TRAAM EMI : Création d’une exposition virtuelle autour du livre, de la lecture et des bibliothèques dans l’Antiquité et le Moyen Age. Lycée Simone Veil 2021-2022

Création d’une exposition virtuelle autour du livre, de la lecture et des bibliothèques dans l’Antiquité et le Moyen Age.

Latin – Documentation

Lycée Simone Veil

Mots clés du projet : livre, bibliothèque antique, lecture , musée virtuel, LCA, Jeunes en librairie, Creative Commons, EMI, Antiquité, Moyen-âge.

Dans le cadre des travaux académiques mutualisés 2021-2022 sur la thématique de la créativité numérique encadrés par Caroline Soubic et Géraldine Rouard, un travail a été mené autour de la problématique suivante : « Comment l’enseignant peut-il accompagner les élèves à devenir des citoyens responsables, créateurs et utilisateurs de contenus numériques et hybrides ? ».

Ce projet est le fruit d’une collaboration entre la professeure de lettres classiques, Julie Hugues et le professeur documentaliste, Jean-Christophe Boj.

Nous avons décidé d’explorer les pistes suivantes :

Comment permettre aux élèves de produire du contenu (vidéos, audios, images interactives…) afin de vulgariser les savoirs et les rendre accessibles à tous les élèves ?

1) Objectif 

Après avoir réalisé des recherches, les élèves en s’appuyant sur la visite des archives départementales, vont réaliser une exposition virtuelle. Le but est de les amener à créer des documents à partir des informations recueillies en utilisant différents médias, vidéo, audio… pour construire l’exposition virtuelle. A travers leur créativité, ils vont vulgariser les connaissances acquises lors de ce projet à destination des autres élèves du lycée et des collégiens du réseau Sophia-CLE.

Elle s’inscrit à la fois dans la progression des latinistes en classe de seconde et terminale mais aussi dans la liaison collège-lycée mise en place avec les établissements du réseau Sophia-CLE et au sein du dispositif Jeunes en librairie.

2) Organisation de la séquence : Séances de recherches documentaires

  • Il s’agit dans le cadre de ce projet dans un premier temps de se demander comment les écrits d’auteurs antiques nous sont parvenus. Pour cela, il convient de sensibiliser les élèves à la diversité et à l’évolution des métiers autour du livre, de l’Antiquité à nos jours.

 

  • Dans un second temps, il faut expliquer l’évolution de la création du livre le mot livre (du rouleau de papyrus à l’objet moderne, en passant par les codex de parchemin).

 

  • Enfin, il convient de comprendre comment les écrits ont été conservés dès l’Antiquité. Les élèves de seconde et de terminale ont d’abord été sensibilisés en cours de latin aux supports de l’écriture durant l’Antiquité et au Moyen-âge. Les élèves de terminale, dans le cadre d’une séquence sur la Méditerranée (mondes antiques, lieux de culture et du savoir…), encadrés par leur professeur de documentation ont mené différentes recherches : les lieux de conservation des écrits dans l’Antiquité et les différentes bibliothèques, la transmission des écrits au Moyen-âge avec la question des scriptoria et des moines copistes, la lecture et l’oralité.

 

Les élèves de seconde, dans le cadre d’une séquence au programme de Latin autour de l’Homme et l’Animal, ont travaillé sur le bestiaire fantastique dont l’origine remonte à l’Antiquité (griffon, sphinx, licorne…). Le professeur documentaliste a mené une séance sur la méthodologie de recherche d’informations et l’utilisation des images en ligne.

Ces recherches variées vont permettre de constituer un musée virtuel : vidéos créées par les élèves, supports textuels (textes antiques, définitions, explications…), oraux (lectures à voix haute de textes latins) et iconographiques (images libres de droit).

3) Compétences numériques

Domaine Compétence Lien avec les programmes
CRCN : création de contenus Compétence 2.2 Partager et publier

 

  

 

 

 

Compétence 3.1 Développer des documents textuels

 

 

 

 

 

 

  

 

Compétence 3.2 Développer des documents multimédia

 

 

 

Niveau 5 :

– Maîtriser son expression publique en ligne en fonction du média

– Connaître et appliquer les bases du droit de la propriété intellectuelle ainsi que les licences associées au partage de contenus

 

 

Niveau 4 :

-Concevoir, organiser et éditorialiser des contenus majoritairement textuels sur différents supports et dans différents formats

– Importer, éditer et modifier des contenus existants en y intégrant de nouveaux objets numériques

Niveau 5 

-Choisir le format de diffusion d’une publication en ligne

– Systématiser la mise en forme

 

Niveau 4 :

– Acquérir, produire et modifier des objets multimédia

– Traiter des images et des sons

–  Réaliser des créations multimédia comportant des programmes de génération automatique (de texte, image, son…)

Niveau 5 :

-Créer un objet multimédia 

4) Organisation de la séquence : Séances d’élaboration de l’exposition virtuelle

Notre exposition virtuelle prend la forme d’un manuscrit virtuel, réalisé avec l’outil genia.ly. Cela permettra de le publier et le partager en ligne. La plateforme est hébergée en Espagne et la formule éducation respecte la réglementation RGPD.

Par groupe, les latinistes créent une page pour chaque thème de l’exposition : Les secondes travaillent sur les animaux mythologiques fabuleux et leurs auteurs. Les terminales se concentrent sur les bibliothèques et la lecture dans l’Antiquité et le Moyen-âge. L’utilisation des différents médias est recommandée: audio, vidéos, images animées ou interactives, dessins et animations personnels.

Déroulement :

Séance 1 : Présentation du projet et réflexion sur les différents thèmes.

Réflexion commune sur les différents médias possibles d’utiliser. Cela orientera leurs recherches documentaires.

Séance 2 : Recherches documentaires via le portail E-SIDOC et le web

Les élèvent recherchent sur E-SIDOC et les moteurs de recherche autour des créatures mythologiques (secondes) et sur les bibliothèques de l’Antiquité et du Moyen-âge (terminales). Les résultats de ces recherches vont ensuite être reformulées afin qu’elles soient compréhensible par les collégiens qui visiteront l’exposition virtuelle.

Séance 3 : Réalisation d‘un story-board pour leur page virtuelle

Tri et organisation des informations par les élèves. Ils vont réaliser un story-board avec la présentation des différents éléments (points d’interaction et médias choisi). Cette étape est importante pour les aider à vulgariser, hiérarchiser et synthétiser les informations.

Séance 4 : Création des productions médias (vidéos, audios, images interactives…)

Les élèves réalisent en autonomie pendant les vacances leurs productions qu’ils intègreront dans l’exposition virtuelle.

Séance 5 : Visionnage commun des vidéos réalisées

Les vidéos sont projetées au CDI. Cette séance permet d’avoir une réflexion commune et critique des travaux réalisés. Ils prennent conscience des difficultés de la vulgarisation de tout travail scientifique et de la transmission des informations voulue (par exemple : un travail bien documenté a perdu en dynamisme et pertinence en raison d’une vidéo qui montrait trop longuement la même image).

Suite à cette séance, les élèves ont modifié leur production.

Séance 6 : Réalisation de l’exposition virtuelle

A partir du story-board de la séance 3, les élèves, avec l’aide du professeur documentaliste, construisent l’exposition virtuelle via Genia.ly. Ils réinvestissent les séances sur la bibliographie pour citer leurs sources et sur les creative commons pour notifier les permissions sur leurs œuvres.

5) Retour sur le projet

Dans le cadre du cours de latin, les retombées positives sont multiples et ce, aussi bien pour les Terminales que pour les Secondes.

Le projet a permis d’aborder deux séquences en intégrant les nouvelles technologies. Un cours de latin original, dynamisé et attractif. 

Les élèves ont apprécié la variété des supports de travail (textes antiques, présentation de diaporamas en cours, séances au CDI, visite des archives…).

Plusieurs élèves de Terminale, déjà à l’aise avec les outils informatiques, ont pu mettre en valeur leurs capacités et leurs créativités, alors même qu’ils étaient plutôt silencieux en cours de latin. Cela les avait motivés pour faire leurs recherches et à participer davantage en cours de latin.

Les élèves de terminale ont apprécié pouvoir transmettre aux collégiens le fruit de leurs recherches.

Par contre, les élèves de seconde ont été moins créatifs et ambitieux (présentations plus proches d’un exposé traditionnel). Néanmoins, voir le travail de leurs camarades de Terminale leur a montré les possibilités et cela a vivement éveillé leur intérêt.

Ce type de projet permet aux latinistes de valoriser et dynamiser leur travail au près d’autres classes. 

La professeure de lettres classiques a suivi une formation sur l’utilisation des outils numériques dont genia.ly et l’intérêt de leur réinvestissement en classe.

Elle a pu grâce à ce projet collaboratif proposer une approche pédagogique de cet outil innovant et rendre attrayant son cours de latin. 

Julie Hugues, professeure de lettres classiques

Jean-Christophe Boj, professeur documentaliste

Lycée Simone Veil, Valbonne 

Ce site Web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.
Aller au contenu principal