Modéliser les effets du confinement sur le pic épidémique

par Philippe Cosentino, licence CC BY-NC

d’après un modèle de Marine Paulhiac-Pison

L’utilisation de modèles à agents multiples est pertinente dès lors qu’il s’agit d’épidémiologie. Les scientifiques et professionnels de santé y ont souvent recours, et l’utilisation de tels modèles fait partie de l’attirail du chercheur.

Nous proposons ici un modèle très simple, réalisé par Marine Paulhiac-Pison, de l’académie de Versailles, avec le logiciel Edu’modèles, qui permet de montrer l’effet du confinement sur les caractéristiques du pic épidémique.

Capture d’écran du modèle ouvert dans Edu’modèles

Il justifie l’intérêt de cette stratégie en montrant que plus le confinement est sévère, plus le pic épidémique est étalé dans le temps (plus large, moins haut). Les capacités d’accueil des hôpitaux étant limitées, cet étalement permet d’en éviter la saturation (qui aurait des conséquences dramatiques).

Exemple de graphique obtenu en utilisant un tableur, à partir des données exportées d’Edu’modèle. On constate que lorsque 90% des gens sont confinés, le nombre de malades atteint 70 sur 200 au plus fort de la maladie, contre 160 sur 200 si seulement 50% des gens sont confinés.

L’utilisation de ce modèle, et la procédure à suivre pour exporter et traiter les données dans un tableur, sont décrites en détail dans la vidéo suivante.

 

Exploitation pédagogique

Ce modèle peut être exploité en dehors du contexte d’une crise sanitaire (comme celle du COVID-19 au cours de laquelle il a été écrit).

Il peut notamment être utilisé :

Au lycée, en classe de seconde, dans la partie “Agents pathogènes et maladies vectorielles”.

Extrait du programme : 

Connaissances

La connaissance de la propagation du pathogène (voire, s’il y en a un, du vecteur) permet d’envisager les luttes individuelles et collectives.
Les comportements individuels et collectifs permettent de limiter la propagation (gestes de protection, mesures d’hygiène, vaccination, etc.).

Capacités

Exploiter des documents montrant les modes de lutte contre des maladies vectorielles en France et dans le monde.

 

Au collège, en cycle 4, dans la partie “Le corps humain et la santé”

Extraits du programme :

Connaissances et compétences associées :

Argumenter l’intérêt des politiques de prévention et de lutte contre la contamination et/ou l’infection.
» Mesures d’hygiène, vaccination, action des antiseptiques et des antibiotiques .

Liens

Lien direct vers le modèle “confinement” dans Edu’modèles

Article du café pédagogique présentant ce modèle

Article de l’Inserm  réalisé en collaboration avec Marie-Paul Kieny, chercheuse Inserm, virologue et ancienne directrice adjointe de l’OMS.

http://r.externe.inserm.fr/mk/mr/S9eWmc0hUMnNpXRTk3ja7kbN5tXfypTDkfB9AYHNAcvWnGX06MhdtdXuUn5APPWHvZ8bCf4SJpNxcCrYUfvA66tFX_cTRK_zJAobYA