Données et métadonnées: quelques exemples utilisées en SVT

La révolution numérique des vingt dernières années a considérablement modifié les conditions d’accès à l’information. L’accès aux savoirs ne constitue plus en lui-même un obstacle. Il est même tellement facilité qu’il est parfois subi, tant nous sommes continuellement bombardés de données. Continuer la lecture

Exploiter des sismogrammes en SNT (et en SVT)

L’enseignant de SVT peut être amené à intervenir en SNT (Sciences numériques et Technologie), en classe de 2de.

L’un des 7 thèmes du programme de cet enseignement, “Localisation, cartographie et mobilité“, se prêt particulièrement bien à l’exploitation de données géologiques.

Dans ce thème, l’une des capacités est “Décrire le principe de fonctionnement de la géolocalisation”. Or la géolocalisation GPS s’appuie sur la triangulation ; partant de là, il est tout à fait justifié de s’appuyer sur une activité où l’élève devra localiser par triangulation un épicentre, à partir du temps mis par les ondes P pour arriver à 3 stations.

Cette activité permettra aussi d’aborder ce que sont les métadonnées, cette notion étant également au programme de SNT, dans le thème “Les données structurées et leur traitement” (notion “Métadonnée”, capacité “Retrouver les métadonnées d’un fichier personnel.”). Continuer la lecture

Sismogrammes et métadonnées

par Philippe Cosentino

L’enseignant de SVT est souvent amené à manipuler des données structurées, que ce soit des séquences de nucléotides, des IRM, des modèles moléculaires ou encore des données issues de capteurs.

Bien souvent, ces données sont accompagnées d’informations complémentaires que l’on qualifie de métadonnées. Or, force est de constater que ces métadonnées sont souvent ignorées, ou mal distinguées des données. Continuer la lecture

Utiliser Tectoglob3D et le retard des ondes PmP pour mettre en évidence un épaississement de la croûte sous les Alpes

Travail original de Hubert Ferry et Jean-Luc Bérenguer, adapté par Jean-Luc Bérenguer et Philippe Cosentino.

Durée de l’activité : entre 50 minutes et 1h

Matériel :

  • logiciel Tectoglob3D et sa fiche technique
  • jeu de séismes alpins intégré au logiciel
  • construction géométrique expliquant comment déterminer la profondeur du Moho à partir du retard des ondes PmP

Continuer la lecture