La danse, un remède à la distanciation sociale ?

Professeure d’EPS au lycée Dumont d’Urville de Toulon

Rien n’arrête Marlène Kohler, ni le Covid, ni les tempêtes.

Marlène Kohler, professeure d’EPS est une habituée des projets ambitieux. Voici plus d’une dizaine d’années qu’elle travaille en lien avec l’Opéra de Toulon en particulier pour le dispositif « Derrière le rideau » qui a permis à de nombreux élèves de l’académie d’accéder aux oeuvres du répertoire lyrique.

Au lycée Dumont d’Urville de Toulon, c’est la spécialiste de la danse qui mène à bien un nouveau projet par an. Trop frustrée d’avoir dû renoncer à la représentation sur scène en mars 2020, elle a repensé son action pour que le COVID n’ait pas raison de la version 2021. Comment se servir de la danse pour rétablir du lien social en gardant les gestes barrière ? Comment la pratique de la danse, sans pouvoir se toucher, peut-elle aider les élèves à dire leurs émotions ?

Opera de Toulon

Opéra de Toulon

Marlène Kholer s’appuie sur son expérience et s’entoure. Les professeurs de trois classes participent à la sortie vélo de rentrée qui soude le groupe. Certes la tempête Alex a bien essayé de l’empêcher mais on ne se laisse pas abattre; on reporte les 34 kilomètres à plus tard. Les collègues des disciplines alimentent la réflexion des élèves tout en poursuivant leur programme sur le thème choisi : « Tout va vite, très vite, trop vite ». Et Marlène, professeure d’EPS, enseigne les codes chorégraphiques, la grammaire du geste et du déplacement dans le respect de la distance physique voire dans son exploitation esthétique et sportive. Tout se construit ensemble. C’est là qu’Eric Margouet, chorégraphe de l’opéra de Toulon intervient : les élèves lui présentent leurs propositions et le travail de scénarisation se poursuit.
Reste la question de la trace. Et si le confinement interdisait la représentation le 7 avril 2021 ? Un chercheur est associé à l’aventure : David Galli doctorant en sciences numériques pilote des étudiants de Ingémédia qui filment répétitions, interviewent les élèves par petits groupes. Ce sera la matière d’un documentaire. 

On ne doute pas que ce sera un succès, quelles que soient les conditions ! 

L’ensemble du projet est décrit sur une fiche Innovathèque en accès publique

Nous utilisons des cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. 
Aller au contenu principal