Aller à la barre d’outils

Continuité pédagogique : comptage de drosophiles avec Mesurim2

Pour étudier les brassages génétiques, qui sont au programme de spécialité de terminale, le comptage de drosophiles différant par deux caractères (dihybridisme) reste une approche privilégiée.

Dans un contexte sanitaire incertain, des adaptations des conditions d’enseignement peuvent s’avérer nécessaires. On peut alors envisager de proposer cette activité de façon synchrone ou asynchrone (exploitation de résultats complémentaires à d’autres comptages réalisés en classe “de façon plus  classique ” ) voire par certains élèves à un moment déterminé.

Contexte

Nous proposons ici une solution technique qui permettra de faire cette activité de comptage  :

  • en salle de TP ou en salle de cours
  • sans utiliser d’ordinateur
  • sans utiliser de loupe binoculaire
  • sans que l’élève n’ait à installer de logiciel

La seule contrainte, et elle est à prendre en considération, est que l’élève doit avoir accès au WiFi à partir de sa tablette (il peut “préparer” sinon sa séance en téléchargeant l’image en amont de la séance).

Cette activité utilise le logiciel Mesurim2, successeur de Mesurim, qui a l’avantage de fonctionner en ligne (et hors-ligne), sur les tablettes distribuées à presque tous les élèves de lycée de la région. L’élève utilise son matériel personnel,  en sécurité et en autonomie.

L’une des difficultés rencontrées par les enseignants utilisant ces tablettes, était de mettre à disposition des élèves les photographies sur lesquels ils devaient travailler. C’est pourquoi nous avons adossé à Mesurim2 une “banque d’images” sélectionnées pour leur pertinence, et classées par mots clés.

Notre collègue et talentueux photographe Frédéric Labaune a ainsi numérisé plusieurs dizaines de plaques de drosophiles, et a accepté de les intégrer dans la banque.

A l’heure où nous écrivons cet article, 4 cas de dihybridismes sont disponibles : (vg,eb), (vg,b), (ap,se) et (eb,se)

Pour chaque cas, une plaque F1 et 8 plaques “back cross” (F1BC) sont proposées. Dans certains cas une plaque “parents” est également proposée.

 

Mise en oeuvre

Lancement du logiciel Mesurim2 sur les tablettes

Si la salle dispose du WiFi, le mieux est de demander aux élèves de se rendre directement à l’adresse de Mesurim2 :

https://www.pedagogie.ac-nice.fr/svt/productions/mesurim2/

Ils auront ainsi la dernière version du logiciel.

Sinon, les élèves peuvent utiliser l’application Mesurim2 téléchargeable sur le Playstore, et télécharger en amont de la séance les photographies de plaques nécessaires, à partir de la banque de Mesurim2 directement.

 

Accès aux photographies de plaques

Une fois Mesurim2 lancé, l’élève doit cliquer sur “Accéder à la banque d’images”.

Il est ensuite invité à taper quelques mots clés pour rechercher les images dans la banque.

S’il tape “drosophiles” (ou “droso”, “drosophile” etc.), il verra toutes les photographies contenant des drosophiles, ce qui risque de le déconcerter.

De (trop) nombreuses plaques de drosophiles sont disponibles dans la banque.

 

Le mieux est de lui demander de taper le nom (abrégé) des deux gènes étudiés, séparés par une virgule.

Par exemple vg,eb :

Après avoir saisi vg,eb les plaques correspondant à ces mots-clés sont mise en avant et apparaissent en premier dans la liste des résultats.

En cliquant sur la plaque voulue, celle-ci s’ouvre alors dans Mesurim2.

 

Comptage

Pour compter les drosophiles, l’élève dispose d’un outil accessible en cliquant sur l’onglet “Compter”.

Un tableau apparaît alors à gauche de l’écran, avec une seule ligne correspondant à une seule catégorie d’objet. Comme il y a 4 phénotypes possibles, l’élève doit rajouter 3 lignes en cliquant sur l’icône (+) à côté de “Ajouter une nouvelle catégorie”.

Il peut alors renommer les lignes en saisissant les phénotypes :

Pour compter les drosophiles correspondant à une catégorie, il suffit de cliquer directement sur les drosophiles, ce qui placera une marque sur elles. Un clic droit sur une marque la supprimera. La taille de la marque peut être modifiée à l’aide des boutons (+ / – ) .

L’élève peut bien entendu zoomer avec la molette de la souris, et se déplacer sur l’image en enfonçant la molette (comme un bouton) et en bougeant la souris, ou en utilisant Maj+clic gauche.

Pour sélectionner une autre catégorie, il suffit de cliquer sur la ligne correspondant dans le tableau.

Le résultat du comptage apparaît au fur et à mesure dans le tableau.

 

Mutualisation des résultats

Aucune interprétation des résultats n’aurait de sens sur une seule plaque, tant l’effectif est faible. Il est donc indispensable de mutualiser les résultats de l’ensemble des groupes dans un seul tableau.

Je recommande l’utilisation d’un tableur mutualisé, comme Framacalc (respectueux de la RGPD), dont on donnera le lien aux élèves. Ces derniers pourront alors le compléter à partir de leur tablette.

Exemple (fictif) de tableau obtenu avec Framacalc

Attention : sous Framacalc la somme se fait à l’aide de la fonction SUM ( … ) et non SOMME ( … ).

 

Conclusion

La solution que nous proposons ne mobilise pas  autant de compétences  qu’une activité de travaux pratiques plus classique au cours de laquelle l’élève utiliserait par exemple une loupe binoculaire, ferait lui même l’acquisition des photographies etc.

Mais elle tout de même plus riche qu’une activité qui ne reposerait que sur l’exploitation d’un document, notamment du fait que l’élève doit observer finement le phénotype de chaque individu.

 

Liens

Application Mesurim2 en ligne :
https://www.pedagogie.ac-nice.fr/svt/productions/mesurim2/

Article présentant Mesurim2 :
https://www.pedagogie.ac-nice.fr/svt/?p=2460

Procédure pour un usage “hors-ligne” de Mesurim2 sur tablette :
https://www.pedagogie.ac-nice.fr/svt/?p=2483

Fiche technique type ECE de Mesurim2 :
http://philippe.cosentino.free.fr/productions/mesurim2/FT-mesurim2.pdf

Tableur Framacalc :
https://accueil.framacalc.org/fr/