Les repères pédagogiques

Mis en avant

INSPECTION : information sur le suivi des personnels et conseils
Le socle- Le cahier de texte

Savoir faire des choix prudents et maitrisés
Questionner l’architecture en cours d’Arts Plastiques
au collège et au lycée est une évidence.”
Les missions et compétences de l’enseignant

.Textes et outils à l’appui
La salle d’arts plastiques
Boite à bonnes idées

EXPERIMENTATIONS AVAN

Lycée
Les fiches de renseignement pour les professeurs de lycée concernant les options

“Questionner l’architecture en cours d’Arts Plastiques au collège et au lycée est une évidence.”

LE CORBUSIER dans son cabanon.
Répondre à une sollicitation de réflexion et productions scolaires autour du cinquantenaire de la disparition de Le Corbusier, était une occasion en or de fédérer l’invention de propositions pédagogiques variées. C’était l’opportunité de travailler avec des notions d’espace, de plein, de vide, de lumière, de couleurs, de matières, de rapport au corps, de déambulations spatiales, tout en sollicitant la palette élargie de nos moyens plastiques d’investigation. S’y est naturellement ajoutée l’imagination de nos jeunes élèves encadrés par leurs enseignants aux pratiques pédagogiques innovantes.

De l’assemblage simple de matériaux pauvres à la mise en œuvre de techniques plus élaborées et la prise en compte des technologies numériques multipliant les espaces et apportant, d’un effleurement de scan, une réalité augmentée, nous rendons visible dans cette sélection exposée, ce qui peut se faire, en classe, dans ces moments indispensables d’enseignements artistiques à l’école. Faire passer des expériences aux connaissances constitue le quotidien des cours d’arts plastiques qui structurent l’appropriation de notions et des apprentissages.

Nul doute qu’en découvrant la pluralité des questionnements et l’à-propos des réponses chacun pourra s’enrichir lui-même sur tous les chemins sensibles ouverts autour du cabanon de Le Corbusier.”

 


Le numérique en Arts Plastiques

Le numérique au service de l’École de la confiance

Le système éducatif est engagé dans des transformations pédagogiques et organisationnelles profondes, de l’école maternelle au post-baccalauréat, qui nécessitent de mobiliser l’ensemble des acteurs de la communauté éducative pour construire l’avenir de l’École et permettre ainsi la réussite de tous les élèves. Le numérique représente un levier de transformation puissant pour accompagner la politique ministérielle dans toutes les dimensions, de la transformation pédagogique au service des apprentissages et de leur évaluation à la formation aux enjeux et aux métiers de demain. Cette ambition numérique passe par la simplification des relations avec les usagers et la modernisation du fonctionnement de l’État avec des systèmes d’information repensés.
→lien vers le portail national

Collèges connectés


Pour l’opération “Collèges connectés”
Il suivra avec moi avec attention
le collège Sydney Bechet  sous l’angle des arts plastiques bien entendu.
Vous trouverez à l’adresse suivante les collèges retenus au niveau national. : →Lien
………………………………………………………………………………….

Pilotés par la direction du numérique pour l’éducation (DNE) et en relation avec l’inspection générale, les travaux académiques mutualisés visent à :

  • favoriser la prise en compte, dans le domaine de l’enseignement des arts plastiques, de l’objectif de généralisation du numérique dans l’éducation ;
  • mettre en commun, faire connaître et valoriser au niveau national les expériences académiques et les pratiques les plus novatrices ;
  • proposer des actions d’innovation et d’expérimentation de nouveaux outils pour apprendre à partir de thèmes proposés au niveau national.



Et n’oubliez pas NOUS AVONS BESOIN DE VOUS pour que vos dispositifs de cours innovants remontent vers Jérôme Sadler <Jerome.Sadler@ac-nice.fr> puis vers les édubases
Pour ce faire il convient de respecter les consignes de mises en page académique
→la page IAN A suivre

En collaboration avec l’IGEN et les Délégués académiques numériques (DAN), le bureau des usages numériques et des ressources pédagogiques propose l’envoi de lettres d’information autour du numérique dans les pratiques pédagogiques.


Expérimentation AVAN aux collèges
Bertone, Antibes et Capron, Cannes
→vers le site académique
→ Vers Canopé
→Fiche Experimenthèque
Apportez votre appareils numériques en classe d’arts plastiques

→Lien vers une présentation de l’application testée Tactileo Cloud→La fiche détaillée  avan

haut de page

Les ressources de proximité et l’HIDA
Informations de madame l’Inspectrice 
2013

Bonjour mesdames et messieurs les professeurs d’arts plastiques,

Profitez bien de ce beau week end des journées du patrimoines avec un thème anniversaire “100 ans de protection”
c’est un thème qui nous permet d’aborder à nouveau avec les élèves toutes les questions de la conservation et de se saisir un “objet d’étude ” de proximité que vous pourrez retravailler en équipe histoire des arts ou simplement en arts plastiques

J’en profite pour vous conseiller la visite du site ministériel   qui nous présente
outre les programmes des régions :
beaucoup de ressources exploitables en classe :
Ici ou là dans l’académie votre travail avec les élèves est valorisé ce jour quand vous avez pu tisser des liens étroits avec les structures culturelles
En voici des exemples:
→Collège Capron Cannes
S’y ajoute le musée pirate parallèle au MIP de Grasse avec les élèves du Lycée Amiral de Grasse
et ceux autour du Centre de Vie de Valbonne avec le Collège Niki de St Phalle.
D’autres existent sans aucun doute…
N’hésitez pas à faire remonter vos travaux.
Donnons de la visibilité à vos projets !
Madame J. Rouch IA IPR Arts Plastiques

 


haut de page



Les missions et compétences de l’enseignant.
Textes et outils en appui



Ressources d’accompagnement du programme d’arts plastiques au cycle 4

Les trois journées ” Nouveaux Programmes AP de COLLÈGE ” se sont déroulées sur chaque bassin avec l’énergie et la compétence de l’accompagnement de vos collègues formateurs que je remercie encore pour leur engagement fort.
Chacun d’entre vous était convoqué et a du y assister
Vous trouverez en complément  ci-après le lien vers la page Eduscol dédiée aux ressources d’accompagnement des programmes d’arts plastiques au cycle 4.


INSPECTION : information sur le suivi des personnels et conseils

Mesdames, Messieurs les professeurs d’arts plastiques
Je poursuis le suivi régulier de tous les personnels par des visites d’inspection planifiées selon les plus grands retards,  mais aussi selon un rythme adapté à des situations conjoncturelles que vous me signalez.
Cela doit participer à un meilleur accompagnement de tous les personnels et une valorisation de leur engagement dans l’évolution de leur carrière.
Pour que nos échanges sur l’investissement et la formation dispensée aux élèves soient les plus constructifs possible,
je vous explique ici les éléments importants à préparer afin d’anticiper toute venue d’inspection, toujours annoncée par votre établissement mais aussi directement sur votre mail professionnel.
A ma venue en classe pour consolider l’observation, je souhaiterais que vous puissiez me remettre
la préparation de cours quant à la séance observée faisant état des objectifs visés et des compétences développées
 Toute cette préparation doit être référée au socle commun de connaissances et de compétences.
  Les références artistiques y sont clairement repérées.
la progression pédagogique pour la période antérieure et les pistes sur les prolongements envisagés.
Dans des documents annexes vous ferez un état de :
votre usage du numérique dans le cours d’arts plastiques : (renvoi à des traces ou productions réalisées en utilisant l’outil informatique pouvant être hébergées dans un espace”galerie virtuelle” de l’établissement)
votre engagement dans les dispositifs transversaux et la part prise dans le travail en équipe : histoire des arts, nouvelles modalités du brevet, socle, PPRE, accompagnement pédagogique, projets culturels, espace d’art ….
-l’état de l‘équipement de votre salle spécifique en remplissant la fiche
Toutes les initiatives et investissements susceptibles de valoriser la place de la discipline dans la formation générale, artistique et culturelle des élèves  pourront aussi être présentés.
« Rendre compte » fait partie intégrante des charges pour tout fonctionnaire et la tenue attentive et précise des cahiers de textes, y compris les cahiers de textes numériques, constitue la trace première de votre action pédagogique.
 Ce courrier de clarification adressé sur vos boites professionnelles vise à homogénéiser nos rencontres en inspection et les rendre les plus productives dans le respect du fort investissement de chacun.
Nos rencontres sont brèves même si parfois elles sont complétées par une réunion d’une équipe élargie autour de l’enseignement d’histoire des art. Je les souhaite donc les plus riches possible.

Programmation et progression  

Dans l’espace de l’année et dans un maximum de 36 séances, vous allez devoir prévoir, comment vous allez aborder les différentes questions du programme pour chaque niveau.
Cette progression sur l’année est une prévision en amont vous permettant de trouver le moyen d’interroger tous les points explicités, par niveau, dans les programmes AP
Lorsque vous la prévoyez vous êtes attentifs à l’articulation des sujets entre eux, à l’alternance de dispositifs différents, à l’insertion d’exercices courts permettant, si besoin, d’approfondir des techniques utiles à tous et étant apparues comme non maitrisées, aux courts bilans de connaissances dont vous auriez besoin par moments.
Il y a là une démarche progressive (progression) qui doit aussi s’insérer parmi les contraintes du calendrier scolaire (programmation dans un calendrier) .
 
Tout au long de l’année, sans vous laissez entrainer à rallonger les séquences, vous êtes amenés à vous adapter à une programmation locale non connue alors … et à changer ou infléchir votre préparation annuelle.
Un travail de mise à plat et présentation en tableau vous permettra d’ajuster, de reprendre, de mettre en évidence et d’organiser vos séquences en tenant compte des césures des congés et des temps forts des conseils.
Programmer par rapport au calendrier scolaire et ses impératifs permet de gérer des évaluations variées (oral, croquis, sujets, devoirs ou recherches) pour les bilans par trimestre
Dans un tableau, seront ainsi clairement repérables pour vous la problématique abordée, les notions travaillées, le vocabulaire à retenir, le champ référentiel choisi en apport, la part déclinable en histoire des arts et ré interrogeable en trans disciplinarité…
Vous trouverez ici dans une volonté d’échanges de pratiques et non de modélisation, des exemples que certains collègues ont eu la grande générosité d’accepter de porter à la consultation de tous.
Cet espace n’a de sens que partagé.
Il gagnera à s’enrichir de votre manière de faire, si vous avez la gentillesse de m’adresser d’autres exemples
Que tous les participants soient remerciés.
→Progression 6progression2012-2013
→Progression 5progression2012-201
→Progression 4Progression2012-2013
→Progression 3Progression2012-2013

Voir et comprendre une oeuvre à partir de sa reproduction

Christian Vieaux, IA-IPR de l’académie de Paris , revient à partir de trois fiches sur l’approche de l’oeuvre à partir de sa reproduction avec un public d’élèves.


Les missions de l’enseignant
Circulaire N°97-123 du 25-3-1997
BOEN N°22 du 29-5-97


Le socle commun de connaissances et compétences
Le cahier de texte numérique
Le cahier de texte numérique remplace la forme traditionnelle papier à la rentrée 2011. Le texte paru en date du 9 septembre au B.O. en définit les modalités de mise en oeuvre. Que doit-on y trouver?
un éclairage du 2 février 2011
Tableau sur la progression des compétences
→competences AP500
L’obligation de tenue d’un cahier de texte

Circulaire du 3 mai 1961


Quel sujet, quel problème , quelle notion…
Comment bien préparer une séquence au sein d’une progression
Preparer_son_cours-1?


.

HISTOIRE DES ARTS

>>>>Le nouveau texte du B.O N°41 et les points de vigilance
Ce qui change à compter de la session 2012
Cette circulaire parue au BO abroge et remplace la note de service n° 2009-148 du 13 juillet 2009,  publiée au B.O. n° 40 du 29 octobre 2009.
Elle insiste sur l’autonomie laissée aux établissements quant à l’organisation mais précise largement des points que nous avions relevés comme laissant trop d’interprétations possible.
Sont explicitement détaillés les points suivants:
la coordination interdisciplinaire : Elle est formalisée dans le projet d’enseignement de l’histoire des arts 
-l’évaluation (mention sur les bulletins à tous niveaux et éventuellement une note chiffrée En classe de troisième, une telle évaluation reste totalement distincte de l’épreuve terminale d’histoire des arts) Là est rappelé que l’oral est note d’examen non communiquée.
-le calendrier incitant à ne plus évaluer trop tôt et “donnant des pistes” pour gérer le calendrier et la venue des jurys dans le temps de service (entre le 15 avril et le début des épreuves écrites du diplôme national du brevet, en s’efforçant de retenir la période faisant suite aux conseils de classe du troisième trimestre. L’épreuve orale peut être organisée sur des heures ordinairement dédiées aux cours dont les élèves de troisième sont alors dispensés.)
-le cahier personnel et le dossier potentiel sur les objets d’études qui peuvent aider l’élève en tant que support de leur exposé …
le nombre de sujets d’étude dans la liste et l’ouverture quant aux périodes : cinq “objets d’études” reliés à plusieurs des thématiques transversales… avec au mois trois des six domaines- 1 ou 2 des cinq sujets d’études choisis par l’élève peuvent porter sur des siècles antérieurs au XXème.
-les modalités communes La liste des objets d’étude est mise à la disposition du jury au moins cinq jours ouvrés avant la date de l’épreuve. Le dossier facultatif est remis dans les mêmes délais. Le jour de l’épreuve, le jury choisit, parmi la liste proposée par le candidat, l’objet d’étude sur lequel porte son exposé.
 -le passage en groupe reste possible (groupes de 3 maximum) en insistant sur le fait que l’évaluation peut être différente
-la grille ( une est donnée à titre indicatif) Il parait judicieux de ne pas plus morceler …
Avoir une grille permet de passer en revue le fait que chacun des points a été rendu vraiment évaluable pour chaque candidat au sein d’un groupe, grâce à une série de questions courtes appelant des réponses courtes mais argumentées. l’harmonisation entre les jurys est indispensable en amont et après les oraux…


Etre capable de comprendre  une oeuvre à partir de sa reproduction
Lien

>Une application au collège Niki de SAINT PHALLLE

 


Faire référence à l’oeuvre
Normalisation de la présentation des documents iconographiques donnés pour l’épreuve d’arts plastiques
ou d’histoire des arts au baccalauréat et dans les épreuves des concours de recrutement en arts plastiques.
mise à jour


Savoir faire des choix prudents et maitrisés

→ Le texte issu des formations 2008

Le nécessaire cadrage du professeur qui montre des documents et fait faire une recherche :
Rappelons ici  les précautions indispensables à prendre avec les documents que nous montrons ou que nous induisons à partir de nos sujets.”Il ne faut pas créer des occasions à risques ou inciter les élèves à aller investiguer des champs délicats avec des travaux d’artistes au sujet du corps, de la violence, de la religion … ou de la violence. Pour parler de “corps métissés” ou “d’hybridation” en cinquième, nous pouvons revenir à la base de toute construction imaginaire telle que la mythologie grecque et autres ont su nous le montrer. (Moitié humain moitié animal…….. Sphinge, sphinx …  etc).
Le prétexte à la référence contemporaine à tout prix en s’abritant derrière l’ouverture culturelle risque de poser dès le cours, le problème de votre responsabilité. Il faut éviter d’être “incitatif” avec la présentation de certaines références sans avoir mesuré les inévitables rencontres que pourront faire les élèves par déclinaison de mots clés lorsqu’ils compléteront les recherches sur l’internet.

Dans l’usage d’internet de façon générale, vous devez anticiper et faire une visite de sites préalable (suivant les moteurs courants)
puis  indiquer précisément sur une fiche de travail donnée à chaque élève ce qu’il a à faire.. pour baliser les champs toujours et les limites de votre demande. Les recherches autres relèvent de la responsabilité des parents qui ont charge de surveiller leurs enfants.

Je vous invite à écouter l’ intervention de Monsieur L’inspecteur général sur le site de Créteil à propos du “corps” dans le cadre des cours d’arts plastiques”
>lien vers la page de l’académie de Créteil
Madame Rouch IA -IPR arts plastiques chargée du suivi de l’histoire des arts
>Lien vers les missions de l’enseignant


 

La classe côté du professeur

Lien sur le dispositif d’accueil et d’accompagnement des professeurs stagiaires
analysant pour le professeur stagiaire (mais utilisable aussi à tout moment de sa carrière)”
la classe côté du professeur”

 


La salle d’arts plastiques

L’atelier Arts Lab : réinventer la salle d’Arts plastiques

Un témoignage de Marie Bara, professeur agrégé d’Arts Plastiques au collège La Marquisanne et formatrice Arts Plastiques et Numérique dans l’académie de Nice.


Usage du numérique
→L’équipement d’une salle spécifique
en ARTS PLASTIQUES
ActEquipemAP2011
→L’état des équipements de la salle (à remplir lors de l’inspection)
PlansalleAP et ress10
Boite à bonnes idées
→Des dispositifs innovants facilitant la pratique en classe

        La salle du collège des Vallergues


Les fiches professeurs sur les options Lycée

Le VADE-MECUM de conduite des membres du jury
Pour actualiser les informations sur les options Arts Plastiques en lycée, n’oubliez pas svp de renvoyer la fiche actualisée qui correspond à votre situation
EECAA, option facultative, option de spécialité  de Monaco et des Académies de Nice et  Corse)
→Modèle Académie de Nice
→Modèle académie de Corse
→Modèle Monaco
La fiche
epreuve orale BACCALAUREAT SPECIALITE
Épreuve orale BACCALAUREAT FACULTATIF


 

Collège Notre-Dame de la Tramontane

Olivier Schmidt, professeur au collège Notre Dame  de la Tramontane propose quelques séquences sous la forme de présentation PREZI.

TRACES

L’eau comme source

Reflet ou réalité

PASSE PASSE


Otto DIX vs RENOIR

L’envers du décor

MOITIE HOMME

CIVILIZATION INCONNUE

Moi d’abord

Au fil du TEMPS

 

DARWIN

VOIR

Nature morte contemporaine

OVNI

Un slogan

 

J’ai demandé la lune

Deux en un

Reluque ma relique

 

Mais où suis je?

Dérange ta chambre

Objets magiques

Genèse

EXPRESSIONS

Arts et Lettres

Collège Niki de Saint Phalle

Ecrire devant une oeuvre d’art
Une co-création Lettres et Arts
Dominique khaldi,Jérôme Sadler

Tous les ans, le binôme du collège Niki de saint Phalle Valbonne au coeur de la technopôle de Sophia Antipolis, propose des parcours d’enseignements interdisciplinaires fondées sur les ressources de proximité.
-Le centre de vie architecte C. Fauroux
-La station oubliée de Jean Prouvé d’Antibes

-Surexposition
Une exposition des nouveaux réalistes dans l’espace culturel dont le commissaire d’exposition serait un imaginaire  de Jean Restany.

Parcours culturel et artistique autour de l’Abbaye du THORONET

Ces productions ont été remarquées et présentées dans le cadre du PASIE, pôle de l’innovation académie de Nice, ECRITECH séminaire national du numérique, au “Rendez vous des Lettres” Plan national des Lettres ainsi que dans une participation active  au sein des TRAaM Arts Plastiques.

Repères pédagogiques

INSPECTION : information sur le suivi des personnels et conseils
Le socle– Le cahier de texte
Savoir faire des choix prudents et maitrisés
Questionner l’architecture en cours d’Arts Plastiques
au collège et au lycée est une évidence.”
Les missions et compétences de l’enseignant

.Textes et outils à l’appui
La salle d’arts plastiques
Boite à bonnes idées
Les petits fascicules
EXPERIMENTATIONS AVAN
Lycée Les fiches de renseignement pour les professeurs de lycée concernant les options
 

 


“Questionner l’architecture en cours d’Arts Plastiques au collège et au lycée est une évidence.”

LE CORBUSIER dans son cabanon.
Répondre à une sollicitation de réflexion et productions scolaires autour du cinquantenaire de la disparition de Le Corbusier, était une occasion en or de fédérer l’invention de propositions pédagogiques variées. C’était l’opportunité de travailler avec des notions d’espace, de plein, de vide, de lumière, de couleurs, de matières, de rapport au corps, de déambulations spatiales, tout en sollicitant la palette élargie de nos moyens plastiques d’investigation. S’y est naturellement ajoutée l’imagination de nos jeunes élèves encadrés par leurs enseignants aux pratiques pédagogiques innovantes.

De l’assemblage simple de matériaux pauvres à la mise en œuvre de techniques plus élaborées et la prise en compte des technologies numériques multipliant les espaces et apportant, d’un effleurement de scan, une réalité augmentée, nous rendons visible dans cette sélection exposée, ce qui peut se faire, en classe, dans ces moments indispensables d’enseignements artistiques à l’école. Faire passer des expériences aux connaissances constitue le quotidien des cours d’arts plastiques qui structurent l’appropriation de notions et des apprentissages.

Nul doute qu’en découvrant la pluralité des questionnements et l’à-propos des réponses chacun pourra s’enrichir lui-même sur tous les chemins sensibles ouverts autour du cabanon de Le Corbusier.”

Le numérique en Arts Plastiques

Le numérique au service de l’École de la confiance

Le système éducatif est engagé dans des transformations pédagogiques et organisationnelles profondes, de l’école maternelle au post-baccalauréat, qui nécessitent de mobiliser l’ensemble des acteurs de la communauté éducative pour construire l’avenir de l’École et permettre ainsi la réussite de tous les élèves. Le numérique représente un levier de transformation puissant pour accompagner la politique ministérielle dans toutes les dimensions, de la transformation pédagogique au service des apprentissages et de leur évaluation à la formation aux enjeux et aux métiers de demain. Cette ambition numérique passe par la simplification des relations avec les usagers et la modernisation du fonctionnement de l’État avec des systèmes d’information repensés.
→lien vers le portail national

Collèges connectés


Pour l’opération “Collèges connectés”
Il suivra avec moi avec attention
le collège Sydney Bechet  sous l’angle des arts plastiques bien entendu.
Vous trouverez à l’adresse suivante les collèges retenus au niveau national. : →Lien
………………………………………………………………………………….
LES TRAAM

Pilotés par la direction du numérique pour l’éducation (DNE) et en relation avec l’inspection générale, les travaux académiques mutualisés visent à :

  • favoriser la prise en compte, dans le domaine de l’enseignement des arts plastiques, de l’objectif de généralisation du numérique dans l’éducation ;
  • mettre en commun, faire connaître et valoriser au niveau national les expériences académiques et les pratiques les plus novatrices ;
  • proposer des actions d’innovation et d’expérimentation de nouveaux outils pour apprendre à partir de thèmes proposés au niveau national.
    Et n’oubliez pas NOUS AVONS BESOIN DE VOUS pour que vos dispositifs de cours innovants remontent vers Jérôme Sadler <Jerome.Sadler@ac-nice.fr> puis vers les édubases

Pour ce faire il convient de respecter les consignes de mises en page académique
→la page IAN A suivre

LA LETTRE EDUNUM


En collaboration avec l’IGEN et les Délégués académiques numériques (DAN), le bureau des usages numériques et des ressources pédagogiques propose l’envoi de lettres d’information autour du numérique dans les pratiques pédagogiques.

Lien :

Expérimentation AVAN aux collèges
Bertone, Antibes et Capron, Cannes
→vers le site académique
→ Vers Canopé
→Fiche Experimenthèque

Apportez votre appareilsnumériques en classe d’arts plastiques

→Lien vers une présentation de l’application testée Tactileo Cloud→La fiche détaillée  avan

Les ressources de proximité et l’HIDA
Informations de madame l’Inspectrice 
2013

Bonjour mesdames et messieurs les professeurs d’arts plastiques,
Profitez bien de ce beau week end des journées du patrimoines avec un thème anniversaire “100 ans de protection”
c’est un thème qui nous permet d’aborder à nouveau avec les élèves toutes les questions de la conservation et de se saisir un “objet d’étude ” de proximité que vous pourrez retravailler en équipe histoire des arts ou simplement en arts plastiques

J’en profite pour vous conseiller la visite du site ministériel   qui nous présente
outre les programmes des régions :
beaucoup de ressources exploitables en classe :
Ici ou là dans l’académie votre travail avec les élèves est valorisé ce jour quand vous avez pu tisser des liens étroits avec les structures culturelles
En voici des exemples:
→Collège Capron Cannes
S’y ajoute le musée pirate parallèle au MIP de Grasse avec les élèves du Lycée Amiral de Grasse
et ceux autour du Centre de Vie de Valbonne avec le Collège Niki de St Phalle.
D’autres existent sans aucun doute…
N’hésitez pas à faire remonter vos travaux.
Donnons de la visibilité à vos projets !
Madame J. Rouch IA IPR Arts Plastiques

 

 

Les missions et compétences de l’enseignant.

 

INSPECTION :

information sur le suivi des personnels et conseils
Mesdames, Messieurs les professeurs d’arts plastiques
Je poursuis le suivi régulier de tous les personnels par des visites d’inspection planifiées selon les plus grands retards,  mais aussi selon un rythme adapté à des situations conjoncturelles que vous me signalez.
Cela doit participer à un meilleur accompagnement de tous les personnels et une valorisation de leur engagement dans l’évolution de leur carrière.

Pour que nos échanges sur l’investissement et la formation dispensée aux élèves soient les plus constructifs possible,
je vous explique ici les éléments importants à préparer afin d’anticiper toute venue d’inspection, toujours annoncée par votre établissement mais aussi directement sur votre mail professionnel.
A ma venue en classe pour consolider l’observation, je souhaiterais que vous puissiez me remettre
la préparation de cours quant à la séance observée faisant état des objectifs visés et des compétences développées
 Toute cette préparation doit être référée au socle commun de connaissances et de compétences.
  Les références artistiques y sont clairement repérées.
la progression pédagogique pour la période antérieure et les pistes sur les prolongements envisagés.
Dans des documents annexes vous ferez un état de :
votre usage du numérique dans le cours d’arts plastiques : (renvoi à des traces ou productions réalisées en utilisant l’outil informatique pouvant être hébergées dans un espace”galerie virtuelle” de l’établissement)
votre engagement dans les dispositifs transversaux et la part prise dans le travail en équipe : histoire des arts, nouvelles modalités du brevet, socle, PPRE, accompagnement pédagogique, projets culturels, espace d’art ….
-l’état de l‘équipement de votre salle spécifique en remplissant la fiche
Toutes les initiatives et investissements susceptibles de valoriser la place de la discipline dans la formation générale, artistique et culturelle des élèves  pourront aussi être présentés.
« Rendre compte » fait partie intégrante des charges pour tout fonctionnaire et la tenue attentive et précise des cahiers de textes, y compris les cahiers de textes numériques, constitue la trace première de votre action pédagogique.
 Ce courrier de clarification adressé sur vos boites professionnelles vise à homogénéiser nos rencontres en inspection et les rendre les plus productives dans le respect du fort investissement de chacun.
Nos rencontres sont brèves même si parfois elles sont complétées par une réunion d’une équipe élargie autour de l’enseignement d’histoire des art. Je les souhaite donc les plus riches possible.

Textes et outils en appui


Ressources d’accompagnement du programme d’arts plastiques au cycle 4
Les trois journées ” Nouveaux Programmes AP de COLLÈGE ” se sont déroulées sur chaque bassin avec l’énergie et la compétence de l’accompagnement de vos collègues formateurs que je remercie encore pour leur engagement fort.
Chacun d’entre vous était convoqué et a du y assister
Vous trouverez en complément  ci-après le lien vers la page Eduscol dédiée aux ressources d’accompagnement des programmes d’arts plastiques au cycle 4.

Programmation et progression

Dans l’espace de l’année et dans un maximum de 36 séances, vous allez devoir prévoir, comment vous allez aborder les différentes questions du programme pour chaque niveau.
Cette progression sur l’année est une prévision en amont vous permettant de trouver le moyen d’interroger tous les points explicités, par niveau, dans les programmes AP
Lorsque vous la prévoyez vous êtes attentifs à l’articulation des sujets entre eux, à l’alternance de dispositifs différents, à l’insertion d’exercices courts permettant, si besoin, d’approfondir des techniques utiles à tous et étant apparues comme non maitrisées, aux courts bilans de connaissances dont vous auriez besoin par moments.
Il y a là une démarche progressive (progression) qui doit aussi s’insérer parmi les contraintes du calendrier scolaire (programmation dans un calendrier) .
Tout au long de l’année, sans vous laissez entrainer à rallonger les séquences, vous êtes amenés à vous adapter à une programmation locale non connue alors … et à changer ou infléchir votre préparation annuelle.
Un travail de mise à plat et présentation en tableau vous permettra d’ajuster, de reprendre, de mettre en évidence et d’organiser vos séquences en tenant compte des césures des congés et des temps forts des conseils.
Programmer par rapport au calendrier scolaire et ses impératifs permet de gérer des évaluations variées (oral, croquis, sujets, devoirs ou recherches) pour les bilans par trimestre
Dans un tableau, seront ainsi clairement repérables pour vous la problématique abordée, les notions travaillées, le vocabulaire à retenir, le champ référentiel choisi en apport, la part déclinable en histoire des arts et ré interrogeable en trans disciplinarité…
Vous trouverez ici dans une volonté d’échanges de pratiques et non de modélisation, des exemples que certains collègues ont eu la grande générosité d’accepter de porter à la consultation de tous.
Cet espace n’a de sens que partagé.
Il gagnera à s’enrichir de votre manière de faire, si vous avez la gentillesse de m’adresser d’autres exemples

Que tous les participants soient remerciés.

→Progression 6progression2012-2013
→Progression 5progression2012-201
→Progression 4Progression2012-2013
→Progression 3Progression2012-2013

Voir et comprendre une oeuvre à partir de sa reproduction

Christian Vieaux, IA-IPR de l’académie de Paris , revient à partir de trois fiches sur l’approche de l’oeuvre à partir de sa reproduction avec un public d’élèves.

Les missions de l’enseignant
Circulaire N°97-123 du 25-3-1997
BOEN N°22 du 29-5-97 

 

Le socle commun de connaissances et compétences

Le cahier de texte numérique
Le cahier de texte numérique remplace la forme traditionnelle papier à la rentrée 2011. Le texte paru en date du 9 septembre au B.O. en définit les modalités de mise en oeuvre. Que doit-on y trouver?
un éclairage du 2 février 2011
Tableau sur la progression des compétences
→competences AP500
L’obligation de tenue d’un cahier de texte

Circulaire du 3 mai 1961

Quel sujet, quel problème , quelle notion…
Comment bien préparer une séquence au sein d’une progression
Preparer_son_cours-1?

HISTOIRE DES ARTS

>>>>Le nouveau texte du B.O N°41 et les points de vigilance
Ce qui change à compter de la session 2012
Cette circulaire parue au BO abroge et remplace la note de service n° 2009-148 du 13 juillet 2009,  publiée au B.O. n° 40 du 29 octobre 2009.
Elle insiste sur l’autonomie laissée aux établissements quant à l’organisation mais précise largement des points que nous avions relevés comme laissant trop d’interprétations possible.
Sont explicitement détaillés les points suivants:
la coordination interdisciplinaire : Elle est formalisée dans le projet d’enseignement de l’histoire des arts 
-l’évaluation (mention sur les bulletins à tous niveaux et éventuellement une note chiffrée En classe de troisième, une telle évaluation reste totalement distincte de l’épreuve terminale d’histoire des arts) Là est rappelé que l’oral est note d’examen non communiquée.
-le calendrier incitant à ne plus évaluer trop tôt et “donnant des pistes” pour gérer le calendrier et la venue des jurys dans le temps de service (entre le 15 avril et le début des épreuves écrites du diplôme national du brevet, en s’efforçant de retenir la période faisant suite aux conseils de classe du troisième trimestre. L’épreuve orale peut être organisée sur des heures ordinairement dédiées aux cours dont les élèves de troisième sont alors dispensés.)
-le cahier personnel et le dossier potentiel sur les objets d’études qui peuvent aider l’élève en tant que support de leur exposé …
le nombre de sujets d’étude dans la liste et l’ouverture quant aux périodes : cinq “objets d’études” reliés à plusieurs des thématiques transversales… avec au mois trois des six domaines- 1 ou 2 des cinq sujets d’études choisis par l’élève peuvent porter sur des siècles antérieurs au XXème.
-les modalités communes La liste des objets d’étude est mise à la disposition du jury au moins cinq jours ouvrés avant la date de l’épreuve. Le dossier facultatif est remis dans les mêmes délais. Le jour de l’épreuve, le jury choisit, parmi la liste proposée par le candidat, l’objet d’étude sur lequel porte son exposé.
 -le passage en groupe reste possible (groupes de 3 maximum) en insistant sur le fait que l’évaluation peut être différente
-la grille ( une est donnée à titre indicatif) Il parait judicieux de ne pas plus morceler …
Avoir une grille permet de passer en revue le fait que chacun des points a été rendu vraiment évaluable pour chaque candidat au sein d’un groupe, grâce à une série de questions courtes appelant des réponses courtes mais argumentées. l’harmonisation entre les jurys est indispensable en amont et après les oraux…

Etre capable de comprendre  une oeuvre à partir de sa reproduction
Lien

>Une application au collège Niki de SAINT PHALLLE

Faire référence à l’oeuvre
Normalisation de la présentation des documents iconographiques donnés pour l’épreuve d’arts plastiques
ou d’histoire des arts au baccalauréat et dans les épreuves des concours de recrutement en arts plastiques.
mise à jour

Savoir faire des choix prudents et maitrisés

→ Le texte issu des formations 2008

Le nécessaire cadrage du professeur qui montre des documents et fait faire une recherche :
Rappelons ici  les précautions indispensables à prendre avec les documents que nous montrons ou que nous induisons à partir de nos sujets.”Il ne faut pas créer des occasions à risques ou inciter les élèves à aller investiguer des champs délicats avec des travaux d’artistes au sujet du corps, de la violence, de la religion … ou de la violence. Pour parler de “corps métissés” ou “d’hybridation” en cinquième, nous pouvons revenir à la base de toute construction imaginaire telle que la mythologie grecque et autres ont su nous le montrer. (Moitié humain moitié animal…….. Sphinge, sphinx …  etc).
Le prétexte à la référence contemporaine à tout prix en s’abritant derrière l’ouverture culturelle risque de poser dès le cours, le problème de votre responsabilité. Il faut éviter d’être “incitatif” avec la présentation de certaines références sans avoir mesuré les inévitables rencontres que pourront faire les élèves par déclinaison de mots clés lorsqu’ils compléteront les recherches sur l’internet.

Dans l’usage d’internet de façon générale, vous devez anticiper et faire une visite de sites préalable (suivant les moteurs courants)
puis  indiquer précisément sur une fiche de travail donnée à chaque élève ce qu’il a à faire.. pour baliser les champs toujours et les limites de votre demande. Les recherches autres relèvent de la responsabilité des parents qui ont charge de surveiller leurs enfants.

Je vous invite à écouter l’ intervention de Monsieur L’inspecteur général sur le site de Créteil à propos du “corps” dans le cadre des cours d’arts plastiques”
>lien vers la page de l’académie de Créteil
Madame Rouch IA -IPR arts plastiques chargée du suivi de l’histoire des arts
>Lien vers les missions de l’enseignant

 

La classe côté du professeur

Lien sur le dispositif d’accueil et d’accompagnement des professeurs stagiaires
analysant pour le professeur stagiaire (mais utilisable aussi à tout moment de sa carrière)”
la classe côté du professeur”

La salle d’arts plastiques

L’atelier Arts Lab : réinventer la salle d’Arts plastiques

Un témoignage de Marie Bara, professeur agrégé d’Arts Plastiques au collège La Marquisanne et formatrice Arts Plastiques et Numérique dans l’académie de Nice.


Usage du numérique
→L’équipement d’une salle spécifique
en ARTS PLASTIQUES
ActEquipemAP2011
→L’état des équipements de la salle (à remplir lors de l’inspection)
PlansalleAP et ress10
Boite à bonnes idées
→Des dispositifs innovants facilitant la pratique en classe


La salle du collège des Vallergues


EXPERIMENTATIONS FORME SCOLAIRE
les p’tits fascicules

conçus et réalisés par David COHEN

      

Les fiches professeurs sur les options Lycée

Le VADE-MECUM de conduite des membres du jury

Pour actualiser les informations sur les options Arts Plastiques en lycée, n’oubliez pas svp de renvoyer la fiche actualisée qui correspond à votre situation
EECAA, option facultative, option de spécialité  de Monaco et des Académies de Nice et  Corse)
→Modèle Académie de Nice
→Modèle académie de Corse
→Modèle Monaco

La fiche
epreuve orale BACCALAUREAT SPECIALITE
Épreuve orale BACCALAUREAT FACULTATIF

 

Baccalauréat 2020

/Enseignement de spécialité série L
Option facultative
Les fiches harmonisées en commission spécialité facultative/
Concours et sujets
Informations et proposition de fiches professeurs sur les options Arts Plastiques en lycée,
SPECIAL REVISIONS


Enseignements de spécialité AP et enseignement optionnel d’Histoire des arts en seconde et première, l’enseignement de spécialité en classe terminale

Au BO du 21 mai 2020 viennent de paraitre les nouvelles questions de référence qu’il faudra enseigner en lycée.

Il  parait important que chacun même en collège ait bien connaissance de ces contenus. Ils concernent

  • Œuvres, thèmes, questions de référence du baccalauréat pour l’enseignement de spécialité d’arts plastiques en classe terminale Note de service du 27-4-2020 (NOR : MENE2009211N)
    À compter de la rentrée scolaire 2020, les œuvres, thèmes, questions de référence retenus sont :Machines à dessiner, protocoles ou programmes informatiques pour générer des dessins :– études de cas au choix du professeur à partir des Méta-matics de Jean Tinguely (1925-1991), des Wall drawings de Sol LeWitt (1928-2007), des dessins assistés par ordinateurs de Vera Molnár (1924-).

    Mise en scène de l’image :

    – Carmontelle, Louis Carrogis dit (1717-1806), Les Quatre Saisons, 1798, transparent long de 42 mètres, aquarelle, gouache et encre de Chine sur 119 feuilles de papier doublé de soie. Sceaux, musée du Domaine départemental ;

    – Barbara Kruger (1945-), Untitled (Sans titre), 1994-95, dimensions variables, installation de sérigraphies photographiques sur papier. Cologne, museum Ludwig, collection Ludwig ;

    – William Kentridge (1955-), More Sweetly Play the Dance (Jouer la danse plus doucement), 2015, dimensions variables, installation vidéo 8 canaux haute définition, 15 min, avec 4 porte-voix. Ottawa, musée des beaux-arts du Canada.

    Du projet à la réalisation d’une œuvre monumentale :

    – Claude Monet (1840-1926), Cycle des Nymphéas du musée de l’Orangerie, entre 1897 et 1926, huile sur toile, H. : 1,97 m, L. : environ 100 m linéaire, surface environ 200 m2. Paris, musée de l’Orangerie ;

    – Sophie Taeuber-Arp (1889-1943) en association avec Jean Arp (1886-1966) et Théo van Doesburg (1883-1931), L’Aubette, entre 1926-1928, restructuration, aménagement et décors de divers espaces. Strasbourg, Place Kléber ;

    – Huang Yong Ping (1954-2019), Serpent d’océan, 2012, aluminium, sculpture monumentale, L. : 128 m, H. : 3 m, création pérenne dans le cadre du parcours Estuaire. Saint-Brevin-les-Pins, Pointe de Mindin, Loire-Atlantique.


A l’attention de tous les candidats à l’épreuve
d’Arts Plastiques – Baccalauréat session 2020

→fiche info AP19 spe-2  spécialité

A l’attention de tous les candidats à l’épreuve facultative
d’Arts Plastiques – Baccalauréat session 2020
→fiche info AP19 fac-2

Le  t a b l e a u  s y n o p t i q u e  des  p r o g r a m m e s  o p t i o n s  a r t s p l a s t i q u e s  s e s s i o n 2019
→tableau_prog_bac_art_pla_2019 0 1 9


En cycle terminal: classes de première et terminale
Classe de première des séries générales :

Œuvres et thèmes de référence pour les épreuves de l’enseignement artistique pour l’année scolaire 2014-2015 et la session 2015 du baccalauréat

Programme d’enseignement obligatoire au choix d’arts en classe de première littéraire, d’enseignement de spécialité au choix d’arts en classe terminale littéraire et d’enseignement facultatif d’arts au cycle terminal des séries générales et technologiques

Épreuves du baccalauréat général : modification
Baccalauréat général et technologique : Le texte suivant paru au B.O.E.N spécial n°37 du 6 octobre 2011 définit les nouvelles modalités des épreuves du baccalauréat général et technologique à compter de la s
ession 2013.

Enseignement de spécialité, classe de terminale, série L

A l’attention de tous les candidats à l’épreuve de spécialité
d’Arts Plastiques – Baccalauréat session 2019

Épreuves de l’enseignement artistique

Œuvres et thèmes de référence pour les épreuves de l’enseignement artistique pour la session 2019-2020

– Auguste Rodin (1840-1917)

En s’appuyant sur des œuvres, des démarches et des processus significatifs de l’œuvre d’Auguste Rodin, l’objectif est de soutenir l’investigation de l’entrée de programme portant sur « l’espace du sensible ». Il s’agit d’articuler cette approche précise à l’apport d’autres références dans la visée globale du programme qui interroge ce qu’est « faire œuvre ».

Imprégné des références esthétiques qui lui sont contemporaines, Auguste Rodin en dépasse régulièrement les normes, questionnant nombre de conventions et de canons de la statuaire. Les grandes commandes dont il bénéficie dans le domaine de la sculpture publique témoignent des liens que l’artiste entretient avec la société dans laquelle il vit : les monuments qui en sont issus, en prenant leurs distances avec une rhétorique propre à l’époque, suscitent controverses et polémiques, mais ils apportent à Rodin le soutien et l’intérêt d’un cercle artistique convaincu.

Par une perpétuelle interrogation de l’univers des signes, Auguste Rodin sert l’idée d’une création toujours en mouvement, jamais interrompue, jamais achevée. Fidèle à la « Nature », le sculpteur perçoit les « vérités intérieures sous les apparences ». Entretenant une relation singulière aux processus artistiques, tirant parti des langages plastiques et des matériaux, il élargit les répertoires formels de la sculpture et renouvelle le travail de l’atelier. Les ruptures plastiques et les gestes artistiques qu’il affirme élaborent un nouvel espace sensible. Ce faisant, il invente une autre économie de l’œuvre sculptée, d’une saisissante modernité.

Une sélection d’œuvres emblématiques d’Auguste Rodin sera opérée par chaque enseignant, afin de les mettre en relation en tenant compte de leurs dimensions formelles, techniques, symboliques et sémantiques, à partir des repères ci-après indiqués, sans pour autant devoir s’y limiter :

– les fondements et transformations du rapport de Rodin à la sculpture : références à l’antique, aux cathédrales, à Michel-Ange ; question du mouvement ; problématique du socle ; statut du matériau et matérialité de l’œuvre ; traitement de la lumière ; possibilité du non fini ;

– l’expérimentation au cœur du processus de création : prise en compte du hasard et de l’accident, fragmentation, assemblage, réutilisation, recombinaison, changement d’échelle, répertoire de formes ;

– les temps et lieux de la fabrique de l’œuvre : techniques de la sculpture, organisation matérielle des ateliers, liens avec les assistants, relations avec les modèles, usages du dessin et de la photographie ;

– les grands ensembles sculptés : commande publique, langages et dispositifs plastiques de l’échelle monumentale, conditions de réception, dialogue avec l’environnement et le spectateur.

Rodin – Documents d’accompagnement des programmes d’enseignement de Spécialité en Terminale L – Canopé

Accompagnement pédagogique des extraits du fim « Rodin » – Canopé
https://www.reseau-canope.fr/outils-bacs/rodin.html

Rodin : l’exposition, le film et les ressources pédagogiques

 

 

    • Collaboration et co-création entre artistes : duos, groupes, collectifs en arts plastiques du début des années 60 à nos jours

    L’étude des pratiques artistiques en collaboration et en co-création, des années 1960 à nos jours, à partir de démarches d’artistes significatifs, a pour objectif de soutenir l’investigation de l’entrée de programme portant sur « le chemin de l’œuvre » (extrait du programme fixé par l’arrêté du 21 juillet 2010, B.O.E.N. spécial n° 9 du 30 septembre 2010), dans la visée globale du programme qui interroge ce qu’est « faire œuvre ».

     

    Une certaine vision de l’artiste en génie solitaire s’est progressivement imposée au XIXe siècle avec la montée en puissance du sujet créateur tendant à laisser en retrait d’autres conceptions de l’artiste, de l’œuvre et de l’art. Pourtant, les pratiques artistiques dites « à plusieurs mains » ne sont pas nouvelles. Historiquement, elles croisent la notion d’atelier et ses évolutions ; elles interrogent la répartition des savoirs et des tâches au service de l’œuvre d’un artiste. Certaines, plus récentes, naissent au sein de regroupements d’artistes désireux de penser et produire ensemble autour de modes de vie et de création choisis, d’engagements esthétiques, sociaux ou politiques… À l’instar de la participation ou de l’interaction avec le spectateur, avec lesquelles elles ne se confondent pas, mais qu’elles peuvent inclure, les collaborations, co-créations et co-conceptions entre artistes conduisent à repenser le processus de création et le statut de l’œuvre comme celui de l’auteur.

    Une sélection d’œuvres, de démarches, de mouvements et de pratiques significatifs pourra être opérée par chaque enseignant, afin de travailler les points suivants :

    – les évolutions à partir des années 1960 des notions d’œuvre et d’auteur dans le cadre des pratiques en collaboration, en co-création et en co-conception, au sein de duos, de groupes et de collectifs d’artistes : désir de non-hiérarchisation entre les créateurs et parfois entre les arts, gestes et manifestations de « singularité collective » – par exemple au sein de Fluxus –, apparition dans les années 1970 et 1980 de la catégorie du couple d’artistes – duos artistiques et dans certains cas dans la vie… ;

    – les diverses modalités de partage d’objectifs et de ressources entre artistes : centrées sur la conception et la production ponctuelle d’une œuvre présentée à un public, visant à favoriser des associations et des coopérations dans le contexte d’un projet collectif de plus ou moins longue durée, relevant de collaborations qui peuvent articuler les langages et les pratiques des arts plastiques avec ceux du théâtre, de la danse, du cinéma, de la vidéo… ;

    – l’émergence de nouvelles pratiques « à plusieurs » liées au numérique (technologies, processus, concepts), à la constitution de collectifs de création numérique (plus ou moins pérennes, pouvant varier au gré des projets) ;

    – les contextes particuliers de certaines œuvres collaboratives, tel celui de l’espace public ou, plus largement, celui suscité par les réflexions actuelles sur la mondialisation ;

    – plus généralement, les pratiques singulières développées dans le cadre d’œuvres collaboratives ou coopératives : pratiques de la conversation, de la conférence-performance, etc

     

    Cette étude est inscrite, à partir de 2018 et pour trois ans, au programme d’enseignement de spécialité d’arts plastiques au choix, en série littéraire, au titre des œuvres et thèmes de référence du baccalauréat.
    →Lire sur le portail national

  • Le dossier CANOPE
    Cette étude est inscrite, à partir de 2018 et pour trois ans, au programme d’enseignement de spécialité d’arts plastiques au choix, en série littéraire, au titre des œuvres et thèmes de référence du baccalauréat.
    Patricia Marszal, IA-IPR d’arts plastiques, académie de Lille, a coordonné Éduquer à l’image contemporaine, 11 situations d’apprentissage en arts plastiques (Réseau Canopé, 2015). Elle a également dirigé, en 2013, La Question de l’objet : situations d’apprentissage en arts plastiques, 6e et, en 2011, Des images aujourd’hui : repères pour éduquer à l’image contemporaine qui invitait à poser théoriquement les repères utiles à l’analyse des images qu’elles soient artistiques, scientifiques, fixes, animées, imprimées, projetées…
    →Lire sur le portail CanopéCOLLABORATION ET CO-CRÉATION DE 1960 À NOS JOURS-1-LISTE
    Sur le blog du lycée Apollinaire

    Affiche de l’Exposition “Warhol/Basquiat Paintings”, 1985, New York, Soho, Tony Shafrazi Gallery.
    • Machines à dessiner, protocoles ou programmes informatiques pour générer des dessins, trois études de cas avant l’ère du numérique : les Méta-matics de Jean Tinguely, les wall drawings de Sol LeWitt, les dessins assistés par ordinateurs de Véra Molnar

    À partir de l’étude d’une sélection d’œuvres de ces artistes, opérée par le professeur et s’inscrivant dans le cadre de cette problématique, il s’agira de soutenir l’investigation de l’entrée du programme portant sur « Œuvre, filiation et ruptures ». Cette approche, en tant qu’études de cas, s’articule à d’autres références mobilisées dans la visée globale du programme qui interroge ce qu’est « faire œuvre » et nourrit la pratique plastique des élèves.

    L’utilisation de machines, de protocoles de travail ou de programmes informatiques pour dessiner – avant même l’ère du numérique – a connu et poursuit des développements contribuant à l’évolution globale des pratiques, des démarches et des attitudes artistiques. Elle ouvre sur une variété de modalités de création et de finalités exprimant également des positions critiques dans l’art et sur la société.

    Les Méta-matics de Jean Tinguely (1925-1991), les wall drawings de Sol LeWitt (1928-2007), les dessins assistés par ordinateur de Véra Molnar (née en 1924) reconfigurent, élargissent ou déplacent les manières de convoquer ou de générer le dessin. Héritières de lointaines traditions et témoignant de divers usages du dessin en art, elles sont porteuses de nombreuses caractéristiques de la modernité en art.

    Axes de travail :

    On sera attentif, à partir d’exemples précis et de problématiques dégagées des démarches et productions de ces trois artistes, à :

    – explorer les potentialités de l’usage à visée artistique de machines, de technologies, de protocoles de travail dans le champ du dessin ;

    – analyser la nature et le statut du geste artistique dès lors que l’artiste n’est pas l’unique inventeur ou producteur du dessin ou qu’il l’intègre dans un processus plus large ;

    – mettre en perspective les pratiques de ces trois artistes avec les différentes conceptions et usages du dessin en arts plastiques.

    On veillera à ne pas confondre cette étude avec une histoire générale du dessin ou avec des monographies de Jean Tinguely, de Sol LeWitt et Véra Molnar, comme avec une investigation exhaustive de toute leur œuvre.

    Machines à dessiner – Synthèse multimédia – Canopé (gratuit)

    Cette synthèse en ligne :
    • offre des clés de lecture autour des notions de machines, protocoles et programmes
    ;• forme un premier accompagnement documentaire sur les trois artistes et leurs différentes conceptions et usages du dessin en arts plastiques
    ;• annonce les problématiques qui seront traitées dans l’ouvrage, mettant en perspective les pratiques de ces trois artistes avec d’autres exemples et démarches artistiques permettant ainsi d’enrichir la réflexion ; sans oublier la question du dessin à l’ère du numérique et la place de l’intelligence artificielle dans le processus de création artistique
    Consulter la synthèse multimédia​

    https://www.reseau-canope.fr/machines-a-dessiner


    fiches pédagogiques session 2020

    SPECIAL REVISIONS OEUVRES DU PROGRAMME LIMITATIF DE TERMINALE 2020

    →Auguste RODIN
    →Collaboration et co-création entre artistes : duos, groupes, collectifs en arts plastiques du début des années 60 à nos jours
    → Machines à dessiner, protocoles ou programmes informatiques pour générer des dessins, trois études de cas avant l’ère du numérique : les Méta-matics de Jean Tinguely, les wall drawings de Sol LeWitt, les dessins assistés par ordinateurs de Véra Molnar.

     

    →A l’attention des candidats de spécialité…
    fiche info AP19 spe-2

    Partie orale de l’épreuve obligatoire : pratique et culture plastiques
    →Le dossier de fiche bac 2014, carton à dessin
    →Qu’est qu’un carnet de travail?

    →La fiche sommaire élève option spécialité
    SPEfichepeda-bacAP-eleve-2015

    →La fiche  professeur pédagogiqueSPEfichepeda-bacAP-2015

    OPTION FACULTATIVE 2020

    →Sophie Taueber Arp
    →Bill Viola
    →Les transparents de Carmontelle : d’une mise en scène de l’image aux prémices de l’histoire de l’installation

    →A l’attention des fiche info AP19 fac-2

    Option facultative
    La question de la présentation/ La représentation et la présentation
    →Le blog de monsieur CHAUVREAU

  • Les sites LYCEE repérés à la session 2020
    Section AP Lycée APOLLINAIRE
    Section AP Lycée S. VEIL
    Lycée Apollinaire
    Lycée Saint Exupery

ARTS PLASTIQUES
Sujets
DE CULTURE PLASTIQUE ET ARTISTIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2018
ARTS PLASTIQUES
Série L
ÉPREUVE DE CULTURE PLASTIQUE ET ARTISTIQUEsujetbac18

Aux professeurs d’Arts Plastiques
VADE-MECUM de conduite des membres du jury
Pour actualiser les informations sur les options Arts Plastiques en lycée, n’oubliez pas svp de renvoyer la fiche actualisée qui correspond à votre situation EECAA, option facultative, option de spécialité  de Monaco et des Académies de Nice et  Corse)
→Modèle Académie de Nice modeleNice_0683LYC201314
→Modèle académie de Corse modeleCorse_A_B_LYC201314
→Modèle Monaco modeleMonaco_MCLYC201314co

 

Propositions de fiches pour l’évaluation

Epreuve orale BACCALAUREAT SPECIALITE fiche bac spe 2015 notation
Épreuve orale BACCALAUREAT FACULTATIFfiche notation BAC FAC 2015


Enseignement facultatif, classe de terminale, toutes séries
A l’attention de tous les candidats à l’épreuve facultative
d’Arts Plastiques – Baccalauréat session 2019 fiche info AP19 fac-2

 

La fiche récapitulative 2017: une fiche collaborative
(téléchargeable et modifiable), 2016 Tfac tableau 3 oeuvres
réactualisée par Marie Rousseau, professeur d’Arts plastiques du LycéeJean Guéhenno de Fougères (Bretagne).
→La Fiche pédagogique option facultative élève fichefacbac2015-eleve
→La fiche pédagogique option facultative professeur fichefacbac2015-professeur1

Sophie Taeuber-Arp (1889-1943)

En appui sur trois œuvres significatives de Sophie Taeuber-Arp, le professeur soutiendra l’investigation de l’entrée de programme portant sur « la tradition, rupture et renouvellements de la présentation : la tradition du cadre et du socle, ses ruptures et renouvellements contemporains » (extrait du programme fixé par l’arrêté du 21 juillet 2010, B.O. spécial n° 9 du 30 septembre 2010).

Artiste particulièrement inventive, Sophie Taeuber-Arp est pleinement inscrite dans les avant-gardes du début de XXe siècle. Elle devait pourtant rester longtemps dans l’ombre des grandes figures masculines de la modernité en arts plastiques. Membre de Dada, pratiquant l’art concret bien avant que les principes en soient énoncés par Théo Van Doesburg, elle s’est rapidement associée à des groupes d’artistes de tendance abstraite : Cercle et Carré, Abstraction-Création ou Allianz. Son œuvre très diverse s’exerce dans de nombreux domaines entre lesquels elle entretient de nombreux liens, les nourrissant réciproquement de leurs langages, de leurs esthétiques, de leurs avancées : peinture, sculpture, danse, architecture, architecture d’intérieur, arts décoratifs, etc. Elle devait également fonder et éditer la revue Plastique/PLASTIC.

– Sophie Taeuber-Arp (1889-1943), Tapisserie Dada, Composition à triangles, rectangles et parties d’anneaux, 1916, tapisserie au petit point, laine, 41 x 41 cm. Musée national d’art moderne, Centre Georges-Pompidou, Paris. Legs Mme Ruth Tillard-Arp, 2007 ;

– Sophie Taeuber-Arp (1889-1943), Jean ou Hans Arp (1886-1966), Théo van Doesburg (1883-1931), L’Aubette, 1926-1928, aménagement et décors d’un complexe de loisirs (café, restaurant, brasserie, salon de thé, ciné-bal, caveau-dancing, salle des fêtes, etc.) sur quatre niveaux (caveau, rez-de-chaussée, entresol et étage), Strasbourg. Premier étage restitué de 1985 à 2006. Classée au titre des Monuments Historiques ;

– Sophie Taeuber-Arp (1889-1943), Relief rectangulaire, rectangles découpés, rectangles appliqués et cylindres surgissants, 1936, relief en bois peint, 50 x 68,5 cm, signé et daté sur le dos : SH Taeuber-Arp 1936. Kunstmuseum, Basel. Don de Marguerite Arp-Hagenbach, 1968.

→ Sophie Taueber
Synthèse proposée par Michel Bayer, Tiphaine Larroque et Gabriele Mahn / Éditions CANOPÉ(sur le site de l’académie de Lille)

Les textes proposés par Gabriele Mahn, Tiphaine Larroque et Michel Bayer retracent le parcours de Sophie Taeuber-Arp et révèlent un cheminement artistique nourri d’une relation intime avec les formes élémentaires, reposant sur une maîtrise solide des techniques et des matériaux, et enrichi d’une formation théorique constamment soutenue par une proximité sensible avec les constituants plastiques
…/…
L’étude des trois œuvres inscrites au programme de la classe de terminale permet, plus particulièrement, de saisir la singularité de cette démarche résolument située entre « tradition, rupture et renouvellements », autour des deux axes que constituent le cadre et le socle. Cette étude s’inscrit dans le corps du texte de Gabriele Mahn, mais fait également l’objet de cinq focus dont l’ambition est de permettre aux élèves d’interroger la place et le sens spécifiques accordés dans l’œuvre de Sophie Taeuber-Arp à certaines notions par ailleurs centrales pour les arts plastiques (rythme, hors-champ, dispositif…)

 

Les transparents de Carmontelle : d’une mise en scène de l’image aux prémices de l’histoire de l’installation

Ces œuvres et cette problématique visent à soutenir l’investigation de l’entrée du programme portant sur « l’aspect matériel de la présentation : le support, la nature, les matériaux et le format des œuvres ». Si l’étude des transparents réalisés par Louis Carrogis dit Carmontelle (1717-1806) en constitue l’objet, elle est aussi le point d’entrée – y compris dans le cadre de la pratique des élèves – vers des éléments de comparaison avec des stratégies et des modalités de présentation développées ultérieurement.

La part faite en arts plastiques à la sollicitation des sens du spectateur (perceptions tactiles, synesthésiques, auditives, etc.), son immersion ou son implication dans l’œuvre sont des caractéristiques de la modernité, sans en être les uniques marqueurs. En matière de présentation, la cimaise – « présentoir » frontal – s’est avérée particulièrement propice à soutenir un système de retrait contemplatif du regardeur. De nouvelles expériences sensibles et définitions de l’œuvre ont été proposées par l’installation et ses prémices. Celles-ci jouent fréquemment avec les mises en scène de l’image, le développement de son mouvement ou de la relation du spectateur avec l’image. Quelques précédents avant le XXe siècle, dont les transparents de Carmontelle et leur dispositif, ont jalonné progressivement les possibilités de cet élargissement de la conception et de la réception de l’œuvre plastique.

Axes de travail :

On étudiera les enjeux et problématiques que proposent les transparents de Carmontelle du point de vue de la présentation :

– l’émergence d’un mouvement imprimé à l’image et d’une mise en scène de l’œuvre plastique dans les transparents de Carmontelle ;

– les caractères nomades et éphémères de la monstration des transparents et multi sensoriels de leur réception ;

– les modalités techniques du dispositif et d’organisation de l’espace de présentation chez Carmontelle.

En prenant appui sur des exemples précis, librement choisis, le professeur enrichira cette étude des transparents de Carmontelle de leur écho dans les pratiques contemporaines.
→LA VIE ET L’OEUVRE DE LOUIS CARROGIS DIT CARMONTELLE (1717-1806) CARMONTELLE-Vie-et-Oeuvre
→LES DESSINS ET PEINTURES DE LOUIS CARROGIS DIT CARMONTELLE CARMONTELLE-Dessins-et-Peintures

vu sur le site de l’académie de Lille
Les transparents de Carmontelle 
L’un des deux seuls exemplaires complets de « transparents » dus à Louis Carrogis dit Carmontelle est exposé au Musée du Louvre-Lens dans le cadre de l’exposition TRÉSORS jusqu’au 1er octobre 2018
Topographe pendant la Guerre de Sept Ans (1756-1763) puis lecteur du duc Louis-Philippe d’Orléans, Carmontelle incarne à lui seul un certain art de vivre des élites de la fin de l’Ancien Régime. Homme d’esprit aux talents multiples, il se voit confier les divertissements du duc d’Orléans et immortalise son entourage à l’aide d’une série de portraits dessinés qui font bientôt sa renommée.
En raison de leur fragilité, rares sont les transparents conservés dans leur intégralité. Celui acquis récemment par le musée du Louvre appartient vraisemblablement au lot des onze boîtes encore en possession de l’artiste à sa mort en 1806.
Analyse sur le site L’histoire par l’image
Un transparent de Carmontelle

 

Bill Viola
En appui sur des œuvres de Bill Viola, le professeur soutiendra l’investigation de l’entrée de programme portant sur le statut de l’œuvre et présentation.

Mondialement reconnu, Bill Viola est aujourd’hui un des artistes majeurs de l’image électronique. Né en 1951, il a grandi à l’ère des premiers développements de l’art vidéo. Dès ses études et ses premiers travaux d’artiste, il privilégiait ce nouveau médium pour en explorer les multiples possibilités artistiques : captations de performances, mises en espace des images et des moniteurs vidéo, exploitation du potentiel plastique, sémantique, symbolique des projections sur de grandes surfaces, etc. Au moyen d’installations intimistes ou monumentales, ses créations interrogent le rapport au temps de l’œuvre et au réalisme des sensations, des émotions et des expériences. Sculptant le temps, bouleversant les perceptions, immergeant le spectateur, Bill Viola propose une relation différente aux images animées. Il en pousse notamment les conventions narratives pour rejoindre parfois l’idée de « tableaux animés». Il associe le visuel, le sonore et l’espace. Il tire parti des appareils et des technologies (caméras, optiques scientifiques, systèmes numériques, etc.), des formats et des qualités des écrans (miroirs, moniteurs multiples, rétroprojecteurs, etc.). Il joue de divers effets (ralentissements, grossissements, pétrifications, etc.). Nombre de ses créations ouvrent des dialogues entre la modernité du médium digital et un univers d’images s’inscrivant dans l’histoire de l’art.

Le professeur pourra sélectionner des œuvres parmi celles indiquées ci-après, à titre de repères, sans pour autant devoir s’y limiter :

– des bandes vidéo aux écrans plasma : The Reflecting Pool , 1977-79 ; Chott El-Djerid, 1979 ; Reverse Television – Portraits of Viewers, 1983-1984 ; Deserts, 1994 ; Walking on the Edge et The Encounter , 2012 ; The Dreamers, 2013 ;

– sculptures vidéo et installations : Heaven and Earth , 1992 ; The Sleepers, 1992 ; The Veiling, 1995 ; The Crossing , 1996 ; Going Forth By Day, 2002 ; The Tristan Project (Fire Woman et Tristan’s Ascension), 2005 ;

– références aux grands maîtres : The Sleep of Reason , 1988 ; The Greeting, 1995 ; The Quintet of the Astonished , 2000.

Bill Viola – Dossier complet
Le site de l’académie de Rennes propose un dossier complet sur Bill Viola dans le cadre de la question limitative de l’option facultative Terminale toutes séries. Rédigé par Marie rousseau, professeure au Lycée Jean Guéhéno de Fougères, le dossier retrace l’ensemble de la carrière de Bill Viola avec une iconographie abondante. Elle s’est attachée également à replacer le travail de Bill Viola dans le cadre de la problématique du programme de Terminale, prolongeant les différentes notions par le travail d’autres artistes en regard
→Lien vers le téléchargement
→La brochure éditée par le Réseau Canopé concernant Bill Viola. complété par ds ressources en ligne
Elle accompagne la question du baccalauréat option facultative
Enseignements primaire et secondaire

Baccalauréat général et technologique SUJETS
Épreuves de spécialité en série littéraire et épreuves facultatives d’arts plastiques, de cinéma audiovisuel, de danse, d’histoire des arts, de musique et de théâtre à compter de la session 2013
BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2018
ARTS PLASTIQUES
Série L
ÉPREUVE DE CULTURE PLASTIQUE ET ARTISTIQUE sujetbac18

 

Quelques recommandations:
Normalisation_presentation_des documents iconographiques donnés pour l’épreuve d’arts plastiques ou d’histoire des arts au baccalauréat et dans les épreuves des concours de recrutement en arts plastiques.

Aux professeurs d’Arts Plastiques
Le VADE-MECUM de conduite des membres du jury Vade mecum Bonnes conduites jury Nov 2013
Pour actualiser les informations sur les options Arts Plastiques en lycée, n’oubliez pas svp de renvoyer la fiche actualisée qui correspond à votre situation
EECAA, option facultative, option de spécialité  de Monaco et des Académies de Nice et  Corse)
→Modèle Académie de Nice  modeleNice_0683LYC201314
→Modèle académie de Corse modeleCorse_A_B_LYC201314
→Modèle Monaco modeleMonaco_MCLYC201314

Propositions de fiches pour l’évaluation
Epreuve orale BACCALAUREAT SPECIALITE fiche bac spe 2015 notation
Épreuve orale BACCALAUREAT FACULTATIFfiche notation BAC FAC 2015