Journées de formation des 2 et 3 décembre 2021

Dans le Var : Journée de formation des enseignants au CNRD 2022 : Sur les pas des commandos d’Afrique à l’assaut du cap Nègre

❖ Cette année, pour célébrer les 60 ans de la création du CNRD, le Comité du CNRD 83 et Jean-Marc Noaille, IA-IPR d’histoire-géographie, ont souhaité valoriser ce concours d’un grand intérêt historique et citoyen pour les élèves. Ils ont organisé une journée de formation conçue comme un chemin de mémoire parcourant quelques lieux emblématiques du Débarquement de Provence. Le thème 2022 s’y prêtait particulièrement : « LA FIN DE LA GUERRE – Les opérations, les répressions, les déportations et la fin du IIIe Reich (1944-1945) »

❖ Le 2 décembre 2021, guidés par Yves Boyer, président du Comité du Souvenir Français de La Londe-les-Maures et secrétaire général des Commandos d’Afrique, une vingtaine de professeurs ont découvert tout au long de la matinée des hauts-lieux méconnus du Débarquement de Provence. Ils ont également pu comprendre le rôle décisif qu’y ont joué les commandos d’Afrique. Ils se sont ainsi rendus sur la plage du Rayol-Canadel, d’où sont partis les commandos d’Afrique pour prendre le Cap Nègre et où se trouve une nécropole nationale qui leur rend hommage. Les enseignants ont retracé le chemin suivi par ces pionniers : la prise de La Londe-les-Maures, de Mauvanne et du Mont Coudon, en vue de libérer Toulon puis Marseille. Plusieurs stèles commémoratives, panneaux d’informations historiques et patrimoine militaire de la Seconde Guerre mondiale (blockhaus de la Batterie de Mauvanne) ont jalonné ce parcours.

Le Blockhaus de Mauvanne

❖ L’après-midi a été consacré à l’étude du thème annuel et à la manière de l’aborder pour prendre en compte tous les aspects évoqués dans son intitulé. Les attendus et exigences du concours, tant au niveau du collège (classes de 3e) que du lycée – ont aussi été précisés pour faciliter le travail de préparation des professeurs avec leurs élèves. Les compétences et connaissances que les élèves sont invités à mobiliser, s’inscrivent totalement dans les programmes d’histoire-géographie ou d’EMC, et dans les épreuves aux examens des niveaux considérés. Le concours constitue donc un moyen efficace et motivant pour conduire les élèves à développer leur potentiel et renforcer leur parcours citoyen.

Plage du Rayol-Canadel

 

Dans les Alpes-Maritimes : Journée de formation des enseignants au CNRD 2022 

❖ Le vendredi 3 décembre, 16 enseignants maralpins ont participé à la journée de formation au Concours National de la Résistance et de la Déportation, organisée à Nice, sur le thème de la session 2022 « La fin de la guerre. Les opérations, les répressions, les déportations et la fin du III° Reich (1944-1945) »

❖ Le matin, Jean-Marc Noaille, IA-IPR d’histoire-géographie, référent académique Mémoire et Citoyenneté, a replacé les trois aspects de la thématique du concours dans le cadre chronologique imposé. Il a également présenté de nombreuses ressources nationales et locales pour nourrir la préparation des élèves aux épreuves écrites et aux travaux collectifs. Ensuite, deux interventions ont permis d’ancrer localement la thématique du concours :

❖ Ainsi, Gilles Lécuyer, président d’association mémorielle, a rendu compte de l’action de son père, le commandant Lécuyer, dit Sapin, dans la Résistance dans le sud-est de la France en 1944-1945.

❖ Ensuite, Pierre-Emmanuel Klingbeil, professeur d’histoire-géographie et docteur en histoire contemporaine, a partagé les synthèses de sa thèse de doctorat « Les Alpes-Maritimes : un front oublié (1944-1945) » s’appuyant sur des documents originaux. En fin de matinée, Géraldine Willems, professeur d’histoire-géographie, professeure formatrice académique et coordonnatrice Mémoire Citoyenneté Défense, a abordé la dimension pédagogique du CNRD. Elle a montré la contribution du CNRD à l’acquisition de la compétence « Ecrire » au collège et au lycée en proposant des outils à l’attention des professeurs et des élèves.

❖ L’après-midi, Daniel Wancier, délégué régional du comité français pour Yad Vashem, a guidé les professeurs dans un parcours mémoriel reliant des lieux niçois, hautement chargés d’histoire et de mémoire de la période 1944-1945, souvent méconnus. Ce parcours mémoriel a notamment conduit les professeurs sur la colline du Château où un mémorial inauguré en 2020 permet de rendre hommage aux Juifs raflés sur la côte d’Azur et partis depuis Nice vers les camps de la mort, où la plupart ont été assassinés. Ce mur comprend 3602 noms et prénoms. Adossé à l’un des murs extérieurs du plus vieux cimetière juif de Nice, ce mémorial, le deuxième en France, est situé à proximité de la stèle honorant les Justes parmi les Nations.

 

 

Journées de formation des 19 et 21 janvier 2021

Matin
Présentation de la thématique du concours
Jean-Marc Noaille, IA-IPR d’histoire-géographie,
référent académique Mémoire et Citoyenneté

Conférence suivie d’échanges
« Entrer en Résistance en 1940. Un sujet problématique »

Jean-Marie Guillon, Professeur émérite de l’Université d’Aix-Marseille

Exploitation du film « De Gaulle », 2020, de Gabriel Le Bomin
Jean-Luc Emorine, professeur d’histoire-géographie au collège Font-de-Fillol (Six-Fours les Plages)

Le thème dans les programmes
Sophie Le-Guen Virilli professeur au lycée P. Langevin (La Seyne sur Mer)

Après-midi
Présentation « Le CNRD, les travaux collectifs et l’enjeu de la notice associée »
Géraldine Willems, P.F.A., coordonnatrice Défense Mémoire et Citoyenneté

Conférence vidéo « Enseigner 1940 »
Tristan Lecoq, IGEN d’histoire-géographie, président du jury national du CNRD

Visite du Musée de la Résistance azuréenne : un lieu-ressource pour préparer le CNRD
Jean-Louis Panicacci, Professeur émérite de l’Université Nice-Sophia-Antipolis
Françoise Martinetti, I.E.N. honoraire

 

 

Journées de formation des 12 et 13 novembre 2019

Mardi 12 et mercredi 13 novembre 2019, une cinquantaine d’enseignants de l’académie de Nice ont suivi un stage de formation destinés à les accompagner dans la préparation du Concours National de la Résistance et de la Déportation dont la thématique est, en cette année du 80ème anniversaire de l’appel du 18 juin adressé aux français par le général de Gaulle, « 1940. Entrer en résistance. Comprendre, refuser, résister ».

Deux stages étaient organisés à une journée d’intervalle dans les Alpes-Maritimes et dans le Var. Le 12 novembre, c’est le musée de la résistance azuréenne de Nice qui a accueilli la formation à destination des professeurs maralpins. Le lendemain 13 novembre, les enseignants varois se sont retrouvés dans le cadre somptueux du Mémorial du Mont Faron de Toulon.

Après l’accueil traditionnel délivré par Jean-Marc Noaille, IA-IPR d’histoire-géographie et référent mémoire et citoyenneté, organisateur de ces deux journées, puis par Jean-Louis Panicacci, directeur du musée de la Résistance azuréenne, Françoise Martinetti inspectrice honoraire, pour les Alpes-Maritimes et par Florimond Calendini, directeur du Mémorial du Mont Faron pour le Var, les interventions se sont succédées pour offrir à l’assemblée présente un panorama complet des ressources disponibles dans le cadre d’une préparation au concours.

 

 

Ensuite, Sophie Le Guen-Virilli et Jean-Luc Emorine, formateurs, ont présentés le nouveau site dédié à la préparation du concours  avant que Géraldine Willems, coordonnatrice Défense Mémoire Citoyenneté développe un exposé sur la pédagogie de projet inévitablement partie prenante dans l’élaboration des travaux collectifs produits dans le cadre du CNRD.

Jean-Louis Paniccaci dans les Alpes-Maritimes et Jean-Marie Guillon dans le Var, universitaires honoraires grands spécialistes de la Résistance dans le sud de la France, sont ensuite intervenus pour éclairer la thématique de l’année et donner des exemples concrets de résistance en 1940 dans nos deux départements;

Ces deux journées ont aussi été l’occasion pour les participants de découvrir la richesse des ressources proposées au musée de la résistance azuréenne et au musée du débarquement de Provence du Mont Faron. Des représentants des archives départementales et de la DAAC sont enfin intervenus pour présenter les deux structures et la variété de leur offre de formation.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site ainsi que vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales et des contenus animés et interactifs. 
Aller au contenu principal