotée d'un service régulier de transport public de voyageurs. Cette prise en charge est effectuée dans la limite du tarif, ou pour l'agent qui se déplace fréquemment, de l'abonnement le moins onéreux du transport en commun le mieux adapté au déplacement. ».
Plus novateur, le décret de 2006 a annulé plusieurs articles du décret de 1990 et notamment l'article 10 qui définissait les intervalles horaires ouvrant droit à l'indemnité de repas et de nuitée (de 11 h à 14h, etc…) ; sans pour autant reprendre ces précisions dans son contenu. Il faut donc désormais définir la plage horaire donnant droit à indemnité de repas ou d'hébergement (anciennement « nuitée »).
Par ailleurs, l'article 7 du nouveau décret précise : « Pour la métropole, le taux du remboursement forfaitaire des frais supplémentaires de repas est fixé par un arrêté conjoint du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget ». Ce taux est fixé par l'arrêté du 3 juillet à la somme de 15, 25 € par repas ; elle est inchangé par rapport au taux précédent. Cet article 7 précise aussi que « Le barème des taux du remboursement forfaitaire des frais d'hébergement (nuitée) est fixé par le ministre ou par délibération du conseil d'administration de l'établissement dans la limite d'un taux maximal fixé par un arrêté conjoint du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget ». Ce taux maximal est fixé par arrêté du 3 juillet à la somme de 60 €. Mais il s'agit d'un taux maximal, le taux de remboursement choisi devant être fixé par arrêté du ministre de l'EN ou à défaut par le conseil d'administration de l'EPLE. Enfin, cet article indique que « Toutefois, lorsque l'intérêt du service l'exige et pour tenir compte de situations particulières, un arrêté ministériel ou une délibération du conseil d'administration de l'établissement peut fixer, pour une durée limitée, des règles dérogatoires aux arrêtés interministériels prévus aux alinéas précédents, qui ne pourront, en aucun cas, conduire à rembourser une somme supérieure à celle effectivement engagée ». Là encore un arrêté ou une délibération du CA est nécessaire pour rembourser à titre exceptionnel au-delà ; ou en de-ça , de ces tarifs.

Une circulaire fixant les conditions et les modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l'Etat, prise en application du décret n°2006-781 du 3 juillet 2006, a été publiée au BO par le MENESR. Cette circulaire est parue au BO n° 42 mais ne règle pas pour moi la question pour les EPLE. En effet, elle indique : « 1 – Champ d'application de la circulaire. Les dispositions de la présente circulaire s'appliquent aux agents de l'administration centrale et des services académiques, ainsi qu'aux agents recrutés par les établissements publics locaux d'enseignement. Elles ne s'appliquent ni aux établissements publics nationaux, ni aux établissements publics d'enseignement supérieur, ni aux établissements publics de recherche : pour ces établissements, le conseil d'administration détermine les conditions d'indemnisation des frais d'hébergement (métropole) et de mission (en outre-mer) des agents, dans les conditions prévues par l'article 7 du décret du 3 juillet 2006. ».
La position de ladministration de l'Education nationale est que la circulaire du 9 novembre 2006 régle la question pour tous les personnels des EPLE ; et qu'elle s'applique à tous les personnels de l'établissement scolaire. Je ne partage pas cette analyse car la circulaire indique sans ambiguïté qu'elle s'applique « aux agents de l'administration centrale et des services académiques, ainsi qu'aux agents recrutés par les établissements publics locaux d'enseignement » ; ors, à part les contrats aidés et les AED, les autres personnels ne sont pas recrutés par l'EPLE et ne sont pas non plus sauf erreur de ma part des agents de l'administration centrale ou des services académiques. Personnellement, et sauf erreur de ma part, en tant que gestionnaire, je ne suis ni agent de l'administration centrale, ni d'un service académique et n'ai pas été recruté par mon établissement. Je puis donc difficilement m'appliquer cette circulaire. Sans compter que les TOS ne sont plus personnels de l'Education Nationale et qu'il me paraît donc juridiquement contestable qu'une circulaire EN fixe leurs modalités de remboursement. J'ai également entendu dire par certains que le libellé de la circulaire concernant l'EPLE serait une simple « erreur de rédaction » ; mais aucun nouveau texte n'est venu modifier la circulaire initiale.

Les comptables savent combien les remboursements des frais de déplacements sont examinés à la loupe par les CRC et le nombre importants de débets qu'ils occasionnent. Il me semblerait pour le moins dangereux de justifier mes remboursements de nuitées pour des enseignants ou des TOS par référence à une circulaire qui semble clairement les exclure de son champ d'application, et nous savons que des instructions rectorales orales (ou même écrites) sont sans valeur aux yeux des juges des comptes. J'ai (un peu) le sens du ridicule et je ne me vois pas répondre à une observation de la CRC que : "ben oui c'est vrai la circulaire dit ça, mais on m'a dit que c'est par erreur qu'elle avait été rédigée comme ça et que c'était quand même valable". De deux choses l'une, soit le juge a pitié de moi devant tant de naiveté ou d'incompétence, soit il éclate de rire… dans les deux cas, je n'ai qu'une faible chance de m'en tirer et d'éviter le débet.

A titre personnel, et en l'absence de nouveaux textes, je m'appuierai donc sur l'article 7 du décret du 3 juillet (le barème des taux du remboursement forfaitaire des frais d'hébergement est fixé par le ministre ou par délibération du conseil d'administration de l'établissement dans la limite d'un taux maximal fixé par un arrêté conjoint du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget) en faisant voter par le conseil d'administration de mon établissement une délibération reprenant les éléments de la circulaire. Ainsi je serai en conformité avec les dispositions de la circulaire et je pourrai justifier mes paiements par un acte du conseil d'administration au cas où – comme je le pense – cette circulaire serait jugée inapproprié par le juge des comptes.
Vous trouverez ici en fichier Word, la délibération que j'ai fait voter par mon CA ; c'est un exemple et surtout pas un modéle !

Bien sur, tout cela est ma propre analyse et n'engage que moi. D'ailleurs je dois forcément avoir tort car on remarque que 95 % des comptables n'ont pas vu le problème ou s'en moquent ; et que dans la revue Objectif Etablissement n° 27, la DAF a confirmé que cette circulaire s'appliquait bien à tous les personnels d'un EPLE. Et pourtant après avoir eu un moment de doute, un certain nombre d'informations m'ont conforté dans mon analyse que la circulaire ne pouvait s'appliquer au personnel d'un EPLE et qu'il fallait donc une délibération du CA pour fixer un certain nombre de points. Le nouveau décret du 25 mars 2007 sur les pièces justificatives (applicable au 1 mai) en indiquant la nécessité de produire au comptable "la délibération fixant les taux du remboursement forfaitaire des frais d'hébergement pour la métropole" (alinéa 2181), va dans mon sens et si vous avez prochainement un CA, je vous conseille de faire voter vos modalités de remboursement (surtout pour les nuitées et les TOS décentralisés).
A chacun donc d'apprécier ce qu'il doit faire. J'espére simplement que d'ici quelques années, les contrôles des CRC ne me donneront pas raison.

Les textes en vigueur :

Décret n° 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l'Etat.

Arrêté du 3 juillet 2006 fixant les taux des indemnités de mission prévues à l'article 3 du décret n° 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l'Etat :
Article 1 – Pour l'application de l'article 3 du décret du 3 juillet 2006 susvisé :
a) Missions ou intérim en métropole : le taux du remboursement forfaitaire des frais supplémentaires de repas est fixé à 15,25 € par repas. Le taux maximal du remboursement des frais d'hébergement est fixé à 60 € .
Attention donc pour le remboursement des nuitées avant le 1° novembre, les règles ont changées.

Arrêté du 3 juillet 2006 fixant les taux des indemnités de stage prévues à l'article 3 du décret n° 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l'Etat :
Art. 1er. – Pour l'application de l'article 3 du décret du 3 juillet 2006 susvisé, les taux des indemnités de stage sont fixés comme suit : métropole : 9,4 (voir le texte pour les détails).

Circulaire Education Nationale du règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l'État n°2006-175 du 9-11-2006

Au JO du 4 juillet figurait aussi un tableau des indemnités kilométriques prévues par le nouveau texte : pas de probléme, ce sont les mêmes que ceux de l'arrèté du 24 avril 2006.

Indemnités kilométriques en euros depuis le 1er avril 2006 confirmées par l'arrêté du 3 juillet 2006

Catégories jusqu'à 2000 Km De 2001 à 10 000 Km Au-delà de 10 000 Km
de 5 ch. et moins 0.23 0.28 0.16
de 6 ch. et 7 ch. 0.29 0.35 0.21
de 8 ch. et plus 0.32 0.39 0.23
Motocyclette >125 cc : 0,11 Vélomoteur : 0,08

Si vous utilisez le barême SNCF, vous le trouverez actualisé à la rubrique suivante (sauf si la SNCF change l'URL) :
http://www.voyages-sncf.com/info_resa/guide_du_voyageur/Calcul_PT.htm ; mais pas sur qu'il soit encore communiqué par la SNCF ; dans ce cas un tableau fourni par certaines DAF académiques vous sera utile : tarifs au 01/07/2007 ou encore le tarif d'Orléans-Tours.

Pour vous évitez des recherches, l'annexe des piéces justificatives nécessaires au comptable pour payer des frais de déplacements. A consulter obligatoirement.
Voir aussi la jurisprudence

et les Questions-réponses.

NOUVEAU Autres documents utiles le cas échéant :
mon modéle d'ordre de mission et mon modéle d'état pour le remboursement des frais de déplacement du personnel. A compléter par une autorisation annuelle d'utilisation du véhicule personnel.
S'agissant de modéles personnels, ils n'ont rien d'officiels et ne sont que des exemples que vous devez valider avant utilisation éventuelle.

Pour mémoire – et pour vos remboursements de missions antérieurs au 1 novembre 2006 – les anciennes références:
Décret du 28 mai 1990.
Circulaire du 22 septembre 2000.
Décret no 2000-928 du 22 septembre 2000 modifiant le décret no 90-437 du 28 mai 1990
Arrêté du 24 avril 2006 (JO du 26) modifiant l'arrêté du 20 septembre 2001 fixant les taux des indemnités kilométriques prévues aux articles 31 et 32 du décret no 90-437 du 28 mai 1990 modifié et modifiant l'arrêté du 1er juillet 1999 fixant les taux des indemnités forfaitaires de déplacement prévues aux articles 9 et 36 du décret no 90-437 du 28 mai 1990 modifié.

Indemnités de mission en euros depuis le 1er juin 2002 jusqu'au 01 novembre 2006
Indemnités Paris Province
Repas *
absence de 11 h à 14 15.25 15.25
absence de 18 h à 21 h
Nuitée **
absence de 0 h à 5 h 53.36 38.11

* L'indemnité de repas est réduite de 50% lorsque l'agent en mission a utilisé la possibilité de se rendre dans un restaurant administratif ou assimilé (attestation).
** L'indemnité de nuitée est subordonnée à la présentation d'une facture.

point de vue réglementaire et que nous appliquerons durant l'année 2008 (sauf changement de la réglementation).
-Tournée dans l'académie : repas 7,84 € et nuitée 29,12 €
-Paris : repas 15,25 € et nuitée 60 €
-Province : repas 15,25 € , nuitée 45 €
-Martinique : si repas seul 11,20 €; s'il s'agit d'un déplacement necessitant de dormir sur place il est fait application d'un forfait journalier de 41,60 €
-Guyane : si repas seul 13,48 € ; s'il s'agit d'un déplacement necessitant de dormir sur place il est fait application d'un forfait journalier de 50,04 €

cordialement
J DUPUY

Les missions du professeurs

 

Elles sont définies dans le BO n° 22 du 29 5 1997.

On relève que le professeur doit exercer ses responsabilités :

  • v au sein du système éducatif;
  • v dans l’établissement;
  • v dans la classe.

Pour exécuter ces missions, le professeur doit :

  • § Connaître le système éducatif: loi d’orientation, directives nationales et académiques, projet d’établissement, PPCP, TPE, fonctionnement de l’établissement, règlements…;
  • § Etablir des relations avec les partenaires: collègues (travail en équipe), administration, les parents, les entreprises, le monde culturel, social et économique environnant;
  • § Se former et de s’informer tout au long de sa carrière dans les domaines: scientifique, culturel, technologique, économique, pédagogique;
  • § Produire un travail conséquent pour la préparation des cours;
  • § Assurer un suivi efficace des élèves, de manière personnelle et au sein des équipes pédagogiques, notamment en participant aux différentes réunions;
  • § Développer une réflexion permanente sur l’efficacité de son action pédagogique;
  • § Connaître les programmes et les référentiels, les élèves, les savoirs enseignés et les conditions nécessaires pour optimiser l’acquisition des connaissances par les élèves.

Ces différentes missions se déclinent en deux axes :

  • Mission générale,
  • missions spécifiques.

Mission générale

Votre mission générale et la responsabilité qu’elle implique se situent dans le cadre du système éducatif, dans les classes qui vous sont confiées et dans l’établissement où vous êtes nommé. Plusieurs actions sont demandées aux enseignants.

Enseigner et éduquer.

La mission du professeur est à la fois d’instruire les jeunes qui lui sont confiés, de contribuer à leur éducation et de les former pour les préparer à leur insertion sociale et professionnelle. Il leur fait acquérir les connaissances et les savoir-faire selon les niveaux fixés par les programmes et les référentiels de diplômes préparés. Il concourt également au développement de leurs aptitudes et capacités

Il les aide à développer leur sens critique, à construire leur autonomie et leur projet personnel. Il se préoccupe aussi de faire comprendre aux jeunes le sens et la portée des valeurs qui sont à la base de nos institutions et de les préparer au plein exercice de la citoyenneté.

Exercer ses responsabilités au sein du système éducatif.

Le professeur doit être capable de situer son action dans le cadre de la mission que la loi confère au service public de l’éducation.

En référence à l’article 1er de la loi d’orientation du 10 juillet 1989, le service public d’éducation est conçu et organisé en fonction des élèves et des étudiants. Il contribue à l’égalité des chances. Cela implique que le professeur sache donner du sens aux apprentissages qu’il propose, cela malgré la diversité des élèves. Il doit permettre l’acquisition de savoirs et de compétences et doit contribuer à former de futurs adultes aptes à assumer leurs responsabilités dans la vie personnelle, sociale et professionnelle et capables “d’adaptation, de créativité et de solidarité” (loi du 10 juillet 1989).

Contribuer au fonctionnement du système éducatif.

Le professeur doit être à même de mesurer les enjeux sociaux de l’éducation et de son action au sein du système. Il doit également connaître les textes essentiels concernant l’organisation du service public de l’éducation, ses évolutions et son fonctionnement. Il devra se comporter en acteur du système éducatif en participant à la mise en oeuvre d’innovations, de nouveaux dispositifs, de nouveaux référentiels de diplômes et de nouveaux programmes.

Dans le cadre de son action éducative, il participe aux actions conduites pour faciliter les transitions entre les différents cycles d’enseignement et doit être capable d’aider les élèves à atteindre les objectifs du cycle dans lequel ils sont scolarisés. Il participe également à la délivrance des diplômes de l’éducation nationale. Il est aussi appelé à collaborer à la réalisation d’actions de partenariat entre l’établissement et son environnement économique, social et culturel.

Exercer votre responsabilité dans la classe.

Le professeur doit être capable d’instaurer dans la classe un climat favorable aux apprentissages, aux échanges d’idées par rapport aux objectifs pédagogiques qu’il s’est fixé. Pour cela il est nécessaire de faciliter le dialogue en donnant la parole aux élèves de façon ordonnée et équitable. Le professeur doit donner l’exemple dans son comportement et ses attitudes en classe. Pour les élèves, il est un référent, l’image qu’il donne de lui est donc importante.

Connaître votre discipline.

Vous avez été recruté pour enseigner une discipline, une spécialité professionnelle. Vous vous posez des questions sur les contenus à enseigner. Quelle leçon, quelles connaissances dois-je privilégier ? Vous trouverez les réponses dans les programmes et les référentiels des diplômes de la spécialité que vous devez enseigner. Le professeur doit être en mesure de mobiliser l’ensemble des connaissances de sa discipline pour enseigner. Il doit en maîtriser les notions fondamentales pour mettre en oeuvre des stratégies pédagogiques. Cela implique de faire les démarches nécessaires pour acquérir les connaissances nouvelles et d’être au courant des évolutions de sa spécialité.

Les missions spécifiques

  • Prendre en charge les élèves pour les instruire et les éduquer;
  • Participer au suivi des élèves (éducation et formation) au sein des équipes pédagogiques;
  • Aider les jeunes à construire leur parcours de formation;
  • Evaluer les acquis;
  • Participer aux actions de formation.

La prise en charge des élèves

Le proviseur ou le principal de l’établissement communique en début d’année scolaire, à chaque enseignant un emploi du temps hebdomadaire qui précise, pour chacun, les heures d’intervention devant les élèves, les classes et les locaux. Si vous ne connaissez pas tous les sigles et les situations des salles où vous devez intervenir, vous pouvez vous faire aider par un collègue ou par une personne d’encadrement de l’établissement : le chef d’établissement, le chef des travaux, le conseiller d’éducation.

De fait, l’emploi du temps attribue à l’enseignant, dans les créneaux horaires déterminés dans l’emploi du temps, la responsabilité des groupes d’élèves. Cette responsabilité est à la fois juridique et pédagogique.

L’enseignant est tenu d’être présent pour assurer sa mission pédagogique devant les élèves, dans les créneaux indiqués dans l’emploi du temps. En cas d’empêchement pour force majeure, il doit avertir le chef d’établissement, afin de dégager sa responsabilité de suivi des élèves et d’organiser son remplacement. Toute absence doit être justifiée par écrit et dans le cas d’une absence programmée, il est nécessaire d’avertir rapidement le chef d’établissement.

Durant les périodes de face à face pédagogique hebdomadaire, l’enseignant doit assurer sa mission pédagogique : instruire les jeunes et éducative : participer à leur éducation et leur insertion sociale. En dehors du quota d’heures de face à face pédagogique, il appartient à l’enseignant de préparer ses interventions et de suivre les élèves.

La responsabilité juridique et le contrôle des absences des élèves

Dans le cadre de son service hebdomadaire, l’enseignant a responsabilité sur le groupe d’élèves qui lui est confié, pendant les heures de classe et les interclasses. Cette responsabilité n’est pas anodine, le professeur a une responsabilité juridique, pour les familles et pour l’administration de l’établissement. Il doit encadrer et surveiller les élèves.

D’un point de vue juridique et concernant les responsabilités, toute absence ou retard des élèves, doit être signalé à la vie scolaire. Les informations sont transmises par écrit suivant le protocole mis en oeuvre dans l’établissement : généralement on utilise un carnet d’appel. Informez vous dès votre arrivée sur les conditions de transmission et de traitement des retards et absences. Quelles que soient les modalités de contrôle des absences adoptées dans l’établissement, la constatation écrite de l’absence reste obligatoire à chaque séquence de travail.

D’un point de vue pédagogique, il est important de repérer les absences qui témoignent de l’assiduité des élèves ou de problèmes particuliers. Enfin, l’établissement pourra avertir les familles sur le comportement de leurs enfants. A côté de ce suivi au sein de l’établissement il est important pour le professeur de comptabiliser de manière personnelle sur un carnet les absences pour chaque élève, afin d’apprécier l’assiduité.

Participer au suivi des élèves au sein des équipes pédagogiques

Tous les enseignants doivent apporter une aide au travail personnel des élèves. Ils travaillent au sein d’équipes pédagogiques constituées par discipline, par classe ou par objectif de formation. Ils conseillent les élèves dans le choix de leur projet d’orientation en collaboration avec les personnels d’éducation et d’orientation.

Utilisation du cahier de textes de la classe

Le cahier de textes de la classe est un document collectif. Il doit être tenu à jour régulièrement C’est le journal ou l’agenda de la classe. Il sert de référence pour les membres de l’équipe éducative, les élèves, l’administration et le corps d’inspection.

Le cahier de textes a plusieurs fonctions :

  • Il permet de connaître et d’apprécier l’action pédagogique conduite par le professeur.
  • Il atteste aussi des actions pédagogiques effectuées par le professeur;
  • Il permet aux élèves de vérifier les textes des devoirs transmis;
  • Il renseigne les élèves qui ont dû s’absenter;
  • Il précise à un professeur remplaçant l’avancement des actions pédagogiques par rapport au programme;
  • Il renseigne l’administration et l’inspection sur la progression d’une classe et son fonctionnement.

Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire de faire figurer sur le cahier de textes :

  • La progression dans l’étude;
  • Pour chaque séquence les objectifs de formation, exprimés en terme de compétences visées et de savoirs associés;
  • Les travaux qui sont effectués par les élèves;
  • Les énoncés des contrôles;
  • Les énoncés des travaux à effectuer à la maison;
  • Eventuellement des remarques complémentaires sur le déroulement du cours

Utilisation des locaux et des matériels.

Ils sont la propriété de la collectivité. Vous devez veiller à leur bonne utilisation, à leur respect. Avant de quitter la salle ou les locaux de travail, veillez à ce que tout le matériel soit remis en ordre et rangé, les lumières éteintes. Renseignez vous et faites appliquer les règles de sécurité lors de l’utilisation des matériels. D’autres classes et d’autres enseignants peuvent passer après vous, ils doivent pouvoir trouver des conditions de travail sans reproche.

Utilisation du carnet de correspondance de l’élève

Ce document est tenu par l’élève, il assure un lien permanent entre l’établissement et la famille. Il apporte des informations diverses sur le fonctionnement de l’établissement. Il permet de renseigner la famille sur le comportement de l’élève et ses résultats.

L’élève doit obligatoirement être en possession de ce document, il doit le tenir avec exactitude et avec soin.

Les classeurs et cahiers des élèves.

Dès votre arrivée, il est important que vous fixiez les règles de tenue des documents des élèves. Vous devez expliquer les méthodes d’organisation des classeurs (par chapitre, par thème,…). Consultez vos collègues, pour adopter une démarche commune concernant le choix entre un classeur ou un cahier et l’organisation des documents.

Périodiquement, il est important que vous contrôliez la tenue des documents, la qualité de l’organisation, la conformité des méthodes de classement et surtout demander en cas de manquement à ce qu’elles soient respectées.

Evaluer les acquis des élèves

Il appartient aux professeurs d’évaluer les élèves et de communiquer les notes et appréciations concernant le travail, aux élèves et aux familles. Les notes doivent être portées sur les bulletins scolaires accompagnées d’une appréciation, qui au-delà du jugement sur le travail de l’élève donne des conseils pour l’aider à progresser. D’autre part, les professeurs veilleront à faire figurer sur les carnets de correspondance des élèves les notes obtenues.

Ils portent sur les carnets scolaires les moyennes par période, qui s’appuient sur un nombre de notes suffisant pour apprécier le niveau de performance des élèves, en s’appuyant sur une évaluation formative (voir évaluation des élèves). Cette moyenne sera accompagnée d’un commentaire explicite pour d’une part conseiller l’élève afin qu’il progresse et d’autre part renseigner la famille sur le travail de l’élève et son comportement.

Enfin, au sein des équipes pédagogiques, les professeurs participent à la validation des compétences acquises par les élèves dans le domaine des TICE, dans le cadre du B2i.

Aider les jeunes à construire leur parcours de formation

C’est une des missions du professeur, qui devra apprécier les compétences des jeunes, donner des conseils et participer aux différentes réunions :

  • § les réunions pédagogiques et les conseils de classe;
  • § les réunions parents-professeurs;

Participer aux actions de formation

Chaque professeur doit compléter sa formation scientifique et pédagogique. Le rectorat a mis en place un dispositif de formation continue, qui est ouvert à tous les enseignants. On conseille aux nouveaux professeurs de s’inscrire dans les actions de formation à candidature individuelle, publiées au PAF. Vous pouvez consulter ce document dans votre établissement ou sur le site académiqu.

D’autre part, les professeurs peuvent être convoqués pour suivre une formation « à public désigné ». Dans tous les cas, si ils sont convoqués à une formation, les professeurs doivent assister à la totalité de la formation, en prenant le soin d’avertir l’administration de l’établissement.

Mission particulière du professeur principal

Le chef d’établissement peut vous demander d’assurer la mission de professeur principal. Cette mission ouvre droit à une indemnité. Le professeur principal a trois missions essentielles. La coordination de l’équipe pédagogique chargée de la formation des élèves de la classe. Dans ce cadre il effectue la synthèse des résultats obtenus par chaque élève et prépare un bilan en vue de l’orientation. Aide et conseil en proposant à chaque élève les objectifs pédagogiques et les moyens permettant la réalisation de son projet personnel. Médiation en qualité d’interlocuteur privilégié des élèves et des parents, le professeur principal entretient le dialogue entre les différents partenaires : équipe pédagogique et acteurs de l’orientation.

La circulaire N° 93 087 du 21 janvier 1993 donne toutes les précisions sur le rôle du professeur principal.

Adresses utiles pour la recherche de stages

http://www.touteleurope.fr/

http://www.formationauvergne.com/getpage.asp?rubCode=193&id=260

http://www.formationauvergne.com/getpage.asp?rubCode=196&id=232

http://www.etoile.regioncentre.fr/Dynamique/ArticleFond/Detail.asp?SousTheme=32&IdArticle=140

http://www.femise.org/AMI/presentation/partenaires.html

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20061002052411AAts08a

http://crd-eures-lorraine.eu/site/trav_trouver_stage.php

http://www.j-net.org/conseil/europe/stages.htm

http://europole.univ.rennes.free.fr/article.php3?id_article=1081

http://www.cidj.com/Viewdoc.aspx?docid=103&catid=4

http://www.stages.univ-rennes1.fr/site/etrangers.html

http://www.touteleurope.fr/index.php?&id=612&cmd=FICHE&uid=96&cHash=dd37acb355

http://www.univ-lyon1.fr/23501585/0/fiche___pagelibre/&RH=SOIE_PUE

Présentation des CDCF

STI2D DEMARCHE DE PROJETMaquette de présentation des projets sous forme d’un cahier des charges fonctionnels

Lire la suite

Ressources_pedagogiques

{jd_file category==83 count==0}

Liste des ressources pédagogiques

Ce qui est publié ?

Tous les articles sont-ils publiés ?

NON. Les articles que vous proposez au rédacteur sont lus. Si le contenu pose problème, vous serez contacté pour le changer. S'il n'y a pas consensus, il ne sera pas publié, le rédacteur ayant tout pouvoir dans ce domaine.

S’identifier ?

Dois-je m'identifier sur ce site ?

NON, tous les contenus en destination des professeurs sont en libre accès en lecture. L'identification n'est nécessaire que pour ceux qui ont un rôle particulier ou qui sont rédacteurs.