Archives Antibes Valbonne

Réunion du bassin Antibes/Valbonne

Collège Roustan, Antibes

30 novembre 2007

L’objectif de la demi-journée était : 1 – de lister un certain nombre de points d’ancrage permettant de mobiliser toute une équipe autour de la politique documentaire ; 2 – d’analyser à partir d’études de cas l’articulation entre le projet d’établissement et la politique documentaire.

  1. Comment mobiliser une équipe (notamment des collègues de disciplines) autour de la politique documentaire

* Dans deux établissements, qui sont les plus avancés dans la mise en place de la politique documentaire, l’heure est à une nouvelle mobilisation. Le Conseil Pédagogique semble tout indiqué pour aborder collégialement le sujet, mais le constat habituel est que ce Conseil a de nombreux autres sujets (en particulier les problèmes de vie scolaire) à traiter. Il apparaît donc nécessaire de demander suffisamment à l’avance au chef d’établissement que la politique documentaire figure en bonne place à l’ordre du jour de ce conseil. Dans un établissement, un comité de pilotage avait été mis en place, il s’agira de le convoquer de nouveau.

* Formation des collègues à BCDI. Un stage d’établissement sur BCDI peut être prévu. L’équipe concernée peut constituer un noyau de collègues qui peuvent se sentir concernés par la politique documentaire, dans son aspect pédagogique (quelles activités mener comportant la recherche sur BCDI ?) et sur le plan des ressources (quelles sont les ressources disponibles dans l’établissement sur tel et tel sujet, que montre BCDI ?).

Nous avons tous constaté une méconnaissance générale par les enseignants de discipline de l’utilisation de BCDI et de la richesse et diversité des ressources accessibles. Une formation ponctuelle est souvent insuffisante, car elle n’est pas suivie par un usage plus important de BCDI sur le long terme.

* Les exigences de formation

Dans un établissement, les consignes données aux élèves en ce qui concerne les recherches documentaires ne sont pas toujours cohérentes (par exemple le fait de citer ses sources n’est pas toujours exigé ; certaines règles relatives au droit de l’image ne sont pas toujours explicitées aux élèves). Une harmonisation des exigences, sur proposition du professeur documentaliste, peut être proposée aux collègues de disciplines.

* Le B2i

Dans tous les collèges, les élèves de 3° doivent désormais valider le B2i pour obtenir le Diplôme National du Brevet : il est donc partout nécessaire de se répartir entre collègues les compétences à valider. Le professeur documentaliste peut valider quelques compétences (celles du domaine « s’informer, se documenter ») à la moitié des compétences, selon la taille de l’établissement. Quoi qu’il en soit, ce dispositif nous permet de proposer des formations systématiques à la recherche documentaire informatisée et de faire réfléchir l’ensemble des collègues à la place de ces formations dans leurs cours, ou parallèlement à leurs cours.

Présentation des avantages que représente l’utilisation de Gibii en collège.

* L’utilisation et la localisation des ressources

On peut aussi partir d’une communication à un groupe d’enseignants de disciplines des ressources sous-exploitées de l’établissement (ex. un collège possède Encarta en réseau et cette ressource est très peu utilisée).

On peut aussi réunir des collègues pour rendre claire et cohérente la répartition géographique des ressources dans l’établissement (CDI, laboratoires, etc.).

  1. Etude de cas permettant d’observer l’articulation entre le projet d’établissement et la politique documentaire

Très peu d’établissements du bassin ont déjà inscrit leur politique documentaire dans le projet d’établissement. Deux cas ont été étudiés, n’appartenant pas au bassin :

L’exemple du lycée Jérémie de La Rue Charlieu, Académie de Lyon ;

L’exemple du collège Jean Moulin de Moreuil (80), Académie d’Amiens.

Un constat : importance de l’état des lieux relatif à la Documentation élargi à la situation de l’établissement dans un environnement (quelles ressources disponibles à proximité, par exemple), comme l’état des lieux préalable à tout projet d’établissement.

Nous avons conclu de cette journée que le travail à avancer désormais n’est pas celui de la conception mais celui de la communication autour de la politique documentaire.

2ème réunion du bassin Antibes/Valbonne

Lycée Léonard de Vinci, Antibes, le 4 mars 2008

Matin :

Bilan de la réunion de documentalistes organisée par l’Inspection au lycée de Valbonne le vendredi 18 janvier

Discussion sur les avantages et inconvénients des ENT (Espaces Numériques de Travail). Avantages : communication interne à l’établissement facilitée ; inconvénients : lourds à mettre en place et à mettre à jour, et «néfastes » en termes d’apprentissages (l’accès aux documents et programmes, et surtout la recherche d’informations, étant déjà effectués pour et à la place de l’élève).

Nous avons aussi discuté de l’hébergement de BCDI sur serveur distant : les avantages sont importants pour la MATICE et pour le CTE de notre établissement, mais pour nous autres, cet hébergement nous ôte une liberté de choix dans certains paramétrages et certaines fonctionnalités (ex. premières de couvertures des notices téléchargées sur MémoElectre impossibles à voir, couleurs de la « Marguerite » impossibles à choisir).

Enfin nous avons débattu de l’intérêt de la base mutualisée académique (conclusion : nous avons peu de besoins si ce n’est pour des revues techniques et professionnelles, des fictions étrangères, le fonds régional ou local).

Tour de table de nos avancées sur la politique documentaire.

Globalement, dans notre bassin, la politique documentaire se met peu à peu en place. Nous attendons un soutien de la part de nos chefs d’établissement. Dans un certain nombre d’établissements, hélas, d’autres problèmes (statut de l’enseignement agricole menacé, problèmes de comportement des élèves dans les collèges… ) accaparent les équipes pédagogiques. Néanmoins les points d’ancrage listés lors de la première réunion (ressources, formation, utilisation de BCDI, lancement du B2I, etc.) permettent de progresser – même si la politique documentaire est souvent encore informelle. De plus, elle prend de plus en plus sa place dans le Projet d’Etablissement.

Après-midi :

L’objectif de la demi-journée était d’aboutir à deux productions : un premier atelier avait pour tâche de concevoir outil de communication dans l’établissement sur ce que nous faisons (pédagogie, acquisitions) et sur ce que nous souhaiterions voir s’améliorer grâce au soutien des collègues de discipline. Un deuxième atelier a fabriqué un outil de mesure des indicateurs de la politique documentaire.

Compte-rendu de l’atelier 1 : voir document en annexe 1.

Compte-rendu de l’atelier 2, réalisé par Benjamin Perrier, Lycée Léonard de Vinci, Antibes : voir document en annexe 2.

Prochaine réunion : lundi 26 mai 2008, Collège de La Rostagne, Antibes.

Compte-rendu réalisé par Emilie Pessant, collège Roustan, Antibes.

Annexe 1

Atelier 1 : outil de communication sur la politique documentaire

Cet outil sera opportunément utilisé sur papier, pourquoi pas dans le livret d’accueil distribué à la rentrée aux nouveaux collègues, mais peut être également mis en ligne sur le site de l’établissement. Remarque : nous nous sommes posé la question délicate « de qui émane ce document ? » : c’est nous qui le préparons mais attention ! nous avons à nous exprimer au nom du Groupe de pilotage travaillant sur la politique documentaire, sauf pour la partie 3-.

  1. Qu’est-ce que la politique documentaire ?

Un projet qui concerne tout le monde et pas seulement l’équipe du CDI, un projet placé sous la responsabilité du chef d’établissement, inscrit dans le Projet d’Etablissement. Elle résulte d’une démarche concertée entre professeurs de disciplines et professeur documentaliste.

    1. Parce que l’information est partout dans et hors de l’établissement

    2. Parce que les TIC sont massivement utilisées par les élèves, mais pas forcément maîtrisées

    3. Importance de réfléchir à la formation des élèves en termes de recherche et de culture de l’information

    4. Nécessité de se poser des questions autour de la gestion des ressources de l’établissement.

  1. Où en est-on de la politique documentaire dans l’établissement ?

    1. Le point sur les dispositifs de formation des élèves (projets, heures de recherche… )

    2. Le point sur l’utilisation de BCDI

    3. Le point sur les ressources (répartition, emplacements…).

  1. Propositions du professeur documentaliste au Groupe de pilotage d’exigences communes pour une recherche documentaire efficace

    1. Consulter le professeur documentaliste avant toute recherche donnée aux élèves

    2. Inciter les élèves à utiliser BCDI comme alternative à Google

    3. Adopter collectivement certains réflexes : cerner le sujet préalablement avec les élèves (avec traduction en mots-clés) / poser des questions précises pour éviter le copier-coller / exiger la mention des sources / exiger une légende pour chaque image

    4. Faire passer toutes les nouvelles acquisitions par le professeur documentaliste pour que celles-ci soient répertoriées sur BCDI

    5. Le développement de l’esprit critique est l’apprentissage d’attitudes méthodiques et citoyennes par l’élève où qu’il soit ! D’où l’importance de la recherche d’informations dans les pratiques pédagogiques…

 

Annexe 2

Atelier 2 : Les indicateurs de la politique documentaire

  • Mise en place

  1. Est-il fait mention de la politique documentaire dans les contrats d’objectifs ?

  2. Existe-t-il un groupe de pilotage de la politique documentaire ?

Quelles sont les personnes impliquées (Vie Scolaire, Direction, Intendance, …) ?

Quel est le nombre de disciplines concernées ?

  1. Quelle est la fréquence des réunions du groupe de pilotage ?

  2. Quelle est l’implication du chef d’établissement ?

  3. Le groupe de pilotage est-il officiellement investi par la Conseil d’Administration ?

  • Budget

  • Le groupe de pilotage est-il présent lors de la répartition des crédits ?

  • Le groupe de pilotage a-t-il connaissance des achats importants ?

  • Y a-t-il discussions des achats en cohérence avec les projets de l’établissement ?

  • Communication

  • Comment est communiqué le travail du groupe de pilotage de la politique documentaire ?

(site Internet de l’établissement, ENT)

  • Existe-t-il une liste de diffusion pour informer les usagers des nouvelles acquisitions ?

  • Un inventaire des ressources de l’établissement est-il été réalisé ?

  • Quelle est l’accessibilité et la mise à disposition des ressources ?

  • Formation

  • Quelle est la formation des usagers (nombre de classes et d’enseignants formés) ?

  • Les priorités de formations sont-elles établies ?

Compte-rendu de l’atelier 2 réalisé par Benjamin Perrier, Lycée Léonard de Vinci, Antibes.

3ème réunion du bassin Antibes/Valbonne

Collège de La Rostagne, Antibes, lundi 26 mai 2008

Matin

Discussion autour des points suivants :

La SOFIA qui a récemment relancé les établissements scolaires au sujet du droit de prêt, exigeant une déclaration de ce qui est prêté. Dans la plupart des établissements, moins de la moitié du fonds documentaire est destiné au prêt : une simple déclaration de ce fait suffit. Pour les autres établissements, une question reste en suspens : parle-t-on de la part du fonds qui est destinée au prêt ou de ce qui sort effectivement, et dont des statistiques rendraient compte ?

Présentation de l’ENT (Espace Numérique de Travail) existant au collège de la Rostagne (intervention d’une collègue d’Arts Plastiques et du Principal Adjoint) : avantages en termes de communication, de promotion des travaux d’élèves, discussion sur d’éventuels inconvénients en termes pédagogiques).

BCDI

Informations sur les accords entre l’Inspection, l’IUFM et le CRDP. Important et à retenir : la prochaine vague de mise à jour débute en septembre 2008, elle permettra à tous les établissements qui le désirent d’obtenir BCDI 1.90. Toutes les formations dispensées en 2008-2009 porteront sur cette version 1.90.

Education Artistique et Culturelle

Parution d’une circulaire « Développement de l’éducation artistique et culturelle » au B.O. n°19 du 8 mai 2008. Distribution d’une grille de contacts pour le bassin (établissements culturels du bassin, coordonnées des services éducatifs).

Après-midi : Tour de table de nos avancées sur la politique documentaire

On note en cette fin d’année une grande lassitude dans le bassin au sujet de la politique documentaire. Beaucoup de collègues sont désabusés car ils constatent un désintérêt des collègues des disciplines et de la direction des établissements pour la politique documentaire.

Il semble difficile de mobiliser une équipe, de la mobiliser durablement, d’attirer l’attention sur ce sujet alors que d’autres préoccupations (problèmes de discipline, projets relatifs à l’accompagnement éducatif, etc.) apparaissent plus pressantes, en particulier au moment des Conseils pédagogiques ou autres réunions de concertation.

Beaucoup de collègues perçoivent que la politique documentaire n’est pas prioritaire dans leur établissement! Du coup, pour avancer voire clôturer le travail engagé, le professeur documentaliste se retrouve finalement seul…

Néanmoins, une sensibilisation à la question se fait petit à petit. Souvent, il n’existe pas de politique documentaire formalisée et identifiée en tant que telle mais il existe une trame, faite de l’addition d’actions concrètes menées en concertation, avec des équipes différentes d’une action à l’autre. Ex. : politique d’acquisitions ; Correlyce ; rédaction de chartes ; formation des élèves ; validation du B2I ; etc.

Propositions pour les journées de bassin de l’année scolaire prochaine :

  • que ces réunions consistent en un échange et un partage de pratiques : que chacun apporte un outil de travail qui lui est propre et que les autres puissent se l’approprier, le perfectionner ;

  • qu’une demi-journée par réunion ou du moins une partie du temps se passe en deux groupes : groupe collèges / groupe lycées.

Compte-rendu de la 1ère réunion des professeurs documentalistes du bassin Antibes-Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : Premières réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 10 janvier 2011
Affichages : 1335

1. Tour de table

Thèmes abordés :

– Nouveau collège sur Antibes prévu pour septembre 2012 en remplacement de celui de La Rostagne ;

– Contrats d’aides -documentalistes qui disparaissent progressivement des CDI malgré une fréquentation exponentielle et l’accroissement des tâches des documentalistes. Les chiffres annoncés par M. Rebière, IA IPR EVS, lors de la réunion des coordonnateurs de bassin, ont été transmis : au 01/01/2010, 1910 contrats aidés dans l’académie de Nice, suppression de 863 pour fin 2010.

– Histoire des arts : des collègues continuent à prendre part à sa mise en place et participeront au jury de validation de fin d’année (le travail réalisé l’an dernier dans le bassin, très apprécié de l’IPR arts plastiques, se révèle être un bon cadre de départ). Cependant, dans l’ensemble, les collègues remarquent des difficultés de mise en place et d’organisation de ce nouvel enseignement. Le travail sur l’histoire des arts manque d’harmonisation (difficulté pour mettre en place des critères de validation communs par exemple).

– Accompagnement personnalisé en seconde : état des lieux débuté et poursuivi dans l’après -midi ; notre collègue du lycée Léonard de Vinci nous présente le parcours de formation des élèves de seconde qu’il a mis en place grâce aux heures d’accompagnement personnalisé (voir travail en ateliers dans l’après -midi).

– Manuels scolaires : la distribution et la restitution des manuels scolaires restent trop souvent à la charge des documentalistes qui sont contraints de laisser de côté certaines tâches propres à leur fonction ou qui prennent du retard dans la gestion de ces tâches.

– BCDI et e -sidoc : lecture du mail d’André Bertola au sujet du déploiement de la version BCDI 2.11 et d’e -sidoc. Une version de démonstration de ce portail est en ligne à l’adresse www.e -sidoc.fr. Avec la version 2.12 de BCDI, l’intégration d’une base de données BCDI dans le portail e -sidoc sera possible.

2. Besoins en formation dans le bassin

Des collègues souhaiteraient une formation à un logiciel de type DIDAPAGE afin de mettre en place des séances d’autoformation/d’autoévaluation pour leurs élèves (de 6e notamment). D’autres documentalistes souhaiteraient apprendre à travailler et retoucher des images ou photos avec des logiciels appropriés. Stage BCDI (veille technologique) sur le bassin : vendredi 21 janvier et vendredi 15 avril 2011 au collège Roustan.

3. Les prix littéraires

Le prix Langevin : la sélection ne comporte plus que 6 romans cette année :

Un Eté à tuer de Kevin BROOKS

L’attrape -rêves de Xavier -Laurent PETIT

Le Chagrin du roi mort de Jean -Claude MOURLEVAT

La parole de Fergus de Siobhan DOWD

Amour sorcier de Martine POUCHAIN

La Voix du couteau : le chaos en marche de Patrick NESS

4 collèges y participent cette année sur le bassin (Bertone, CIV, La Fontonne, Éganaude) avec des modalités d’organisation différentes selon les établissements. A l’Éganaude, un atelier d’écriture, animé par des comédiens de la compagnie Voix public, le professeur de français et la documentaliste, sera mis en place pour la classe de 3e concernée. La journée de clôture se déroulera à Mandelieu le 19 mai prochain. Certaines collègues se plaignent du déroulement de cette journée qui manque souvent de dynamisme et d’originalité. Nous ferons remonter cette remarque à la prochaine réunion du comité d’organisation et de sélection du prix Langevin (février 2011). Notre collègue du collège Fersen participe au prix Mangawa et au Prix des Incorruptibles. Nous ferons le point avec elle lors de la 2ème journée de bassin.

4. Perspectives de travail pour l’année scolaire

Présentation détaillée des thèmes de travail énoncés lors de la réunion des coordonnateurs de discipline en septembre dernier :

– Le rôle du documentaliste pour les défis 3 et 4 du projet académique ;

– Indicateurs d’activité ;

– Évaluation des compétences du socle commun ;

– Histoire des arts ;

– Réflexion sur la part croissante du numérique dans les établissements scolaires ;

– Réflexion sur le rôle du professeur documentaliste dans l’accompagnement personnalisé des élèves au lycée (mis en place depuis la réforme).

Choix des thèmes de travail : mise en place de l’accompagnement personnalisé (lycée) et implication du professeur documentaliste dans la validation du socle commun.

2 ateliers :

Groupe LYCÉES : réflexion sur la mise en place de l’accompagnement personnalisé.

Dans certains lycées du bassin, ce nouveau dispositif n’est pas encore vraiment mis en place ou reste sur la base du volontariat pour les professeurs. Le BO n°1 du 4 février 2010 indiquant que l’accompagnement éducatif doit permettre l’acquisition, par les élèves, d’une méthodologie et de la construction d’un projet personnel, notre collègue du lycée Léonard de Vinci a profité de cette opportunité pour mettre en place et officialiser un parcours de formation pour les 3 classes de seconde de son établissement. Cette formation s’articule de la façon suivante :

– Séance 1 : Présentation du CDI (règlement, classement des documents) et de l’équipe, présentation du parcours de formation.

– Séance 2 : Initiation au logiciel documentaire BCDI

– Séance 3 : Faire une recherche documentaire et valider les sites Internet

– Séance 4 : La fiabilité des informations trouvées sur Internet.

– Séance 5 : Internet et vie privée Cette formation se clôt par une autoévaluation de l’élève.

Ce volet « recherche documentaire » nous parait être un parcours intéressant et efficace. Toutefois, les collègues de lycée sont unanimement d’accord pour reconnaître qu’il peut difficilement être mis en place dans un établissement comprenant 9 voire 12 classes de seconde (lycées Audiberti et Simone Veil) ! Un tel parcours (même réduit à 3 séances par exemple) monopoliserait le temps des documentalistes mais poserait aussi problème au niveau de l’occupation des salles de travail. Le débat et les propositions se poursuivront lors de la 2ème réunion de bassin.

Groupe COLLEGES : le socle commun de connaissances et compétences.

Il nous parait important de nous pencher sur le rôle du professeur documentaliste dans la validation du socle commun car les situations semblent être pour l’instant très disparates d’un collège à un autre : dans certains établissements, les items ont été répartis entre les disciplines ; dans d’autres, aucune réunion n’est prévue pour parler de la validation du socle ; ou encore, les collègues documentalistes se retrouvent responsables de la validation de beaucoup trop d’items par rapport à leurs collègues de discipline. De plus, différents outils de validation sont aussi utilisés : Pronote (en majorité), Sacoche, GIBIIC. Nous souhaitons donc produire un document qui permette harmoniser nos pratiques et notre implication dans ce dispositif. Nous choisissons de lister les items du socle commun qui ont trait à notre mission pédagogique et culturelle (voir document joint). Dans un 2e temps, nous proposerons des scénarios pédagogiques pour la majeure partie des items.

5. Prochaine réunion de bassin

Groupe COLLEGES Lieu : collège Niki de St Phalle le jeudi 17 février.

– « coups de cœur » littéraires : comme l’année dernière, les documentalistes qui le souhaitent présenteront des ouvrages de fiction ou documentaires qu’ils ont particulièrement appréciés ;

– collecte et synthèse des éléments de l’implication des professeurs documentalistes dans les actions du projet académique (défis 3 et 4) ;

– implication des professeurs documentalistes du bassin dans le socle commun de connaissances et de compétences et dans l’enseignement de l’histoire des arts ;

– suite du travail débuté sur le socle commun : maintenant les items à valider sélectionnés, nous proposerons des scénarios pédagogiques permettant de les valider.

Groupe LYCÉES : suite à la proposition de Mme Poncin, les documentalistes de lycées du bassin acceptent de se réunir avec les collègues de lycée du bassin de Cannes. La réunion aura lieu le jeudi 10 février. Nous proposons le lycée Simone Veil (Valbonne) comme lieu d’accueil de cette réunion.

– collecte et synthèse des éléments de l’implication des professeurs documentalistes dans les actions du projet académique (défis 3 et 4) ;

– implication des professeurs documentalistes dans les nouveaux dispositifs : l’accompagnement personnalisé, les enseignements d’exploration, le référent culture, l’histoire des arts.

Compte-rendu de la 2e réunion de bassin d’éducation et de formation ANTIBES-VALBONNE

Écrit par Super User
Catégorie : Deuxièmes réunions de bassin : les comptes-rendus
Publication : 7 avril 2011
Affichages : 479

Échange autour des pratiques d’accueil au CDI.

1. Informations diverses

* Coups de cœur :
Marcus Malte. Scarrels.
Jeff Kinney et Natalie Zimmermann . Journal d’un dégonflé. (divers tomes)
Brigitte Smadja. Il faut sauver Saïd (ce livre fait partie de l’abonnement à l’école des Max)
Blondel. Blog
Murail. Le tueur à la Cravate
Laura Gallego Garcia. La légende du roi errant
Claire Ubac. Le chemin de Sarasvati.

* Prix littéraires :
Prix des incorruptibles. (Dans le cadre des ses ateliers du mercredi, le CRDP propose de participer au choix des livres de la sélection du prix des incorruptibles – contact Carmela Rigout.)

Prix Paul Langevin. Rappel des 6 livres de la sélection. Des documentalistes du bassin font partie du comité de sélection et communiqueront la liste des titres retenus pour 2011 dès qu’elle sera connue. Il a été souligné qu’une réflexion était en cours sur l’avenir du prix auprès des médiathèques (son organisation, l’organisation de la journée de rassemblement…)

Prix mangawa : sélection de 15 mangas. Sélection de qualité. Cela permet d’avoir un fonds Manga récent et intéressant. Prix organisé par les librairies Mangawa (à Cognac) et l’ange bleu (à Périgny).

* A noter dans les agendas
2et 3 avril 2011 : festival du Manga à Vallauris. Ce festival des Arts du japon et du Manga aura lieu à l’espace Francis Huger. L’année dernière le club origami du collège Pablo Picasso y a participé en réalisant 1000 grues en origami, symbole de la paix, en hommage à la jeune fille japonaise Sadako Sasaki. Cette jeune fille fut exposée au rayonnement du bombardement atomique d’ Hiroshima. Elle devint alors hibakusha, une « survivante de la bombe atomique ». Selon les dires d’une légende, elle décida de plier mille grues pour guérir. Elle mourut de leucémie, à l’âge de douze ans, après avoir plié 644 grues. Ses compagnons de classe plièrent le nombre restant et elle fut enterrée avec la guirlande de mille grues. Une statue a été érigée en son honneur dans le parc de la paix d’Hiroshima représentant une jeune fille se tenant les mains ouvertes, un vol de grues de papier au bout des doigts. Chaque année, la statue est ornée de milliers de guirlandes de mille grues.
11 avril 2011 : Le FORIC (organisé par le CLEMI au CIV cette année). Une information par mail a été transmise aux établissements. Ceux qui veulent inscrire des classes pourront le faire sur le site. Pour le moment quelques difficultés d’inscription et le programme des ateliers et tables rondes n’est pas encore définitif.

* BCDI 2.12 :
Un seul établissement n’a pas la dernière version. Pour les autres, c’est déjà présent ou en cours d’acquisition.
Face à la médiocrité des notices de mémoélectre, des pétitions ont été réalisées dans d’autres bassins. Dans notre bassin des mails ont été envoyés et il a été répondu par Poitiers que ces dysfonctionnements relevaient d’un problème technique de conversion qui devrait être résolu.
Autre souci constaté : on a noté des différences dans les résultats des recherches effectuées sur BCDIweb et sur e -sidoc, surtout faire remonter le problème par une demande ICARE.

2. Implication des documentalistes dans l’histoire des Arts

L’implication des documentalistes est plus ou moins forte selon les établissements. Certaines documentalistes sont fortement impliquées : réunions, concertation, séances de recherche documentaire avec les élèves, membre du jury. D’autres le sont beaucoup moins mais toutes sont impliquées de par leur participation à la constitution d’un fonds documentaire spécifique, en adéquation avec les thématiques traitées.

3. Projet d’une nouvelle circulaire de mission

Nous avions entre les mains un document de travail sur lequel la FABDEN est intervenue. Toutes les documentalistes n’en avaient pas eu connaissance. Il n’y a pas eu de débat sur son contenu, juste une présentation du contexte. La FABDEN qui a demandé une audience auprès du ministre de tutelle n’a pour le moment pas de réponse.

4. Collecte et synthèse des éléments de l’implication des professeurs documentalistes dans les actions du projet académique (défis 2, 3 et 4) :

(voir document annexe)

Suite de la synthèse sur les défis. Le point à l’ordre du jour concernant le socle commun n’a pas été traité.

Compte-rendu de la 3ème réunion du bassin Antibes-Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : Troisièmes réunions de bassin : les comptes-rendus
Publication : 10 octobre 2011
Affichages : 929

9h : accueil au CDI.

9h30 : informations diverses :

  1. « Coups de cœur » littéraires : présentation d’ouvrages de fiction ou documentaires par des collègues volontaires.

IBOY de Kevin BROOKS : Du haut d’un immense immeuble, un iPhone tombe et atterrit sur la tête de Tom. En se réveillant du coma, l’adolescent s’aperçoit qu’il est doté d’étonnantes capacités : il a accès à l’ensemble du web, peut interagir avec les portables des autres et sait comment s’infiltrer au sein de tous les réseaux sécurisés. Il peut tout faire, y compris faire scintiller sa peau et la recouvrir de circuits électroniques : il est devenu iBoy. Il commence à enquêter et s’aperçoit que ce portable n’est pas tombé par hasard. Il a été jeté intentionnellement par un des membres du gang qui sévit dans son quartier. Ce gang s’en est aussi pris à Lucy, la fille dont il est épris, en lui faisant subir des horreurs. Comment Iboy peut -il punir les membres de gang et redonner le sourire à Lucy ?
Thèmes : adolescence, justice, vie dans les quartiers, amour.

La série manga Jésus et Bouddha : niveau lycée.

Ceci n’est pas un manuel de philosophi
e de Charles PÉPIN, Flammarion (Documents). L’essentiel sur chaque notion de philosophie à connaître pour le baccalauréat.

Kafka sur le rivage de Hakuri Murakami, 10/18 (Domaine étranger). Niveau lycée.
Extrait 4e de couverture : « Kafka Tamura, quinze ans, s’enfuit de sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. De l’autre côté de l’archipel, Nakata, un vieil homme amnésique décide lui aussi de prendre la route. Leurs deux destinées s’entremêlent pour devenir le miroir l’une de l’autre tandis que, sur leur chemin, la réalité bruisse d’un murmure enchanteur ».

Metal mélodie de Maryvonne RIPPERT, Milan (Macadam). 4e/3e/Seconde.
Extrait du résumé Ricochet : « Luce, 16 ans, est en conflit permanent avec sa mère. Lorsque cette dernière quitte subitement la maison, Luce fait d’abord la fête. Puis elle s’interroge : sa mère est -elle vraiment partie pour son travail ? En essayant de la retrouver, la jeune fille va fouiller dans son passé ».

Blog de Jean -Philippe BLONDEL.
Extrait du résumé Ricochet : « Un “viol virtuel”. Voilà comment le narrateur ressent la lecture intempestive de son blog par son père. Il décide de ne plus lui adresser la parole. Le père confie alors à son fils un carton rempli de photographies, de lettres et de carnets intimes datant de sa propre jeunesse dans les années 1980 ».

La collection « D’une seule voix » chez Actes Sud
: à proposer aux faibles lecteurs, même en lycée.

  • Informations sur la journée de clôture du Prix Langevin et organisation du prix l’année prochaine ;

Lieu : salle Léonard de Vinci
Date : jeudi 19 mai
10h45 : début de la journée

– ouverture avec concert rock

– quiz sur les livres rédigés par les collégiens de Mandelieu. Si un binôme de votre établissement veut y participer, écrire à Evelyne SPIESS (e.spiess@mairie -mandelieu.fr)
12h30 : pique -nique (45 min)
13h15 : réouverture des portes

– discours officiel de Monsieur Leroy, maire de Mandelieu (13h30)

– intervention des 3e5 du collège Eganaude (10 -12 minutes) et résultats du prix

– édition Scripto : intervention d’Isabelle STOUFFLET

– intervention de Thomas DUCONGE (jeune auteur)
Fin de l’après -midi vers 15h30.

Des problèmes pour l’organisation du prix l’année prochaine : prise en charge de l’organisation de la journée de clôture, location de la salle.

Des collègues soulèvent la difficulté de mener un tel projet lecture sans des collègues de Lettres, relais direct auprès de leurs élèves. Elles proposent donc ce prix uniquement aux volontaires. Souvent, la motivation des élèves s’éteint au fur et à mesure que l’année scolaire avance.
Autre cas de figure : dans certains établissements comme le CIV ou l’Éganaude, certains élèves lisent volontiers en anglais mais peu en français…

Liste de livres en lice pour la sélection 2011 -12 :

– La Cérémonie d’Hiver d’Elise Fontenaille

-Un endroit où se cacher de J C Oates

-Le tueur à la cravate de M -A Murail

-Un sari couleur de boue de Kashmira Sheth

-Le signe de K1: Le protocole de Nod T1 de Claire Gratias

-La foret des damnés de Carrie Ryan

-Intuitions de R Ward

-Blog de JP Blondel

-La douane volante de Francois Place

-Créature de nuit de Kate Thompson

-Le Worldshaker de Richard Horland

-Le mort du noyer de Claire Mazard(avec un gros point d’interrogation!)

-IBoy de Kevin Brooks

-Un automne a Kyoto de Catherine Reysset

Livres finalement retenus pour 2011 -12 :

IBoy de Kevin Brooks

La douane volante de Francois Place

Un automne à Kyoto de Catherine Reysset

Le signe de K1: Le protocole de Nod T1 de Claire Gratias

Blog de JP Blondel

  – La Cérémonie d’hiver d’Elise FONTENAILLE.

  • “En vrac” : projets culturels déjà prévus dans les établissements pour la rentrée 2011. Partenariats possibles.

Attention : dossier « initiative collège 06 » à envoyer au CG avant le 9 mai.
Projets envisagés dans les établissements du bassin :

–    prix Langevin avec atelier d’écriture de la compagnie « Voix Public »

–    projet lecture entre les collèges Roustan, La Fontonne et La Rostagne.

–    prix des Incorruptibles avec un possible partenariat entre le collège Bertone et Éganaude.

–    collège au cinéma : collèges de l’Éganaude, Bertone.

A conseiller : « parcours culturel sur la colline de Cimiez ». Parcours interdisciplinaire (histoire / français /arts plastiques / documentation) à proposer à des élèves de 6e sur le thème de l’objet et au travers de la visite des musées archéologique, Chagall et Matisse à Nice. Visites gratuites sauf au musée Chagall car musée d’État (42 euros par classe).
Contact : M. Scherer Cédric au musée Chagall. cedric.scherer@culture.gouv.fr
Informations : http://www.musee -matisse -nice.org/padagogie2.html

A noter : éco -festival des « Nuits Carrées » à Antibes. Les organisateurs commencent à proposer des projets pédagogiques autour du théâtre, de la danse, de la musique.

Action BD : la librairie « BD Fugue » de Nice propose gratuitement une intervention auprès des 4e/3e.

Panorama de la production BD/manga actuelle et présentation des codes de la BD  par 2 libraires : l’un est spécialisé dans la bande -dessinée et l’autre dans le manga. Coup de cœur BD Fugue : Prunelle.
Tel : 04 93 87 49 22.
Mail : bdfnice@bdfuguecafe.fr

Partenariats possibles avec les lieux culturels du bassin :

–    Musée Picasso d’Antibes et de Vallauris : de la 6e à la 3e.

–    Fort Carré : intéressant pour le niveau 5e sur le moyen âge, les fortifications.

–    Musée Peynet : intéressant pour le dessin humoristique, la caricature et le dessin de presse.

–    Musée Fernand Léger (Biot) : intéressant pour le niveau 3e et le programme la thématique d’histoire des arts « arts, états, pouvoir ».

–    Musée archéologique : idéal pour latinistes.

–  Artothèque de Valbonne : Prêt d’œuvres aux établissements scolaires : expositions thématiques ou à partir du travail d’un artiste, selon les demandes des enseignants.
Tarifs des prêts : 15 € l’œuvre (forfait 150 € même si plus de 10 œuvres sont prêtées).;
Durée du prêt : 4 semaines.                                                                                       Privilégie aussi les rencontres avec les artistes, sous deux formes :

–    version simplifiée, ponctuelle : un artiste présente son travail à un groupe d’élèves (2 heures). L’intervention coûte 50 € de l’heure.

–    version plus élaborée : un artiste intervient pendant 10 heures dans l’établissement pour mener un projet artistique en collaboration avec les professeurs.
Contact : Mme CIVEL au 06 82 09 88 21.
Catalogue en ligne : www.art -tisse.com
Tel de l’association : 04 93 42 04 56.

Conférences pour l’histoire des arts : Mme Christel Naujoks (société ARTIFEX), conférencière, intervient dans les établissements scolaires (depuis 2 ans au collège de l’Éganaude). Par exemple, propose une présentation d’une heure sur la relation entre l’art et le pouvoir au cours du XXe siècle.
Prix : 50 -60 € l’heure de conférence.
Mail : christel@naujoks.fr

  • Bilan du colloque « Écriture et technologie »

Ce colloque remplaçait cette année la traditionnelle « 1/2 journée professionnelle » mais pourtant plusieurs collègues du bassin n’ont pas reçu de convocation.

  • e -sidoc (activation du CMS, formalités administratives, etc.) ;

2 journées de formation avec Martine Saumande très constructives. S’inscrire au PAF pour l’année prochaine (dès la fin du mois de juin). Les formations seront toujours organisées par bassin et seront assurées par Elsa PONCIN et Fabienne RONDET dans le 06.

Important : avant de publier notre portail e -sidoc (c’est -à -dire le rendre accessible sur Internet), il faut effectuer quelques formalités administratives indispensables auprès de notre chef d’établissement. Il sera le directeur de la publication.

Une fois connecté au CMS (identifiant et MDP sont ceux de la cyberlibrairie), aller dans la rubrique « Documentation » : imprimer le dossier complet et le remettre à notre chef d’établissement.

  • Discussion autour de la coordination 2011 -12 du bassin

Sabrina Silvestre et Sylvie Santerne ne souhaitent plus assurer la coordination du bassin l’année prochaine. Pour l’instant, aucun collègue n’envisage de prendre la suite.

  • ½ journée FADBEN du vendredi 27 mai

Elle se déroule sur une ½ journée, les principaux et proviseurs sont informés.
Lieu : médiathèque de St Raphaël
Horaires : 13h -17h
Thème : sociabilités littéraires des jeunes sur internet : Mme Anne Clerc (rédactrice en chef de Lecture Jeune) pour aborder les pratiques des adolescents lecteurs sur le web et les outils susceptibles de stimuler les non lecteurs.

  • Formation dans le domaine de la santé

Une collègue du bassin a reçu une convocation pour une formation proposée par le CRIPS Nice aux personnes encadrant des jeunes : enseignants, documentalistes, infirmières, etc… Formation assurée par un médecin : journée très dense mais intéressante pour nos actions pédagogiques en matière de santé. Le CRIPS propose aussi gratuitement des expositions à destination des établissement scolaires : la contraception, le SIDA, etc.

12h : déjeuner

13h :
Groupe COLLEGES : finalisation du travail débuté sur le socle commun.
La listes des items sélectionnés en novembre a été réduite au regard des expériences menées dans les établissements du bassin. Beaucoup d’items ne nous concernent pas directement en effet.
Pour chaque item retenu, nous avons proposé :

-un niveau de validation ;

-au moins un scénario/document pédagogique permettant de le valider.

Groupe LYCÉES : présentation détaillée du portail e -sidoc aux collègues de lycée par les collègues présents au stage de Martine SAUMANDE.

16h : fin de la journée

Première réunion du bassin d’Antibes-Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : Premières réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 9 janvier 2012
Affichages : 670

Compte -rendu de la première réunion de bassin
Antibes/Valbonne/Sophia -Antipolis
Lundi 21 Novembre 2011, Collège la Fontonne, Antibes

Ø Communications diverses :

• Les résultats du brevet sont en baisse dans le département ( -1,6 point), le bac professionnel également ( -3,9 pts), alors que ceux du bac technologique et général ont sensiblement augmenté (+0,2 pt).
• Les résultats d’évaluation CM2= 72% de bons ou très bons résultats en France.
Le taux de redoublement en sixième a diminué.
• La liaison école -collège est à privilégier : travailler avec les BCD pourrait être une piste de travail.
• Les professeurs -documentalistes et les CPE sont invités à travailler en collaboration sur la charte de civilité (info : un stage PAF sur le travail avec les CPE aura lieu).
• Learning center : les professeurs -documentalistes sont incités à réfléchir à l’intégration d’un tel centre d’apprentissage dans la politique documentaire
• Politique documentaire, toujours : elle doit être présentée au Conseil Pédagogique, au Conseil d’Administration, aux professeurs, à la rentrée. Il a été souligné l’importance des indicateurs et donc du logiciel. Faire une rapide synthèse pour présenter cette politique documentaire est, semble -t -il, la meilleure solution.
• Postes adaptés : les personnes en poste adapté ne doivent pas faire de séances pédagogiques, car elles ne peuvent se substituer aux professeur -documentalistes. Ces personnes, qui doivent signer une convention d’adaptation, doivent acquérir une formation. Les documentalistes peuvent obtenir des HSE pour tutorer la formation. Les Inspecteurs nous demandent de vérifier qui existe bien une convention (mais sans prendre l’initiative de celle -ci).
• E -sidoc : Questionnement sur son usage. Ainsi, voir quelle est sa plus -value pédagogique. Il est souligné que son utilisation par les élèves est plus simple, plus intuitive que celle de BCDI. Le thésaurus n’est pas présent mais cela ne manque pas, d’autant plus que le système des « nuages » (descripteurs) permet de trouver de nouveaux mots -clés)
• Accompagnement personnalisé en collège et lycée : Remplace l’aide individualisée (clg). Les documentalistes ne sont pas réellement sollicités, particulièrement en classe de Première.
• Rappel FADBEN : Le congrès aura lieu du 22 au 24 mars 2012 à Paris. Le thème sera celui des manuels numériques. Une demi -journée de formation a eu lieu au Lycée Thierry Maulnier (thème : Internet sans crainte, présentation du serious game « 2025 ex machina).
• Histoire des Arts : les professeurs -documentalistes vont surement être sollicités pour faire partie du jury.
• Formation continue : Elsa Poncin a souligné qu’il est toujours possible de faire remonter les besoins en matière de formation, de façon à ce que les stages correspondent aux attentes.
Formazur
Nous avons présenté ce nouvel outil de travail collaboratif, en se connectant sur Docazur.
Ce nouvel outil est une véritable plate -forme de formation, et permet de mutualiser les ressources. Il nous servira également à travailler ensemble sur des mêmes documents.

Thèmes de reflexion choisis :
E -sidoc et son lien à l’ENT
Les serious games
Nous avons fait deux groupes pour entamer une réflexion sur ces deux thèmes.
Les serious games :
Pistes de réflexion avec le jeu 2025 ex machina (site : www.2025exmachina.net : il existe un accès professeur et un accès élève ; www.internetsanscrainte.fr).
Les autres types de jeux pédagogiques vont également être abordés dans les prochaines séances.
Il a tout d’abord été évoqué la définition même de « serious game », qui est un jeu pédagogique, des règles de jeu, un scénario, des scores à la place de notes.
Dans le cas du jeu évoqué, 4 thèmes sont abordés : les réseaux sociaux, les mobiles, les jeux vidéos et les tchats. Le but est de faire prendre conscience aux élèves que leurs actions en ligne ont des conséquences.
Il nous faut leur apprendre à utiliser ces outils de façon correcte, et de réfléchir avant de cliquer. Les jeunes ont, en effet, une vision à court terme, et n’arrivent pas à se projeter dans un futur très lointain.
Le but est de ne pas diaboliser Internet, mais d’apprendre aux élèves leurs droits et devoirs.
Les serious games peuvent être utiles à toutes les disciplines (un prochain jeu pédagogique sur le développement durable sera disponible en septembre 2012, par exemple). (note : Revue InterCDI, juin 2011 : liste des serious games),
Dans le cas du serious game 2025, nous avons réfléchi aux disciplines pouvant être concernées par ce jeu, c’est -à dire au cadre pédagogique de son usage, et du niveau scolaire.
Pour ce qui est du niveau, en collège, les 4èmes /3èmes sont un public plus adapté à ce serious game. En lycée, toutes les classes peuvent être concernées.
Concernant le cadre disciplinaire : toutes les disciplines peuvent être concernées, mais principalement :
• collège : Education, civique, CESC, Français
• Lycée : CESC, ECJS, Français, Philosophie
• Lycée professionnel : Français, PSE, Education Civique
Il est ressorti de notre discussion qu’après le jeu (qui peut être fait sur ordinateur, ou même être projeté), une discussion avec les élèves doit avoir lieu. Un débat entre les élèves peut aussi être intéressant.
ð Pour la prochaine réunion de bassin, nous avons proposé de faire un ou plusieurs séances avec ce serious game (il existe quatre parties, d’au moins une heure), et de faire un bilan de cette séance (points positifs et négatifs).
L’important est de réfléchir à l’usage des jeux pédagogiques, et voir s’ils peuvent s’insérer dans une séance pédagogique , et en interdisciplinarité.
Nous pourrons également élargir cette reflexion à d’autres jeux pédagogiques, dans divers domaines.
E -sidoc et ENT :
Questions soulevées :
Comment organiser les contenus et l’accès aux contenus (menu) dans l’ENT ? (pb de la profondeur de l’accès à l’information)
Peut -on envisager, après par exemple une réflexion en bassin sur ce sujet, de rédiger une proposition, validée par des professeurs -documentalistes, d’organisation des rubriques de l’ENT en lien avec les ressources numériques, plus conforme à nos besoins et à ceux des élèves ? (pb de lisibilité des rubriques)
Comment former à un usage pédagogique d’E -sidoc ?
Quel serait le contenu type incontournable des rubriques E -sidoc ?
Propositions :
rédaction d’une « boîte à outils » des contenus indispensables pour alimenter les rubriques d’E -sidoc, version élèves et professeurs.
Réflexion pour une proposition commune d’organisation des rubriques de l’ENT touchant aux ressources à la société I -top.
Synthèse des problèmes, « remontées » de ceux -ci à Poitiers et même rédaction de propositions d’amélioration d’E -Sidoc au CRDP de Poitiers (concernant notamment la profondeur de certaines informations).
Regrouper les fiches pédagogiques liées à l’utilisation d’E -sidoc.
La mise en place d’E -sidoc :
Faut -il faire une déclaration à la CNIL même dans le cas où les élèves n’auraient pas accès aux comptes élèves ? POINT à éclaircir, voir avec le CRDP de Poitiers.
Le logo en haut de page pourrait -il être modifié ?
Le lettrage du nom des établissements scolaires pourrait -il être agrandi/rendu plus visible ?
Le code couleur pourrait -il être paramétrable pour s’adapter aux codes couleurs des établissements ?
Comment résoudre le problème des fichiers (pdf notamment) difficiles ou impossibles à joindre, ou dont la mise en page se modifie ?
Comment / qui peut résoudre le problème de « synchronisation » des informations (les nouveautés insérées qui n’apparaissent pas notamment) ?
Peut -on envisager l’accès aux ressources numériques sur abonnement par e -sidoc ? (actuellement : par l’ENT).

Après -midi ; Intervention de Nathalie Meulemans, directrice artistique du festival BD « BDcibels » à Antibes, et éditrice aux « enfants rouges », maison d’éditions spécialisée dans la Bande dessinée.
Mme Meulemans est venue nous présenter le festival de bande dessinée qui aura lieu à Antibes du 1er au 3 juin 2011 au Fort Carré.
Ce festival est l’occasion de travailler avec des élèves sur le support de la bande dessinée, de voir des expositions et de rencontrer des auteurs.C’est un partenariat avec les médiathèques d’Antibes et Valbonne qui accueillent des expositions.
Une quarantaine d’auteurs de bande dessinée seront présents à ce festival.
3 collèges du bassin travaillent sur la bande dessinée et sur ce festival : un rallye bande dessinée entre 3 classes de 6èmes va avoir lieu autour de six bandes dessinées à lire, un prix sera remis le 1er juin au festival à la bande dessinée préférée, une rencontre avec un auteur aura lieu la veille dans les collèges, et les visites guidées d’exposition auront lieu également.
Les collèges et lycées peuvent profiter de cet évènement culturel local pour venir avec des classes, et travailler en amont sur la bande dessinée.
Nathalie Meulemans a également présenté des bandes dessinées de sa société d’éditions, dont certaines seront à l’affiche de ce festival.

PROCHAINE REUNION DE BASSIN : Lundi 6 février, collège Fersen, Antibes

Melle Thilgen, Collège Roustan,Melle Montiel Gladys, collège la Fontonne

Deuxième réunion du bassin Antibes/Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : Deuxièmes réunions de bassin : les comptes rendus
Publication : 29 mars 2012
Affichages : 557

Compte rendu réunion bassin Antibes -Valbonne février 2012

Nous sommes accueillies au Collège Fersen

Matinée :

Discussion sur l’évolution du métier de professeur -documentaliste.

  1. Nous évoquons le départ rapide de la remplaçante de Sabrina (partie en congé maternité), au collège de L’Eganaude : un désaccord sur les missions de professeur -documentaliste et les finalités du CDI (lieu pédagogique de formation à la recherche documentaire) en serait à l’origine. Nos spécificités seraient -elles mal entendues ?

  2. Suite aux réflexions du groupe de travail « serious game et learning center » mis en place lors de la réunion de bassin du 1er trimestre : bilan sur l’utilisation des serious game et les difficultés de leur exploitation en séance pédagogique (ces jeux sont longs : temps souvent insuffisant ; le jeu « 2025 ex -machina » est jugé inintéressant par certains enseignants utilisateurs). Il paraît plus judicieux de les proposer aux élèves -qui les apprécient beaucoup – sur leur temps libre au CDI, en complément des cours ou projets.

  3. Débat autour des learning centers : les conséquences négatives d’une fusion avec la vie scolaire sont évoquées. Une dérive vers des fonctions plus administratives que pédagogiques est aussi redoutée. Nous nous demandons s’il s’agit d’une évolution souhaitable ou d’un prétexte à la déprofessionnalisation de notre profession et à des suppressions de postes à terme. Références citées : Un article d’Intercdi de 2010, un article de J -P Véran (inspecteur), des échanges sur les listes de diffusion professionnelles.

  4. Evocation de diverses difficultés liées à la nécessité de justifier la gestion de nos budgets auprès de chefs d’établissement parfois inquiets (LOLF). Réaffirmation de l’importance des rapports de fin d’année présentant les projets pédagogiques et expliquant la démarche de gestion documentaire, avec des statistiques et des données chiffrées sur l’état du fonds).

Discussion sur les usages des TIC en établissement scolaire.

  • Information sur les chèques ressources 06 (à compléter).

  • Discussion autour de l’introduction des tablettes numériques : expérimentées au collège Niki de St Phalle (Valbonne) et à La Tramontane (Valbonne), en projet sur La Fontonne et le futur collège S. Bechet. Des problèmes de chargement des données liés à la simultanéité des connexions sont mentionnés, ainsi que les risques de vol, de dégradation et les besoins en maintenance.

  • Rappel sur l’interdiction faite aux moins de 13 ans d’utiliser Facebook  : nécessité de sensibiliser les parents (lors des réunions parents -professeurs de début d’année ?)

  • Information sur la charte de civilité des collégiens.

  • Besoin d’information sur les dates des stages BCDI/E -sidoc.

  • Suite aux réflexions du groupe de travail « BCDI/E -Sidoc et ENT » mis en place lors de la réunion de bassin du 1er trimestre : recensement des besoins et problèmes liés à l’utilisation de ces outils.

Promotion de la lecture.

  • Prix littéraires : les participations sont riches et variées dans le bassin : Prix des incorruptibles, Paul Langevin, Chimène (heroic fantasy), Mangas…

  • Prix Paul Langevin : journée de clôture le jeudi 31 mai au Palais des Congrès de Grasse. Inquiétudes sur la poursuite de cet évènement qui semble s’essouffler dans le temps. Par ailleurs, les professeurs -documentalistes sont invitées à participer davantage à la sélection des romans en association avec les bibliothécaires, afin d’adapter l’offre de lecture à leur public. La difficulté de se libérer pour assister aux 3 réunions annuelles est invoquée.

Etat de quelques projets dans le bassin, autour du festival Bédécibels (début juin 2012) :

  • Un prix des collégiens pourra être décerné le vendredi 1er juin lors du festival (journée pour les scolaires) : il fait suite à un rallye BD organisé cette année entre 3 établissements scolaires (La Fontonne, La Rostagne, Roustan).

  • Venue d’un auteur de BD au Lycée professionnel J. Dolle, suite à la rencontre avec la directrice artistique du festival Bédécibels, lors de la 1ére réunion de bassin.

Suggestions de lecture des professeurs -documentalistes.

Après -midi :

  • BCDI / E -sidoc : rédaction d’un document recensant les divers besoins et soucis techniques relatifs à E -sidoc/ BCDI. Pour envoi à la société I -top, aux formateurs, à l’inspection.

  • Prévention des dangers liés à Internet : présentation par G. Montiel de vidéos – support pédagogiques (référence : Netécoutes/ You tube : « Derrière la porte »).

  • Rencontre avec Marie Dubrulle, de la direction des Musées d’Antibes, pour une présentation de plusieurs projets menés conjointement avec G. Panier, professeur -documentaliste du collège Fersen, et des enseignants, mêlant les publics scolaires et handicapés.

  • Pour clore la journée : Visite commentée du Musée Picasso par M. Dubrulle.

3ème réunion prévue le jeudi 24 mai au collège de Roquefort -les -Pins.

compte-rendu 1ère réunion de bassin antibes-valbonne-sophia

Écrit par Super User
Catégorie : 2012-2013
Publication : 9 décembre 2012
Affichages : 278

Compte -rendu réunion de la 1ère Réunion du Bassin d’Education et de Formation (BEF) – Antibes Valbonne

Lundi 15 octobre 2012

Collège de l’Eganaude

Evelyne Thiery a assisté à la réunion le matin ; elle a transmis les informations données à la réunion d’animateurs de bassin (statistiques des résultats aux examens 2011/2012, situation des postes chez les enseignants dans l’Académie ainsi que des autres catégories de postes -CAE, assistants de sécurité…).

Dans le cadre du Plan de Formation Académique, Evelyne Thiery nous a informé que nous pouvions transmettre des besoins de formations qui ne sont pas encore proposées afin de préparer au mieux le PAF de 2013/2014.

Plusieurs points ont été abordés ensuite :

1 – Présentation de la Bibliothèque Numérique du CRDP de Nice. Il a été évoqué le fait que, les liens étant chronodégradables, une application, dans le cas de tablettes numériques doit être téléchargée afin de lire les fichiers . Il est de même souhaitable de créer un compte Adobe pour chaque élève (sur tablettes et PC).

2 – l’Agence Régionale du Livre qui était intervenue lors de la réunion des animateurs de bassin, pour évoquer les activités autour du livre, qui sont recensées sur leur site ( http://livre -paca.org), et notamment le Prix Littéraire des Apprentis et Lycéens.

3 – Les tablettes numériques, puisque dans notre bassin, un établissement a doté ses classes de sixième de tablettes numériques.
Nous avons fait un premier point en ce début d’année pour voir quels sont les avantages et inconvénients de ce support.
Les manuels scolaires sont dématérialisés, ce qui évite le problème de stockage. Il faut cependant conserver des manuels scolaires papier en cas de problème avec la tablette (blocage dû aux oublis de mots de passe, tablette en maintenance…)… le problème de gestion de manuels scolaires se pose donc encore.
Il a déjà été constaté des soucis d’utilisation de tablettes par les élèves : prise de photos, accès à Internet durant les cours sans autorisation de l’enseignant.
Il est difficile de voir ce que font les élèves sur leur tablette, et l’accès à Internet peut être très tentant…Par ailleurs, ces tablettes ne disposent pas de port USB pour insérer des clés ni de l’application Flash pour visualiser certains sites Internet.
Le CDI dispose de 15 tablettes numériques, largement utilisées par les élèves et les enseignants ; ces tablettes sont uniquement un outil de consultation, ce qui a l’avantage d’éviter le copier -coller.
Les tablettes ont déjà été utilisées en séance CDI, notamment pour faire découvrir les classement des fictions, en faisant utiliser par les élèves en simultané « Esidoc » sur leurs tablettes. D’autres séances via les tablettes sont prévues dans l’année ; nous ferons le point à la prochaine réunion.

Notre thème de travail de cette année est l’INCITATION A LA LECTURE . De ce fait, nous avons prévu de regrouper dans un bilan de fin d’année toutes les activités autour de ce thème.

 Participation aux prix littéraires :
Prix les Incorruptibles : 6 collèges participent cette année : certains établissements se basent sur le volontariat , d’autres travaillent avec une classe. Dans ce dernier cas, un travail sera à faire tout au long de l’année, et les meilleurs travaux seront récompensés.
Prix Littéraire Paul Langevin : ce prix va être remanié, pour une plus grande visibilité (refonte du site internet notamment). Il a été suggéré que le prix pourrait être étendu à d’autres fictions telles que la bande dessinée, ou aux classes de Seconde. Il a été rappelé que le prix est basé sur le volontariat. Dans le cadre de ce prix, il a été évoqué la possibilité de rencontres entre documentalistes et blibliothécaires.
Prix des Lycéens et Apprentis : un établissement participe activement, et est très satisfait de ce prix. Ce lycée a fait un atelier d’écriture, et est en partenariat avec la compagnie théâtrale « Voix Publique ».

 Projet bande dessinée autour du festival BD ” Bédécibels “(Ce projet fera l’objet d’un article à part sur Docazur.) :

Cette année, au moins six collèges vont participer à ce rallye inter -établissements.
Il s’agit de travailler avec une classe sur une sélection de cinq bandes dessinées. Tout au long de l’année, différents travaux seront réalisés (projet photo autour de la BD, planches réalisées par les élèves, recherche documentaire).
Les élèves devront lire chaque bande dessinée, en faire une fiche lecture, et trouver des questions à poser aux autres élèves des collèges participants.
Des dessinateurs de BD viendront à la rencontre des élèves, et une sortie au festival est prévue pour tous, avec remise de trophées pour les meilleures BD, ateliers (dessin, notamment) , visite de l’exposition, etc…
Ce projet se fait en collaboration avec Nathalie Meulemans, directrice artistique du festival Bédécibels. C’est un travail qui a vu le jour l’an dernier, avec trois collèges, et qui prend de l’ampleur cette année grâce à la participation de nos collègues.

 Actions dans les établissements  :
Un établissement a créé un prix interne de lecture, pour les Secondes. Dans ce CDI, un passeport lecture a été crée au CDI. Le but est de lire le plus possible de romans sélectionnés par la professeur -documentaliste, et de répondre aux questions sur le feuillet. Ces romans sont classés par sélection et par niveau.
Un collège travaille sur la transformation d’un conte en bande dessinée (en études dirigées en sixième)
Dans un lycée, un défi lecture entre classes de Secondes est organisé. Il s’agit de choisir une trentaine de livres différents. Des groupes sont formés, et ils choisissent 4 livres. Ils doivent ensuite présenter ces livres : la prestation est jugée et notée .
Un projet théâtre a été abordé pour un lycée ; il s’agirait pour des élèves volontaires, de choisir une lecture, une scène, et d’en écrire les dialogues pour les mettre en scène.
Dans un collège, le professeur -documentaliste va travailler avec toutes les classes de 3ème sur le livre, acheté en série, « La Vague ». Le but est, dans le cadre de l’argumentation, de faire le procès du personnage principal en recréant le cadre d’une cour de justice.
Dans deux classes de 2nde, en accompagnement personnalisé, une séance sur les « beaux livres » ( Citadelle et Mazenod, notamment) va avoir lieu. Les élèves vont devoir présenter les livres au reste de la classe.
Des Premières ont participé au prix de l’économie, sur la base du volontariat. Il s’agit de lire des livres qui ne sont pas de la fiction et de voter .
Des clubs lecture ont lieu dans le bassin ; dans un collège notamment, des expositions de fiches lectures ont lieu.
Un forum lecture pour les élèves de 6ème et 5ème : les élèves doivent raconter, argumenter et communiquer sur un livre.
En 4è/3è, lectures croisées. Projet : diaporama à partir de l’étude de leurs livres.
Le test “quel lecteur es -tu ?” : une première heure sert à faire le test, puis, une autre heure sert à la présentation de romans du CDI. Les élèves en choisissent un, puis recréent la première et la quatrième de couverture.

Nous avons conclu la matinée avec la présentation de livres « coup de coeur », que nous ferons à chaque réunion :
Bandes dessinées : “celle que je ne suis pas” , “seuls”
« Comprendre la bande dessinée »
Romans : « le magasin des suicides », « le graal noir », « Vert emeraude », « Nox »

L’après -midi, nous avons eu la présence de Laura Rosano, illustratrice de livres jeunesse, et qui travaille également dans les établissements scolaires.
Ce fut le cas dans un collège du bassin : un travail sur l’année sur la poésie au Moyen -Age, avec créations de poésie et illustrations avec cette artiste, a permis la création d’un livre, distribué à chaque élève.
Mme Rosano a apporté des créations originales, ainsi que des exemples de créations avec des élèves. Elle a détaillé sa façon de travailler (découpage / collage / dessins/ travail sur calque).
Ce fut une rencontre très enrichissante, qui peut permettre de programmer des projets avec cette artiste pour l’an prochain.

La prochaine réunion de bassin aura lieu en février au collège Sidney Bechett.

M. Perrier Benjamin
Mme Montiel Gladys

Compte-rendu de la deuxième réunion du bassin Antibes-Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : 2012-2013
Publication : 10 mai 2013
Affichages : 325

Présents

Mme__BRYSSINE__SONIA LGT SIMONE VEIL 06560 VALBONNE
Mme__CHABALIER__SYLVIE CLG PR MONT SAINT JEAN 06600 ANTIBES
M.__CHABERT__LAURENT -MARIE CLG PIERRE BERTONE 06600 ANTIBES
Mme__DE BONDUWE__NADINE CLG PR N -D TRAMONTANE 06160 JUAN L PINS
Mme__DE LA BARBACANA_ISABELLE CLG PR SAINT PHILIPPE 06160 JUAN LES PINS
Mme__FOSSEY__EDITH CLG JULES ROMAINS 06200 NICE
Mme__FRITZSCH__ANNE LGT JACQUES AUDIBERTI 06631 ANTIBES Mme__JALLIFFIER__DOMINIQUE LGT INTERNATIONAL 06902 SOPHIA ANTIPOLIS
Mme__LECETRE -CRESPON__KATHY LGT JACQUES AUDIBERTI 06631 ANTIBES M.__LERCIER__MARC -OLIVIER CLG PABLO PICASSO 06220 VALLAURIS
Mme__MALABOEUF__ISABELLE CLG NIKI DE SAINT PHALLE 06905 SOPHIA Mme__MOCQUAIS__GERALDINE CLG SIDNEY BECHET 06160 JUAN L PINS
Mme__PAGNIER__GENEVIEVE CLG FERSEN 06631 ANTIBES CEDEX
M. PERRIER BENJAMIN LGT LEONARD DE VINCI 06633 ANTIBES
Mme__SILVESTRE__SABRINA CLG L’EGANAUDE 06410 BIOT

Compte -rendu de la matinée

Nous avons commencé par la présentation de livres “coups de cœur” proposés par plusieurs collègues, pour nous donner des recommandations d’acquisitions pour nos CDI,
à la fois en collège et en lycée.

Nous avons alors évoqué la problématique des vols au CDI, concentrés essentiellement sur les bandes dessinées et les mangas. La solution testée dans certains établissements consiste à limiter le nombre d’élèves au CDI durant les récréations, ce qui permet de mieux surveiller le fonds documentaire.

Nous avons ensuite parlé du dispositif Collège au Cinéma, les collègues participants ont été enthousiasmés par le film d’animation “Brendan et le secret de Kells”. Les collègues souhaiteraient mieux connaître les projets menés dans ce cadre.

Il a ensuite été question du Chèque Ressources Numérique. Le montant disponible de 1500 € ne serait valable que pour cette année, mais il serait possible de disposer d’une “rallonge” de 1500 €.
A noter que le dispositif du CRDP de Nice “Vers une bibliothèque numérique” est éligible au Chèque Ressources Numériques.

Une collègue nous a résumé la journée de formation Culture du 4 décembre 2012, durant laquelle un travail sur la partie Culture du projet d’établissement a été mené, et de nombreux conseils pratiques donnés.

Dans le cadre de nos échanges sur nos actions lecture, une collègue nous a présenté son travail au collège sur l’année.

Compte -rendu de l’après -midi

L’après -midi a débuté avec la venue du propriétaire de la librairie spécialisée en Bandes Dessinées et Mangas, le Comic Strips Café d’Antibes. Son intervention a porté sur le Festival d’Angoulême qui fêtait ses 40 ans cette année. C’est le plus important festival de bandes dessinées d’Europe avec plus de 200.000 visiteurs en 2013. Après nous avoir présenté l’historique du festival et de ses présidents, nous avons discuté des différents prix remis et des sélections.
Nous avons alors échangé nos informations sur le festival BéDécibels du 15 et 16 juin prochain organisé pour la troisième année consécutive à Antibes et auquel participent sept établissements du Bassin. A cette occasion, un défi inter -collèges sera réalisé avec la mise à disposition d’un lieu d’exposition à l’intérieur du festival.

La seconde partie de l’après -midi a été consacré aux applications numériques mises en place au Collège Sidney Bechet. Nous avons d’abord pu assister à une séance de “chasse au trésor” au CDI avec des élèves de 6ème sur leur tablettes numériques. La documentaliste nous a ensuite présenté une sélection de ressources numériques pour tablettes réalisée par le CRDP de Nice. Elle a aussi évoqué les avantages et les inconvénients de l’utilisation de cette technologie en tant qu’établissement pilote.

Réunion du bassin Antibes/Valbonne

Collège Roustan, Antibes

30 novembre 2007

L’objectif de la demi-journée était : 1 – de lister un certain nombre de points d’ancrage permettant de mobiliser toute une équipe autour de la politique documentaire ; 2 – d’analyser à partir d’études de cas l’articulation entre le projet d’établissement et la politique documentaire.

  • Comment mobiliser une équipe (notamment des collègues de disciplines) autour de la politique documentaire

* Dans deux établissements, qui sont les plus avancés dans la mise en place de la politique documentaire, l’heure est à une nouvelle mobilisation. Le Conseil Pédagogique semble tout indiqué pour aborder collégialement le sujet, mais le constat habituel est que ce Conseil a de nombreux autres sujets (en particulier les problèmes de vie scolaire) à traiter. Il apparaît donc nécessaire de demander suffisamment à l’avance au chef d’établissement que la politique documentaire figure en bonne place à l’ordre du jour de ce conseil. Dans un établissement, un comité de pilotage avait été mis en place, il s’agira de le convoquer de nouveau.

* Formation des collègues à BCDI. Un stage d’établissement sur BCDI peut être prévu. L’équipe concernée peut constituer un noyau de collègues qui peuvent se sentir concernés par la politique documentaire, dans son aspect pédagogique (quelles activités mener comportant la recherche sur BCDI ?) et sur le plan des ressources (quelles sont les ressources disponibles dans l’établissement sur tel et tel sujet, que montre BCDI ?).

Nous avons tous constaté une méconnaissance générale par les enseignants de discipline de l’utilisation de BCDI et de la richesse et diversité des ressources accessibles. Une formation ponctuelle est souvent insuffisante, car elle n’est pas suivie par un usage plus important de BCDI sur le long terme.

* Les exigences de formation

Dans un établissement, les consignes données aux élèves en ce qui concerne les recherches documentaires ne sont pas toujours cohérentes (par exemple le fait de citer ses sources n’est pas toujours exigé ; certaines règles relatives au droit de l’image ne sont pas toujours explicitées aux élèves). Une harmonisation des exigences, sur proposition du professeur documentaliste, peut être proposée aux collègues de disciplines.

* Le B2i

Dans tous les collèges, les élèves de 3° doivent désormais valider le B2i pour obtenir le Diplôme National du Brevet : il est donc partout nécessaire de se répartir entre collègues les compétences à valider. Le professeur documentaliste peut valider quelques compétences (celles du domaine « s’informer, se documenter ») à la moitié des compétences, selon la taille de l’établissement. Quoi qu’il en soit, ce dispositif nous permet de proposer des formations systématiques à la recherche documentaire informatisée et de faire réfléchir l’ensemble des collègues à la place de ces formations dans leurs cours, ou parallèlement à leurs cours.

Présentation des avantages que représente l’utilisation de Gibii en collège.

* L’utilisation et la localisation des ressources

On peut aussi partir d’une communication à un groupe d’enseignants de disciplines des ressources sous-exploitées de l’établissement (ex. un collège possède Encarta en réseau et cette ressource est très peu utilisée).

On peut aussi réunir des collègues pour rendre claire et cohérente la répartition géographique des ressources dans l’établissement (CDI, laboratoires, etc.).

  • Etude de cas permettant d’observer l’articulation entre le projet d’établissement et la politique documentaire

Très peu d’établissements du bassin ont déjà inscrit leur politique documentaire dans le projet d’établissement. Deux cas ont été étudiés, n’appartenant pas au bassin :

L’exemple du lycée Jérémie de La Rue Charlieu, Académie de Lyon ;

L’exemple du collège Jean Moulin de Moreuil (80), Académie d’Amiens.

Un constat : importance de l’état des lieux relatif à la Documentation élargi à la situation de l’établissement dans un environnement (quelles ressources disponibles à proximité, par exemple), comme l’état des lieux préalable à tout projet d’établissement.

Nous avons conclu de cette journée que le travail à avancer désormais n’est pas celui de la conception mais celui de la communication autour de la politique documentaire.

2ème réunion du bassin Antibes/Valbonne

Lycée Léonard de Vinci, Antibes, le 4 mars 2008

Matin :

Bilan de la réunion de documentalistes organisée par l’Inspection au lycée de Valbonne le vendredi 18 janvier

Discussion sur les avantages et inconvénients des ENT (Espaces Numériques de Travail). Avantages : communication interne à l’établissement facilitée ; inconvénients : lourds à mettre en place et à mettre à jour, et «néfastes » en termes d’apprentissages (l’accès aux documents et programmes, et surtout la recherche d’informations, étant déjà effectués pour et à la place de l’élève).

Nous avons aussi discuté de l’hébergement de BCDI sur serveur distant : les avantages sont importants pour la MATICE et pour le CTE de notre établissement, mais pour nous autres, cet hébergement nous ôte une liberté de choix dans certains paramétrages et certaines fonctionnalités (ex. premières de couvertures des notices téléchargées sur MémoElectre impossibles à voir, couleurs de la « Marguerite » impossibles à choisir).

Enfin nous avons débattu de l’intérêt de la base mutualisée académique (conclusion : nous avons peu de besoins si ce n’est pour des revues techniques et professionnelles, des fictions étrangères, le fonds régional ou local).

Tour de table de nos avancées sur la politique documentaire.

Globalement, dans notre bassin, la politique documentaire se met peu à peu en place. Nous attendons un soutien de la part de nos chefs d’établissement. Dans un certain nombre d’établissements, hélas, d’autres problèmes (statut de l’enseignement agricole menacé, problèmes de comportement des élèves dans les collèges… ) accaparent les équipes pédagogiques. Néanmoins les points d’ancrage listés lors de la première réunion (ressources, formation, utilisation de BCDI, lancement du B2I, etc.) permettent de progresser – même si la politique documentaire est souvent encore informelle. De plus, elle prend de plus en plus sa place dans le Projet d’Etablissement.

Après-midi :

L’objectif de la demi-journée était d’aboutir à deux productions : un premier atelier avait pour tâche de concevoir outil de communication dans l’établissement sur ce que nous faisons (pédagogie, acquisitions) et sur ce que nous souhaiterions voir s’améliorer grâce au soutien des collègues de discipline. Un deuxième atelier a fabriqué un outil de mesure des indicateurs de la politique documentaire.

Compte-rendu de l’atelier 1 : voir document en annexe 1.

Compte-rendu de l’atelier 2, réalisé par Benjamin Perrier, Lycée Léonard de Vinci, Antibes : voir document en annexe 2.

Prochaine réunion : lundi 26 mai 2008, Collège de La Rostagne, Antibes.

Compte-rendu réalisé par Emilie Pessant, collège Roustan, Antibes.

Annexe 1

Atelier 1 : outil de communication sur la politique documentaire

Cet outil sera opportunément utilisé sur papier, pourquoi pas dans le livret d’accueil distribué à la rentrée aux nouveaux collègues, mais peut être également mis en ligne sur le site de l’établissement. Remarque : nous nous sommes posé la question délicate « de qui émane ce document ? » : c’est nous qui le préparons mais attention ! nous avons à nous exprimer au nom du Groupe de pilotage travaillant sur la politique documentaire, sauf pour la partie 3-.

  1. Qu’est-ce que la politique documentaire ?

Un projet qui concerne tout le monde et pas seulement l’équipe du CDI, un projet placé sous la responsabilité du chef d’établissement, inscrit dans le Projet d’Etablissement. Elle résulte d’une démarche concertée entre professeurs de disciplines et professeur documentaliste.

    1. Parce que l’information est partout dans et hors de l’établissement

    2. Parce que les TIC sont massivement utilisées par les élèves, mais pas forcément maîtrisées

    3. Importance de réfléchir à la formation des élèves en termes de recherche et de culture de l’information

    4. Nécessité de se poser des questions autour de la gestion des ressources de l’établissement.

  1. Où en est-on de la politique documentaire dans l’établissement ?

    1. Le point sur les dispositifs de formation des élèves (projets, heures de recherche… )

    2. Le point sur l’utilisation de BCDI

    3. Le point sur les ressources (répartition, emplacements…).

  1. Propositions du professeur documentaliste au Groupe de pilotage d’exigences communes pour une recherche documentaire efficace

    1. Consulter le professeur documentaliste avant toute recherche donnée aux élèves

    2. Inciter les élèves à utiliser BCDI comme alternative à Google

    3. Adopter collectivement certains réflexes : cerner le sujet préalablement avec les élèves (avec traduction en mots-clés) / poser des questions précises pour éviter le copier-coller / exiger la mention des sources / exiger une légende pour chaque image

    4. Faire passer toutes les nouvelles acquisitions par le professeur documentaliste pour que celles-ci soient répertoriées sur BCDI

    5. Le développement de l’esprit critique est l’apprentissage d’attitudes méthodiques et citoyennes par l’élève où qu’il soit ! D’où l’importance de la recherche d’informations dans les pratiques pédagogiques…

 

Annexe 2

Atelier 2 : Les indicateurs de la politique documentaire

  • Mise en place

  • Est-il fait mention de la politique documentaire dans les contrats d’objectifs ?

  • Existe-t-il un groupe de pilotage de la politique documentaire ?

Quelles sont les personnes impliquées (Vie Scolaire, Direction, Intendance, …) ?

Quel est le nombre de disciplines concernées ?

  • Quelle est la fréquence des réunions du groupe de pilotage ?

  • Quelle est l’implication du chef d’établissement ?

  • Le groupe de pilotage est-il officiellement investi par la Conseil d’Administration ?

  • Budget

  • Le groupe de pilotage est-il présent lors de la répartition des crédits ?

  • Le groupe de pilotage a-t-il connaissance des achats importants ?

  • Y a-t-il discussions des achats en cohérence avec les projets de l’établissement ?

  • Communication

  • Comment est communiqué le travail du groupe de pilotage de la politique documentaire ?

(site Internet de l’établissement, ENT)

  • Existe-t-il une liste de diffusion pour informer les usagers des nouvelles acquisitions ?

  • Un inventaire des ressources de l’établissement est-il été réalisé ?

  • Quelle est l’accessibilité et la mise à disposition des ressources ?

  • Formation

  • Quelle est la formation des usagers (nombre de classes et d’enseignants formés) ?

  • Les priorités de formations sont-elles établies ?

Compte-rendu de l’atelier 2 réalisé par Benjamin Perrier, Lycée Léonard de Vinci, Antibes.

3ème réunion du bassin Antibes/Valbonne

Collège de La Rostagne, Antibes, lundi 26 mai 2008

Matin

Discussion autour des points suivants :

La SOFIA qui a récemment relancé les établissements scolaires au sujet du droit de prêt, exigeant une déclaration de ce qui est prêté. Dans la plupart des établissements, moins de la moitié du fonds documentaire est destiné au prêt : une simple déclaration de ce fait suffit. Pour les autres établissements, une question reste en suspens : parle-t-on de la part du fonds qui est destinée au prêt ou de ce qui sort effectivement, et dont des statistiques rendraient compte ?

Présentation de l’ENT (Espace Numérique de Travail) existant au collège de la Rostagne (intervention d’une collègue d’Arts Plastiques et du Principal Adjoint) : avantages en termes de communication, de promotion des travaux d’élèves, discussion sur d’éventuels inconvénients en termes pédagogiques).

BCDI

Informations sur les accords entre l’Inspection, l’IUFM et le CRDP. Important et à retenir : la prochaine vague de mise à jour débute en septembre 2008, elle permettra à tous les établissements qui le désirent d’obtenir BCDI 1.90. Toutes les formations dispensées en 2008-2009 porteront sur cette version 1.90.

Education Artistique et Culturelle

Parution d’une circulaire « Développement de l’éducation artistique et culturelle » au B.O. n°19 du 8 mai 2008. Distribution d’une grille de contacts pour le bassin (établissements culturels du bassin, coordonnées des services éducatifs).

Après-midi : Tour de table de nos avancées sur la politique documentaire

On note en cette fin d’année une grande lassitude dans le bassin au sujet de la politique documentaire. Beaucoup de collègues sont désabusés car ils constatent un désintérêt des collègues des disciplines et de la direction des établissements pour la politique documentaire.

Il semble difficile de mobiliser une équipe, de la mobiliser durablement, d’attirer l’attention sur ce sujet alors que d’autres préoccupations (problèmes de discipline, projets relatifs à l’accompagnement éducatif, etc.) apparaissent plus pressantes, en particulier au moment des Conseils pédagogiques ou autres réunions de concertation.

Beaucoup de collègues perçoivent que la politique documentaire n’est pas prioritaire dans leur établissement! Du coup, pour avancer voire clôturer le travail engagé, le professeur documentaliste se retrouve finalement seul…

Néanmoins, une sensibilisation à la question se fait petit à petit. Souvent, il n’existe pas de politique documentaire formalisée et identifiée en tant que telle mais il existe une trame, faite de l’addition d’actions concrètes menées en concertation, avec des équipes différentes d’une action à l’autre. Ex. : politique d’acquisitions ; Correlyce ; rédaction de chartes ; formation des élèves ; validation du B2I ; etc.

Propositions pour les journées de bassin de l’année scolaire prochaine :

  1. que ces réunions consistent en un échange et un partage de pratiques : que chacun apporte un outil de travail qui lui est propre et que les autres puissent se l’approprier, le perfectionner ;

  2. qu’une demi-journée par réunion ou du moins une partie du temps se passe en deux groupes : groupe collèges / groupe lycées.

Compte-rendu de la 1ère réunion des professeurs documentalistes du bassin Antibes-Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : Premières réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 10 janvier 2011
Affichages : 1335

1. Tour de table

Thèmes abordés :

– Nouveau collège sur Antibes prévu pour septembre 2012 en remplacement de celui de La Rostagne ;

– Contrats d’aides -documentalistes qui disparaissent progressivement des CDI malgré une fréquentation exponentielle et l’accroissement des tâches des documentalistes. Les chiffres annoncés par M. Rebière, IA IPR EVS, lors de la réunion des coordonnateurs de bassin, ont été transmis : au 01/01/2010, 1910 contrats aidés dans l’académie de Nice, suppression de 863 pour fin 2010.

– Histoire des arts : des collègues continuent à prendre part à sa mise en place et participeront au jury de validation de fin d’année (le travail réalisé l’an dernier dans le bassin, très apprécié de l’IPR arts plastiques, se révèle être un bon cadre de départ). Cependant, dans l’ensemble, les collègues remarquent des difficultés de mise en place et d’organisation de ce nouvel enseignement. Le travail sur l’histoire des arts manque d’harmonisation (difficulté pour mettre en place des critères de validation communs par exemple).

– Accompagnement personnalisé en seconde : état des lieux débuté et poursuivi dans l’après -midi ; notre collègue du lycée Léonard de Vinci nous présente le parcours de formation des élèves de seconde qu’il a mis en place grâce aux heures d’accompagnement personnalisé (voir travail en ateliers dans l’après -midi).

– Manuels scolaires : la distribution et la restitution des manuels scolaires restent trop souvent à la charge des documentalistes qui sont contraints de laisser de côté certaines tâches propres à leur fonction ou qui prennent du retard dans la gestion de ces tâches.

– BCDI et e -sidoc : lecture du mail d’André Bertola au sujet du déploiement de la version BCDI 2.11 et d’e -sidoc. Une version de démonstration de ce portail est en ligne à l’adresse www.e -sidoc.fr. Avec la version 2.12 de BCDI, l’intégration d’une base de données BCDI dans le portail e -sidoc sera possible.

2. Besoins en formation dans le bassin

Des collègues souhaiteraient une formation à un logiciel de type DIDAPAGE afin de mettre en place des séances d’autoformation/d’autoévaluation pour leurs élèves (de 6e notamment). D’autres documentalistes souhaiteraient apprendre à travailler et retoucher des images ou photos avec des logiciels appropriés. Stage BCDI (veille technologique) sur le bassin : vendredi 21 janvier et vendredi 15 avril 2011 au collège Roustan.

3. Les prix littéraires

Le prix Langevin : la sélection ne comporte plus que 6 romans cette année :

Un Eté à tuer de Kevin BROOKS

L’attrape -rêves de Xavier -Laurent PETIT

Le Chagrin du roi mort de Jean -Claude MOURLEVAT

La parole de Fergus de Siobhan DOWD

Amour sorcier de Martine POUCHAIN

La Voix du couteau : le chaos en marche de Patrick NESS

4 collèges y participent cette année sur le bassin (Bertone, CIV, La Fontonne, Éganaude) avec des modalités d’organisation différentes selon les établissements. A l’Éganaude, un atelier d’écriture, animé par des comédiens de la compagnie Voix public, le professeur de français et la documentaliste, sera mis en place pour la classe de 3e concernée. La journée de clôture se déroulera à Mandelieu le 19 mai prochain. Certaines collègues se plaignent du déroulement de cette journée qui manque souvent de dynamisme et d’originalité. Nous ferons remonter cette remarque à la prochaine réunion du comité d’organisation et de sélection du prix Langevin (février 2011). Notre collègue du collège Fersen participe au prix Mangawa et au Prix des Incorruptibles. Nous ferons le point avec elle lors de la 2ème journée de bassin.

4. Perspectives de travail pour l’année scolaire

Présentation détaillée des thèmes de travail énoncés lors de la réunion des coordonnateurs de discipline en septembre dernier :

– Le rôle du documentaliste pour les défis 3 et 4 du projet académique ;

– Indicateurs d’activité ;

– Évaluation des compétences du socle commun ;

– Histoire des arts ;

– Réflexion sur la part croissante du numérique dans les établissements scolaires ;

– Réflexion sur le rôle du professeur documentaliste dans l’accompagnement personnalisé des élèves au lycée (mis en place depuis la réforme).

Choix des thèmes de travail : mise en place de l’accompagnement personnalisé (lycée) et implication du professeur documentaliste dans la validation du socle commun.

2 ateliers :

Groupe LYCÉES : réflexion sur la mise en place de l’accompagnement personnalisé.

Dans certains lycées du bassin, ce nouveau dispositif n’est pas encore vraiment mis en place ou reste sur la base du volontariat pour les professeurs. Le BO n°1 du 4 février 2010 indiquant que l’accompagnement éducatif doit permettre l’acquisition, par les élèves, d’une méthodologie et de la construction d’un projet personnel, notre collègue du lycée Léonard de Vinci a profité de cette opportunité pour mettre en place et officialiser un parcours de formation pour les 3 classes de seconde de son établissement. Cette formation s’articule de la façon suivante :

– Séance 1 : Présentation du CDI (règlement, classement des documents) et de l’équipe, présentation du parcours de formation.

– Séance 2 : Initiation au logiciel documentaire BCDI

– Séance 3 : Faire une recherche documentaire et valider les sites Internet

– Séance 4 : La fiabilité des informations trouvées sur Internet.

– Séance 5 : Internet et vie privée Cette formation se clôt par une autoévaluation de l’élève.

Ce volet « recherche documentaire » nous parait être un parcours intéressant et efficace. Toutefois, les collègues de lycée sont unanimement d’accord pour reconnaître qu’il peut difficilement être mis en place dans un établissement comprenant 9 voire 12 classes de seconde (lycées Audiberti et Simone Veil) ! Un tel parcours (même réduit à 3 séances par exemple) monopoliserait le temps des documentalistes mais poserait aussi problème au niveau de l’occupation des salles de travail. Le débat et les propositions se poursuivront lors de la 2ème réunion de bassin.

Groupe COLLEGES : le socle commun de connaissances et compétences.

Il nous parait important de nous pencher sur le rôle du professeur documentaliste dans la validation du socle commun car les situations semblent être pour l’instant très disparates d’un collège à un autre : dans certains établissements, les items ont été répartis entre les disciplines ; dans d’autres, aucune réunion n’est prévue pour parler de la validation du socle ; ou encore, les collègues documentalistes se retrouvent responsables de la validation de beaucoup trop d’items par rapport à leurs collègues de discipline. De plus, différents outils de validation sont aussi utilisés : Pronote (en majorité), Sacoche, GIBIIC. Nous souhaitons donc produire un document qui permette harmoniser nos pratiques et notre implication dans ce dispositif. Nous choisissons de lister les items du socle commun qui ont trait à notre mission pédagogique et culturelle (voir document joint). Dans un 2e temps, nous proposerons des scénarios pédagogiques pour la majeure partie des items.

5. Prochaine réunion de bassin

Groupe COLLEGES Lieu : collège Niki de St Phalle le jeudi 17 février.

– « coups de cœur » littéraires : comme l’année dernière, les documentalistes qui le souhaitent présenteront des ouvrages de fiction ou documentaires qu’ils ont particulièrement appréciés ;

– collecte et synthèse des éléments de l’implication des professeurs documentalistes dans les actions du projet académique (défis 3 et 4) ;

– implication des professeurs documentalistes du bassin dans le socle commun de connaissances et de compétences et dans l’enseignement de l’histoire des arts ;

– suite du travail débuté sur le socle commun : maintenant les items à valider sélectionnés, nous proposerons des scénarios pédagogiques permettant de les valider.

Groupe LYCÉES : suite à la proposition de Mme Poncin, les documentalistes de lycées du bassin acceptent de se réunir avec les collègues de lycée du bassin de Cannes. La réunion aura lieu le jeudi 10 février. Nous proposons le lycée Simone Veil (Valbonne) comme lieu d’accueil de cette réunion.

– collecte et synthèse des éléments de l’implication des professeurs documentalistes dans les actions du projet académique (défis 3 et 4) ;

– implication des professeurs documentalistes dans les nouveaux dispositifs : l’accompagnement personnalisé, les enseignements d’exploration, le référent culture, l’histoire des arts.

Compte-rendu de la 2e réunion de bassin d’éducation et de formation ANTIBES-VALBONNE

Écrit par Super User
Catégorie : Deuxièmes réunions de bassin : les comptes-rendus
Publication : 7 avril 2011
Affichages : 479

Échange autour des pratiques d’accueil au CDI.

1. Informations diverses

* Coups de cœur :
Marcus Malte. Scarrels.
Jeff Kinney et Natalie Zimmermann . Journal d’un dégonflé. (divers tomes)
Brigitte Smadja. Il faut sauver Saïd (ce livre fait partie de l’abonnement à l’école des Max)
Blondel. Blog
Murail. Le tueur à la Cravate
Laura Gallego Garcia. La légende du roi errant
Claire Ubac. Le chemin de Sarasvati.

* Prix littéraires :
Prix des incorruptibles. (Dans le cadre des ses ateliers du mercredi, le CRDP propose de participer au choix des livres de la sélection du prix des incorruptibles – contact Carmela Rigout.)

Prix Paul Langevin. Rappel des 6 livres de la sélection. Des documentalistes du bassin font partie du comité de sélection et communiqueront la liste des titres retenus pour 2011 dès qu’elle sera connue. Il a été souligné qu’une réflexion était en cours sur l’avenir du prix auprès des médiathèques (son organisation, l’organisation de la journée de rassemblement…)

Prix mangawa : sélection de 15 mangas. Sélection de qualité. Cela permet d’avoir un fonds Manga récent et intéressant. Prix organisé par les librairies Mangawa (à Cognac) et l’ange bleu (à Périgny).

* A noter dans les agendas
2et 3 avril 2011 : festival du Manga à Vallauris. Ce festival des Arts du japon et du Manga aura lieu à l’espace Francis Huger. L’année dernière le club origami du collège Pablo Picasso y a participé en réalisant 1000 grues en origami, symbole de la paix, en hommage à la jeune fille japonaise Sadako Sasaki. Cette jeune fille fut exposée au rayonnement du bombardement atomique d’ Hiroshima. Elle devint alors hibakusha, une « survivante de la bombe atomique ». Selon les dires d’une légende, elle décida de plier mille grues pour guérir. Elle mourut de leucémie, à l’âge de douze ans, après avoir plié 644 grues. Ses compagnons de classe plièrent le nombre restant et elle fut enterrée avec la guirlande de mille grues. Une statue a été érigée en son honneur dans le parc de la paix d’Hiroshima représentant une jeune fille se tenant les mains ouvertes, un vol de grues de papier au bout des doigts. Chaque année, la statue est ornée de milliers de guirlandes de mille grues.
11 avril 2011 : Le FORIC (organisé par le CLEMI au CIV cette année). Une information par mail a été transmise aux établissements. Ceux qui veulent inscrire des classes pourront le faire sur le site. Pour le moment quelques difficultés d’inscription et le programme des ateliers et tables rondes n’est pas encore définitif.

* BCDI 2.12 :
Un seul établissement n’a pas la dernière version. Pour les autres, c’est déjà présent ou en cours d’acquisition.
Face à la médiocrité des notices de mémoélectre, des pétitions ont été réalisées dans d’autres bassins. Dans notre bassin des mails ont été envoyés et il a été répondu par Poitiers que ces dysfonctionnements relevaient d’un problème technique de conversion qui devrait être résolu.
Autre souci constaté : on a noté des différences dans les résultats des recherches effectuées sur BCDIweb et sur e -sidoc, surtout faire remonter le problème par une demande ICARE.

2. Implication des documentalistes dans l’histoire des Arts

L’implication des documentalistes est plus ou moins forte selon les établissements. Certaines documentalistes sont fortement impliquées : réunions, concertation, séances de recherche documentaire avec les élèves, membre du jury. D’autres le sont beaucoup moins mais toutes sont impliquées de par leur participation à la constitution d’un fonds documentaire spécifique, en adéquation avec les thématiques traitées.

3. Projet d’une nouvelle circulaire de mission

Nous avions entre les mains un document de travail sur lequel la FABDEN est intervenue. Toutes les documentalistes n’en avaient pas eu connaissance. Il n’y a pas eu de débat sur son contenu, juste une présentation du contexte. La FABDEN qui a demandé une audience auprès du ministre de tutelle n’a pour le moment pas de réponse.

4. Collecte et synthèse des éléments de l’implication des professeurs documentalistes dans les actions du projet académique (défis 2, 3 et 4) :

(voir document annexe)

Suite de la synthèse sur les défis. Le point à l’ordre du jour concernant le socle commun n’a pas été traité.

Compte-rendu de la 3ème réunion du bassin Antibes-Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : Troisièmes réunions de bassin : les comptes-rendus
Publication : 10 octobre 2011
Affichages : 929

9h : accueil au CDI.

9h30 : informations diverses :

  • « Coups de cœur » littéraires : présentation d’ouvrages de fiction ou documentaires par des collègues volontaires.

IBOY de Kevin BROOKS : Du haut d’un immense immeuble, un iPhone tombe et atterrit sur la tête de Tom. En se réveillant du coma, l’adolescent s’aperçoit qu’il est doté d’étonnantes capacités : il a accès à l’ensemble du web, peut interagir avec les portables des autres et sait comment s’infiltrer au sein de tous les réseaux sécurisés. Il peut tout faire, y compris faire scintiller sa peau et la recouvrir de circuits électroniques : il est devenu iBoy. Il commence à enquêter et s’aperçoit que ce portable n’est pas tombé par hasard. Il a été jeté intentionnellement par un des membres du gang qui sévit dans son quartier. Ce gang s’en est aussi pris à Lucy, la fille dont il est épris, en lui faisant subir des horreurs. Comment Iboy peut -il punir les membres de gang et redonner le sourire à Lucy ?
Thèmes : adolescence, justice, vie dans les quartiers, amour.

La série manga Jésus et Bouddha : niveau lycée.

Ceci n’est pas un manuel de philosophi
e de Charles PÉPIN, Flammarion (Documents). L’essentiel sur chaque notion de philosophie à connaître pour le baccalauréat.

Kafka sur le rivage de Hakuri Murakami, 10/18 (Domaine étranger). Niveau lycée.
Extrait 4e de couverture : « Kafka Tamura, quinze ans, s’enfuit de sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. De l’autre côté de l’archipel, Nakata, un vieil homme amnésique décide lui aussi de prendre la route. Leurs deux destinées s’entremêlent pour devenir le miroir l’une de l’autre tandis que, sur leur chemin, la réalité bruisse d’un murmure enchanteur ».

Metal mélodie de Maryvonne RIPPERT, Milan (Macadam). 4e/3e/Seconde.
Extrait du résumé Ricochet : « Luce, 16 ans, est en conflit permanent avec sa mère. Lorsque cette dernière quitte subitement la maison, Luce fait d’abord la fête. Puis elle s’interroge : sa mère est -elle vraiment partie pour son travail ? En essayant de la retrouver, la jeune fille va fouiller dans son passé ».

Blog de Jean -Philippe BLONDEL.
Extrait du résumé Ricochet : « Un “viol virtuel”. Voilà comment le narrateur ressent la lecture intempestive de son blog par son père. Il décide de ne plus lui adresser la parole. Le père confie alors à son fils un carton rempli de photographies, de lettres et de carnets intimes datant de sa propre jeunesse dans les années 1980 ».

La collection « D’une seule voix » chez Actes Sud
: à proposer aux faibles lecteurs, même en lycée.

  • Informations sur la journée de clôture du Prix Langevin et organisation du prix l’année prochaine ;

Lieu : salle Léonard de Vinci
Date : jeudi 19 mai
10h45 : début de la journée

– ouverture avec concert rock

– quiz sur les livres rédigés par les collégiens de Mandelieu. Si un binôme de votre établissement veut y participer, écrire à Evelyne SPIESS (e.spiess@mairie -mandelieu.fr)
12h30 : pique -nique (45 min)
13h15 : réouverture des portes

– discours officiel de Monsieur Leroy, maire de Mandelieu (13h30)

– intervention des 3e5 du collège Eganaude (10 -12 minutes) et résultats du prix

– édition Scripto : intervention d’Isabelle STOUFFLET

– intervention de Thomas DUCONGE (jeune auteur)
Fin de l’après -midi vers 15h30.

Des problèmes pour l’organisation du prix l’année prochaine : prise en charge de l’organisation de la journée de clôture, location de la salle.

Des collègues soulèvent la difficulté de mener un tel projet lecture sans des collègues de Lettres, relais direct auprès de leurs élèves. Elles proposent donc ce prix uniquement aux volontaires. Souvent, la motivation des élèves s’éteint au fur et à mesure que l’année scolaire avance.
Autre cas de figure : dans certains établissements comme le CIV ou l’Éganaude, certains élèves lisent volontiers en anglais mais peu en français…

Liste de livres en lice pour la sélection 2011 -12 :

– La Cérémonie d’Hiver d’Elise Fontenaille

-Un endroit où se cacher de J C Oates

-Le tueur à la cravate de M -A Murail

-Un sari couleur de boue de Kashmira Sheth

-Le signe de K1: Le protocole de Nod T1 de Claire Gratias

-La foret des damnés de Carrie Ryan

-Intuitions de R Ward

-Blog de JP Blondel

-La douane volante de Francois Place

-Créature de nuit de Kate Thompson

-Le Worldshaker de Richard Horland

-Le mort du noyer de Claire Mazard(avec un gros point d’interrogation!)

-IBoy de Kevin Brooks

-Un automne a Kyoto de Catherine Reysset

Livres finalement retenus pour 2011 -12 :

IBoy de Kevin Brooks

La douane volante de Francois Place

Un automne à Kyoto de Catherine Reysset

Le signe de K1: Le protocole de Nod T1 de Claire Gratias

Blog de JP Blondel

  – La Cérémonie d’hiver d’Elise FONTENAILLE.

  • “En vrac” : projets culturels déjà prévus dans les établissements pour la rentrée 2011. Partenariats possibles.

Attention : dossier « initiative collège 06 » à envoyer au CG avant le 9 mai.
Projets envisagés dans les établissements du bassin :

–    prix Langevin avec atelier d’écriture de la compagnie « Voix Public »

–    projet lecture entre les collèges Roustan, La Fontonne et La Rostagne.

–    prix des Incorruptibles avec un possible partenariat entre le collège Bertone et Éganaude.

–    collège au cinéma : collèges de l’Éganaude, Bertone.

A conseiller : « parcours culturel sur la colline de Cimiez ». Parcours interdisciplinaire (histoire / français /arts plastiques / documentation) à proposer à des élèves de 6e sur le thème de l’objet et au travers de la visite des musées archéologique, Chagall et Matisse à Nice. Visites gratuites sauf au musée Chagall car musée d’État (42 euros par classe).
Contact : M. Scherer Cédric au musée Chagall. cedric.scherer@culture.gouv.fr
Informations : http://www.musee -matisse -nice.org/padagogie2.html

A noter : éco -festival des « Nuits Carrées » à Antibes. Les organisateurs commencent à proposer des projets pédagogiques autour du théâtre, de la danse, de la musique.

Action BD : la librairie « BD Fugue » de Nice propose gratuitement une intervention auprès des 4e/3e.

Panorama de la production BD/manga actuelle et présentation des codes de la BD  par 2 libraires : l’un est spécialisé dans la bande -dessinée et l’autre dans le manga. Coup de cœur BD Fugue : Prunelle.
Tel : 04 93 87 49 22.
Mail : bdfnice@bdfuguecafe.fr

Partenariats possibles avec les lieux culturels du bassin :

–    Musée Picasso d’Antibes et de Vallauris : de la 6e à la 3e.

–    Fort Carré : intéressant pour le niveau 5e sur le moyen âge, les fortifications.

–    Musée Peynet : intéressant pour le dessin humoristique, la caricature et le dessin de presse.

–    Musée Fernand Léger (Biot) : intéressant pour le niveau 3e et le programme la thématique d’histoire des arts « arts, états, pouvoir ».

–    Musée archéologique : idéal pour latinistes.

–  Artothèque de Valbonne : Prêt d’œuvres aux établissements scolaires : expositions thématiques ou à partir du travail d’un artiste, selon les demandes des enseignants.
Tarifs des prêts : 15 € l’œuvre (forfait 150 € même si plus de 10 œuvres sont prêtées).;
Durée du prêt : 4 semaines.                                                                                       Privilégie aussi les rencontres avec les artistes, sous deux formes :

–    version simplifiée, ponctuelle : un artiste présente son travail à un groupe d’élèves (2 heures). L’intervention coûte 50 € de l’heure.

–    version plus élaborée : un artiste intervient pendant 10 heures dans l’établissement pour mener un projet artistique en collaboration avec les professeurs.
Contact : Mme CIVEL au 06 82 09 88 21.
Catalogue en ligne : www.art -tisse.com
Tel de l’association : 04 93 42 04 56.

Conférences pour l’histoire des arts : Mme Christel Naujoks (société ARTIFEX), conférencière, intervient dans les établissements scolaires (depuis 2 ans au collège de l’Éganaude). Par exemple, propose une présentation d’une heure sur la relation entre l’art et le pouvoir au cours du XXe siècle.
Prix : 50 -60 € l’heure de conférence.
Mail : christel@naujoks.fr

  • Bilan du colloque « Écriture et technologie »

Ce colloque remplaçait cette année la traditionnelle « 1/2 journée professionnelle » mais pourtant plusieurs collègues du bassin n’ont pas reçu de convocation.

  • e -sidoc (activation du CMS, formalités administratives, etc.) ;

2 journées de formation avec Martine Saumande très constructives. S’inscrire au PAF pour l’année prochaine (dès la fin du mois de juin). Les formations seront toujours organisées par bassin et seront assurées par Elsa PONCIN et Fabienne RONDET dans le 06.

Important : avant de publier notre portail e -sidoc (c’est -à -dire le rendre accessible sur Internet), il faut effectuer quelques formalités administratives indispensables auprès de notre chef d’établissement. Il sera le directeur de la publication.

Une fois connecté au CMS (identifiant et MDP sont ceux de la cyberlibrairie), aller dans la rubrique « Documentation » : imprimer le dossier complet et le remettre à notre chef d’établissement.

  • Discussion autour de la coordination 2011 -12 du bassin

Sabrina Silvestre et Sylvie Santerne ne souhaitent plus assurer la coordination du bassin l’année prochaine. Pour l’instant, aucun collègue n’envisage de prendre la suite.

  • ½ journée FADBEN du vendredi 27 mai

Elle se déroule sur une ½ journée, les principaux et proviseurs sont informés.
Lieu : médiathèque de St Raphaël
Horaires : 13h -17h
Thème : sociabilités littéraires des jeunes sur internet : Mme Anne Clerc (rédactrice en chef de Lecture Jeune) pour aborder les pratiques des adolescents lecteurs sur le web et les outils susceptibles de stimuler les non lecteurs.

  • Formation dans le domaine de la santé

Une collègue du bassin a reçu une convocation pour une formation proposée par le CRIPS Nice aux personnes encadrant des jeunes : enseignants, documentalistes, infirmières, etc… Formation assurée par un médecin : journée très dense mais intéressante pour nos actions pédagogiques en matière de santé. Le CRIPS propose aussi gratuitement des expositions à destination des établissement scolaires : la contraception, le SIDA, etc.

12h : déjeuner

13h :
Groupe COLLEGES : finalisation du travail débuté sur le socle commun.
La listes des items sélectionnés en novembre a été réduite au regard des expériences menées dans les établissements du bassin. Beaucoup d’items ne nous concernent pas directement en effet.
Pour chaque item retenu, nous avons proposé :

-un niveau de validation ;

-au moins un scénario/document pédagogique permettant de le valider.

Groupe LYCÉES : présentation détaillée du portail e -sidoc aux collègues de lycée par les collègues présents au stage de Martine SAUMANDE.

16h : fin de la journée

Première réunion du bassin d’Antibes-Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : Premières réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 9 janvier 2012
Affichages : 670

Compte -rendu de la première réunion de bassin
Antibes/Valbonne/Sophia -Antipolis
Lundi 21 Novembre 2011, Collège la Fontonne, Antibes

Ø Communications diverses :

• Les résultats du brevet sont en baisse dans le département ( -1,6 point), le bac professionnel également ( -3,9 pts), alors que ceux du bac technologique et général ont sensiblement augmenté (+0,2 pt).
• Les résultats d’évaluation CM2= 72% de bons ou très bons résultats en France.
Le taux de redoublement en sixième a diminué.
• La liaison école -collège est à privilégier : travailler avec les BCD pourrait être une piste de travail.
• Les professeurs -documentalistes et les CPE sont invités à travailler en collaboration sur la charte de civilité (info : un stage PAF sur le travail avec les CPE aura lieu).
• Learning center : les professeurs -documentalistes sont incités à réfléchir à l’intégration d’un tel centre d’apprentissage dans la politique documentaire
• Politique documentaire, toujours : elle doit être présentée au Conseil Pédagogique, au Conseil d’Administration, aux professeurs, à la rentrée. Il a été souligné l’importance des indicateurs et donc du logiciel. Faire une rapide synthèse pour présenter cette politique documentaire est, semble -t -il, la meilleure solution.
• Postes adaptés : les personnes en poste adapté ne doivent pas faire de séances pédagogiques, car elles ne peuvent se substituer aux professeur -documentalistes. Ces personnes, qui doivent signer une convention d’adaptation, doivent acquérir une formation. Les documentalistes peuvent obtenir des HSE pour tutorer la formation. Les Inspecteurs nous demandent de vérifier qui existe bien une convention (mais sans prendre l’initiative de celle -ci).
• E -sidoc : Questionnement sur son usage. Ainsi, voir quelle est sa plus -value pédagogique. Il est souligné que son utilisation par les élèves est plus simple, plus intuitive que celle de BCDI. Le thésaurus n’est pas présent mais cela ne manque pas, d’autant plus que le système des « nuages » (descripteurs) permet de trouver de nouveaux mots -clés)
• Accompagnement personnalisé en collège et lycée : Remplace l’aide individualisée (clg). Les documentalistes ne sont pas réellement sollicités, particulièrement en classe de Première.
• Rappel FADBEN : Le congrès aura lieu du 22 au 24 mars 2012 à Paris. Le thème sera celui des manuels numériques. Une demi -journée de formation a eu lieu au Lycée Thierry Maulnier (thème : Internet sans crainte, présentation du serious game « 2025 ex machina).
• Histoire des Arts : les professeurs -documentalistes vont surement être sollicités pour faire partie du jury.
• Formation continue : Elsa Poncin a souligné qu’il est toujours possible de faire remonter les besoins en matière de formation, de façon à ce que les stages correspondent aux attentes.
Formazur
Nous avons présenté ce nouvel outil de travail collaboratif, en se connectant sur Docazur.
Ce nouvel outil est une véritable plate -forme de formation, et permet de mutualiser les ressources. Il nous servira également à travailler ensemble sur des mêmes documents.

Thèmes de reflexion choisis :
E -sidoc et son lien à l’ENT
Les serious games
Nous avons fait deux groupes pour entamer une réflexion sur ces deux thèmes.
Les serious games :
Pistes de réflexion avec le jeu 2025 ex machina (site : www.2025exmachina.net : il existe un accès professeur et un accès élève ; www.internetsanscrainte.fr).
Les autres types de jeux pédagogiques vont également être abordés dans les prochaines séances.
Il a tout d’abord été évoqué la définition même de « serious game », qui est un jeu pédagogique, des règles de jeu, un scénario, des scores à la place de notes.
Dans le cas du jeu évoqué, 4 thèmes sont abordés : les réseaux sociaux, les mobiles, les jeux vidéos et les tchats. Le but est de faire prendre conscience aux élèves que leurs actions en ligne ont des conséquences.
Il nous faut leur apprendre à utiliser ces outils de façon correcte, et de réfléchir avant de cliquer. Les jeunes ont, en effet, une vision à court terme, et n’arrivent pas à se projeter dans un futur très lointain.
Le but est de ne pas diaboliser Internet, mais d’apprendre aux élèves leurs droits et devoirs.
Les serious games peuvent être utiles à toutes les disciplines (un prochain jeu pédagogique sur le développement durable sera disponible en septembre 2012, par exemple). (note : Revue InterCDI, juin 2011 : liste des serious games),
Dans le cas du serious game 2025, nous avons réfléchi aux disciplines pouvant être concernées par ce jeu, c’est -à dire au cadre pédagogique de son usage, et du niveau scolaire.
Pour ce qui est du niveau, en collège, les 4èmes /3èmes sont un public plus adapté à ce serious game. En lycée, toutes les classes peuvent être concernées.
Concernant le cadre disciplinaire : toutes les disciplines peuvent être concernées, mais principalement :
• collège : Education, civique, CESC, Français
• Lycée : CESC, ECJS, Français, Philosophie
• Lycée professionnel : Français, PSE, Education Civique
Il est ressorti de notre discussion qu’après le jeu (qui peut être fait sur ordinateur, ou même être projeté), une discussion avec les élèves doit avoir lieu. Un débat entre les élèves peut aussi être intéressant.
ð Pour la prochaine réunion de bassin, nous avons proposé de faire un ou plusieurs séances avec ce serious game (il existe quatre parties, d’au moins une heure), et de faire un bilan de cette séance (points positifs et négatifs).
L’important est de réfléchir à l’usage des jeux pédagogiques, et voir s’ils peuvent s’insérer dans une séance pédagogique , et en interdisciplinarité.
Nous pourrons également élargir cette reflexion à d’autres jeux pédagogiques, dans divers domaines.
E -sidoc et ENT :
Questions soulevées :
Comment organiser les contenus et l’accès aux contenus (menu) dans l’ENT ? (pb de la profondeur de l’accès à l’information)
Peut -on envisager, après par exemple une réflexion en bassin sur ce sujet, de rédiger une proposition, validée par des professeurs -documentalistes, d’organisation des rubriques de l’ENT en lien avec les ressources numériques, plus conforme à nos besoins et à ceux des élèves ? (pb de lisibilité des rubriques)
Comment former à un usage pédagogique d’E -sidoc ?
Quel serait le contenu type incontournable des rubriques E -sidoc ?
Propositions :
rédaction d’une « boîte à outils » des contenus indispensables pour alimenter les rubriques d’E -sidoc, version élèves et professeurs.
Réflexion pour une proposition commune d’organisation des rubriques de l’ENT touchant aux ressources à la société I -top.
Synthèse des problèmes, « remontées » de ceux -ci à Poitiers et même rédaction de propositions d’amélioration d’E -Sidoc au CRDP de Poitiers (concernant notamment la profondeur de certaines informations).
Regrouper les fiches pédagogiques liées à l’utilisation d’E -sidoc.
La mise en place d’E -sidoc :
Faut -il faire une déclaration à la CNIL même dans le cas où les élèves n’auraient pas accès aux comptes élèves ? POINT à éclaircir, voir avec le CRDP de Poitiers.
Le logo en haut de page pourrait -il être modifié ?
Le lettrage du nom des établissements scolaires pourrait -il être agrandi/rendu plus visible ?
Le code couleur pourrait -il être paramétrable pour s’adapter aux codes couleurs des établissements ?
Comment résoudre le problème des fichiers (pdf notamment) difficiles ou impossibles à joindre, ou dont la mise en page se modifie ?
Comment / qui peut résoudre le problème de « synchronisation » des informations (les nouveautés insérées qui n’apparaissent pas notamment) ?
Peut -on envisager l’accès aux ressources numériques sur abonnement par e -sidoc ? (actuellement : par l’ENT).

Après -midi ; Intervention de Nathalie Meulemans, directrice artistique du festival BD « BDcibels » à Antibes, et éditrice aux « enfants rouges », maison d’éditions spécialisée dans la Bande dessinée.
Mme Meulemans est venue nous présenter le festival de bande dessinée qui aura lieu à Antibes du 1er au 3 juin 2011 au Fort Carré.
Ce festival est l’occasion de travailler avec des élèves sur le support de la bande dessinée, de voir des expositions et de rencontrer des auteurs.C’est un partenariat avec les médiathèques d’Antibes et Valbonne qui accueillent des expositions.
Une quarantaine d’auteurs de bande dessinée seront présents à ce festival.
3 collèges du bassin travaillent sur la bande dessinée et sur ce festival : un rallye bande dessinée entre 3 classes de 6èmes va avoir lieu autour de six bandes dessinées à lire, un prix sera remis le 1er juin au festival à la bande dessinée préférée, une rencontre avec un auteur aura lieu la veille dans les collèges, et les visites guidées d’exposition auront lieu également.
Les collèges et lycées peuvent profiter de cet évènement culturel local pour venir avec des classes, et travailler en amont sur la bande dessinée.
Nathalie Meulemans a également présenté des bandes dessinées de sa société d’éditions, dont certaines seront à l’affiche de ce festival.

PROCHAINE REUNION DE BASSIN : Lundi 6 février, collège Fersen, Antibes

Melle Thilgen, Collège Roustan,Melle Montiel Gladys, collège la Fontonne

Deuxième réunion du bassin Antibes/Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : Deuxièmes réunions de bassin : les comptes rendus
Publication : 29 mars 2012
Affichages : 557

Compte rendu réunion bassin Antibes -Valbonne février 2012

Nous sommes accueillies au Collège Fersen

Matinée :

Discussion sur l’évolution du métier de professeur -documentaliste.

  • Nous évoquons le départ rapide de la remplaçante de Sabrina (partie en congé maternité), au collège de L’Eganaude : un désaccord sur les missions de professeur -documentaliste et les finalités du CDI (lieu pédagogique de formation à la recherche documentaire) en serait à l’origine. Nos spécificités seraient -elles mal entendues ?

  • Suite aux réflexions du groupe de travail « serious game et learning center » mis en place lors de la réunion de bassin du 1er trimestre : bilan sur l’utilisation des serious game et les difficultés de leur exploitation en séance pédagogique (ces jeux sont longs : temps souvent insuffisant ; le jeu « 2025 ex -machina » est jugé inintéressant par certains enseignants utilisateurs). Il paraît plus judicieux de les proposer aux élèves -qui les apprécient beaucoup – sur leur temps libre au CDI, en complément des cours ou projets.

  • Débat autour des learning centers : les conséquences négatives d’une fusion avec la vie scolaire sont évoquées. Une dérive vers des fonctions plus administratives que pédagogiques est aussi redoutée. Nous nous demandons s’il s’agit d’une évolution souhaitable ou d’un prétexte à la déprofessionnalisation de notre profession et à des suppressions de postes à terme. Références citées : Un article d’Intercdi de 2010, un article de J -P Véran (inspecteur), des échanges sur les listes de diffusion professionnelles.

  • Evocation de diverses difficultés liées à la nécessité de justifier la gestion de nos budgets auprès de chefs d’établissement parfois inquiets (LOLF). Réaffirmation de l’importance des rapports de fin d’année présentant les projets pédagogiques et expliquant la démarche de gestion documentaire, avec des statistiques et des données chiffrées sur l’état du fonds).

Discussion sur les usages des TIC en établissement scolaire.

  • Information sur les chèques ressources 06 (à compléter).

  • Discussion autour de l’introduction des tablettes numériques : expérimentées au collège Niki de St Phalle (Valbonne) et à La Tramontane (Valbonne), en projet sur La Fontonne et le futur collège S. Bechet. Des problèmes de chargement des données liés à la simultanéité des connexions sont mentionnés, ainsi que les risques de vol, de dégradation et les besoins en maintenance.

  • Rappel sur l’interdiction faite aux moins de 13 ans d’utiliser Facebook  : nécessité de sensibiliser les parents (lors des réunions parents -professeurs de début d’année ?)

  • Information sur la charte de civilité des collégiens.

  • Besoin d’information sur les dates des stages BCDI/E -sidoc.

  • Suite aux réflexions du groupe de travail « BCDI/E -Sidoc et ENT » mis en place lors de la réunion de bassin du 1er trimestre : recensement des besoins et problèmes liés à l’utilisation de ces outils.

Promotion de la lecture.

  • Prix littéraires : les participations sont riches et variées dans le bassin : Prix des incorruptibles, Paul Langevin, Chimène (heroic fantasy), Mangas…

  • Prix Paul Langevin : journée de clôture le jeudi 31 mai au Palais des Congrès de Grasse. Inquiétudes sur la poursuite de cet évènement qui semble s’essouffler dans le temps. Par ailleurs, les professeurs -documentalistes sont invitées à participer davantage à la sélection des romans en association avec les bibliothécaires, afin d’adapter l’offre de lecture à leur public. La difficulté de se libérer pour assister aux 3 réunions annuelles est invoquée.

Etat de quelques projets dans le bassin, autour du festival Bédécibels (début juin 2012) :

  • Un prix des collégiens pourra être décerné le vendredi 1er juin lors du festival (journée pour les scolaires) : il fait suite à un rallye BD organisé cette année entre 3 établissements scolaires (La Fontonne, La Rostagne, Roustan).

  • Venue d’un auteur de BD au Lycée professionnel J. Dolle, suite à la rencontre avec la directrice artistique du festival Bédécibels, lors de la 1ére réunion de bassin.

Suggestions de lecture des professeurs -documentalistes.

Après -midi :

  • BCDI / E -sidoc : rédaction d’un document recensant les divers besoins et soucis techniques relatifs à E -sidoc/ BCDI. Pour envoi à la société I -top, aux formateurs, à l’inspection.

  • Prévention des dangers liés à Internet : présentation par G. Montiel de vidéos – support pédagogiques (référence : Netécoutes/ You tube : « Derrière la porte »).

  • Rencontre avec Marie Dubrulle, de la direction des Musées d’Antibes, pour une présentation de plusieurs projets menés conjointement avec G. Panier, professeur -documentaliste du collège Fersen, et des enseignants, mêlant les publics scolaires et handicapés.

  • Pour clore la journée : Visite commentée du Musée Picasso par M. Dubrulle.

3ème réunion prévue le jeudi 24 mai au collège de Roquefort -les -Pins.

compte-rendu 1ère réunion de bassin antibes-valbonne-sophia

Écrit par Super User
Catégorie : 2012-2013
Publication : 9 décembre 2012
Affichages : 278

Compte -rendu réunion de la 1ère Réunion du Bassin d’Education et de Formation (BEF) – Antibes Valbonne

Lundi 15 octobre 2012

Collège de l’Eganaude

Evelyne Thiery a assisté à la réunion le matin ; elle a transmis les informations données à la réunion d’animateurs de bassin (statistiques des résultats aux examens 2011/2012, situation des postes chez les enseignants dans l’Académie ainsi que des autres catégories de postes -CAE, assistants de sécurité…).

Dans le cadre du Plan de Formation Académique, Evelyne Thiery nous a informé que nous pouvions transmettre des besoins de formations qui ne sont pas encore proposées afin de préparer au mieux le PAF de 2013/2014.

Plusieurs points ont été abordés ensuite :

1 – Présentation de la Bibliothèque Numérique du CRDP de Nice. Il a été évoqué le fait que, les liens étant chronodégradables, une application, dans le cas de tablettes numériques doit être téléchargée afin de lire les fichiers . Il est de même souhaitable de créer un compte Adobe pour chaque élève (sur tablettes et PC).

2 – l’Agence Régionale du Livre qui était intervenue lors de la réunion des animateurs de bassin, pour évoquer les activités autour du livre, qui sont recensées sur leur site ( http://livre -paca.org), et notamment le Prix Littéraire des Apprentis et Lycéens.

3 – Les tablettes numériques, puisque dans notre bassin, un établissement a doté ses classes de sixième de tablettes numériques.
Nous avons fait un premier point en ce début d’année pour voir quels sont les avantages et inconvénients de ce support.
Les manuels scolaires sont dématérialisés, ce qui évite le problème de stockage. Il faut cependant conserver des manuels scolaires papier en cas de problème avec la tablette (blocage dû aux oublis de mots de passe, tablette en maintenance…)… le problème de gestion de manuels scolaires se pose donc encore.
Il a déjà été constaté des soucis d’utilisation de tablettes par les élèves : prise de photos, accès à Internet durant les cours sans autorisation de l’enseignant.
Il est difficile de voir ce que font les élèves sur leur tablette, et l’accès à Internet peut être très tentant…Par ailleurs, ces tablettes ne disposent pas de port USB pour insérer des clés ni de l’application Flash pour visualiser certains sites Internet.
Le CDI dispose de 15 tablettes numériques, largement utilisées par les élèves et les enseignants ; ces tablettes sont uniquement un outil de consultation, ce qui a l’avantage d’éviter le copier -coller.
Les tablettes ont déjà été utilisées en séance CDI, notamment pour faire découvrir les classement des fictions, en faisant utiliser par les élèves en simultané « Esidoc » sur leurs tablettes. D’autres séances via les tablettes sont prévues dans l’année ; nous ferons le point à la prochaine réunion.

Notre thème de travail de cette année est l’INCITATION A LA LECTURE . De ce fait, nous avons prévu de regrouper dans un bilan de fin d’année toutes les activités autour de ce thème.

 Participation aux prix littéraires :
Prix les Incorruptibles : 6 collèges participent cette année : certains établissements se basent sur le volontariat , d’autres travaillent avec une classe. Dans ce dernier cas, un travail sera à faire tout au long de l’année, et les meilleurs travaux seront récompensés.
Prix Littéraire Paul Langevin : ce prix va être remanié, pour une plus grande visibilité (refonte du site internet notamment). Il a été suggéré que le prix pourrait être étendu à d’autres fictions telles que la bande dessinée, ou aux classes de Seconde. Il a été rappelé que le prix est basé sur le volontariat. Dans le cadre de ce prix, il a été évoqué la possibilité de rencontres entre documentalistes et blibliothécaires.
Prix des Lycéens et Apprentis : un établissement participe activement, et est très satisfait de ce prix. Ce lycée a fait un atelier d’écriture, et est en partenariat avec la compagnie théâtrale « Voix Publique ».

 Projet bande dessinée autour du festival BD ” Bédécibels “(Ce projet fera l’objet d’un article à part sur Docazur.) :

Cette année, au moins six collèges vont participer à ce rallye inter -établissements.
Il s’agit de travailler avec une classe sur une sélection de cinq bandes dessinées. Tout au long de l’année, différents travaux seront réalisés (projet photo autour de la BD, planches réalisées par les élèves, recherche documentaire).
Les élèves devront lire chaque bande dessinée, en faire une fiche lecture, et trouver des questions à poser aux autres élèves des collèges participants.
Des dessinateurs de BD viendront à la rencontre des élèves, et une sortie au festival est prévue pour tous, avec remise de trophées pour les meilleures BD, ateliers (dessin, notamment) , visite de l’exposition, etc…
Ce projet se fait en collaboration avec Nathalie Meulemans, directrice artistique du festival Bédécibels. C’est un travail qui a vu le jour l’an dernier, avec trois collèges, et qui prend de l’ampleur cette année grâce à la participation de nos collègues.

 Actions dans les établissements  :
Un établissement a créé un prix interne de lecture, pour les Secondes. Dans ce CDI, un passeport lecture a été crée au CDI. Le but est de lire le plus possible de romans sélectionnés par la professeur -documentaliste, et de répondre aux questions sur le feuillet. Ces romans sont classés par sélection et par niveau.
Un collège travaille sur la transformation d’un conte en bande dessinée (en études dirigées en sixième)
Dans un lycée, un défi lecture entre classes de Secondes est organisé. Il s’agit de choisir une trentaine de livres différents. Des groupes sont formés, et ils choisissent 4 livres. Ils doivent ensuite présenter ces livres : la prestation est jugée et notée .
Un projet théâtre a été abordé pour un lycée ; il s’agirait pour des élèves volontaires, de choisir une lecture, une scène, et d’en écrire les dialogues pour les mettre en scène.
Dans un collège, le professeur -documentaliste va travailler avec toutes les classes de 3ème sur le livre, acheté en série, « La Vague ». Le but est, dans le cadre de l’argumentation, de faire le procès du personnage principal en recréant le cadre d’une cour de justice.
Dans deux classes de 2nde, en accompagnement personnalisé, une séance sur les « beaux livres » ( Citadelle et Mazenod, notamment) va avoir lieu. Les élèves vont devoir présenter les livres au reste de la classe.
Des Premières ont participé au prix de l’économie, sur la base du volontariat. Il s’agit de lire des livres qui ne sont pas de la fiction et de voter .
Des clubs lecture ont lieu dans le bassin ; dans un collège notamment, des expositions de fiches lectures ont lieu.
Un forum lecture pour les élèves de 6ème et 5ème : les élèves doivent raconter, argumenter et communiquer sur un livre.
En 4è/3è, lectures croisées. Projet : diaporama à partir de l’étude de leurs livres.
Le test “quel lecteur es -tu ?” : une première heure sert à faire le test, puis, une autre heure sert à la présentation de romans du CDI. Les élèves en choisissent un, puis recréent la première et la quatrième de couverture.

Nous avons conclu la matinée avec la présentation de livres « coup de coeur », que nous ferons à chaque réunion :
Bandes dessinées : “celle que je ne suis pas” , “seuls”
« Comprendre la bande dessinée »
Romans : « le magasin des suicides », « le graal noir », « Vert emeraude », « Nox »

L’après -midi, nous avons eu la présence de Laura Rosano, illustratrice de livres jeunesse, et qui travaille également dans les établissements scolaires.
Ce fut le cas dans un collège du bassin : un travail sur l’année sur la poésie au Moyen -Age, avec créations de poésie et illustrations avec cette artiste, a permis la création d’un livre, distribué à chaque élève.
Mme Rosano a apporté des créations originales, ainsi que des exemples de créations avec des élèves. Elle a détaillé sa façon de travailler (découpage / collage / dessins/ travail sur calque).
Ce fut une rencontre très enrichissante, qui peut permettre de programmer des projets avec cette artiste pour l’an prochain.

La prochaine réunion de bassin aura lieu en février au collège Sidney Bechett.

M. Perrier Benjamin
Mme Montiel Gladys

Compte-rendu de la deuxième réunion du bassin Antibes-Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : 2012-2013
Publication : 10 mai 2013
Affichages : 325

Présents

Mme__BRYSSINE__SONIA LGT SIMONE VEIL 06560 VALBONNE
Mme__CHABALIER__SYLVIE CLG PR MONT SAINT JEAN 06600 ANTIBES
M.__CHABERT__LAURENT -MARIE CLG PIERRE BERTONE 06600 ANTIBES
Mme__DE BONDUWE__NADINE CLG PR N -D TRAMONTANE 06160 JUAN L PINS
Mme__DE LA BARBACANA_ISABELLE CLG PR SAINT PHILIPPE 06160 JUAN LES PINS
Mme__FOSSEY__EDITH CLG JULES ROMAINS 06200 NICE
Mme__FRITZSCH__ANNE LGT JACQUES AUDIBERTI 06631 ANTIBES Mme__JALLIFFIER__DOMINIQUE LGT INTERNATIONAL 06902 SOPHIA ANTIPOLIS
Mme__LECETRE -CRESPON__KATHY LGT JACQUES AUDIBERTI 06631 ANTIBES M.__LERCIER__MARC -OLIVIER CLG PABLO PICASSO 06220 VALLAURIS
Mme__MALABOEUF__ISABELLE CLG NIKI DE SAINT PHALLE 06905 SOPHIA Mme__MOCQUAIS__GERALDINE CLG SIDNEY BECHET 06160 JUAN L PINS
Mme__PAGNIER__GENEVIEVE CLG FERSEN 06631 ANTIBES CEDEX
M. PERRIER BENJAMIN LGT LEONARD DE VINCI 06633 ANTIBES
Mme__SILVESTRE__SABRINA CLG L’EGANAUDE 06410 BIOT

Compte -rendu de la matinée

Nous avons commencé par la présentation de livres “coups de cœur” proposés par plusieurs collègues, pour nous donner des recommandations d’acquisitions pour nos CDI,
à la fois en collège et en lycée.

Nous avons alors évoqué la problématique des vols au CDI, concentrés essentiellement sur les bandes dessinées et les mangas. La solution testée dans certains établissements consiste à limiter le nombre d’élèves au CDI durant les récréations, ce qui permet de mieux surveiller le fonds documentaire.

Nous avons ensuite parlé du dispositif Collège au Cinéma, les collègues participants ont été enthousiasmés par le film d’animation “Brendan et le secret de Kells”. Les collègues souhaiteraient mieux connaître les projets menés dans ce cadre.

Il a ensuite été question du Chèque Ressources Numérique. Le montant disponible de 1500 € ne serait valable que pour cette année, mais il serait possible de disposer d’une “rallonge” de 1500 €.
A noter que le dispositif du CRDP de Nice “Vers une bibliothèque numérique” est éligible au Chèque Ressources Numériques.

Une collègue nous a résumé la journée de formation Culture du 4 décembre 2012, durant laquelle un travail sur la partie Culture du projet d’établissement a été mené, et de nombreux conseils pratiques donnés.

Dans le cadre de nos échanges sur nos actions lecture, une collègue nous a présenté son travail au collège sur l’année.

Compte -rendu de l’après -midi

L’après -midi a débuté avec la venue du propriétaire de la librairie spécialisée en Bandes Dessinées et Mangas, le Comic Strips Café d’Antibes. Son intervention a porté sur le Festival d’Angoulême qui fêtait ses 40 ans cette année. C’est le plus important festival de bandes dessinées d’Europe avec plus de 200.000 visiteurs en 2013. Après nous avoir présenté l’historique du festival et de ses présidents, nous avons discuté des différents prix remis et des sélections.
Nous avons alors échangé nos informations sur le festival BéDécibels du 15 et 16 juin prochain organisé pour la troisième année consécutive à Antibes et auquel participent sept établissements du Bassin. A cette occasion, un défi inter -collèges sera réalisé avec la mise à disposition d’un lieu d’exposition à l’intérieur du festival.

La seconde partie de l’après -midi a été consacré aux applications numériques mises en place au Collège Sidney Bechet. Nous avons d’abord pu assister à une séance de “chasse au trésor” au CDI avec des élèves de 6ème sur leur tablettes numériques. La documentaliste nous a ensuite présenté une sélection de ressources numériques pour tablettes réalisée par le CRDP de Nice. Elle a aussi évoqué les avantages et les inconvénients de l’utilisation de cette technologie en tant qu’établissement pilote.

compte-rendu 3ème réunion de bassin antibes-valbonne-sophia

Écrit par Super User
Catégorie : 2012-2013
Publication : 30 septembre 2013
Affichages : 413

 COMPTE RENDU DE LA 3ème REUNION DE BASSIN
Antibes/Valbonne/Sophia -Antipolis

Mardi 28 mai 2013, Lycée de Vinci, Antibes

MATINEE

 Communications diverses :
o Bilan du stage au théâtre Anthéa : possibilité d’intervention en établissement, de visite des coulisses , présentation des métiers. Problème soulevé cependant sur le prix : 8 euros pour 3 abonnements.
A noter qu’Anthéa sera ajouté sur le catalogue ac’educ
o Prix bande dessinée : deux autres collèges sont interessés pour participer l’an prochain

 Coups de cœur :
o pour le lycée :
– Design culinaire
– Les 500
– Du plomb dans la tête
– La baronne meurt à cinq heures
– City hall
– Rue des voleurs
– Beauté fatale : les nouveaux visages de l’aliénation féminine
– Crimes de papier : retour sur l’affaire Papon
– Ascension (manga)

o pour le collège :
– Le girl’s book et le boy’s book
– La décision
– Le cœur n’est pas un genou que l’on peut plier
– Le livre qui fait aimer les livres, même à ceux qui n’aiment pas lire
– Le livre qui t’aide à comprendre tes parents
– La prophétie de Venise
– Nos étoiles contraires
– Le journal intime de Georgia Nicolson
– Louca (BD)
– Chihayafuru (manga)
– Le prince des ténèbres (manga) : collège et lycée

Présentation de la Bibliothèque Numérique

Intervention de Corinne Christophe, du CRDP de Nice.

 Offre de service des e -forums : adhésion annuelle de 10 euros (usage individuel) : permet l’accès à un ensemble de services : prêt physique, , bibliothèque numérique, ateliers pédagogiques, kisoque numérique, remise de 5 % en librairie des CRDP
OU convention avec l’établissement : celui -ci prend en charge l’abonnement individuel de tous ses abonnés. Abonnement forfaitaire selon le nombre d’élèves (max 350 euros).
Lycée : prise en charge par Corrélyce
Collège : prise en charge par le Conseil Général (entrée par l’ENT)

Fonds :
abonnement sur deux plate -forme : e -matériel et numilog (en ligne ou téléchargement).
Question de la complémentarité avec des fonds physiques.
500 ouvrages environ sont disponibles, plus les ouvrages libres de droit.
Le fonds évolue selon les suggestions, ajustement du fonds numérique.

Pour les tablettes, il faut télécharger l’application de blue file reader
? sur tablette : android/apple
? sur ordinateur : créer un compte sous adobe digital édition.microsoft silverlight

Intéressant pour les livres en série.
Dans la bibliothèque numérique, accès à EUROPRESSE : 7000 ressources de presse ( n’est pas un abonnement établissement , mais individuel).
Pack de tablettes à disposition.

APRES – MIDI

Présentation du site Internet crée pour recenser toutes nos actions dans la bassin autour de la lecture.

Lien : https://sites.google.com/site/befantibesvalbonnelecture/

Chaque action a été expliquée par les professeurs -documentalistes. Le but de ce site est en outre de mutualiser toutes nos actions lecture.

Bilan très positif pour de nombreuses actions lectures, et notamment une participation de plus en plus active pour le prix BD des collèges, qui est une création de notre bassin.

Mme Montiel Gladys et M. Benjamin Perrier.

Note : à partir de 2013/2014, Mme Geneviève Pagnier remplace Mme MONTIEL.

Première Réunion du Bassin Antibes – Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : Premières réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 11 décembre 2013
Affichages : 245

Matin :

1. Tour de table des participants et présentation des nouveaux documentalistes du bassin.

2. Intervention d’Evelyne Thiery, Chargée de mission.

-> Présentation des résultats aux examens de l’Académie

-> Rappel des priorités de la Loi sur la Refondation de l’Ecole

-> Bilan de l’enquête sur les partenariats enseignants de Lettres et professeurs documentalistes

3. Le quart d’heure Docazur

-> Discussion autour du B2I Lycée

-> Discussion autour du référentiel de compétences

4. Choix des thèmes de travail de l’année

-> Prolongation de la mutualisation des actions lecture

-> Travail autour des tablettes numériques et des applications dédiées pour le CDI

Après -midi :

5. Intervention de Mr Jean -Marie Frizzole sur :

– Formazur : son architecture, ses différents outils et l’utilisation de ses fonctionnalités, ses possibilités dans le cadre du Bassin

– Docazur : ses différences avec Formazur, les différentes étapes de rédaction d’un article

6. Livres coup de coeur

– Un siècle de mode, de Catherine Ormen

– Je m’appelle Budo, de Matthew Dicks

– Le monde Maliang

– Mamada, époustouflante migrante, de David Ratte

– Mamette, de Nob

– Hell School, de Dugomier et Benoit Erst

– L’envolée sauvage, de Laurent Galandon

Compte rendu de la deuxième réunion du bassin d’Antibes Valbonne au Collège Sidney Bechet le 13 février 2014.

Écrit par Super User
Catégorie : Deuxièmes réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 27 mars 2014
Affichages : 292

Matinée de travail sur le thème “des tablettes au CDI” :

1. Tour de table des établissements du bassin équipés de tablettes

2. Intervention de Géraldine Mocquais, professeur documentaliste au collège Sidney Bechet, chargée de la formation sur les tablettes numériques au Plan Académique de Formation
http://prezi.com/gdxbyqwjzzd4/untitled -prezi/?utm_campaign=share&utm_medium=copy
-> Quelles sont les modalités pour faire aboutir un projet Tablettes
-> Comment gérer l’accès à Internet sur les tablettes : paramétrage des restrictions d’installation, mise en place d’un portail captif, création d’une charte d’usage
-> Carte mentale des usages de tablettes numériques dans l’enseignement : http://classeultramobile.blogs.laclasse.com/2012/08/22/carte -mentale -des -usages -de -lipad -dans -lenseignement/
-> Pour quelle utilisation au quotidien : dynamiser le CDI grâce à de nouvelles pratiques, création de contenus par les élèves avec des applications disciplinaires dédiées, résolution du problème de surcharge des salles informatiques de l’établissement, projection des cours plus pratique
-> Et surtout : augmentation des prêts de documents papiers et augmentation de la fréquentation du CDI par les élèves
-> Quelles sont les modalités logistiques : nécessité d’une Carte Bleue Intendance, assurance casse à souscrire par les parents, …

Tous les collègues ont été très intéressés et demandeurs d’explications aussi bien au niveau technique (ex : tablette Apple Vs tablette Android, …), qu’au niveau des applications (ex : naviDys, navigateur Internet optimisé pour la dyslexie).

L’après -midi fut organisée autour de trois thèmes :

3. Les coups de cœurs littéraires

Niveau Collège :
-> Dans la nuit blanche et rouge, Jean -Michel Payet
-> Nox, Yves Grevet
-> Les trois vies d’Antoine Anacharsis, Alex Cousseau
-> La petite fille qui aimait la lumière, Cyril Massarotto
-> Personne ne te sauvera, Fabrice Colin
-> Egaux sans ego, Collectif (Bande dessinée)
-> Graal noir, Christian de Montella
-> Je m’appelle Budo, Mathieu Dicks
-> Le rêve de Sam, Florence Cadier
-> L’amour c’est mathématique, Davide Cali
-> Ippon, Jean -Hugues Oppel
-> Comment je suis devenue flic, Marine et Anne Rambach
-> Nos étoiles contraires, J.Green

Niveau Lycée
-> Cesare, Fuyumi Soryo (manga)
-> La mélodie de Jenny, Tsukasa Hojo (manga)
-> L’année du Gorafi, JF & JR Buissière
-> Alors voilà, les 1001 vies des urgences, B. Beaulieu

4. La réflexion autour de la création d’une liste d’auteurs / illustrateurs résidant dans les environs d’Antibes et pouvant intervenir en établissements scolaires
-> L’idée serait de mettre en commun les contacts de chacun, ainsi que les expériences (bonne / mauvaise) et les tarifs.
-> Une concrétisation de ce répertoire sera à l’ordre du jour de la prochaine réunion

5. Les modalités de transfert des actions lectures mutualisées du bassin du site Internet vers Docazur, pour une réalisation lors de la troisième réunion de bassin
-> Répartition en binôme autour des cinq rubriques du site
-> Récupération des logins « rédacteur » Docazur auprès de JM Frizzole.

La prochaine réunion aura lieu le lundi 2 juin 2014 au Lycée Simone Veil de Valbonne.

Benjamin Perrier & Geneviève Pagnier

Troisième réunion du bassin d’Antibes-Valbonne

Écrit par Geneviève Pagnier
Catégorie : Troisièmes réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 27 juin 2014
Affichages : 370

Cette réunion s’est déroulée le lundi 2 juin au lycée Simone Veil de Valbonne.

Ordre du jour :

-Rédaction d’articles pour Doc@azur
-Présentation d’une liste d’auteurs de proximité
-Livres coups de coeur

Matinée

Transfert des actions lecture du site des documentalistes de bassin sur Docazur

Afin d’alimenter le site Doc@zur , la matinée de travail a été consacrée à la mise en page des actions lecture de l’ancien site crée par les documentalistes.
Nous avions demandé à Jean -Marie Frizzole de nous former à Doc@zur lors de la 1ère réunion de bassin afin mieux utiliser cet outil et faire partager nos expériences.
Les collègues se sont familiarisés avec le site et la rédaction d’articles, non sans quelques tâtonnements ! Chaque collègue pourra désormais partager ses expériences sur Docazur.

Après -midi

Présentation d’une liste d’auteurs et d’illustrateurs résidants dans les environs d’Antibes et pouvant intervenir dans les établissements scolaires.
Certains collègues ont évoqué à la dernière réunion leur souhait de faire venir un auteur dans un établissement scolaire mais les frais de déplacement sont souvent élevés.
Aussi une liste d’auteurs de proximité a été proposée et sera mise à jour avec les collègues.
Cf. document en pièce jointe.

Echanges de pratiques et mutualisation :

Point sur les ressources culturelles de proximité :

Présentation de la nouvelle saison d’Anthéa et des modalités d’accès pour les scolaires .
Il a été évoqué Ac’Educ qui prend en charge les billets mais pas les transports scolaires et n’est valable que pour les collèges.
Quelques difficultés ont été soulevées concernant les relations entre les établissements scolaires et les ressources culturelles. Un chargé de mission pourrait améliorer les échanges.
Les collègues souhaiteraient rencontrer les responsables des médiathèques.

Point sur les concours de lecture et les prix littéraires :

Chaque collègue participe à un concours ou à un prix de lecture et souhaite reconduire ces actions à la rentrée :
Le prix Langevin ,le prix littéraire des lycéens et apprentis ,le prix des incorruptibles ,le prix BD des collégiens, le prix Mangawa.

Coups de cœur :

Eye shield.Yusuke Murata.Glénat.2005
Wonder.R -J Palacio.Pocket jeunesse.2013
Sweet sixteen. Annelise Heurtier.Casterman.2013
Nos étoiles contraires. John Green.Nathan.2013
Divergente.Veronica Roth.Nathan.2012
Dr DMAT. Hiroshi Takano.Kazé.2014
Cesare. Fuyumi soryo.KI -Oon.2013
Réussir grâce aux réseaux sociaux. Michelle Jean -Baptiste.Larousse.2013

Réflexion autour des thèmes de travail possibles pour l’année prochaine

-Les documentalistes souhaitent travailler sur la lecture et les lieux de culture.
-La date de la prochaine réunion a été fixée au jeudi 13 novembre au collège Picasso de Vallauris .
-L’après -midi sera consacré à la visite du musée Magnelli.

Geneviève Pagnier.Collège Fersen Antibes
Benjamin Perrier.Lycée Léonard de Vinci Antibes

Première Réunion du Bassin Antibes – Valbonne

Écrit par Super User
Catégorie : Premières réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 11 décembre 2013
Affichages : 245

Matin :

1. Tour de table des participants et présentation des nouveaux documentalistes du bassin.

2. Intervention d’Evelyne Thiery, Chargée de mission.

-> Présentation des résultats aux examens de l’Académie

-> Rappel des priorités de la Loi sur la Refondation de l’Ecole

-> Bilan de l’enquête sur les partenariats enseignants de Lettres et professeurs documentalistes

3. Le quart d’heure Docazur

-> Discussion autour du B2I Lycée

-> Discussion autour du référentiel de compétences

4. Choix des thèmes de travail de l’année

-> Prolongation de la mutualisation des actions lecture

-> Travail autour des tablettes numériques et des applications dédiées pour le CDI

Après -midi :

5. Intervention de Mr Jean -Marie Frizzole sur :

– Formazur : son architecture, ses différents outils et l’utilisation de ses fonctionnalités, ses possibilités dans le cadre du Bassin

– Docazur : ses différences avec Formazur, les différentes étapes de rédaction d’un article

6. Livres coup de coeur

– Un siècle de mode, de Catherine Ormen

– Je m’appelle Budo, de Matthew Dicks

– Le monde Maliang

– Mamada, époustouflante migrante, de David Ratte

– Mamette, de Nob

– Hell School, de Dugomier et Benoit Erst

– L’envolée sauvage, de Laurent Galandon

Compte rendu de la deuxième réunion du bassin d’Antibes Valbonne au Collège Sidney Bechet le 13 février 2014.

Écrit par Super User
Catégorie : Deuxièmes réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 27 mars 2014
Affichages : 292

Matinée de travail sur le thème “des tablettes au CDI” :

1. Tour de table des établissements du bassin équipés de tablettes

2. Intervention de Géraldine Mocquais, professeur documentaliste au collège Sidney Bechet, chargée de la formation sur les tablettes numériques au Plan Académique de Formation
http://prezi.com/gdxbyqwjzzd4/untitled -prezi/?utm_campaign=share&utm_medium=copy
-> Quelles sont les modalités pour faire aboutir un projet Tablettes
-> Comment gérer l’accès à Internet sur les tablettes : paramétrage des restrictions d’installation, mise en place d’un portail captif, création d’une charte d’usage
-> Carte mentale des usages de tablettes numériques dans l’enseignement : http://classeultramobile.blogs.laclasse.com/2012/08/22/carte -mentale -des -usages -de -lipad -dans -lenseignement/
-> Pour quelle utilisation au quotidien : dynamiser le CDI grâce à de nouvelles pratiques, création de contenus par les élèves avec des applications disciplinaires dédiées, résolution du problème de surcharge des salles informatiques de l’établissement, projection des cours plus pratique
-> Et surtout : augmentation des prêts de documents papiers et augmentation de la fréquentation du CDI par les élèves
-> Quelles sont les modalités logistiques : nécessité d’une Carte Bleue Intendance, assurance casse à souscrire par les parents, …

Tous les collègues ont été très intéressés et demandeurs d’explications aussi bien au niveau technique (ex : tablette Apple Vs tablette Android, …), qu’au niveau des applications (ex : naviDys, navigateur Internet optimisé pour la dyslexie).

L’après -midi fut organisée autour de trois thèmes :

3. Les coups de cœurs littéraires

Niveau Collège :
-> Dans la nuit blanche et rouge, Jean -Michel Payet
-> Nox, Yves Grevet
-> Les trois vies d’Antoine Anacharsis, Alex Cousseau
-> La petite fille qui aimait la lumière, Cyril Massarotto
-> Personne ne te sauvera, Fabrice Colin
-> Egaux sans ego, Collectif (Bande dessinée)
-> Graal noir, Christian de Montella
-> Je m’appelle Budo, Mathieu Dicks
-> Le rêve de Sam, Florence Cadier
-> L’amour c’est mathématique, Davide Cali
-> Ippon, Jean -Hugues Oppel
-> Comment je suis devenue flic, Marine et Anne Rambach
-> Nos étoiles contraires, J.Green

Niveau Lycée
-> Cesare, Fuyumi Soryo (manga)
-> La mélodie de Jenny, Tsukasa Hojo (manga)
-> L’année du Gorafi, JF & JR Buissière
-> Alors voilà, les 1001 vies des urgences, B. Beaulieu

4. La réflexion autour de la création d’une liste d’auteurs / illustrateurs résidant dans les environs d’Antibes et pouvant intervenir en établissements scolaires
-> L’idée serait de mettre en commun les contacts de chacun, ainsi que les expériences (bonne / mauvaise) et les tarifs.
-> Une concrétisation de ce répertoire sera à l’ordre du jour de la prochaine réunion

5. Les modalités de transfert des actions lectures mutualisées du bassin du site Internet vers Docazur, pour une réalisation lors de la troisième réunion de bassin
-> Répartition en binôme autour des cinq rubriques du site
-> Récupération des logins « rédacteur » Docazur auprès de JM Frizzole.

La prochaine réunion aura lieu le lundi 2 juin 2014 au Lycée Simone Veil de Valbonne.

Benjamin Perrier & Geneviève Pagnier

Troisième réunion du bassin d’Antibes-Valbonne

Écrit par Geneviève Pagnier
Catégorie : Troisièmes réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 27 juin 2014
Affichages : 370

Cette réunion s’est déroulée le lundi 2 juin au lycée Simone Veil de Valbonne.

Ordre du jour :

-Rédaction d’articles pour Doc@azur
-Présentation d’une liste d’auteurs de proximité
-Livres coups de coeur

Matinée

Transfert des actions lecture du site des documentalistes de bassin sur Docazur

Afin d’alimenter le site Doc@zur , la matinée de travail a été consacrée à la mise en page des actions lecture de l’ancien site crée par les documentalistes.
Nous avions demandé à Jean -Marie Frizzole de nous former à Doc@zur lors de la 1ère réunion de bassin afin mieux utiliser cet outil et faire partager nos expériences.
Les collègues se sont familiarisés avec le site et la rédaction d’articles, non sans quelques tâtonnements ! Chaque collègue pourra désormais partager ses expériences sur Docazur.

Après -midi

Présentation d’une liste d’auteurs et d’illustrateurs résidants dans les environs d’Antibes et pouvant intervenir dans les établissements scolaires.
Certains collègues ont évoqué à la dernière réunion leur souhait de faire venir un auteur dans un établissement scolaire mais les frais de déplacement sont souvent élevés.
Aussi une liste d’auteurs de proximité a été proposée et sera mise à jour avec les collègues.
Cf. document en pièce jointe.

Echanges de pratiques et mutualisation :

Point sur les ressources culturelles de proximité :

Présentation de la nouvelle saison d’Anthéa et des modalités d’accès pour les scolaires .
Il a été évoqué Ac’Educ qui prend en charge les billets mais pas les transports scolaires et n’est valable que pour les collèges.
Quelques difficultés ont été soulevées concernant les relations entre les établissements scolaires et les ressources culturelles. Un chargé de mission pourrait améliorer les échanges.
Les collègues souhaiteraient rencontrer les responsables des médiathèques.

Point sur les concours de lecture et les prix littéraires :

Chaque collègue participe à un concours ou à un prix de lecture et souhaite reconduire ces actions à la rentrée :
Le prix Langevin ,le prix littéraire des lycéens et apprentis ,le prix des incorruptibles ,le prix BD des collégiens, le prix Mangawa.

Coups de cœur :

Eye shield.Yusuke Murata.Glénat.2005
Wonder.R -J Palacio.Pocket jeunesse.2013
Sweet sixteen. Annelise Heurtier.Casterman.2013
Nos étoiles contraires. John Green.Nathan.2013
Divergente.Veronica Roth.Nathan.2012
Dr DMAT. Hiroshi Takano.Kazé.2014
Cesare. Fuyumi soryo.KI -Oon.2013
Réussir grâce aux réseaux sociaux. Michelle Jean -Baptiste.Larousse.2013

Réflexion autour des thèmes de travail possibles pour l’année prochaine

-Les documentalistes souhaitent travailler sur la lecture et les lieux de culture.
-La date de la prochaine réunion a été fixée au jeudi 13 novembre au collège Picasso de Vallauris .
-L’après -midi sera consacré à la visite du musée Magnelli.

  1. iste_des_auteurs_illustrateurs_du_bassin_au_2_juin_2014 (PDF – 52.7 ko)

Geneviève Pagnier.Collège Fersen Antibes
Benjamin Perrier.Lycée Léonard de Vinci Antibes

Compte-rendu de la réunion du bassin Antibes-Valbonne

Écrit par Geneviève Pagnier
Catégorie : 2014-2015
Publication : 13 février 2015
Affichages : 316

Ordre du jour :

– intervention de Mme Thiery Evelyne, chargée de mission auprès de nos inspecteurs
– traditionnels échanges de pratiques et mutualisation de nos savoirs -faire
– nos coups de cœur « lecture »
– présentation du « Marathon -Presse » par Corinne Christophe, professeur -documentaliste du réseau CANOPE de l’académie de Nice

Déroulement de la matinée :

La parole a été donnée à Evelyne Thiery. Des questions lui ont été posées notamment sur l’annulation des prochaines rencontres de bassin puis le décret 2014 -940 du 20 août 2014

1) Réunions de bassin :

nos rencontres professionnelles sont donc réduites à une unique réunion pour cette année scolaire ceci en raison de restrictions budgétaires, pour le moment aucune information complémentaire n’a été donnée concernant les formations auxquelles nous nous sommes inscrits au PAF.
Les coordonnatrices informent leurs collègues que lors de la réunion de rassemblement des coordonnateurs de bassins, ce problème n’a pas été abordé.
Suite à de nombreux mails émanant des autres bassins il est décidé qu’un courrier commun sera rédigé en dehors de cette réunion et envoyé à nos IPR.

2) Décret 2014 -940 du 20 août 2014 :

ce décret concerne les obligations de service des enseignants du second degré, il comporte des dispositions particulières pour les professeurs -documentalistes.
L’article 2 alinéa III précise que le service de documentation « peut comprendre avec accord de l’intéressé des heures d’enseignement. Chaque heure d’enseignement est décomptée pour la valeur de deux heures pour l’application du maximum de service prévu à l’alinéa précédent » (trente heures hebdomadaires).
Nous demandons à Evelyne Thiery si elle a eu de la part de nos Inspecteurs des informations complémentaires à nous transmettre à ce sujet ; nous souhaitons qu’elle fasse connaître nos interrogations et que nous obtenions des éclaircissements sur l’éventuelle harmonisation de la mise en œuvre de ce texte dans les établissements.
En effet, nous ne comptons pas devoir intervenir individuellement auprès de nos chefs d’établissement.
Ce point n’a pas été abordé lors de la réunion de rassemblement des coordonnateurs de bassins.

3) Echange de pratiques et mutualisation de nos savoirs -faire :

a) Projet documentation/CPE :
Lors de la réunion des coordonnateurs de bassins à Fréjus, quatre intervenants nous ont informés tout au long de l’après -midi (SCAIO, ONISEP, CANOPE, plan sécurité), afin d’initier un travail complémentaire avec nos collègues CPE dans nos établissements respectifs il nous a semblé pertinent de présenter à nos collègues documentalistes l’intervention de M. Bernard sur le thème de la sécurité.
Les interventions de la cellule académique regroupant 12 personnes peuvent se faire sous forme de formation auprès des élèves, élèves délégués et enseignants sur les problématiques du harcèlement, des conduites addictives, des jeux dangereux, de l’utilisation des réseaux sociaux et du mieux vivre ensemble.
Information a été donnée qu’un site internet est accessible agircontreleharcelement.com et que le prix « mobilisons -nous contre le harcèlement » est renouvelé cette année.

b) Les travaux académiques mutualisés :
Evocation du travail en cours des TRAAM pour l’élaboration d’un portfolio en compétences info -documentaires.

c) Les actions d’incitation à la lecture :
plusieurs établissements sous l’impulsion du professeur -documentaliste participent cette année encore à divers concours et prix littéraires, en liaison avec, principalement, les collègues de lettres, d’histoire -géographie, d’arts plastiques :
– le Festival de la bande dessinée, prix Bédécibel des collégiens : les établissements participant sont les collèges Bertone, Fersen, La Fontonne, l’Eganaude, Saint -Philippe, Mont St Jean, Sidney Bechet et César.

– le prix littéraire Paul Langevin en partenariat avec les médiathèques : quatre collèges participent cette année et bénéficient de la lecture d’extraits par la compagnie de théâtre Voix Public par le biais du Conseil Général (Ac’Educ 06), certains se sont inscrits à l’atelier de pratiques théâtrales dans le but de participer activement à la rencontre du mois de juin au Centre Universitaire Méditerranéen, par la présentation de scénettes ou de lectures expressives à voix haute, extraites des 5 romans en lice.
Il a été décidé que les collèges de l’Eganaude et César se défieront autour de questions élaborées, en cours de lecture, par les élèves.

– le prix littéraire des Incorruptibles : deux collèges et un lycée participent à ce grand classique des concours de lecture.

– le prix PACA avec un lycée participant.

Pour ce qui concerne les « actions lecture » au sein des établissements, ont été présentés deux « passeports lectures » sur le thème des métiers pour l’un et des dragons pour l’autre.
Les explications données concernant leur mise en œuvre, permet à chacun de pouvoir envisager des actions similaires dans son établissement, le gain de temps est évident car l’expérience des uns évite les écueils aux autres.
Un projet de magazine littéraire est tenté par une collègue de collège, l’émission, au final, sera filmée. Nous attendons avec impatience le résultat de cette « expérience ».

d) les coups de cœur :
nous rencontrer est aussi l’occasion d’échanger sur les titres qui « marchent » bien dans nos CDI, là encore, gain de temps et d’argent… :

« Personnages historiques » .Glénat
« Grands personnages de l’histoire ». Le Monde
« Mon ami Dahmer ».Derf Backderf.ça et là
« Kinderzimmer ».Valentine goby.Actes sud
« Sweet sixteen ».Annelise Heurtier.Casterman
« Un homme, ça ne pleure pas ».Faïza Guène.Fayard
« Rêves en noirs »Jo Wittek.Actes sud
« La voix de la meute ».Gaia Gasti. Thierry Magnier
« Mortelle adèle ». Mr Tan,.Miss Prickly.Globulle
« les enfants du capitaine Grant »Alexis.Nesme. Delcourt
« Le démon des brumes ».Luc Blanvillain. Seuil jeunesse
« la passe -miroir” » : “les fiancés de l’hiver” .Christelle Dabos.Gallimard jeunesse

Déroulement de l’après -midi :

A notre demande, Corinne Christophe de CANOPE est donc intervenue :

En introduction, un rappel a été fait des différents ateliers du mercredi se déroulant au rectorat, il nous a été demandé de nous faire les relais, auprès de nos collègues de disciplines, de ces rencontres si riches en expériences partagées.
Notre attention a particulièrement été attirée par la présentation et la mise en service de « malles » thématiques, pouvant être utilisées dans les établissements ; notamment pour la manifestation le « Printemps des Poètes ».
Un atelier « Fablab » : « créer des parcours de réalité augmentée » où chacun, novice ou pratiquant confirmé des ressources informatiques peut venir réaliser son projet ; on crée tout en apprenant avec l’aide des autres.

Tous les détails ici : http://www.cndp.fr/crdp -nice/events/fablab -pedagogique -theme -parcours -de -realite -augmentee/

Mme Christophe présente aussi la possibilité de nous former dans notre bassin sans effectuer le déplacement jusqu’à Nice, le collège Sidney Bechet est proposé.

La majeure partie de l’intervention a ensuite portée sur la présentation de l’opération « Marathon -Presse » à laquelle des collèges du bassin sont inscrits.
Sur une journée entière, le jeudi 26 mars de 8h30 à 16h30, la salle de classe se transforme en comité de rédaction et au fur et à mesure du temps les sujets en provenance des locaux du rectorat « tombent » et sont traités selon des impératifs explicités.
A 16 heures tous les articles sont remontés au rectorat et à 18h le journal virtuel, constitué de tous les travaux des établissements participants, est consultable en ligne.

Tous les détails ici : http://www.cndp.fr/crdp -nice/events/le -marathon -presse -edition -2015 -se -prepare/
Cette intervention très attendue, a fait l’objet d’un long échange et de beaucoup de questions.

Les coordonnatrices de bassin

Geneviève Pagnier / collège Fersen à Antibes
Françoise Tolassy / collège César à Roquefort les Pins

Compte-rendu de la 1ère réunion du bassin Antibes-Valbonne du 11 décembre 2015

Écrit par Geneviève Pagnier
Catégorie : Premières réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 1 mars 2016
Affichages : 693

Déroulement de la journée :
Matinée : regroupement au collège Fersen – Antibes
Après -midi : Rencontre avec les chefs d’établissement et les responsables de secteurs de la médiathèque d’Antibes

Matinée

Réforme des collèges :

Quelle est la place du professeur -documentaliste dans les EPI ?

Décret 2014 -940 du 20 août 2014.
Les professeurs -documentalistes souhaiteraient des éclaircissements concernant ce décret. Les heures d’enseignement, initiation à la recherche documentaire, accompagnement personnalisé ou séance avec un professeur doivent -elles être décomptées des trente heures hebdomadaires ?

La parole est donnée à Evelyne Thiery, chargée de mission auprès de nos inspecteurs qui nous apporte des précisions concernant notre travail avec les CPE au sein des établissements.

Formation du PAF
Deux Jours de formation au numérique auront lieu courant mars pour tous les professeurs -documentalistes.

Stage numérique
Informations données sur le stage « Formation des référents pour les usages pédagogiques du numérique », un document récapitulatif des informations reçues lors de ce stage a été, par la suite, adressé à chaque collègue.

Référent culturel.
Un IMP est désormais prévu en collège pour les professeurs -documentalistes qui en font la demande.

Prix bédécibels
Le maintien du Prix Bande Dessinée « Bédécibel » est débattu, de nombreux collègues souhaitent travailler à nouveau sur ce support et prévoient la rencontre avec un auteur et/ou un illustrateur en frais partagés entre les différents établissements intéressés.
Pour cela, il a été proposé de rencontrer Nathalie Meulemans, organisatrice de Bédécibels et du prix BD des collégiens. Pour rappel, le festival bédécibels n’aura plus lieu, faute de crédit suffisant. Les professeurs -documentalistes cherchent un partenariat auprès de la DAAC, des chargés de mission du livre , de la librairie Massena d’Antibes.

Echanges de pratique et mutualisation
Echanges au niveau des actions menées par les uns et les autres dans les établissements :
Le prix des incorruptibles, le prix Langevin , le prix PACA

A découvrir, la librairie associative les mots du monde , 5 rue Vernier à Nice

Coups de cœur :

Chant du métissage .Anthologie.Edition Bruno Doucey

Mangas.

Bullet armors.Moritya.Kana
Bloody prince.Midori Murasaki.Soleil.
Bride stories.Kaoru Mori.Ki.oon
U4.Yannis.Florence Hinckel .Nathan
U4. Jules. Carole Trebor.Nathan
U4. Koridwen.Yves Grevet.Nathan
U4.Stéphane.Vincent Villeminot.Nathan

Sélection du prix Langevin :
Les jumeaux de l’île rouge.Brigitte Peskine. Bayard jeunesse
Une arme dans la tête. Claire Mazard. Flammarion. Tribal
Billy H.Louis atangana. Le Rouergue

Après -midi

Objectifs de la rencontre
Cette réunion a été organisée afin que les bibliothécaires de la médiathèque d’Antibes puissent rencontrer les professeurs -documentalistes du territoire et mieux appréhender leurs demandes.
L’objectif de cette réunion étant de travailler davantage avec la médiathèque , il était important que les professeurs -documentalistes et les bibliothécaires se connaissent.
Le chef d’établissement, Véronique Balleret et son adjointe , Adeline Gaultier ont donc présenté les responsables de secteurs et leurs adjoints et les professeurs -documentalistes se sont aussi présentés.
Communication
Cette réunion permettra aussi de mettre à jour la liste des contacts et de communiquer par la même occasion les noms des responsables de secteurs et de leurs adjoints (à joindre pour toute demande d’information).
Les documentalistes soulignent la bonne diffusion de l’information via les mails envoyés par les bibliothécaires et le site Internet.
Concernant les actions culturelles, les documentalistes préfèreraient que la médiathèque dépose directement dans les établissements des flyers et affiches afin de diffuser le plus largement possible l’information, notamment auprès des élèves.
Médiathèque comme lieu ressources
De nombreux documentalistes proposent aux élèves d’utiliser la médiathèque pour des recherches ou comme lieu de travail. Continuité entre le CDI et la médiathèque.
Le site Internet du réseau des médiathèques est accessible dans les CDI.
Souhait important des documentalistes d’une présentation par les bibliothécaires du site Internet et des services numériques accessibles à distance. Le relai est ensuite fait auprès des élèves.
Changement assez imminent du système informatique du réseau des médiathèques. Il serait donc plus judicieux d’organiser cette présentation après la rentrée des classes (septembre 2016).
Difficulté de faire déplacer les élèves de collèges et lycées à la médiathèque : les classes de 6èmes et de secondes sont les plus disponibles.
Actions culturelles
Présentation des actions culturelles du 1er semestre 2016 : semaine du cerveau (Février/Mars), concours d’écriture d’articles de presse sur le thème du sport(Janvier à fin Février), accueils de classes spécifiques (notamment autour du numérique)…
Ciné -Club à destination des lycées : une fois par mois, projections de films documentaires ou de fiction choisis en concertation avec les professeurs et les bibliothécaires.
A la demande des collèges, la responsable a émis la possibilité de proposer un ciné club aux collégiens.
Développement durable : projet mené par la ville d’Antibes en cours d’élaboration prévu du 23 au 27 mai 2016 et à destination des collégiens. Des établissements seront certainement contactés pour participer.
Bande dessinée : les documentalistes souhaiteraient travailler avec les médiathèques sur un projet autour de la BD (rencontre d’auteurs…). Support très apprécié par l’ensemble des professeurs et qui permet de mobiliser les jeunes autour de la lecture.

Il a été décidé d’organiser une nouvelle réunion au mois de mai et juin pour permettre aux établissements de connaître avant la rentrée scolaire les activités culturelles de la médiathèque , de diffuser l’information aux collègues et d’organiser ensemble un travail sur la bande dessinée.

La prochaine réunion aura lieu au lycée professionnel Jacques Dolle, d’Antibes.Les pistes de travail retenues sont le travail sur la bande dessinée, les EPI et la rencontre avec les responsables du théâtre Anthéa d’Antibes .

Geneviève Pagnier.Collège Fersen d’Antibes
Françoise Tolassy .Collège César de Roquefort -les -pins

Compte-rendu de la deuxième réunion du bassin Antibes-valbonne

Écrit par Geneviève Pagnier
Catégorie : Deuxièmes réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 31 mai 2016
Affichages : 197

Ordre du jour :
matin :
I. atelier CANOPE – production d’un « booktrailer »
après -midi :
II. nos pratiques par établissement
nos « coups -de -coeur » littéraires

I. Intervention de Mmes Sicard et Stinnakre du réseau de création et d’accompagnement pédagogiques de l’académie qui, dans un premier temps, nous ont présenté les missions du réseau Canopé, lieu de travail et d’échanges sur Nice.
Il nous a été précisé qu’une convention a été passée avec la médiathèque de Mouans -Sartoux permettant aux professionnels de notre bassin de bénéficier, tous les 3è mercredi des mois impairs, de 14 h à 17 h des mêmes formations au numérique et autre que sur le bassin niçois. Une inscription en amont est requise.

Atelier/production d’une bande -annonce/booktrailer (BT) :
Un BT est donc une bande -annonce animée (ou pas) autour d’un livre, le contenu est bref et se compose d’images, vidéos, textes et sons. La durée n’excède pas 2 à 3 minutes.

Un tour de table permettant à chaque collègue de se présenter et de préciser ses attentes pédagogiques est mis en place : nous attendons principalement par cette présentation originale des lectures de motiver nos élèves à la lecture, d’éveiller leur curiosité, de créer une attente, le BT réussi doit aider à la visualisation du livre et convaincre les lecteurs les plus réticents (mais compétents) à lire…
L’insertion d’animations rend « vivante » la production des élèves et peut -être un support intéressant pour présenter les titres des différents prix littéraires auxquels nous participons.
Cette présentation peut être utilisée quelque soit le niveau de lecture du lecteur, il est par contre indispensable que la lecture proposée soit adaptée au niveau du lecteur pour l’amener à produire, en 6 vues, un résumé critique de sa lecture.
Les travaux peuvent être partagés par le biais des écrans présents dans de nombreux établissements (hall, réfectoire…).
Pour les sections BTS du lycée horticole ce support est, là aussi, bienvenu pour renouveler leurs présentations orales lors de l’examen.

Plusieurs applications sont citées : Imovie, Adobe voice, Powtoon, Moovly, Animoto, Wevideo.

L’outil utilisé lors de cet atelier est Adobe voice, nos productions sont visibles sur le Padlet de Canopé.

II. Echanges de pratiques :
Nos participations aux différents prix littéraires :
Prix PACA des lycées, des Incorruptibles, Mangawa, Paul Langevin, Bédécibel (financement propre par établissement).
Ces actions pédagogiques sont majoritairement menées par les documentalistes au sein des établissements avec l’appui d’intervenants extérieurs et le support logistique des médiathèques de proximité (rencontre avec auteurs, travail de diction – mise en scène avec comédiens…)

Nos participations aux actions pédagogiques :
Collège au cinéma, calligraphie avec intervenant, art thérapie/thérapie par le rire avec intervenant, poésie chorale et déambulatoire avec comédienne accordéoniste, formation des délégués de classe avec comédiens, lutte contre l’homophobie et toutes discriminations avec intervenants, productions radio avec RAJE (radio des Jeunes), semaine de la Presse avec journal en ligne (ENT), écriture et illustration de contes à lire (livre imprimé), lutte contre le harcèlement -rencontre auteure.
Ces actions sont menées en collaboration avec un(e) collègue de discipline ou en autonomie avec des élèves volontaires de tous niveaux par le/la documentaliste.

Une présentation détaillée du Défi Babelio est faite par une collègue de collège ; est mise en valeur l’utilisation pédagogique d’un réseau social littéraire et le rôle préventif formateur que nous devons avoir auprès des plus jeunes : découverte d’un réseau social, l’identité numérique…

Concernant notre rôle au sein des EPI dans le cadre de la réforme du collège, nous sommes parvenus à la conclusion que sans être inscrits dans un EPI nous restons personne -ressource pour des travaux interdisciplinaires, nous ferons comme nous le faisons déjà du co -enseignement avec un ou plusieurs collègues engagés dans les EPI.

Autre point abordé : les livres numériques ; une collègue est intéressée par l’acquisition de documents pédagogiques numériques à destination des enseignants, afin d’éviter l’appropriation à l’année de ces ressources par 1 unique collègue.
Sur m@gistere un bilan de l’expérience faite dans l’académie de Toulouse est consultable : le fonctionnement complexe nécessite d’avoir sur le terminal de lecture (ebook, tablette, smartphone) une application spécifique.

Nos « coups -de -coeur » :
« Le garçon talisman » Florence Aubry – du Rouergue
« Un amour de jeunesse » Margot Malmaison – Michel Lafon
« Les géants » Benoît Minville – Ed Sarbacane
« Oniria » livre 1 « Le royaume des rêves » B.F Parry – Hachette
« Animaux et créatures de la mythologie » Milan Fleurus
« Mythologie » Milan Fleurus
« Pinocchio »
« Le petit chaperon rouge » Emmanuel Fornage – Circonflexe (découpages)
« Les petites reines » clémentine Beauvais – Sarbacane
« Stop au harcèlement » Calman Levy (guide conseils)
« Ne ramenez jamais une fille du futur » Nathalie Stragier – Ed Syros
« Journal d’Anne Frank » BD Scelsi/Ozanam – Ed du Soleil
« La passe -miroir » livre 2 « les disparus du Clairdelune » Christelle Dabos
« Le livre de Perle » Timothée de Fombelle – Gallimard
« Calpurnia » Jacqueline Kelly – Ecole des loisirs/medium poche

Pour conclure cette journée, nous arrêtons la date et le lieu de notre dernière rencontre de l’année : le 7 juin au lycée horticole d’Antibes

Geneviève Pagnier .Collège Fersen .Antibes

Françoise Tolassy .Collège César. Roquefort -les -pins

Troisième réunion du bassin Antibes-valbonne

Écrit par Geneviève Pagnier
Catégorie : Troisièmes réunions des bassins : les comptes-rendus
Publication : 29 juin 2016
Affichages : 299

Ordre du jour :

1. Présentation de l’association « Les Ouvreurs »

2. Visite du lycée et Intervention du directeur adjoint : présentation du lycée

3. Echanges de pratiques

1. Présentation de l’association “Les Ouvreurs” par Monsieur Benoît Arnulf, membre de l’association :

Cette association (niçoise), compte parmi ses partenaires “SIDA info -services et la MGEN”, elle intervient depuis 8 ans dans les établissements scolaires pour la prévention de l’homophobie, la lutte contre les discriminations liées aux sexualités et l’éducation sexuelle et affective.
Elle a pour objectifs de sensibiliser les élèves aux notions de respect et d’acceptation, par la compréhension, des sexualités “hors norme”
Ses domaines d’intervention sont l’éducation à la citoyenneté et la prévention.

Elle est financée par l’Agence nationale de Santé publique, la Région et le Département et reconnue par le Ministère de l’Education Nationale.

M. Arnulf organise, par ailleurs, le festival de cinéma « in and out » autour des questions touchant aux diversités sexuelles dans nos sociétés. Ce festival d’une durée de 10 jours de fin avril à début mai, touche de 4500 à 5000 personnes.

Le contenu de ses interventions :
A la suite de courts -métrages adaptés, deux intervenants échangent avec les collégiens sur les questions que soulèvent la lutte contre les discriminations sexuelles, en particulier l’homophobie. Cette action de deux heures est précédée en amont par une réunion avec l’équipe pédagogique. Les interventions se font en présence d’un référent (Professeur, Infirmière, CPE) capable de revenir sur les thèmes abordés.
Les films sont financés par le Ministère de la santé.
Les modalités :
Possibilité d’aide au financement pour les collèges par le Département 06, l’action étant proposée dans le catalogue « Ac’educ » et pour les lycées sur le CVLA du lycée ou des apprentis de la région. (Coût : 100 euros/heure)
Possibilité d’une intervention de 10 h avec une classe sur un trimestre, le coût de cette action est pris en charge partiellement par la collectivité compétente et l’établissement scolaire à hauteur, pour ce dernier, de 500,00 euros.
Bibliographie :
“Jeune et homo sous le regard des autres” / INPES
un outil de lutte contre l’homophobie et la prévention du suicide chez les jeunes homosexuels
L’INPES édite un outil, pour les professionnels de la prévention, de l’éducation et de l’animation socioculturelle désireux de s’impliquer dans la réalisation d’actions de prévention contre l’homophobie à destination d’adolescents âgés de 11 à 18 ans.
Pour mieux lutter contre l’homophobie et ses conséquences, le Ministère de la Santé et des sports et l’INPES ont lancé en octobre 2008 un concours de scénario ouvert aux filles et garçons de 16 à 30 ans sur le thème de la prise de conscience de son homosexualité ou de sa bisexualité dans une société où persistent des discriminations sur la sexualité.

Contact : www.lesouvreurs.com

2. Présentation du lycée Val d’Azur par le directeur adjoint : M. Szempruch :
Le pôle de formation propose :
Des C.A.P.A. et un brevet professionnel agricole (BPA) :
– CAPA jardinier paysagiste, métiers de l’agriculture, soigneur d’équidés, B.P.A. travaux d’aménagements paysagers
Des Bac professionnel et brevet professionnel (BP) :
– Bac pro productions horticoles orientation agriculture biologique, aménagements paysagers, technicien conseil -vente en produits de jardins, BP responsable d’exploitation agricole, aménagements paysagers activités équestres mention équitation.
Des filières générales et technologiques :
3ème préparatoire professionnelle, seconde générale et technologique, Bas S option écologie, agronomie et territoire, bac sciences et techniques de l’agronomie et du vivant
Des formations supérieures post -bac :
– Ingénieur en aménagement paysager et de l’espace
– Classes préparatoires aux grandes écoles du paysage.
– Licence professionnelle géomatique et aménagement
– BTS aménagements paysagers, productions horticoles orientation agriculture biologique BTS GEMEAU, gestion et maîtrise de l’eau
Des spécialisations professionnelles :
Certification de spécialisation, d’initiatives locale, evert’mentiel : chantiers d’événements éphémères ou thématiques, réalisation et entretien du jardin méditerranéen de demain.

3. Echanges de pratiques :
Information sur l’enquête du PASI sur les pratiques de lecture :
Notre académie par le biais du PASIE ( http://www.ac -nice.fr/pasi/ ) souhaite mettre en lumière l’an prochain une approche un peu moins « magistrale » des pratiques de lecture/écriture.
Les professeurs -documentalistes, depuis longtemps au cœur de projets lecture dans le souci du partage, de l’échange, de la motivation, ont assurément un rôle à jouer dans ce qui se prépare.
Le thème de ce futur dispositif académique est très large. Ce qui sera fédérateur est la fiction narrative au sens large. On pourra inclure les projets lecture/écriture s’appuyant sur le romanesque, mais aussi le théâtre, la vidéo, la bande dessinée et l’oralité (webradio)
Ces projets innovants attendus n’auront pas nécessairement un ancrage numérique, mais il est important qu’ils soient une co -construction entre des enseignants de lettres et les professeurs documentalistes.
Ce dispositif touche tous les cycles et tous les types d’établissement, incluant même le premier degré.
Nous, documentalistes, avons un regard global sur les pratiques des collègues dans nos établissements et pouvons donc mettre en avant, en répondant à cette enquête, des projets qui méritent d’être connus et reconnus.
Autres sujets abordés :
– Questionnement sur l’IRD en 6° dans l’emploi du temps des professeurs -documentalistes et des élèves : les heures décomptées (1h pour 2h)
– L’épineux sujet des manuels scolaires dont la gestion revient toujours au professeur -documentaliste
– La co -animation avec les collègues de disciplines dans le cadre des EPI, le/la documentaliste n’étant pas un enseignant “à part entière”
– Le changement de coordonnateurs, nous avons souhaité que des collègues prennent notre relève.Se sont proposés Jean -Christophe Boj et Géraldine Mocquais.
– La prochaine réunion de bassin aura lieu le jeudi 17 novembre 2016 au collège Notre -dame -de -la Tramontane à Antibes.

Les coordonnatrices de bassin,
Geneviève Pagnier / Collège Fersen, Antibes
Françoise Tolassy / Collège César, Roquefort les pins

Ce site Web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.
Aller au contenu principal