Organiser une rencontre avec un auteur de littérature de jeunesse

RENCONTRE AVEC UN AUTEUR DE LITTERATURE DE JEUNESSE

PLANIFICATION

Elaborer une fiche – action (voir modèle)
Il est préférable que cette action s’inscrive dans un projet interdisciplinaire, lui -même intégré dans le projet d’établissement. Dans notre établissement, elle se situe dans une stratégie de promotion de la littérature de jeunesse.
La collaboration et la participation active des professeurs de lettres sont indispensables. Le partenariat s’impose d’autant plus que la littérature de jeunesse fait partie intégrante des programmes de français au collège, (lecture cursive). Voir détails dans la brochure d’accompagnement des programmes.
Il faut donc travailler avec des collègues convaincus de l’utilité d’une telle démarche et qui ont déjà intégré dans leur enseignement des ouvrages de fiction.

Se renseigner sur la possibilité de rétribution en HSE pour les collègues de Lettres et en HPE pour vous (heures de concertation nécessaires).
Contact avec l’auteur sur lequel s’est porté votre choix.
Disponibilité – accord de principe – coût de la prestation – modalités d’accueil – attentes réciproques.
Communication au C.A de l’établissement

Il est indispensable d’informer le Conseil d’Administration de l’établissement et d’obtenir un vote favorable au déroulement de l’action. C’est une garantie pour vous, notamment au niveau du budget. Il faut que le coût de la prestation soit inscrite en recettes et en dépenses.

Le dernier C.A. de l’année scolaire (printemps) semble le plus favorable à cette information car cela vous donne de la marge pour contacter l’auteur. Par défaut, l’information se fera au cours du premier Conseil d’Administration de l’année scolaire, courant novembre. Attention, dans ce cas la venue de l’auteur sera décalée dans le temps (pour des raisons budgétaires).

Préparation de la rencontre (dès le début de l’année scolaire)
Concertation entre les professeurs – planification du travail effectué en classe, au CDI
Communication aux élèves – Elaboration d’un cahier des charges (travail collectif et /ou individuel)
Prévoir 2 à 3 mois de préparation avec les classes.

– – – – –

CONSEILS PRATIQUES:

Consulter la Charte des auteurs (CEDIS).
Visiter le site de l’auteur (la plupart d’entre eux en possède un).
Visiter les sites qui parlent de l’auteur.
Contacter l’auteur par mail, puis par téléphone (rien ne vaut un contact direct).

Les auteurs sont très sensibles à vos critères de choix. C’est LUI que vous voulez rencontrer, vous possédez ses livres dans votre bibliothèque. Les élèves lisent ses livres et les apprécient ; les professeurs aussi. Le choix ne doit pas se faire par défaut. L’auteur doit avoir le sentiment d’être attendu.
Cette rencontre sera d’autant plus réussie que toutes les contraintes matérielles auront été aplanies.
Certains auteurs sont rompus à ce type de rencontre : informez -vous sur leurs attentes et sur leurs craintes (j’aimerais…, je n’aimerais pas…). La préparation n’en sera que meilleure.
Programmer la venue et fixer une date définitive (en avertir le chef d’établissement et le gestionnaire).
S’assurer de la disponibilité éditoriale des ouvrages retenus.
Acheter les livres en nombre suffisant pour en permettre la lecture par le plus grand nombre d’élèves.
Le jour de la rencontre (ou la veille), par courtoisie, il est préférable d’accueillir l’auteur à la descente de l’avion ou du train et de l’acheminer vers l’hôtel réservé ou l’établissement.
Prévoir le repas à la demi -pension (rappeler la date de l’intervention au gestionnaire). Pour plus de convivialité, prévoir la présence des collègues de lettres à la table de l’auteur.
Un rafraîchissement ou un pot de l’amitié pourra clore la réunion avec peut -être une séance de signatures.

LE BUDGET:

Selon la Charte des auteurs, la prestation coûte environ 320 € pour la journée (un groupe par demi -journée ; 2h par intervention). Il vaut mieux rentabiliser la venue de l’auteur puisque les frais de déplacements sont à votre charge. Ces frais peuvent être conséquents (supérieurs parfois au prix de la prestation).
L’auteur peut se déplacer avec son véhicule personnel à condition qu’il habite la région. La plupart du temps, il emprunte l’avion ou le TGV pour éviter des déplacements trop longs. (Attention à l’aéroport de départ et des possibilités de desserte par les compagnies aériennes. Il faut savoir qu’un A -R Lyon – Nice coûte plus cher qu’un A -R Paris – Nice.
Il est parfois indispensable de réserver une chambre d’hôtel pour l’auteur, si les horaires d’arrivée ne lui permettent pas d’intervenir immédiatement avec les classes.
Il faut également s’assurer auprès du gestionnaire que tout a été fait pour que l’auteur soit rétribué dans les meilleurs délais (facture à l’appui).
Au final, un tel projet peut représenter une dépense totale de 800 € (achat de livres + prestation + frais de déplacement + hôtel). D’où l’importance de la communication au C.A. de l’établissement et l’ouverture d’une ligne budgétaire en dépenses.

Si difficulté de financement, demander la participation du Foyer socio -éducatif de l’établissement.
Autre possibilité de financement dans le cadre des classes à PAC (interdisciplinarité Lettres – Arts plastiques). Attention, elles sont réservées aux classes de 6ème et le budget disponible, au niveau académique, a été considérablement réduit.

Ce site Web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.
Aller au contenu principal