TRAAM EMI : Réaliser une présentation interactive collaborative pour rendre compte de sa lecture – séquence pédagogique

Cette séquence s’inscrit dans le projet plus large des Carnets de lectures nomades, mené en 2021-2022 avec une classe de seconde par Perrine Le Dûs, professeure documentaliste, et Antoine D’Avout, professeur de lettres modernes au Lycée international de Valbonne.
Pour une présentation détaillée du projet annuel et de ses enjeux, se reporter à l’article dédié.

Au cours du 3e trimestre de l’année, nous avons proposé aux élèves une séquence de 4h (2 séances de 2h) consistant en la réalisation de présentations interactives sur les livres du Prix littéraire des lycéens et apprentis en région Sud à l’aide de l’application en ligne Genia.ly.

Cette séquence a fait l’objet d’une mutualisation avec Stéphane Fontaine, enseignant de lettres de l’académie de Besançon. Inscrit également dans un projet de lectures suivies à l’année, Stéphane Fontaine a mené une activité similaire avec ses élèves de seconde, ce qui nous a permis de tirer des conclusions communes.

Article : “De la fiche de lecture aux carnets de lecture”, sur Prof&Doc – site des professeurs documentalistes de l’académie de Besançon : https://documentation.ac-besancon.fr/de-la-fiche-de-lecture-aux-carnets-de-lecture/ 

Objectifs pédagogiques :
  • Créer des documents multimédia agrégeant plusieurs formats de contenus.
  • Rendre compte de ses lectures en faisant appel à d’autres arts et à des formes d’expression créative.
Outils et matériel nomade utilisés (cadre d’utilisation, typologie et noms, commentaires sur les apports de l’outil) :
  • Outils pour communiquer, échanger, collaborer
    • ENT de l’établissement : Atrium, Pronote
    • Outils laissés au libre choix des élèves, selon leurs pratiques habituelles (messagerie instantanée, documents collaboratifs, cloud).
  • Outils pour produire / coproduire / cocréer
    • présentation multimédia : Genia.ly.
    • Outils laissés au libre choix des élèves, selon leurs pratiques habituelles (Youtube, sites de streaming musical, plateformes de conception graphique)
  • Autres
    • Espaces de stockage en ligne.
Compétences numériques mises en œuvre :

CRCN : Cadre de référence des compétences numériques

Domaine Compétence
Communication et collaboration
  • Interagir : Sélectionner les outils ou services de communication numérique adaptés au contexte et à la situation de communication.
  • Partager et publier : Maîtriser son expression publique en ligne en fonction du média, Connaître et appliquer les bases du droit de la propriété intellectuelle ainsi que les licences associées au partage de contenus.
  • Collaborer : participer activement à un travail collaboratif avec divers outils numériques.
Création de contenu
  • Développer des documents textuels.
  • Développer des documents visuels et sonores : Créer un objet multimédia.
  • Adapter les documents à leur finalité.
Protection et sécurité
  • Protéger les données personnelles et la vie privée : Comprendre les incidences concrètes des conditions générales d’utilisation d’un service.
Environnement numérique
  • Evoluer dans un environnement numérique : Utiliser des ressources pour mettre à jour et améliorer ses compétences numériques, notamment pour de nouveaux outils et de nouvelles aptitudes.

EMI : lien avec le programme de français seconde :

– l’écrit d’appropriation (compte rendu ou analyse d’un ou de plusieurs articles, rédaction d’un article de presse sur l’un des thèmes abordés en classe, rédaction parallèle d’un article de presse sur un fait divers et d’une nouvelle prenant appui sur le même fait-divers, rédaction d’une réponse argumentée à un avis, écriture d’intervention pour modifier la thèse d’un article d’opinion, invention de slogans ou de formules persuasives, etc.).

Déroulement :

Cette séquence s’est déroulée en 3 temps :

  1. Rassembler les créations de tous les élèves.
  2. Intégrer les créations dans chaque présentation.
  3. Structurer la présentation et réaliser la maquette.

Une fiche-guide récapitulant les consignes et les attendus a été distribuée aux élèves en début de séquence.

4 – Réaliser une présentation interactive 4 - réaliser une présentation interactive

  1. Rassembler les créations :

En amont de la première séance, nous avons demandé aux élèves de nous envoyer une version numérique de toutes les activités qu’ils avaient déjà réalisées sur les livres du prix littéraire : le lien vers le contenu, s’ils l’avaient eux-mêmes hébergé en ligne, un fichier en pièce jointe, ou le scan des activités qu’ils avaient originellement réalisées sur leur carnet papier.

Nous avons rassemblé l’ensemble de ces créations, classées par livre, dans un dossier dédié sur l’ENT du lycée.

Nous avons également créé un compte Genia.ly pour la classe et préparé un squelette vierge de présentation pour chaque livre du prix.

2. Récupérer et intégrer les créations dans chaque présentation :

Au début de la séance 1, les élèves, par groupes de 2 à 4, se sont vu attribuer un livre du  Prix littéraire des lycéens et apprentis en région Sud (idéalement un de ceux qu’ils avaient lus, dans la mesure du possible).

Chaque groupe avait pour mission de récupérer les créations rassemblées dans le dossier consacré à son livre sur l’ENT, de les trier et de sélectionner celles qu’il souhaitait intégrer dans la présentation. Dans le cas où certains éléments manquaient par rapport à ce qui était attendu, charge aux membres du groupe de les créer.

Les élèves de chaque groupe se sont alors réparti le travail : certains se sont concentrés sur la création des activités manquantes, tandis les autres ont pu passer à la phase 3 : la réalisation de la présentation proprement dite.

3. Structurer la présentation et réaliser la maquette

Chaque groupe a agrégé dans sa présentation l’ensemble des créations sélectionnées et a réalisé une maquette en prenant soin d’harmoniser la mise en page, les polices et la charte graphique.

Place et rôle des enseignants :

Lors du déroulement de la séquence, après la prise de connaissance des consignes en classe entière, les deux enseignants ont circulé parmi les groupes de travail pour accompagner la répartition des rôles, répondre aux questions techniques sur l’utilisation de Genia.ly et rappeler les consignes.

Evaluation :

Chaque présentation a été évaluée sur ses qualités graphiques, de mise en page et le respect des consignes, ainsi que sur la qualité des créations sélectionnées. Cette évaluation a donné lieu à une note collective pour chaque groupe de travail.

Contrairement à ce que nous avions prévu, nous n’avons pas évalué les carnets de lecture au 3e trimestre, seule la présentation a donc été évaluée.

Quelques réalisations d’élèves :
Retour sur la séquence :

Le bon déroulement de cette séquence a reposé en grande partie sur le travail collaboratif des élèves et leur « solidarité ». Chacun, y compris les moins investis dans le projet, a en effet eu à cœur de faire au mieux afin de ne pas pénaliser le travail de son groupe.

La constitution des groupes au départ est donc cruciale : chaque groupe doit pouvoir s’appuyer sur, d’une part, au moins un élève qui a une bonne connaissance du livre et qui pourra coordonner la réalisation de la présentation, et d’autre part, sur un ou plusieurs élèves suffisamment à l’aise avec les outils de création en ligne pour se plonger dans Genia.ly et en explorer le fonctionnement.

Les groupes qui ont le mieux fonctionné sont ceux qui réunissaient ces deux profils.

Certains groupes n’ont pas réussi à finaliser leur présentation : c’est principalement le cas de groupes constitués d’élèves qui connaissaient mal le livre qui leur avait été attribué (lecture approximative ou incomplète du livre). Malgré cela, le bilan de cette séquence est plutôt positif, car cela a permis à tous les élèves de la classe d’avoir une vision globale des livres du prix et des carnets de lecture de leurs camarades.

D’autre part, la création de ces présentations, des œuvres collectives où chacun apporte sa contribution en fonction de ce qu’il sait faire ou de ce qu’il a envie d’apprendre, participe d’une culture du collectif qui me semble bien ancrée chez nos élèves. Ils savent utiliser les outils de partage et de travail collaboratif et le font spontanément, échangent de façon informelle et fluide des compétences techniques et des conseils sur les outils qu’ils utilisent, et communiquent entre eux à toutes les étapes du projet. Ils savent travailler ensemble et appliquent de réelles dynamiques d’entraide autour des usages numériques, bien au-delà de ce que nous soupçonnions avant la tenue de ce projet.

Perrine Le Dûs

Professeure documentaliste, Lycée international de Valbonne

Antoine D’Avout

Professeur de lettres modernes, Lycée international de Valbonne

Ce site Web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.
Aller au contenu principal