Quatrième - EMC

L’exercice des libertés chez les adolescents, enjeux et limites

 

Mme Lubin, collège J. Giono - Le Beausset


flch ipadIPad et mise en commun sur Ecran Numérique Interactif (ENI)

flch Travail sur corpus documentaire présenté sur Ipad via Airdrop, et le site de la CNIL via l’Ipad aussi. Les élèves doivent retranscrire les informations sur la carte mentale jointe.

flch Les travaux des élèves sont ensuite projetés sur l’ENI depuis leur Ipad via l’AppleTV : d’un travail autonome et isolé fait sur l’Ipad, l’ENI permet de partager et de donner une dimension collaborative, toute la classe s'appropriant, manipulant et enrichissant la réflexion.

 

 

  • Déroulé de la séance : pdf tlgt
  • Carte mentale élève : pdf tlgt
  • Corpus documentaire : pdf tlgt

 

 


Quatrième - EMC

S’initier à l’Histoire des Arts, connaître les symboles de la République

 

Mme Choukri, collège J.H. Fabre - Nice


flch Expérimentation sur Ecran Numérique Interactif (ENI)

eni

 

flch Depuis le mois de janvier 2023, le collège J.H. Fabre est équipé de trois écrans numériques (ENI), grâce à une dotation du Conseil Départemental des Alpes Maritimes. En tant qu’enseignante d’Histoire, de Géographie et d’EMC, j’ai accès à cet équipement afin de mettre en oeuvre de nouveaux scénarios pédagogiques. Force est de constater que de nombreux atouts techniques sont à mettre en exergue. Pour ceux qui ont connu les tableaux interactifs de première génération (TBI), l’avancée technologique est réelle :

- plus aucune problématique de calibrage inhérent au stylet ou d’incompatibilité de support.

- la disparition des vidéoprojecteurs, au plafond de nos salles de classe, apporte un véritable confort sonore et visuel pour les utilisateurs.

- la résolution, le contraste et la vision latérale sont autant de points améliorés.

 

flch L’environnement développé par la société View Sonic est fluide et intuitif. Il est possible de solliciter, dans une première approche, une barre d’outils de prise en main afin d’interagir avec la surface tactile. Il suffit de tapoter sur le côté gauche ou droit de l’écran pour déployer cette barre. Par ailleurs, des fonctionnalités plus avancées sont également disponibles sur l’application « My Viewboard Whiteboard ».

choukri1

Un déploiement progressif de comptes professionnels premium est prévu sur l’Académie de Nice afin de permettre à chaque utilisateur-enseignant de disposer de l’ensemble des fonctionnalités.

choukri2

flch Il est ainsi possible d’importer en format .pdf (ou .olf) ses cours et de les rendre bien plus interactifs grâce à une toile infinie :

- Import de flux de caméra pour enregistrer des capsules de séances

- Possibilité de visites virtuelles de musées d’une grande qualité de résolution 4K.

- Recherches d’images et de vidéos grâce au navigateur intégré. Les liens sont importés directement avec les images liées aux sites sources. Cela permet notamment de faire des bascules simplifiées vers d’autres outils, à l’image de Genially.

- Créations de formes diverses

- Possibilité de dupliquer à volonté des objets importés sur la toile

- Conversion de l’écriture manuscrite en écriture standardisée.

- Activité à plusieurs mains : interaction aisée de trois élèves sur la surface tactile.

 

flch Les intérêts pédagogiques sont ceux de la vérification de la compréhension de l’information transmise aux élèves. En effet, des jeux d’association entre une information et une image sont possibles par le déplacement d’étiquettes créées pendant la séance. Par ailleurs, la centralisation des outils numériques sur l’application « Myviewboard » est pertinente. J’avais pour habitude de créer avec mes élèves de brèves cartes de révision afin de remobiliser les points essentiels de certaines séquences : l’outil utilisé était celui développé par La Digitale, dans la catégorie des Digitools. Grâce à l’application « Myviewboard », il est envisageable de créer des cartes équivalentes et intégrées à la toile de travail, en utilisant l’icône suivante : choukri3 cela peut s’avérer utile en fin de séance lors d’une reprise collective. L’apprentissage par le jeu est donc consolidé par des procédures plus intuitives de mise en oeuvre d’exercices de correspondance ou de roue de la fortune (concevables via les Digitools) mais ici déjà centralisées. Il est également possible de fractionner l’écran et de faire participer plusieurs élèves à une tâche simultanée (légender un document). Enfin, dans le cadre d’une continuité pédagogique, les élèves absents peuvent récupérer des captures de l’écran tactile. L’enseignant peut faire évoluer constamment sa séquence en y ajoutant des éléments au gré des séances et stocker ses nouveaux contenus par le biais de l’application « MyViewboard ».

 

 

flch Mise en pratique : s’initier à l’Histoire des Arts, connaître les symboles de la République.

compétence : Développer son sens de la collaboration en utilisant des outils numériques

flch Pour les collègues ne bénéficiant pas encore de compte premium « Myviewboard », voici un cas de mise en pratique qu’il est aisé de transposer. J’ai récemment, avec une classe de 4e, souhaité mettre en oeuvre une forme de prolongement dans le cadre de la séquence d’Histoire sur La Révolution française et l’Empire. Cette séance croise une approche historique, citoyenne et musicale sur La Marseillaise.

flch Cette proposition pédagogique nécessite l’usage de l’ENI ainsi que de tablettes iPad ipad puisque nous disposons d’une classe mobile. Des binômes d’élèves sont constitués et l’application wooclap est également sollicitée. Cette dernière me semble bien plus ergonomique que d’autres plateforrmes utilisées fréquemment. Les élèves se connectent via un QR code et participent en temps réel aux activités proposées.


Capture de questions possibles sur un parcours Wooclap :

choukri4

flch La séance débute par un brainstorming autour du terme de La Marseillaise. Un nuage de mots via les tablettes est formé et réceptionné sur l’ENI. Ces mots sont à l’origine de la création d’étiquettes sur l’application « Myviewboard ».

- Elle se poursuit par une analyse du tableau d’Isidore Pils mettant en scène Rouget de Lisle chantant la Marseillaise (tableau de 1849) en tant qu’image de la mémoire républicaine : les élèves légendent directement via les iPad le tableau (personnage mis en valeur, appartenance sociale des autres personnages) et envoient leur réponse sur l’ENI.

- L’enseignant commente et guide le regard des élèves en faisant usage de l'outil « projecteur » ciblant certains détails du tableau proposé par l’ENI. On peut ensuite convertir les réponses des élèves, une fois confrontées, en nouvelles étiquettes.

- Une nouvelle étape permettant d’expliciter la définition d’un hymne repose sur l’étude de deux videos présentant le chant des joueurs français de football lors du Mondial et le chant militaire lors de la cérémonie de la Fête nationale. Cela permet notamment de développer chez les élèves une démarche comparative autour de l’interprétation d’une oeuvre musicale.

- Un temps de travail sur le texte de la Marseillaise (champs lexicaux), sur le rythme musical est également prévu grâce à l’application Wooclap.

- Ce scénario pédagogique permet une mutualisation des savoirs et la participation active de tous les groupes : le retour sur l’ENI peut se faire sans affichage de pseudonymes, libérant ainsi la prise en main des tablettes et de l’application Wooclap. Grâce à cette dernière, il est possible de générer des parcours différenciés qui permettent à chaque binôme de travailler à son rythme avant une analyse des résultats et un classement des idées sur l’ENI (voir onglet « au rythme du participant » puis importer des questions). L’ensemble des réponses est donc transposé en étiquettes. L’application Myviewboard est de nouveau activée pour la création de la trace écrite, prenant la forme d’une carte mentale.

- Deux élèves se présentent devant l’ENI et placent les étiquettes ou annotent la carte mentale pour l’enrichir. Les étiquettes sont ainsi classées par thème : un chant républicain, un chant militaire et solennel, un chant du rassemblement, un chant support d’interprétations au XXe siècle : S. Gainsbourg, D. Reinhardt. Cette trace écrite est enfin capturée sur l’ENI et mise en ligne sur Pronote pour les élèves absents lors de la séance.

flch En définitive, l’Ecran Numérique Interactif est un outil intuitif qui ne nécessite pas un changement de mode de travail pour les enseignants. La gestion de notre temps est un paramètre capital dans l'appréhension de notre métier : il s’agit ainsi d’optimiser nos supports déjà existants pour les rendre plus efficients. Grâce à l’import possible de nos cours, nous enrichissons ces derniers, en centralisant nos idées et actions, en fonction des besoins de nos élèves. La synergie entre l’iPad et l’ENI engendre une vérification totale de la compréhension des consignes par chaque binôme puisqu’un retour en temps réel et sur chaque tâche proposé est possible. Cet écran initie un nouvel élan technologique et conforte l’adhésion des élèves aux outils pédagogiques numériques. Notre équipe au sein de l’établissement poursuit sa formation et ses expérimentations, à ce titre. La mutualisation des pratiques est interessante avec les collègues d’autres disciplines. Nous avons récemment découvert de nouvelles fonctionnalités et nous les partageons : ainsi, le mode de lecture immersive sur l’ENI pour les professeurs de langues et de Français est particulièrement convaincant.

 choukri5

 

choukri6

 

choukri7

 

 

 

 

 Formation thématique 

Enseigner les paysages
par les paysages


pucebleue  Matérialisation visuelle, concrète mais subjective du territoire observé, le paysage n'en reste pas moins un objet géographique parfois difficile à manipuler et à appréhender. Cette formation présente à la fois des exemples précis de mise en oeuvre pédagogiques adaptés aux réalités des programmes de collège et de lycée, mais aussi une réflexion didactique et scientifique approfondie sur la notion même de paysage.

 

oin

Mme Martin - collège F. Mistral, Nice

Mars 2020

 fch drt2Diaporama de la formation : pptx

 

 

 

 

Quatrième - Thème 1, chapitre 2

Des villes inégalement connectées aux réseaux de la mondialisation

L'exemple de Tokyo

M. Martinez, collège de La Peyroua - Le Muy

 

flch En 4e on leur fait prendre conscience des principaux types d’espaces et de paysages que l’urbanisation met en place, ce qui est l’occasion de les sensibiliser au vocabulaire de base de la géographie urbaine. On insiste ensuite sur la connexion des villes aux grands réseaux de la mondialisation et aux différences que cela crée entre villes connectées et bien intégrées à une mondialisation qu’elles entraînent et des villes plus à l’écart, voire confrontées à des phénomènes de « rétrécissement » (Shrinking Cities, comme Detroit). Deux études de cas de grandes villes, au choix du professeur, permettent d’aborder concrètement les différents aspects du thème. Ces études de cas contextualisées offrent une première approche de l’espace mondialisé.

tokyo

flch la séquence débute par une présentation rapide de 3 « problématiques » :

  • Pourquoi certaines villes sont mieux connectées que d’autres à la mondialisation ? (Partie A)
  • Pourquoi certaines villes subissent des effets négatifs de la mondialisation ? (Partie B)
  • Quelle organisation du Monde résulte des connexions inégales à la mondialisation ? (Partie C)

 

flch Celles-ci permettent de réactiver la notion conductrice du programme de 4ème de Géographie, la mondialisation, entendue comme le processus d’accroissement des relations entre les différents territoires de la planète sous l’effet d’une intensification des échanges de différentes natures (marchandises, personnes, capitaux, informations). On peut alors expliquer aux élèves que dans le cadre de cette mondialisation, certaines villes captent mieux ces échanges, les concentrent et exercent une influence à l’échelle mondiale (Partie A). A l’inverse, on explique aux élèves que certaines villes bénéficient moins de cette mondialisation parce qu’elles y sont moins bien intégrées, voire même en subissent des effets négatifs qui peuvent considérablement entraver ou nuire à leur développement (Partie B). Enfin, on explique aux élèves que la mondialisation constitue également un système, un cadre, dont l’inégale connexion des villes et des territoires fait ressortir une organisation du Monde relevant d’un modèle classique en géographie : le centre et la périphérie (Partie C).

 

  • Diaporama de la séance : pptx
  • Fiche élève : pdf tlgt
  • Carte élève : pdf tlgt

 

 


L’urbanisation du monde, L’urbanisation et ses paysages
Etude de cas :

Los Angeles


fch Insertion dans les programmes

pucebleue classe de 4ème

pucebleue Une séance de « Carte narrative » ou « Story map » en travail en autonomie, en salle informatique ou sur tablettes


fch drt2 Un projet  ggearth (ouvrir avec Chrome)

fch drt2 avec la fiche-élève  pdf tlgt

fch drt2 Fond de carte  pdf tlgt

 


M. Sinicropi, formateur académique Histoire et Géographie - Académie de Nice

Mars 2020