La Politique Documentaire

L’école est mise au défi du numérique ainsi que de la culture informationnelle, et l’énorme quantité de documents disponibles sur Internet peut être une chance mais aussi un écueil. Les professeurs -documentalistes, ainsi que l’ensemble des équipes éducatives doivent réfléchir à cet enjeu au sein des établissements, afin de permettre aux élèves d’entrer dans la société de l’information en tant que citoyens critiques et vigilants.

La politique documentaire d’un établissement scolaire, inscrite comme volet du projet d’établissement, permet, notamment, de formaliser une progression pédagogique à la culture de l’information et du document. Pour que ce parcours de formation soit réussi, il est nécessaire que la communauté scolaire dans son ensemble y participe. En effet, la documentation occupe une position pédagogique centrale dans l’établissement et dans l’acquisition de connaissances et de compétences. Enfin, si la politique documentaire a pour objectif principal de permettre d’accéder dans de bonnes conditions aux informations et aux ressources, cette prise en charge collective contribue à l’égalité des chances entre tous les élèves.

La politique documentaire est donc une démarche de projet collective et concertée pour laquelle le professeur documentaliste joue un rôle moteur en termes d’animation et de proposition. Elle demande cependant l’implication de tous et notamment :

-Du Chef d’établissement, qui est le responsable de la politique pédagogique éducative de l’établissement, qui inclut la politique documentaire. Il l’impulse, en liaison étroite avec un groupe de pilotage. Celui -ci est composé du professeur documentaliste qui, dans ce groupe participe en tant qu’expert, d’enseignants et d’autres personnels de l’établissement.

-Du professeur -documentaliste, qui, de par son expertise, contribue à la conception. Il la met en oeuvre, notamment en formant les élèves à la maîtrise de l’information et en mettant à disposition les ressources pour l’ensemble de la communauté éducative.

-Des équipes disciplinaires, qui font vivre la politique documentaire grâce à des projets visant l’apprentissage de connaissances et de compétences liées aux ressources.

Les IA IPR EVS de l’Académie de Nice recommandent aux professeurs documentalistes de produire, chaque année, un projet annuel d’activités, puis en fin d’année scolaire, un bilan de ce qui a été réalisé. Ces deux documents, qui seront bien évidemment en cohérence avec la politique documentaire de l’établissement qui, elle, est pluriannuelle, permettront non seulement d’évaluer les actions menées, mais aussi d’ajuster le volet documentaire du projet d’établissement en fonction des réalités constatées.

Patrick Alt, IA IPR EVS

Jean -Baptiste Rebière, IA IPR EVS

Ce site Web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.
Aller au contenu principal