TRAAM EMI : Création d’une exposition virtuelle Lycée Simone Veil 2020-2021

Création d’une exposition virtuelle Lycée Simone Veil

Mots-clés : CRCN création de contenus, creative commons, médias, Traam, propriété intellectuelle , recherche d’informations

 

Dans le cadre des travaux académiques mutualisés 2020-2021 sur la thématique : «  Sécuriser son environnement numérique », conduits par Caroline Soubic et Géraldine Rouard, un travail a été entamé autour de la problématique suivante : Comment amener les élèves à devenir des citoyens éclairés, autonomes dans leurs choix et acteurs de la démocratie, à travers l’usage accompagné des plateformes numériques ?

Ce travail est le fruit d’une collaboration entre la professeure de spécialité histoire géographie géopolitique et sciences politiques en terminale, Marjorie Guerin et le professeur documentaliste, Jean-Christophe Boj.

Nous avons choisi d’explorer les pistes suivantes :

Comment produire des supports sous licence libre de droit et Creative Commons ? Quelles sont les compétences à mettre en œuvre afin de concevoir une exposition virtuelle?
Constats et objectifs :

L’objectif est de sensibiliser les élèves à une culture du libre et des communs de la connaissance (licences libres, écriture collaborative) à travers la réalisation d’une exposition virtuelle.

Ce projet repose avant tout sur un constat : les lycéens, tout comme certains membres de l’équipe pédagogique, ne possèdent pas de culture du libre. En outre, faire connaître cette exposition virtuelle aux collégiens du secteur, permettra de promouvoir la spécialité H.G.G.S.P.E aux futurs élèves du lycée.

 

Expérimentation :

Ce projet se place dans la progression des terminales en spécialité H.G.G.S.P. mais aussi dans la liaison collège-lycée mise en place avec les établissements du secteur. L’expérimentation s’articule autour de deux points essentiels.

Le premier point est l’élaboration par les élèves de terminales, d’un musée virtuel sur le Patrimoine dans le cadre de leur enseignement. De fait, en cours d’année, ces élèves ont travaillé sur le thème : Identifier, protéger et valoriser le patrimoine : enjeux géopolitiques. De là, nous avons décidé de diviser le musée en trois parties : Patrimoine insolite, Patrimoine disparu et Patrimoine méconnu. Chaque élève réalise une salle de l’exposition, sur un thème précis qu’il a lui-même défini.

Le second point est la diffusion de cette exposition aux collèges du bassin, dans le cadre de la liaison collège-lycée afin de promouvoir la spécialité H.G.G.S.P.E aux futurs élèves de seconde. Nous voulions, aussi, faire venir des classes des collèges du bassin, néanmoins, au vu de la situation sanitaire, nous avons préféré abandonner cette idée pour cette année.

 

Création de l’exposition virtuelle sur le Patrimoine

Qu’est ce qu’une exposition virtuelle ?

« Une exposition virtuelle peut être la présentation sur Internet, selon un plan organisé, d’images numérisées, accompagnées ou non de textes, d’objets ayant une existence physique réelle. C’est la définition la plus classique. Mais lorsque le concept de virtualité est poussé jusqu’à son extrême, il peut s’agir de la présentation en ligne d’œuvres entièrement virtuelles, créées spécifiquement pour le Web. »Gautier France, Mémoire d’étude : Concevoir une exposition virtuelle en bibliothèque : enjeux et méthodologie, ENSSIB, 2002.

Chaque élève crée une salle sur un patrimoine bien précis, cette salle s’inscrira dans l’une des trois parties de l’exposition. Les élèves peuvent utiliser différents médias : de l’audio, des vidéos ou encore des images interactives. Il est donc nécessaire d’en discuter avec les élèves afin qu’ils orientent leurs recherches documentaires pour trouver les informations utiles mais aussi les médias les plus adaptés pour créer leur salle.

Scénario :

Les élèves de terminale H.G.G.S.P.E créent une exposition virtuelle sur le Patrimoine dans le cadre du thème 4 du programme -> Identifier, protéger et valoriser le patrimoine : enjeux géopolitiques. Il s’agit de partager via la plateforme Genia.ly leur travail aux collégiens du bassin dans le cadre de la liaison collège-lycée.

 

Élaboration et réalisation d’une exposition virtuelle avec les élèves de terminale H.G.G.S.P.E

 

Séance 1 : Présentation du projet aux élèves et réflexion autour du droit d’auteur et des creative commons.

Dans un premier temps, aidés par un support, réalisé par le professeur documentaliste, les élèves se questionnent sur l’utilisation des creative commons. Dans un deuxième temps, via un outil en ligne, les élèves s’exercent et s’approprient les différentes licences.

Séance 2 : Recherches documentaires via le portail E-sidoc et le site Europress.

Les élèves effectuent des recherches afin de trouver leur sujet. Aidés par un document réalisé par la professeure d’H.G.G.S.P. et par le professeur documentaliste, les élèves valident leur thème et ils choisissent dans quelle partie se situera leur salle.

Séance 3 : Recherches documentaires en distanciel.

En utilisant les consignes et les conseils des enseignants, les élèves terminent leurs recherches et ils commencent à mettre en forme les médias qui prendront place dans leur salle.

Séances 4 et 5 : Création de l’exposition virtuelle.

Les élèves réalisent un plan de leur salle sous forme de carte mentale, en indiquant la disposition et les interactions des médias qu’ils ont réalisées. Ce travail permet aux enseignants de créer facilement les salles des élèves sur le Genia.ly, support de l’exposition virtuelle.

 

Retours sur le projet

La dimension réflexive de ce projet repose essentiellement sur les élèves. Nous avons constaté, lors de la première séance, que ces derniers n’avaient pas de culture du libre et que la majorité ne connaissait pas les creative commons. Cette première observation a confirmé notre postulat de départ et renforcé l’intérêt pour ce projet. Les élèves se sont impliqués à chaque étape du projet et ils ont apprécié de travailler le thème 4 de leur programme de manière différente. En changeant le rôle de l’élève, c’est-à-dire en le rendant « créateur », il s’approprie plus facilement les compétences disciplinaires, s’investit d’avantage et se   responsabilise. Cette dernière notion est très importante. En effet, en travaillant avec eux sur le droit d’auteur et les creative commons, les élèves ont compris, qu’ils avaient une responsabilité, un devoir vis à vis des personnes qui allaient visiter leur exposition virtuelle.

Les élèves ont réussi à finaliser l’exposition virtuelle, en dépit de la situation sanitaire et de l’enseignement en demi jauge, mais au prix de certaines concessions : ils ont  fait moins de salles que prévu et ont utilisé moins de médias et d’informations qu’ils le souhaitaient. L’exposition étant réalisée sur Genia.ly, avec un compte éducation, la création des salles a été très chronophage.

Cette expérience pédagogique a été très positive car elle a permis aux participants de développer leur confiance en soi. Ils ont ainsi pu mettre en avant leurs idées personnelles et se découvrir certaines compétences   en matière de création vidéo par exemple.

Enfin, ce projet a permis aux élèves de s’impliquer totalement et sereinement dans un thème de leur programme tout en découvrant et en s’emparant de cette culture du libre qui leur faisait défaut.

 

Marjorie Guerin, professeure de spécialité Histoire Géographie Géopolitique Sciences Politiques.

Jean-Christophe Boj, professeur documentaliste lycée Simone Veil.

 

L’exposition virtuelle sur le patrimoine

 

Supports pour la séquence pédagogique :

Support séance 1 réalisé sur Genia.ly :

https://view.genial.ly/5fc5f4bcb4ceef0d0bd014f0

Support séance 2 :
Support séance 3-4 :
Grille d’évaluation :
Grille évaluation
Ce site Web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.
Aller au contenu principal