Les femmes espagnoles et la restauration de la mémoire historique

Depuis 2020, le Groupe Numérique Disciplinaire en espagnol (Ñiza) propose des ressources didactiques mettant en œuvre une utilisation raisonnée du numérique autour de thématiques variées. Le nouveau projet s’appuie sur l’étude de romans graphiques qui évoquent la Guerre Civile espagnole et la dictature, mettant en lumière des figures féminines souvent oubliées, ainsi que le rôle des femmes dans le processus de restauration de la mémoire historique.

Par leur force narrative, les romans graphiques constituent une ressource très riche pour nos cours. 

Le mercredi 22 mai, l’équipe du GND a présenté son nouveau projet, intitulé “Las mujeres españolas y la restauración de la memoria histórica”, avec la participation des auteurs, et la présence exceptionnelle de Cristina Durán, illustratrice et co-autrice de “María La Jabalina”

La présentation des ressources pédagogiques basées sur les œuvres a été suivie d’une table ronde intitulée “L’Espagne face à son passé : raconter pour restaurer”, animée par Alberto de los Ríos, conseiller technique à l’ambassade d’Espagne, et en présence de Lucas Merlos, Maître de Conférence à l’université Côte d’Azur et spécialiste de l’écriture romanesque et des stratégies documentaires.

À l’issue de la table ronde les participants ont pu profiter d’un temps d’échange, d’une séance de dédicace avec Cristina Durán, ainsi que d’un accès concret aux ressources élaborées par le GND d’espagnol.

Ce projet s’adresse à l’ensemble des professeurs d’espagnol de l’académie, ainsi qu’aux professeurs d’Histoire-Géographie de DNL ELE, et aura son prolongement dans un parcours de formation qui sera proposé à la rentrée prochaine, dans le cadre de l’EAFC.

Retrouvez la présentation des ressources ci-dessous, ou accédez directement à l’ensemble des documents téléchargeables en cliquant ici.

Vous pouvez également revoir la captation de la table ronde en cliquant ici (bientôt).

Aller au contenu principal